Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 28 mai 2017 - 03:04  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Point de vue : Les origines de LAVA
(Article écrit par Brice Fromentin et extrait d'Amiga News - mars 1997)


Loin des considérations matérielles et Microsoftiennes, Carl Sassenrath décide de dévoiler ses projets. En effet, le créateur des concepts fondamentaux de |'AmigaOS (Exec, bibliothèques...) revient avec un nouveau langage au nom évocateur de LAVA. Bien que l'analogie avec Java soit très forte, M. Sassenrath argue que le nom pourra changer à l'avenir. Enfin, après cette petite critique, passons aux choses sérieuses.

Origine du monde Amiga

Carl Sassenrath, en parlant de l'Amiga, s'émeut en nous rappelant les véritables objectifs de son enfant : "l'utilisateur doit dominer sa machine et non le contraire", voici une véritable leçon d'humilité pour ceux qui croient encore détenir l'ultime vérité sur la philosophie de l'Amiga. Cependant, M. Sassenrath rappelle aussi que sa seule erreur concernant l'Amiga a été de le laisser, croyant que les propriétaires en auraient fait quelque chose de grand... Fort de ce constat, il décida de travailler sur un nouveau langage qui résoudrait les problèmes de complexités logicielles. Il est devenu très difficile à l'heure actuelle de créer simplement des applications, il faut le compilateur X, l'éditeur, et tout un tas de choses qui font que le commun des utilisateurs ne commencera jamais a vraiment dominer son ordinateur. D'où le point fort du raisonnement de Carl Sassenrath de simplifier les faux problèmes, voire de les éliminer.

Carl Sassenrath

Origine d'un nouveau monde

LAVA sera la pierre angulaire de sa nouvelle création, il s'agit d'un nouveau langage de programmation qui permettra l'écriture d'applications simples, facilement. Pourquoi s'appuyer sur de tels arguments qui semblent tellement désuets à l'heure ou le P5000 permettra de faire tourner Java à une vitesse correcte, où Windows XX fait tout pour ne pas vous permettre d'avoir plus de besoins que Microsoft ne peut pourvoir ?

Mais si l'on prend le problème différemment, est-ce normal de devoir programmer en C/C++ pour faire le moindre programme ? Personnellement, je rejoins le point de vue de Carl Sassenrath, il ne faut pas fermer la porte à la créativité des utilisateurs. LAVA va permettre à tous de s'exprimer sans devoir lire 3000 pages sur les principes de la programmation. Cependant, ce monde ne serait pas complet si MagmaOS n'était pas de la partie. Tous ceux qui voient en MagmaOS une sorte d'AmigaOS 4 se trompent, car il s'agira bien d'un tout nouvel OS qui n'aura aucun point commun avec son grand frère, sinon sa compacité.

Vers un monde heureux ?

En fait, toujours la même question sans cesse : est-ce bien raisonnable tout cela ? Reprenons les caractéristiques de LAVA. Chose intéressante, il est orienté source et non exécutable. Ceci permettra aux programmeurs de réellement s'entraider et de partager leur savoir-faire, chose de plus en plus rare mais toujours aussi agréable. LAVA pourrait remplacer HTML, ce qui pourrait être très avantageux par rapport au couple HTML/Applets Java, car comme LAVA n'est pas interprété, il sera normalement beaucoup plus rapide que Java...

De plus, LAVA est, toujours au regard de ses possibilités, un langage qui remplacerait avantageusement ARexx dans un OS. Un descriptif plutôt positif, il faut l'avouer, mais rappelons-nous les annonces de Java qui devaient être d'une simplicité, aussi simple que Visual C++ de Microsoft auraient-ils dû dire. Attention, LAVA ne remplacera pas le C/C++ car lui-même étant écrit en C, il ne peut pas prétendre résoudre les problèmes complexes auxquels le C, par exemple, fournira des solutions.

Ensuite, LAVA permet de gérer les communications interprocessus. En clair, il semblerait possible de créer des tâches simplement avec le langage et de gérer la communication entre ces dernières. Nous pourrions donc créer via un réseau une application qui serait capable de faire ses sorties graphiques par une autre tâche, sur une autre machine par exemple... D'accord, rien de révolutionnaire dans ce descriptif mais avouez que si la simplicité est de mise, beaucoup de problèmes devant lesquels on reste sans voix risquent de trouver leur maître : vous !

Big Bang ou Big Crunch ?

Même si l'Amiga commence à sortir des eaux grâce en partie à pOS, MagmaOS reste une inconnue. En effet, le créateur de |'AmigaOS ne peut pas nous décevoir... Il serait injuste de le critiquer pour des actes dont il n'est pas réellement responsable. Cependant, un nouvel OS, encore un nouveau ! Mais comment allons-nous choisir parmi tous ces derniers ? S'il est vrai que la diversité des OS qui arrivent veut simplifier la vie aux utilisateurs, il n'en reste pas moins que toutes ces solutions proposent des actions similaires. Dans cet amas d'avatars, il reste difficile de voir ceux qui sortiront réellement de la masse, car tous sont similaires et le pire dans leurs alternatives, ils choisissent des mécanismes éprouvés par Microsoft !

On s'aperçoit vite que l'apparence change, mais notre ennemi à tous est toujours bien présent. Tous ceux qui utilisent Visual C++ 4.x comprennent de quoi je veux parler. Tout est conçu pour que l'on n'ait pas de questions à se poser et cela marche dans 90% des cas. Pourquoi se battre alors ? Pourquoi tout le monde adopte-t-il les mêmes solutions ? Car actuellement, le prix du droit à la différence est trop cher. Certes, comme le soulignent les nouveaux intervenants, il existe bien des niches technologiques pour les nouvelles plates-formes. Est-ce un argument ? Non, car il y a plus de 10 ans, l'Amiga proposait quelque chose de nouveau, tandis que maintenant, BeOS et les autres ne font rien d'autre que copier des solutions éprouvées. C'est pour cela que l'on peut espérer et aider Carl Sassenrath, celui qui nous a aidé à penser différemment...

Un cycle bouclé

Comme le cycle de la vie, l'Amiga peut se réincarner en quelque chose de grand, à condition d'en avoir la force. Carl Sassenrath se bat contre l'Empire et compte dans ses rangs beaucoup de rebelles. Rappelons-nous du jour où nous avons ressenti l'Amiga... L'heure n'est pas aux larmes, mais au travail. Si vous croyez en cet homme, encouragez-le, sinon passez votre chemin vers un autre avenir plus ou moins identique. Voici de la part de Carl Sassenrath une véritable leçon qui devrait nous faire méditer sur notre condition plutôt que de jouer à celui qui connaît le mieux l'avenir.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]