Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 22 novembre 2017 - 23:13  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Peggy Plus (Scala MD100)
(Article écrit par Fabrice Duhoux et extrait d'Amiga News - octobre 1995)


Avant toute chose, je vais vous parler des difficultés que j'ai eues à me procurer cette carte. Pour trouver un revendeur de cette carte en France, il faut vraiment se lever tôt. En effet, il n'en existe tout simplement pas. Donc après moult recherches, je trouve mon bonheur chez Duchet Computer en Angleterre. Je passe ma commande par carte Visa et je reçois le produit dans les trois jours qui suivent. C'est maintenant que les problèmes commencent :
  • Il n'y a pas de documentation.
  • La carte ne fonctionne pas sur mon Amiga 2000.
Un combat féroce

J'appelle Mr Duchet en Angleterre, lequel me dit qu'il ne peut pas me fournir la doc, car Scala UK n'en dispose que dans la langue allemande, et m'invite à les contacter. Ce que je fais sur le champ.

Chez Scala UK, on me fait comprendre que la doc en anglais n'est pas prête d'être disponible car personne chez eux ne comprend l'allemand.

Après un petit éclair de génie (oui, oui ça m'arrive parfois) je demande à Scala Norvège (la maison mère) de me faxer si possible la doc en anglais. Trois heures après, me voici en possession des papiers tant convoités. Personnellement, je trouve bizarre que ce soit Scala Norvège qui me procure des documents en anglais, alors que Scala UK eux, en sont incapables. Après ce "léger" problème, je vous rappelle que la carte ne fonctionne pas. Mais je constate (en regardant la doc) que cette carte a besoin d'un câble spécial pour fonctionner sur A2000. En effet, pour fonctionner, la carte a besoin de récupérer des signaux sur le port vidéo. Et je rappelle que contrairement aux A3000 et A4000, l'A2000 n'a pas de port vidéo en ligne avec un port Zorro II.

Je rappelle donc Mr Duchet qui me conseille de téléphoner à Scala UK. Je téléphone chez qui vous savez. On me répond que "l'external adapter kit", puisque c'est de lui qu'il s'agit, n'est pas disponible chez eux, mais de voir directement avec le fabricant. Je contacte finalement Ingenieurbüro Helfrich qui me demande la somme de 800 FF pour cette interface. J'achète, car de toute façon, je n'ai pas le choix. A la réception, je m'aperçois que ce que j'ai payé 800 FF n'est autre qu'un bête bout de câble qui vient se brancher sur la sortie RGB 23 broches externe du 2000 et se connecte sur un port de la carte prévu pour cela. Ouf, c'est fini, je vais pouvoir attaquer le test en lui-même.

Le test

La carte est livrée avec un petit dongle, une disquette et pas de doc : la disquette contient l'EX de contrôle pour Scala MM300 ou MM400 et l'utilitaire de compression de vos images au format MPEG. Je signale au passage que Scala est indispensable pour faire fonctionner la carte MPEG.

Peggy Plus

La carte possède trois sorties vidéo et une sortie son, une PAL (Cinch), une Y/C (mini-Din), une RGB (VGA DB15) et une Jack 3,5 Stéréo pour l'audio. La sortie RGB est une sortie vidéo 15 kHz et non pas une sortie 31 kHz comme on pourrait le croire vu le format du connecteur. Le petit dongle doit se brancher sur la sortie VGA si vous ne vous servez pas du port RGB.

La qualité des signaux est excellente. Même si on travaille en PAL, j'ai rarement vu un signal avec autant de pêche et de définition. Après installation des différents programmes, je commence par compresser une série d'images au format MPEG. C'est long, très long même. Compter environ deux minutes par image sur un 68030/68882 à 33 MHz. Attention, pour la compression, et vu le nombre de paramètres qu'il faut gérer, il vous faudra faire plusieurs essais pour arriver à un bon résultat.

Ça y est, j'ai mon fichier MPEG, je peux le regarder. Génialissime, pour 5550 FF (4750 + 800) j'ai l'impression de regarder Imagina sur mon moniteur. Enfin, du vrai 25 images/seconde en 24 bits.

