Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 29 juin 2017 - 16:23  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de ParM
(Article écrit par Pierre Ardichvili et extrait d'Amiga News - octobre 1990)


Les Français sont de plus en plus présents dans le domaine public, on pense à la Software Winery avec AZ ou bien UIK. A côté de ces ténors, il y a une génération montante de fans de l'Amiga qui n'hésitent pas à mettre leurs produits dans le domaine public.

Parametrable Menus

Sylvain Rougier et Pierre Carrette de Poitiers, pas satisfaits de certaines limitations de MyMenu, ont créé, avec d'ailleurs l'accord et l'appui de l'auteur de ce programme, Darin Johnson, un nouveau programme pour la création conviviale de menus déroulants.

L'idée de ParM est de pouvoir appeler ses programmes préférés à partir de menus déroulants, mais sans pour autant se trouver obligatoirement dans l'écran du Workbench.

ParM permettra donc, comme on le verra, de doter une fenêtre Shell de menus déroulants qui lui sont propres. Par ailleurs, ParM apporte également deux caractéristiques intéressantes lorsqu'il est appelé à partir du Workbench : il survit à une commande LoadWB ou a un appel à SetPrefs, et par ailleurs le répertoire courant devient automatiquement celui dans lequel se trouve le programme appelé, ce qui permettra à ce dernier de trouver sans peine les fichiers dont il a besoin, et qui se trouvent souvent dans ce même répertoire.

ParM

ParM est un petit utilitaire de 12 ko, 14 avec son icône, que l'on peut loger n'importe où, par exemple dans le tiroir "Utilities" ou dans le tiroir "System", ces deux répertoires étant généralement inclus dans le chemin de recherche des commandes sous Shell. L'installation consiste donc simplement à le copier avec son icône.

ParM peut être attaché soit à l'écran du Workbench, pour cela on le lance en cliquant dans son icône, soit à une fenêtre Shell, on le lance alors par une ligne de commande. Dans les deux cas, soit en donnant les bons types d'outils dans l'icône, soit en donnant les bons paramètres dans la ligne de commande, on peut spécifier le positionnement de sa fenêtre et les gadgets dont elle sera munie, les couleurs utilisées, et le fichier de configuration dans lequel sont spécifiés les menus que ParM mettra à votre disposition.

En mode Workbench, ParM a une microfenêtre située par défaut dans la barre de titre de l'écran ; pour accéder aux menus que vous aurez créés par ParM, il faut activer cette fenêtre, ensuite comme bien se doit cliquer du bouton droit pour les faire apparaître puis y faire vos choix. Ceci permet de décider du jeu de menus que l'on veut faire apparaître et utiliser, soit les menus standards du Workbench, soit ceux de ParM. En effet, ils n'apparaissent pas simultanément comme dans le cas de MyMenu.

En mode CLI (ou Shell, évidemment), vous pouvez par une option sur la ligne de commande faire ouvrir une fenêtre spéciale pour ParM, ou au contraire avoir les menus déroulants attachés à la fenêtre Shell dans laquelle vous travaillez. De toute manière, vous aurez bien évidemment lancé ParM en arrière-plan par "runback" par exemple.

Enfin, vous pourrez avoir plusieurs fichiers de configuration, que vous pourrez appeler par la syntaxe classique :

FROM nomdefichier

...ou en créant plusieurs icônes ayant dans leurs types d'outils l'indication de fichiers de configuration différents.

Trois modes

Les programmes appelés par les menus déroulants de ParM peuvent l'être sous trois modes :

Mode CLI : c'est là que vous pouvez spécifier les caractéristiques d'une fenêtre spéciale affectée au programme lancé.

Mode RB : les programmes sont lancés en arrière-plan ; il s'agit évidemment de programmes qui soit n'ont pas de dialogue avec l'utilisateur, soit ouvrent leur propre fenêtre.

Mode WB : concernera les programmes qu'on peut lancer simplement à partir de leur icône.

Pour les programmes appelés sous Shell, vous pourrez aussi spécifier la taille de la pile (stack) et la priorité de la tâche.

Pour créer vos menus déroulants, il vous suffira d'écrire un fichier script, qui vous permettra de définir tout ce que vous voudrez dans vos menus : les menus, les sous-menus, les items, leur nom, leurs couleurs, un raccourci au clavier (touches Amiga-lettre), le mode de lancement du programme appelé, et finalement le nom du programme appelé avec son chemin.

Un fichier de configuration par défaut s:parm.cfg est fourni et pourra servir d'exemple. Il est tellement explicite que vous n'aurez sans doute pas besoin de la documentation pour écrire vos propres fichiers de configuration. C'est le plus beau compliment que l'on puisse faire !

On constate donc que la souplesse de ParM est totale. A titre d'illustration, je propose à ceux qui l'acquerront le petit exercice suivant : à partir du concept des fichiers de démarrage de fenêtres Shell (du type shell-startup) des alias et de fichiers parm.cfg appropriés, créez des commandes simples permettant d'ouvrir des fenêtres Shell munies chacune de son jeu de menus déroulants spécialisés.

Bon, il y a malgré tout des limites

Les programmes appelés par ParM ne peuvent pas être des fichiers de commande (scripts), même munis de l'attribut "S". Les fichiers ParM.cfg ne doivent pas comporter d'autres caractères que les 127 premiers caractères ASCII, donc pas d'accents. A l'appel de ParM, la syntaxe de votre fichier ParM.cfg n'est pas vérifiée complètement, ceci pour limiter la taille du programme ; en cas d'erreur, il faudra parfois chercher un peu.

Par ailleurs, je trouve personnellement qu'en mode Workbench, le fait de devoir aller cliquer dans la micro-fenêtre de ParM pour avoir accès aux menus de ParM est une petite sujétion, et qu'il serait agréable de pouvoir le faire par un raccourci au clavier. Mais ce n'est qu'un détail.

Également, il y en a qui trouveront que c'est un comble que la documentation soit en anglais, mais pour une diffusion internationale, c'est indispensable. Une documentation en français sera d'ailleurs bientôt disponible.

Bravo Sylvain et Pierre, on en veut d'autres !

Nom : ParM.
Développeurs : Pierre Carrette, Sylvain Rougier.
Genre : lanceur d'application.
Date : 1990.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : freeware.
Téléchargement : Aminet.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]