Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 14 juillet 2020 - 11:54  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : Utilisation d'Open Firmware
(Article écrit par JPV et d'autres auteurs et extrait de MorphOS Library - avril 2019)


Note : traduction par David Brunet.

Préface

Open Firmware est un firmware informatique (micrologiciel), similaire au BIOS d'un PC, que l'on trouve dans tous les ordinateurs Mac compatibles avec MorphOS. Le Pegasos, le Pegasos II et l'Efika 5200B ont également une implémentation matérielle basée sur Open Firmware, mais avec de petites différences par rapport au firmware des Mac.

Open Firmware utilise une interface utilisateur en ligne de commande, qui peut être utilisée pour contrôler le démarrage de l'ordinateur ainsi que d'autres processus. Ce tutoriel se concentre sur des conseils et des astuces qui pourront être utiles lors de l'utilisation de l'interface utilisateur, avec des exemples spécifiques. Ces exemples ont été testés sur des ordinateurs Mac, mais peuvent également fonctionner sous les machines de bPlan dans une certaine mesure.

A noter que les textes de sortie de ces exemples ont été tronqués dans la plupart des cas pour ne montrer que les informations intéressantes.

Accès à l'interface utilisateur

Pour accéder à Open Firmware, maintenez enfoncée lors du démarrage de la machine la combinaison de touches "Commande-Option-O-F" sur un clavier Mac (la touche "Option" est parfois marquée comme "Alt" avec un symbole/icône en dessous) ou la combinaison de touches "Win-Alt-O-F" sur un clavier PC. Ne relâchez les touches qu'après avoir vu l'invite de commande d'Open Firmware qui s'affiche sur un fond gris.

Apple PowerBook5,9 4.9.6f0 BootROM built on 10/05/05 at 16:45:50
Copyright 1994-2005 Apple Computer, Inc.
All Rights Reserved.

Welcome to Open Firmware, the system time and date is: 07/24/2018 21:07:11

To continue booting, type "mac-boot" and press return.
To shut down, type "shut-down" and press return.

Release keys to continue!

 ok
0 > _

Si l'ordinateur démarre sur le système d'exploitation au lieu de l'invite d'Open Firmware, redémarrez et essayez à nouveau. Il peut être utile de connecter le clavier directement au port USB de la machine, et non via un concentrateur USB. Il n'est pas nécessaire d'appuyer sur les touches immédiatement lors de la mise sous tension de la machine, mais rapidement après avoir entendu le son de démarrage (s'il n'a pas été désactivé) ou lorsque la machine déclenche l'accès au lecteur optique.

Open Firmware utilise la disposition des claviers américains, reportez-vous au schéma suivant pour les correspondances avec le clavier français AZERTY :

clavier

Commandes utiles
  • mac-boot - Poursuit le démarrage à partir de l'état actuel d'Open Firmware. Lance Mac OS X.
  • reset-all - Réinitialise et redémarre la machine.
  • shut-down - Éteint la machine.
  • load <file> <args> - Charge un fichier de code Open Firmware en mémoire (par exemple une image binaire ELF comme la boot.img de MorphOS ou un script Forth).
  • go - Exécute/amorce le fichier chargé.
  • boot <file> <args> - Charge un fichier de code Open Firmware et le démarre.
  • printenv - Affiche les valeurs des variables d'environnement.
  • setenv - Sauvegarde les valeurs des variables d'environnement.
  • devalias - Affiche une liste d'alias pour les périphériques (similaire aux assignations sur MorphOS).
  • .properties - Affiche une liste de propriétés pour le périphérique sélectionné.
  • ls - Affiche le contenu du chemin actuel dans l'arborescence du périphérique.
  • pwd - Affiche le chemin actuel dans l'arborescence du périphérique.
  • dev - Sélectionne un périphérique (en utilisant soit l'alias, soit le chemin de l'arborescence du périphérique absolu/relatif).
  • dir - Liste les fichiers d'une partition.
Variables d'environnement

Utilisez la commande "printenv" pour lister toutes les valeurs des variables d'environnement :

0 > printenv
-------------- Partition: common -------- Signature: 0x70 ---------------
little-endian?           false                false
real-mode?               false                false
auto-boot?               true                 true
skip-netboot?            false                false
use-nvramrc?             false                false

La première valeur de la liste est l'actuelle tandis que la seconde est celle par défaut. Il est assez rare que vous ayez besoin de modifier ces valeurs, mais il est néanmoins intéressant d'en savoir plus sur votre ordinateur.

