Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 19 octobre 2017 - 01:50  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : Mise en place d'un partage de fichiers via SMBFS
(Article écrit par Vincent Loubry - février 2011)


Le protocole Samba, permettant de partager des fichiers entre ordinateurs, on le connaît tous, ou presque. C'est long et fastidieux à mettre en place, pour, au final, ne pas toujours répondre à nos attentes. Quand ça fonctionne. Fort heureusement, il existe un petit programme nommé SMBFS qui vous permettra de vous connecter aux autres machines en une seule ligne de commande.

Un bémol toutefois, si l'Amiga peut se connecter aux machines "serveurs", il ne partagera, de son côté, aucun fichier et restera invisible sur le réseau. Mais qu'importe...

La version de SMBFS qui nous intéresse est la 1.74. Elle n'est pas disponible sur Aminet, mais vous pourrez la trouver à cette adresse : sourceforge.net/projects/amiga-smbfs/files/amiga-smbfs/smbfs%201.74/. S'il existe une version 68k et AmigaOS 4, en revanche, il n'y a rien de natif pour MorphOS. Les utilisateurs de ce système devront donc se servir de la version 68k.

N'ayant ni les moyens, ni l'envie d'équiper toutes les machines de la famille d'un gros disque dur, j'ai monté un serveur sous Debian avec des pièces de récupération dans lequel j'ai mis un disque dur de 1 To. J'y ai installé un serveur Samba et il tourne en permanence. Via le réseau, tous les ordinateurs reliés entre eux par Ethernet et/ou Wi-Fi accèdent donc au serveur avec la possibilité de gérer les fichiers dessus comme si c'était un disque local. Même l'Amiga... et nous allons voir comment.

SMBFS en pratique

Attention, je ne parlerai pas de la mise en place d'un serveur Samba sous Linux ou de comment partager un répertoire sous Windows. Ceci étant largement documenté sur le Net. Voir par exemple :
Donc, après avoir téléchargé l'archive correspondant à votre système et l'avoir décompressée, il suffit de placer le fichier SMBFS dans votre répertoire C:. Il n'y a rien d'autre a faire pour l'installation.

Ensuite, pour vous connecter au serveur distant, ouvrez un Shell, et utilisez la commande suivante (sans faire de retour à la ligne) :

smbfs workgroup=workgroup service=//nomdelamachine/dossierdepartage/ user=nomd'utilisateursurlamachineserveur password=VotreMotdePasseUtilisateurouSamba device=cequevousvoulez: volume=NomduVolumesurleBureau:

Concrètement, chez moi, cela donne cela :

smbfs workgroup=CLAMATT service=//DEBIAN/vincent/ user=vincent password=**** device=smbfs0: volume=Debian: translate=L:Filesystem_trans/INTL.crossdos

Même si, par acquis de conscience, j'ai préféré respecter la casse, le protocole n'y semble pas sensible à moins d'utiliser l'option "case=". Les plus observateurs auront déjà remarqué que je ne parle pas de l'option "translate=". Celle-ci permet, en effet, de corriger les problèmes que vous pourriez rencontrer avec les caractères accentués. En son absence, ils sont purement en simplement ignorés. Vous aurez besoin du répertoire "Filesystem_trans" et de son contenu trouvable sur les disquettes d'AmigaOS 3.1, sur le CD d'AmigaOS 3.5 (à cet emplacement : AmigaOS3.5:OS-Version3.1/Workbench3.1/L/) ou bien sur le CD d'AmigaOS 4.x. Par contre, vous ne trouverez rien sur le CD d'AmigaOS 3.9 car il y a été supprimé, pareillement pour MorphOS. Si vous avez les prérequis, alors vous n'aurez qu'à copier le répertoire "filesystem_trans" dans le répertoire L:. Sinon, eh bien, vous vous passerez de "trans=" et des accents. ;-D

Et voilà le résultat en image

Mon disque "Debian" est donc bien reconnu par le système, il est affiché dans la liste des périphériques (fenêtre bleue au centre) et également via son icône (le globe bleu).

SMBFS

Je peux lire une vidéo avec MPlayer et écouter de la musique via le réseau exactement comme si le disque était en local. Ambient affiche même la taille du disque Debian. Pour couper la connexion, ce qui est utile lors des tests, il faudra utiliser la combinaison de touches "Ctrl-c".

En terme de performances lors des transferts, j'obtiens des vitesses oscillants entre 1,5 et 4 Mo/sec du Pegasos au PC, et entre 3 et 5 Mo/sec dans le sens contraire. "Malheureusement", les vitesses entre le serveur et mes machines sous Windows et Linux sont bien supérieures. Force est donc de constater que même s'il est très confortable d'utiliser SMBFS, ce protocole sied mal à l'Amiga. J'obtiens sensiblement les mêmes performances en FTP.

SMBFS en permanence

Avoir le répertoire immédiatement après le démarrage de la machine sans avoir à retaper la commande à chaque fois est très confortable. Tapez donc la ligne dans un fichier texte que vous sauvegarderez et auquel vous attribuerez une icône. A cette dernière vous donnerez le type "Projet" et vous utiliserez "IconX" comme outil par défaut. Sauvez le tout et placez-le dans le répertoire "WBstartup" (si vous avez MorphOS ou une version inférieure à la 4.1 d'AmigaOS) ou bien ajoutez-le dans la liste des éléments dans Prefs/WBStartup (si vous avez une version d'AmigaOS égale ou supérieure à la 4.1). Si vous ne voulez plus de la fenêtre de sortie, ajoutez "run >NIL:" avant la ligne de commande.

Voilà, ce n'était pas bien dur, et ça apporte plus de confort au quotidien que de passer par FTP.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]