Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 19 octobre 2017 - 01:49  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : Les passerelles en infographie
(Article écrit par Jean-Yves Auger - décembre 2003)


Avec l'arrivée du Pegasos, le parc de machines s'étoffe et il n'est plus rare de posséder un Pegasos, un PC dans un coin qui sert de poubelle, un Mac pour les fortunés et un Amiga pour la nostalgie.

Or dans le vaste monde de l'infographie, les logiciels ont, eux aussi, leurs "caprices" : Photoshop (Mac, PC), TVPaint (Amiga, Pegasos, PC via Aura), Perfect Paint (Amiga, pas encore Pegasos), Painter (Mac, PC), etc. et les spéciaux : Broadcast Painter (Amiga sur carte Xanadu), DCTV (Amiga avec la carte du même nom), etc.

De ce fait, il est quelquefois difficile et/ou impossible de passer, sans perte d'information, de l'un à l'autre sans de multiples conversions par des formats externes parfois très gourmands (exemple : la même image en IFF 24 sera 4 à 5 fois plus importante en BMP (merci Micro...)). Le JPEG est devenu LA passerelle car, à de rares exceptions, ce format est présent dans tous les logiciels de dessin passés, présents et futurs avec le JPEG 2000 (seulement sur Mac OS X pour l'instant). Mais, il y a un mais, le JPEG compresse (même si le taux est 0%) et la couleur rouge est particulièrement et joyeusement "massacrée" : personne n'y peut rien, c'est un principe en image et vidéo.

Le format passerelle

Il est donc conseillé de trouver un autre format "passerelle" non compressé qui permettrait de passer partout ou presque, quel que soit le nombre de couleurs, la taille, le niveau de rouge, etc. Je laisse de côté les BMP, PCX (grosse usine à gaz) compatible avec eux-mêmes et encore, mais qui ont la fâcheuse tendance à l'obésité (entre 4 et 5 fois plus gros que tous les autres formats existants). Les formats propriétaires seront eux aussi, retirés, même si l'on retrouve l'IFF dans Photoshop, mais malheureusement la version 7 ne sait plus écrire dans ce format. A noter que dans la version 5.5, l'écriture en IFF était risquée (2 fois sur 3, le fichier était endommagé). Il reste donc les "bons vieux gros" formats d'antan : TIFF (en non compressé), Targa (un peu de compression) ou SGI (Silicon Graphics) qui ne sont guère plus utilisés de nos jours et c'est pourtant là que se trouve la solution. En effet, la plupart des logiciels nécessitant une carte graphique sur Amiga ont intégré (à l'époque), la plupart de ces formats en plus de l'IFF 24, tradition oblige, ainsi que le format propriétaire de la carte, du logiciel et/ou des deux (DCTV par exemple), qui lui, est incompatible avec tous les autres.

La couche alpha

Quand vous travaillez en 16 millions de couleurs, vous pouvez avoir besoin de plus de couleurs (ça paraît stupide, mais c'est bien utile). En effet, il est parfois intéressant d'avoir un dessin transparent (c'est d'ailleurs visible sous la forme d'un damier d'échiquier), car celui-ci peut être complété par un second programme, qui va ensuite fusionner le tout avec un fond, sans difficulté. Cette transparence se décline en 256 nuances soit 8 bits (2^8) et constitue une couche supplémentaire : la couche alpha. C'est la raison pour laquelle on parle de dessin en 32 bits (24 bits + 8 bits). Il est donc bien agréable de profiter de cette "transparence" dans Photoshop et dans TVPaint par exemple. Or comment sauver un dessin avec cette couche alpha ? La réponse sera en deux temps : oui, mais...

Oui, sur Amiga (encore !), ça existe et ça marche : Le PNG (32 bits) sait gérer la couche alpha ainsi qu'un taux de compression variable, mais sa relative jeunesse l'a éloigné de l'Amiga et peu de logiciel savent lire et écrire dans ce format. Perfect Paint sait le faire (via une commande Shell), mais ne peut afficher la transparence (pas encore). Les datatypes ont la même difficulté à cause de la picture.library d'AmigaOS 3.9 qui ne travaille qu'en 24 bits au lieu de 32, d'où cette impossibilité d'affichage. MorphOS sait gérer le PNG 32 bits (les icônes de son bureau en sont) mais par une routine interne. Les logiciels actuels ne l'utilisent pas et ont donc la même contrainte.

Targa, TIFF et SGI

Le format Targa intègre nativement la couche alpha (d'où la taille impressionnante du fichier), mais il a tendance à compresser un peu trop et les dégâts sont visibles notamment sur le texte. En pratique, dès que vous sauvez un dessin avec une transparence (le fameux damier) en Targa, un masque ou "détourage" sera généré automatiquement et sauvé dans le fichier. Ce même masque sera restitué automatiquement au chargement dans Photoshop (version 7 aussi) et vous retrouverez le damier (le fond transparent). Des essais dans les deux sens entre TVPaint 3.59 et Photoshop 7 (Mac OS 9 et X) ont parfaitement exportés et importés le dessin avec sa couche alpha.

Le format SGI (Silicon Graphics) réagit selon le même principe, mais le fichier est plus imposant.

Le format TIFF V6.0 est le plus approprié : il intègre en option la couche alpha (RGB+A <-- alpha) et a une compression en option en LZW (ne pas l'utiliser, c'est incompatible avec quelques logiciels).

TIFF
(cliquer pour agrandir)

Exemple avec TVPaint : il faut sélectionner une couche avec de la transparence, choisir "Save File" (TIFF V6.0 et prendre les options : RGB+A et Compression : None) :





Exemple avec Photoshop 7 : la couche alpha est détectée à la sauvegarde en TIFF et vous propose le choix. Au chargement, il se débrouille tout seul.

Exemple avec Perfect Paint 2.93 : le TIFF est lu via les datatypes, mais la couche alpha n'est pas isolée. Il faut dans ce cas passer par TVPaint et exporter via le format TVDEEP directement. Ce même fichier importé dans Photoshop sera parfaitement restitué avec le damier (celui de Photoshop cette fois).

Même PaintShopPro sur PC a retrouvé la couche alpha ! (si un PC peut le faire alors...). Voilà donc un moyen de travailler avec un Amiga en 24 bits ET transparence, continuer sur Mac et finir sur PC (mais c'est vraiment pour montrer le résultat, histoire d'écoeurer les PCistes).

Note : TVPaint sait nativement lire et écrire dans les trois derniers formats précités, mais pour les autres logiciels de dessin, il faut quelquefois passer par des commandes Shell qui lisent et/ou écrivent vers ses formats. Il existe un logiciel gratuit sur Aminet qui, à partir du format Targa, extrait en IFF, le dessin et la couche alpha sous la forme d'un fichier en niveaux de gris.

Pour l'exploiter, il suffit de charger cette couche alpha en tant que "Stencil" (Perfect Paint entre autres) et vous retrouvez votre dessin "détouré" dont vous pourrez changer le fond sans endommager le reste.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]