Une possibilité courante est d'accélérer le Startup Manager (le gestionnaire de démarrage sous forme de menu de démarrage que vous voyez lorsque vous démarrez avec la touche Option/Alt enfoncée) en désactivant l'option "netboot". Changeons cela, à titre d'exemple, et vérifions si nous avons réussi :

0 > setenv skip-netboot? true
0 > printenv skip-netboot?
-------------- Partition: common -------- Signature: 0x70 ---------------
skip-netboot?           true                 false

Examen des périphériques

La commande "dev" permet d'examiner un périphérique donné, et les commandes ".properties", "ls" et "dir" peuvent être utilisées pour afficher des informations relatives au périphérique sélectionné. Notez que l'affichage de données dépend du type de périphérique. "dir" ne fonctionne que pour les périphériques contenant un système de fichiers, par exemple.

Lister les alias

Le périphérique spécial "/aliases" contient des informations sur les raccourcis (alias) vers différents périphériques matériels. Voyons quelques exemples sur la manière de montrer ces informations. Le périphérique peut être sélectionné avec la commande "dev" et les alias peuvent ensuite être listés avec la commande ".properties" :

0 > dev /aliases
0 > .properties
name                    aliases 
pci0                    /pci@f0000000
agp                     /pci@f0000000
pci1                    /pci@f2000000
pci2                    /pci@f4000000
usb0                    /pci@f2000000/@15
usb1                    /pci@f2000000/@15,1
usb2                    /pci@f2000000/@15,2
hd                      /pci@f4000000/ata-6@d/disk@0
cd                      /pci@f4000000/ata-6@d/disk@1
ud                      /pci@f2000000/usb@15,1/disk@1

Les commandes peuvent également être saisies de manière combinée, sur une seule ligne :

0 > dev /aliases .properties
name                    aliases 
pci0                    /pci@f0000000
agp                     /pci@f0000000
pci1                    /pci@f2000000
pci2                    /pci@f4000000
usb0                    /pci@f2000000/@15
usb1                    /pci@f2000000/@15,1
usb2                    /pci@f2000000/@15,2
hd                      /pci@f4000000/ata-6@d/disk@0
cd                      /pci@f4000000/ata-6@d/disk@1
ud                      /pci@f2000000/usb@15,1/disk@1

Il existe également une commande "devalias" plus courte disponible sur la plupart des versions du firmware, et elle fait la même chose que l'exemple précédent :

0 > devalias
name                    aliases 
pci0                    /pci@f0000000
agp                     /pci@f0000000
pci1                    /pci@f2000000
pci2                    /pci@f4000000
usb0                    /pci@f2000000/@15
usb1                    /pci@f2000000/@15,1
usb2                    /pci@f2000000/@15,2
hd                      /pci@f4000000/ata-6@d/disk@0
cd                      /pci@f4000000/ata-6@d/disk@1
ud                      /pci@f2000000/usb@15,1/disk@1

Autres propriétés utiles

La commande ".properties" sur le périphérique racine indique les caractéristiques de l'ordinateur :

0 > dev / .properties
model                   PowerBook5,9
compatible              PowerBook5,9
                        MacRISC3
                        Power Macintosh
						
serial-number           SX0

Le périphérique "enet" indique l'adresse MAC de l'ordinateur. Dans mon cas, c'est "00:11:24:e3:66:66" :

0 > dev enet .properties
vendor-id               0000106b
device-id               0000006b
name                    ethernet
device_type             network
local-mac-address       001124e3 6666

Lister les périphériques

La commande "ls" liste les périphériques trouvés dans le périphérique sur lequel la commande a été saisie, dans l'arborescence des périphériques :

0 > dev usb1 ls
ff9e1650  /disk@1
ff9e1a28: /device@2
ff9e1c48:   /keyboard@0
ff9e1f88:   /mouse@1
ff9e2230:   /interface@2

Lister les fichiers

Si un périphérique (disque) contient un système de fichiers reconnu (HFS(+), FAT, ISO9660), son contenu peut être répertorié avec la commande "dir".

