Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 18 octobre 2017 - 09:26  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Professional File System 2
(Article écrit par David Brunet - novembre 1998)


Le Pro File System 2 (ou PFS2) est un nouveau système de fichiers qui se veut être le meilleur de tous. Voyons si Michiel Pelt, son auteur, dit vrai...

Les premiers systèmes de fichiers

Lors du développement d'AmigaOS, en 1984-1985, Commodore-Amiga créa un système de fichier du nom d'OFS (abréviation d'Old File System). Ce système de fichier était plutôt lent et présentait de nombreuses lacunes aussi bien en sécurité qu'en modularité. En 1991, la version 2.0 du Workbench apporta le FFS (Fast File System) qui permis d'accroître la vitesse des différentes exécutions du disque dur (lecture, effacement...) par rapport à l'OFS. Le FFS-DC (Fast File System avec cache de répertoires) apparu avec le Workbench 3.0 en 1992. Les caches de répertoires augmentaient la vitesse de lecture des répertoires mais certaines opérations étaient encore lentes (écriture et effacement). De plus, la sécurité n'était pas assurée.

En 1993, Michiel Pelt développa le PFS premier du nom et sorti quelque temps après l'AFS (Ami-File Safe) qui combina à la fois les performances et la sécurité. Début 1998, les droits d'AFS sont revenus à M. Pelt qui en a profité pour peaufiner son système de fichiers qui s'appelle maintenant PFS2.

L'installation

Ce nouveau système de fichier peut s'installer sur un disque dur, une disquette ou une autre unité amovible. Pour les disquettes, il existe un PFS2 spécial du nom de FloppyPFS qui doit être couplé à une liste de montage pour activer les disquettes PFS2. Pour les disques durs, la mise en place d'un nouveau système de fichiers n'est pas aussi aisée qu'une banale installation de logiciel, car dans ce cas, il faut procéder à une sauvegarde de toutes vos partitions qui seront formatées en PFS2.

L'installation se fait suivant le processeur ce qui optimise les performances mais ces différentes versions sont compatibles avec les autres processeurs. PFS2 possède une option dite "directSCSI" qui permet, grâce à un court-circuit du contrôleur SCSI, de formater des partitions supérieures à 4 Go. Cette option peut fonctionner avec le contrôleur IDE des A4000 et des A1200 de base mais le résultat est souvent aléatoire. Bien entendu, l'installation du PFS2 peut s'effectuer sur une seule partition et il est donc possible d'avoir différents systèmes de fichiers sur différentes partitions de son disque dur. L'installation se fait d'abord avec l'Installer de Commodore (quasi automatique) et ensuite avec l'outil de partitionnement HDToolBox (manuelle). Cette partie manuelle consiste dans un premier temps à ajouter et à configurer PFS2 en tant que système de fichiers de la (des) partition(s) souhaitée(s) et ensuite, de formater ces partitions. Ce point est bien détaillé dans la documentation, inutile donc que je développe davantage la procédure d'installation.

Les performances

PFS2 améliore un bon nombre de caractéristiques par rapport à FFS et à AFS :
  • D'abord, il est compatible à 100% avec AFS et il reconnaît parfaitement le FFS. Seuls les réparateurs (DiskSalv 2, QuaterBackTools...) et les optimiseurs (ReOrg...) ne reconnaissent pas les partitions PFS2.

  • La vitesse d'exécution a été accrue : l'écriture, l'effacement, la lecture et les autres procédures sont plus rapides. Le sommet de la vitesse est atteint quand on veut effacer un gros fichier : j'ai réussi à effacer un fichier de 100 Mo en moins de... 2 secondes ! (machine de test : A1200 avec disque dur IDE sur le port IDE d'origine).

  • Les disques durs sont toujours valides, quoi qu'il se passe. Malgré des tests convaincants (réinitialisation lors du démarage de la machine, redémarrage lors d'une copie, coupure électrique lors d'une copie...) les partitions résistent et vos données sont toujours intactes. La technique utilisée par le développeur pour arriver à un pareil miracle s'appelle "la gestion atomique". Cette gestion permet au disque de passer d'un état valide (bloc entier) au suivant de façon indivisible.

  • La fiabilité est de haut niveau. PFS2 est stable grâce à un système de détection d'erreurs qui répare rapidement et avec transparence tous les blocs défectueux. En cas de plus gros problèmes de blocs, PFS2 mettra alors le disque dur en état "read only" (lecture seule).

  • On peut avoir un accès simultané (ou parallèle) à une partition sans que la vitesse du volume ne ralentisse. Cette caractéristique est particulièrement intéressante lorsqu'on veut copier différents fichiers d'une partition vers plusieurs autres à la fois.

  • La récupération des fichiers est plus simple et plus rapide. PFS2 propose un répertoire d'effacement, nommé ".deldir", qui récupère les 31 derniers fichiers effacés ou écrasés. La méthode est rapide mais la limitation à 31 fichiers peut paraître un peu juste.
Encore quelques limitations ?

En fait, il n'y a pas vraiment de restriction à ce système. Il hérite des restrictions de l'AmigaDOS comme par exemple la limitations du nombre de caractères : 32 pour les disques, 108 pour les fichiers, etc. La fonction DirectSCSI (pour les partitions de plus de 4 Go) ne fonctionne pas avec tous les contrôleurs et il est dommage, à moins de formater le restant avec du FFS, de se contenter d'une partie de son disque dur seulement.

Le formatage en PFS2 a aussi un inconvénient, il réduit la taille des partitions de façon significative ; les pertes constatées se situent à environ 7% d'espace disque, mais bon, à l'heure des disques durs de 10 Go, cet inconvénient devient de moins en moins pertinent. Enfin, en cas de très gros problème, il faut signaler que les outils permettant de réparer du PFS2 sont très peu nombreux : il y a DiskValid qui est fourni avec PFS2 (commande à taper dans un Shell) ou éventuellement DiskSalv 4 car ce dernier reconnaît AFS et, comme dit précédemment, AFS est 100% compatible avec son successeur.

Conclusion

Pour conclure ce test, je rappellerais que PFS2 est un système de fichiers hors du commun pour... ceux qui avait FFS, car les possesseurs d'AFS se retrouveront devant une petite mise à jour (AFS est déjà stable et rapide et en plus il est reconnu par plusieurs réparateurs/optimiseurs). Ceci dit, PFS2 est le meilleur dans son genre et Amiga Inc. devrait s'intéresser à lui quant à une éventuelle intégration de ce système de fichiers dans le prochain AmigaOS 3.5.

Nom : Professional File System 2.
Développeur : Great Effect Dev.
Genre : Système de fichiers.
Date : 1998.
Configuration minimum : Amiga OCS, 68000, Kickstart 2.0.
Licence : commercial.
Prix : 375 FF (57 euros).

NOTE : 9/10.

Les points forts :

- La rapidité.
- La sécurité et la stabilité.
- L'accès en simultané.
- Installation selon le processeur.

Les Points Négatifs :

- Peu de logiciel de récupération/optimisations reconnaissent le PFS2.
- Les possesseurs d'AFS peuvent éventuellement s'en passer.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]