Ce qu'il faut savoir :
  • Résolution 352x288 en PAL. Ceci n'est pas trop gênant car avec un bon anticrénelage, et sachant que l'on travaille avec une animation, la basse définition reste suffisante.
  • Ne pas compresser en dessous de 130 ko/seconde car sinon l'effet de pavétisation caractéristique du MPEG devient trop visible. Faites l'essai avec du JPEG (très proche en compression) en mettant un niveau de compression élevé.
  • Quand on compresse en MPEG on parle en ko/seconde, c'est-à-dire que la qualité des images sera directement dépendante du débit de votre disque dur. Pour le MPEG, il y aura toujours 25 images/seconde, donc, plus le débit est élevé, moins le programme aura à compresser les images.
Attention, lors des tests de vitesse avec DiskSpeed, mon disque dur (Quantum Lightning 730 Mo SCSI-2) me donne environ 900 ko/s, ce qui n'est pas trop mal, vu que je le fais tourner sur un vieux contrôleur SCSI 1 de chez GVP. Mais je n'ai pas pu dépasser 300 ko/s pour les fichiers MPEG, car sinon l'animation devenait saccadée. Je pense que cela doit venir de Scala qui demande quand même beaucoup de temps machine pour fonctionner, et donc prend un peu de cycles au contrôleur SCSI. De toute façon, ce n'est pas la peine de dépasser 300 ko/s car nous avons quand même réalisé des tests à 800 ko/s sur un très gros A4000 SCSI-2 (2,5 Mo/s en moyenne), et je n'ai pas constaté d'amélioration visible à l'oeil nu.

Vous pouvez grâce à cette carte lire :
  • Les fichiers MPEG du DP (très nombreux).
  • Vos propres créations en images de synthèse.
  • Les CD de démo MPEG.
  • Les CD de film (exemple : Top Gun, A La Poursuite D'Octobre Rouge, etc.).
  • Et les CD au format White Book.
Le son est d'excellente qualité. En effet, la carte décode le son en 16 bits 44,1 kHz stéréo. Mais, attention, vous ne pourrez pas intégrer du son dans vos propres animations, car le programme de compression ne le permet pas. Ceci est assez logique si l'on convient que le son est une donnée temps réel, alors que l'image, elle, doit subir un traitement avant de pouvoir être visualisée.

Je vais vous donner maintenant une petite ruse avant de terminer la partie technique du test. Lors de la compression vous allez rencontrer un paramètre qui s'appelle Search Diameter. Celui-ci est peut-être le plus important de tous. Si l'animation ne contient pas beaucoup de grosses zones qui bougent (fond, défilement, zoom, etc.) il vaut mieux mettre une petite valeur, ex. 16, mais, à contrario, il vous faudra pousser jusqu'à 128 car sinon, vous aurez une perte importante de données (les halos de lumière de LightWave qui disparaissent purement et simplement). Ce paramètre étant très consommateur de temps machine, il faut l'utiliser avec parcimonie.

Une autre petite ruse parce que c'est vous. Si vous avez ImageFX 2.0, il existe un petit programme ARexx qui s'appelle BuildMPEG et qui est deux fois plus rapide pour la compression que Scala. A vous de voir. Enfin, vous pouvez joindre deux fichiers MPEG totalement différents avec la commande AmigaDOS "Join".

L'utilisation avec Scala

C'est un rêve de puissance et d'ergonomie. Vous pouvez faire une pause, un retour arrière, une avance rapide, une lecture tout comme sur un magnétoscope, mais, en plus vous pouvez le programmer pour que cela devienne automatique. La fonction la plus puissante, à mon avis, est que le signal de la carte MPEG est genlocké, c'est-à-dire que l'image Amiga normale s'incruste par-dessus vos animations MPEG. Je vous laisse voir la puissance que cela implique. A vous les applications multimédias les plus folles. Et si comme moi vous avez une Avideo24 c'est trois couches d'incrustation qui sont à votre disposition (fond 24 bits, animation 24 bits, et image Amiga).

En faisant une présentation multimédia dans une société, j'ai réussi à épater et à convaincre deux techniciens qui ne juraient que par le PC. Imaginez-vous, une seule machine qui vous permet de dérouler un générique sur fond d'animation en image 3D avec son, le tout synchronisé par Scala, on croit rêver.

J'ai aimé :
  • L'interface avec Scala.
  • Le genlockage.
  • L'impression pro qui se dégage de vos présentations.
  • La puissance de l'ensemble.
  • La qualité des signaux Vidéo.
  • La puce de décompression C-Cube qui est un CL-450 (dernière génération).
Je n'ai pas aimé :
  • Le prix 4750 FF à comparer aux 2000 FF de la carte FMV pour la CD32 qui fait exactement la même chose, mais sans l'interface avec Scala.
  • Le bout de Câble à 800 FF (pas sérieux du tout).
  • L'obligation de posséder Scala pour utiliser la carte.
  • L'absence totale de documentation.
  • L'obligation de faire une compression logicielle (trop lent).
Conclusion

La carte Peggy Plus est géniale pour une application multimédia ou pour une borne interactive car la qualité (basse résolution) est largement suffisante (presque du SVHS). Mais pour une application qualité diffusion TV (broadcast), il vous faudra attendre la norme MPEG-2 ou bien acheter un PAR.

4750 + 800 + 2000 (Scala MM400) = 7550 FF. A vous de voir si vous avez réellement besoin de ce produit. Je le répète, pour une application multimédia, c'est l'idéal.

Nom : Peggy Plus (Scala MD100).
Constructeur : Ingenieurbüro Helfrich.
Genre : décodeur MPEG.
Date : 1993.
Prix : 7550 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]