La syntaxe de la commande "dir" est la suivante :

dir disk:partition,path
  • "disk" est le chemin d'accès à un disque, des alias peuvent être utilisés ici et le délimiteur dans l'arborescence des périphériques est le caractère "/".
  • "partition" est le numéro de partition (à partir de 1), la partition par défaut est utilisée si le numéro n'est pas spécifié.
  • "path" est le chemin dans le système de fichiers, le délimiteur de répertoire est "\" et le même caractère est également utilisé pour accéder au répertoire racine.
Voici comment lister le répertoire racine (\) de la partition par défaut sur le disque dur par défaut (c'est généralement la partition "Boot:" sur un système MorphOS). Le caractère "," peut être omis dans certains cas, mais il est plus sûr de le taper également :

0 > dir hd:,\

Lister le répertoire racine de la première partition du disque dur (par défaut) :

0 > dir hd:1,\

Lister le répertoire racine à partir d'un CD :

0 > dir cd:,\

Lister le sous-répertoire d'un CD :

0 > dir cd:,\mac_ppc32

Lister le répertoire racine d'un périphérique de stockage de masse USB trouvé dans le périphérique usb1 (utilisez la commande "ls" mentionnée précédemment pour trouver le bon périphérique) :

0 > dir usb1/disk@1:,\

Les versions plus récentes d'Open Firmware créent l'alias "ud" pour un périphérique de stockage de masse USB connecté à la machine (s'il a été connecté avant le démarrage de l'interface d'Open Firmware), donc cela fait la même chose que l'exemple précédent :

0 > dir ud:,\

Ajouter des périphériques personnalisés

La commande "devalias" ajoute des devalias temporaires définis par l'utilisateur :

0 > devalias dh /pci@f4000000/ata-6@d/disk@0

"nvvalias" stocke un devalias dans la mémoire NVRAMRC. La variable "use-nvramrc?" doit être définie sur "true" afin d'exécuter le script NVRAMRC au démarrage.

0 > nvalias dh /pci@f4000000/ata-6@d/disk@0

"nvunalias" permet de supprimer un alias :

0 > nvunalias dh

Vous pouvez remplacer les devalias existants par vos propres devalias. En les supprimant, vous retrouverez les valeurs d'origine.

Démarrer MorphOS

Les bases

Pour amorcer MorphOS, Open Firmware doit charger un fichier image de démarrage MorphOS, qui est généralement nommé "boot.img". L'image de démarrage contient le noyau de MorphOS et des pilotes de base, ce qui la rend comparable au Kickstart de l'Amiga. Open Firmware ne fait que charger et démarrer le fichier, et le reste est géré par MorphOS lui-même après cela. En cas d'erreur, il est important de distinguer si le chargement de l'image de démarrage a échoué ou si l'erreur s'est produite à un stade ultérieur.

Le fichier "boot.img" réside généralement sur une partition "Boot:" formatée en HFS sur les Mac, ou sur une partition dont le système de fichiers est reconnu d'Open Firmware dans tous les cas. La partition "Boot:" ne contient que quelques fichiers liés à Open Firmware et n'est utilisée que pour faire charger le noyau par la machine elle-même. La façon dont MorphOS voit la partition n'est pas importante et elle peut même être retirée (non montée) du point de vue de MorphOS. MorphOS lui-même est démarré à partir d'une partition contenant un système de fichiers compatible MorphOS et des fichiers système MorphOS. Cette partition est généralement nommée "System:", et l'assignation "SYS:" pointe vers elle.

Lorsque vous démarrez manuellement à partir d'Open Firmware, vous verrez quelques lignes de sortie à l'écran. Il y a deux lignes importantes qui vous indiquent l'étape de démarrage. Cela peut être bien démontré avec les commandes "load" and "go".

Tapez cette ligne (si vous avez installé MorphOS sur votre disque dur) :

0 > load hd:,\boot.img

Et vous verrez ce résultat :

0 > load hd:,\boot.img load-size=16e8fc adler32=bd628950

Loading ELF
 ok
0 > _

La mention "Loading ELF" vous indique que le fichier a été trouvé et chargé.

