Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 22 septembre 2014 - 06:12  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'Open TTD
(Article écrit par David Brunet et extrait d'Obligement 46 - août 2004)


Votre rêve est de gérer une multinationale ? Vous êtes doué en affaires ? Alors Open TTD est fait pour vous.

Clone

Open Transport Tycoon Deluxe (OpenTTD) est un clone du jeu Transport Tycoon édité par MicroProse. Il se nomme "Open" car c'est un projet libre, "Transport Tycoon" parce qu'il s'agit d'un jeu de gestion de transports, et "Deluxe" car il reprend et ajoute les meilleures options de son illustre aîné.

On doit OpenTTD à Ludvig Strigeus et son équipe qui ont codé le jeu pour Windows. Christian Rosentreter a fait un portage pour MorphOS, Frank Menzel pour AmigaOS (68k et WarpOS) et Juha Niemimaki pour AmigaOS 4. Vous devez disposer du jeu original, qui est disponible en abandonware sur le site www.abandonware-france.org, afin d'y copier des fichiers indispensables. Il faudra ainsi copier les six fichiers de jeu (sample.cat, tr1gr.grf, trcgr.grf, trhgr.grf, trigr.grf et trtgr.grf) et la vingtaine de fichiers sonores "gm_ttxx.gm" dans le répertoire "data". Vous pouvez, par la même occasion, récupérer son manuel au format PDF qui se trouve sur manuels.abandonware-france.org/

Une fois tout copié et installé, la partie peut débuter.

Open TTD

Vos objectifs

Nous sommes en 1950, vous avez emprunté une importante somme d'argent et vous avez un siècle pour montrer votre génie et devenir le roi des transports. Il faudra créer des infrastructures et des réseaux de transports (aussi bien pour la route, le rail, l'air et la mer) qui amèneront les passagers, le courrier et les marchandises à destination. Avec jusqu'à sept adversaires simultanés, la concurrence sera rude et il ne faudra pas perdre de temps pour s'octroyer les meilleurs marchés et les meilleurs sites. Vous devrez également négocier avec les municipalités qui subventionneront régulièrement tel ou tel service. Enfin, gare aux catastrophes qui viendront perturber votre affaire : effondrements de mines, accidents de bus, de camions ou d'avions, etc.

Open TTD

L'évolution des techniques est présente puisque avec plus d'argent, il est possible de s'acheter de nouveaux véhicules de plus en plus rapides et perfectionnés. La fondation de nouvelles industries permettra aussi d'engranger des revenus supplémentaires et vous pourrez même, une fois que vous serez très riche, racheter vos concurrents !

Les paramètres

Tout commence par une fenêtre de paramétrages, les options disponibles permettent de personnaliser OpenTTD jusqu'à la moelle : langue, monnaie, nombre d'opposants, options pour les véhicules, présence de l'enneigement, inflation, entretien, etc. Le choix du décor (tempéré, nordique, tropical et pays des jouets) est assez important puisqu'il modifie un peu les données. Si dans le décor tempéré la forêt est grande et les champs sont fertiles, ce n'est plus du tout le cas pour le domaine tropical où les villes nécessiteront une réserve d'eau et de nourriture avant de pouvoir s'étendre. De plus, les forêts tropicales sont coûteuses à déboiser. En bref, ces décors offrent une petite pointe de réalisme non-négligeable. Il faut enfin noter que le décor des jouets est un peu du n'importe quoi, il est farfelu et c'est difficile de s'y retrouver.

Un éditeur de scénario est inclus et il est particulièrement complet, ce qui fera la joie des créatifs et donnera une durée de vie appréciable à OpenTTD. Précisons aussi que depuis la version 0.3.3, le jeu à deux en réseau est activé.

Open TTD

La carte se compose d'un plan en 3D isométrique en 256 couleurs, soit la même chose que le Transport Tycoon de l'époque. Quasiment rien a été amélioré graphiquement. Le terrain contient des villes, des usines, des lacs, des forêts, des scieries et des mines placés au hasard et cette disposition évolue à mesure que le jeu progresse.

Ça joue...

La première chose à faire est de créer sa société. On choisit la ville où s'implanter, son nom, sa couleur et même la tête du patron ;-). Bien sûr, le mieux est de s'implanter dans une grande ville, pour avoir un potentiel de clients conséquent. Les réseaux de base sont à créer rapidement (transport du courrier, transport de passagers par le bus, etc.) mais il faudra user du bulldozer pour accommoder le terrain à vos routes et vos autres constructions. Les joueurs dirigés par l'ordinateur sont, dans l'ensemble, difficiles à battre. Ils ont une bonne intelligence artificielle sauf pour une chose : le tracé des lignes et des routes qui est souvent bizarroïde, avec des courbes incompréhensibles dans des zones demandant plutôt des tracés rectilignes.

Avec le temps, les réseaux se complexifient, de nouvelles machines arrivent sur le marché, les concurrents se feront plus pressants. Il faut toujours avoir à l'esprit la rentabilité des lignes et au bout de quelques heures de jeu, cela devient difficile. Tenir un siècle sera vraiment un challenge...

Open TTD

La jouabilité est très correcte : le déplacement de la carte se fait avec les touches du clavier et/ou à la souris, et toutes les fonctions sont disponibles dans la barre en haut de l'écran. On a juste à double-cliquer sur un élément (ville, véhicule, usine,...) pour avoir accès à ses informations. Il n'y a, en fait, que la prise en main qui est délicate. Connaître toutes les possibilités et toutes les astuces demande un temps de jeu notable.

Le bilan

Open TTD est fort complet. Basé sur Transport Tycoon, puis sans cesse amélioré, il offre maintenant un large panel d'options. L'éditeur de scénario, le mode deux joueurs et le fait d'affronter de multiples concurrents en fait un jeu de tout premier plan. On regrettera que les graphismes n'aient pas été retravaillés, mais ce n'est pas vraiment embêtant dans un jeu de gestion.

Nom : Open TTD.
Développeurs : Ludvig Strigeus et la OpenTTD Team.
Genre : gestion.
Date : 2004.
Configuration minimale : 68020, AmigaOS 3.0, carte graphique, 8 Mo de mémoire.
Configuration souhaitée : PowerPC 603e ou plus, AmigaOS 3.x ou 4.x ou MorphOS, carte graphique, 16 Mo de mémoire.
Licence : GPL.
Prix : gratuit.

NOTE : 8/10

Les points forts :

- Une gestion de transports très poussée.
- L'éditeur de scénario.
- Le jeu à deux.
- Très paramétrable.
- Dorénavant gratuit.

Les points faibles :

- Un peu lourd à manier au début.
- Le décor des jouets est un peu brouillon.
- L'ordinateur fait des tracés bizarroïdes.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]