Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 27 mars 2017 - 14:39  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : Photographier un écran d'Amiga
(Article écrit par Charles Vassallo et extrait d'A-News (Amiga News) - septembre 1988)


Autant dire d'emblée que les vrais puristes trouveront toujours à redire à une photographie d'écran. Ceux-là devront se tourner vers des solutions plus coûteuses, sorties sur imprimante à jet d'encre ou recopie photo via un imageur électronique. Cependant, il est généralement possible d'obtenir des résultats assez honnêtes dans la plupart des cas.

Il y a quelques conditions matérielles à réunir. Il faut pouvoir obscurcir la pièce. Il faut avoir un appareil réflex monté sur pied, avec un déclencheur souple (à défaut, utiliser le retardateur), et si possible un téléobjectif de 85 à 135 mm de focale. En général, ces objectifs n'ont pas une distance minimum de mise au point suffisamment faible pour que l'image remplisse le viseur et il faudra une bonnette ou une bague allonge. On fera des poses d'une seconde. Enfin, il faudra toujours opérer en balayage entrelacé, soit à partir du menu "Preferences" du Workbench, soit en lançant l'utilitaire Setlace (disquette Fred Fish 9).

Problèmes à résoudre

Il y a deux problèmes à résoudre : minimiser les déformations de l'image et se placer dans les meilleures conditions de pose possibles. On peut faire les réglages nécessaires au moyen d'une image auxiliaire très simple :
  • Avec Deluxe Paint (ou équivalent), soulignez les contours de l'écran par un rectangle (vide), blanc, tracé à un ou deux pixels des bords de l'écran.
  • Tracez les deux diagonales en blanc. La croix à l'intersection matérialise le centre de l'image (très important pour la suite).
  • Constituez une gamme des 16 gris disponibles sur l'Amiga. Par exemple, alignez 16 rectangles (pleins) de 19 pixels de large côte à côte, le premier à gauche avec la couleur 2 de votre palette (blanc pur en général), le deuxième avec la couleur 3, etc. jusqu'au 16e, le plus à droite, avec la couleur 17. Réglez la couleur 2 au blanc pur et la couleur 17 au noir complet, puis faites un dégradé ("spread") entre ces deux couleurs.
  • Remplissez le fond de votre image avec un gris moyen (le 8e de votre gamme, par exemple).
Ces déformations sont essentiellement des effets de perspective. Il faut commencer par se mettre dans l'axe de l'image. Le principe est simple : il faut placer l'appareil de manière à ce que son reflet sur la face avant de l'écran, vu à travers le viseur, vienne par-dessus la croix tracée au milieu de notre image (pour les savants, ça s'appelle une autocollimation).

Reflet

Ce reflet est peu lumineux parce que l'écran est très sombre. Il faudra à la fois bien éclairer la pièce et fortement baisser la luminosité de l'écran. Avec votre appareil bien fixé sur son trépied, amenez la croix au milieu de votre viseur. Votre reflet est alors invisible parce qu'il est peu lumineux et en dehors de la profondeur de champ. Sans déplacer l'appareil, tournez la bague de mise au point pour chercher votre reflet. La croix devient floue mais vous devriez rester capable de juger de la bonne superposition avec votre reflet. Si ça ne va pas, déplacez l'appareil et son pied.

Une fois ce réglage effectué, les sommets de l'écran devraient former les quatre sommets d'un rectangle sur la photo. Malheureusement, les images des quatre côtés ne vont pas se former exactement sur les côtés bien rectilignes du rectangle, parce que l'écran n'est pas une surface plane. Ces images vont être plus ou moins incurvées, soit vers l'extérieur (déformation en barillet), soit vers l'intérieur (déformation en coussinet). Cette déformation résiduelle va dépendre de la focale utilisée.
  • Focale de 50 mm : barillet très net pour les côtés horizontaux (2 mm d'écart environ pour une image agrandie aux dimensions 220x160 mm) et très léger barillet pour les côtés verticaux.
  • Focale de 85 mm : léger barillet en horizontal (1 mm environ) et trés léger coussinet en vertical.
  • Focale de 135 mm : rien de perceptible en horizontal, mais coussinet plus accentué en vertical (environ 0,5 mm).
Selon les exigences des uns ou des autres, on acceptera ces déformations résiduelles... ou on les trouvera intolérables. Il est évident qu'une image d'architecture avec des verticales et des horizontales douteuses passera mal. D'autres images seront plus tolérantes. On a tout de même intérêt à utiliser un téléobjectif.

Réglages

Le problème est un problème de contraste. On n'a que trop tendance à demander une image très contrastée à son moniteur, et ce contraste va être poussé à l'excès par le film photographique.

Expérience. Notre image de réglage contient une gamme de 16 gris. Combien voyez-vous de gris différents ? Pour ma part, en temps normal (c'est-à-dire avec les boutons de luminosité et de contraste de mon moniteur A1081 en position médiane), une douzaine : tous les gris sombres paraissent noirs. Après transfert sur diapo, il ne restera que 11 tons discernables. Cela revient à dire qu'on ne travaille pas avec les 4096 couleurs de l'Amiga, mais beaucoup moins.

Un film de diapositives ne peut pas restituer fidèlement toute la gamme des gris possibles entre le noir et le blanc le plus brillant que peut fournir le moniteur (en théorie, un film négatif est beaucoup plus tolérant, mais je n'ai pas d'expérience là-dessus). Il faut donc commencer par écraser l'écart des luminosités. Pour cela, diminuez le contraste (tournez le bouton vers la gauche) et augmentez la luminosité. Les tons sombres de votre gamme de gris vont s'éclaircir et se séparer les uns des autres. Si vous augmentez trop la luminosité, le noir lui-même va s'éclaircir à son tour, donnant un aspect voilé à l'image : vous êtes allés trop loin et il faut diminuer un peu la luminosité.

L'optimum entre la séparation optimale des 16 tons gris et le début du voilage est assez critique et vous devrez peut-être gâcher un peu de pellicule avant de "sentir" cet optimum.

Une fois ce réglage du moniteur effectué, vous ne toucherez plus qu'au diaphragme de votre appareil, de manière à faire des poses d'une seconde. En théorie, il y a deux possibilités : travailler en pose manuelle ou faire confiance à votre cellule. En pose manuelle, on réglera le diaphragme sur l'image de réglage, et on n'y touchera plus. Son fond gris moyen correspond à une densité moyenne et si vos images sont volontairement plus claires ou plus sombres, cet aspect clair ou sombre devrait alors être restitué sur le film. Mais attention : il faut une heure ou deux pour stabiliser les réglages du moniteur.

On conseille souvent de multiplier les poses : une pose au diaphragme théorique, deux poses avec un demi-diaphragme de plus ou de moins, deux poses avec un diaphragme entier de plus ou de moins... Cela peut devenir cher. A mon avis, cela ne se justifie que si votre image est très contrastée : il faudra alors choisir entre les tons clairs et les tons sombres. Pour des images plus douces, on doit pouvoir se contenter d'un seul cliché, en faisant confiance au posemètre incorporé.

Bonne chance !


[Retour en haut] / [Retour aux articles]