Le fichier peut alors être démarré avec la commande "go" :

0 > go
DO-QUIESCE finished_

"DO-QUIESCE finished_" indique que le fichier a été démarré et que la machine fonctionne maintenant sous MorphOS. Les problèmes après cette étape sont donc liés à MorphOS, et si l'image de démarrage de MorphOS n'apparaît pas rapidement, alors MorphOS pourrait ne pas avoir trouvé de périphérique ou d'image pour démarrer, ou il pourrait y avoir des problèmes de pilote ou de compatibilité. Les touches de réinitialisation de MorphOS ("Ctrl-Lcmd-Rcmd" ou "Fn-Alt-Alt") fonctionnent également à ce stade, même si d'autres problèmes interrompent le processus de démarrage.

Une façon plus courte et habituelle de démarrer est d'utiliser la commande "boot", qui combine les commandes "load" et "go". L'exemple précédent peut être réalisé avec cette seule ligne :

0 > boot hd:,\boot.img

Et le résultat devrait alors ressembler à ceci :

0 > boot hd:,\boot.img load-size=16e8fc adler32=bd628950

Loading ELF
 
DO-QUIESCE finished_

Arguments de démarrage

Plusieurs arguments de démarrage peuvent être indiqués avec le fichier "boot.img" en les ajoutant à la fin d'une ligne commençant par la commande "load" ou "boot". Des explications plus détaillées sur ces arguments peuvent être trouvées dans les fichiers "Docs/Booting MorphOS.txt" et "Docs/PegasosFirmware.txt" de votre système MorphOS ou sur le CD d'installation, mais nous allons couvrir ici les plus utiles des arguments liés au démarrage. Notez que les machines Sam460ex/cr et AmigaOne X5000 n'utilisent pas Open Firmware, mais les arguments de démarrage peuvent également être indiqués sur ces machines en définissant une variable d'environnement dans leur console U-Boot.

Sans arguments, MorphOS démarre un périphérique qui est amorçable et qui a la plus haute priorité d'amorçage. Notez que cela ne s'applique qu'aux partitions qui contiennent un système de fichiers amorçable compatible avec MorphOS. Si un CD d'installation de MorphOS est inséré, il a généralement une priorité plus élevée que les partitions amorçables du disque dur et s'amorcera en priorité. L'outil HDConfig peut être utilisé pour rendre les partitions amorçables et modifier leurs priorités d'amorçage, mais il n'est généralement pas nécessaire de modifier ces paramètres.

La syntaxe des arguments est argument=valeur, mais le signe égal peut être remplacé par un caractère d'espace. Les arguments peuvent être ajoutés dans un format plus ou moins long (ce dernier est indiqué entre parenthèses).
  • bootdevice (bd) - Remplace les priorités de démarrage et démarre à partir d'une partition donnée. Le nom de la partition doit être donné sous forme d'un nom de périphérique visible par MorphOS (les noms de volume ne fonctionnent pas), et le caractère ":" qui suit peut être omis. Par exemple, "bootdevice=dh1" fonctionne, mais "bootdevice=System" ne fonctionne pas.
  • bootimage (bi) - Démarre le système MorphOS à partir d'un fichier image ISO, qui est placé sur une partition accessible avec les systèmes de fichiers intégrés à la "boot.img" (FAT, SFS, FFS, PFS3, CDFS). Un chemin complet de style MorphOS doit être donné à l'argument, mais utilisez à nouveau les noms de périphériques au lieu des noms de volumes. Par exemple, "bootimage=umsd0:morphos-3.11.iso", "bootimage=dh2:morphos-3.11.iso".
  • bootmenu (bm) - Démarrage dans le menu de démarrage de MorphOS où vous pouvez modifier les paramètres d'affichage, voir les informations sur les périphériques, ou démarrer sans startup-sequence. Le même menu d'amorçage est accessible en appuyant sur la touche "Shift" pendant le processus d'amorçage de MorphOS. En appuyant sur la touche "v" dans le menu de démarrage, on passe de la résolution par défaut au mode VESA 640x480@60Hz, ce qui peut être utile en cas de problèmes d'affichage. La touche "espace" permet de basculer entre plusieurs moniteurs.
Exemples

1. Démarrage à partir du CD

La documentation de MorphOS conseille de démarrer la machine avec la touche "c" enfoncée, mais cette méthode peut parfois être peu fiable pour une raison ou une autre : vous pourriez en effet vous retrouver dans une situation où une image de démarrage a été chargée à partir d'un disque dur mais le système à partir d'un CD, ce qui entraîne une erreur si l'image de démarrage et le CD ne proviennent pas de la même version de MorphOS. Un moyen plus fiable est de démarrer dans le menu Startup Manager sur les Mac en maintenant la touche "Alt" (ou "Option") enfoncée au démarrage, et de sélectionner le CD dans le menu graphique. En appuyant sur la touche "F12" dans le menu, le CD sera éjecté.

Outre les méthodes mentionnées ci-dessus, il existe d'autres moyens d'amorcer un CD à partir de l'invite d'Open Firmware. Pour démarrer tout CD inséré qui est amorçable sur Mac :

0 > boot cd:,\\:tbxi

Les caractères "\\" rechercheront un répertoire béni sur un périphérique (vous pouvez lister ses répertoires par la commande "dir cd:,\\" ou "dir hd:,\\") et ":tbxi" recherchera les fichiers de type tbxi (image Toolbox). Cela fait pratiquement la même chose que de démarrer avec la touche "c" ou de démarrer depuis le menu de Startup Manager, mais vous voyez dans ce cas les lignes de sortie d'Open Firmware (en particulier les lignes "Loading ELF" et "DO-QUIESCE finished") si vous avez besoin d'une sortie de débogage.

Une autre façon de démarrer le CD d'installation de MorphOS à partir de l'invite d'Open Firmware est de localiser un fichier image de démarrage à partir du CD et de le démarrer avec quelques arguments de démarrage.

Pour lister le contenu du CD, tapez :

0 > dir cd:,\

  Volume: MorphOSBoot
     Size/        GMT                     File/Dir
     bytes   date     time   TYPE CRTR    Name
        94 07/04/2018 04:54:42  ???? ???? .morphosid
   2287135 07/04/2018 04:03:02  boot UNIX boot.img
   1454648 07/04/2018 04:03:02  boot UNIX bootcyrusplus.img
   2201986 07/04/2018 04:03:02  boot UNIX bootefika.img
   2286039 07/04/2018 04:03:02  boot UNIX bootpeg1.img
   1416944 07/04/2018 04:03:02  boot UNIX bootsam_ppc4x0.img
           01/01/1904 00:00:00           *mac_ppc32
           01/01/1904 00:00:00            mac_ppc64

Comme vous pouvez le voir, il existe plusieurs images de démarrage différentes pour différentes architectures. "boot.img" est pour Pegasos II et les autres sont faciles à deviner. De leur côté, les images de démarrage pour les Mac sont situées dans des sous-répertoires : "mac_ppc32" contient le fichier "boot.img" pour les Mac G4 et "mac_ppc64" pour les Mac G5. Le répertoire béni est marqué d'un astérisque (*).

Si vous voulez démarrer le CD sur un Mac G5 :

0 > dir cd:,\mac_ppc64

     Size/        GMT                     File/Dir
     bytes   date     time   TYPE CRTR    Name
   1499688 07/04/2018 04:03:02  boot UNIX  boot.img
   
 ok
0 > boot cd:,\mac_ppc64\boot.img bd cd0

"cd0:" est le périphérique optique par défaut sous MorphOS et peut être indiqué en argument de périphérique de démarrage. Le système démarrerait très probablement à partir du CD même sans cet argument, en raison des priorités de démarrage mentionnées précédemment.

Pour démarrer dans le menu de démarrage de MorphOS sur un Mac G5 :

0 > boot cd:,\mac_ppc64\boot.img bm

Et la même chose pour un G4 Mac :

0 > boot cd:,\mac_ppc32\boot.img bm

Sur un Mac G4, vous pouvez également utiliser le répertoire béni comme raccourci :

0 > boot cd:,\\boot.img bm

2. Démarrer l'ISO de MorphOS à partir de l'USB

Le guide officiel de démarrage et d'installation/mise à jour de MorphOS décrit les rudiments du démarrage USB, mais nous allons couvrir ici quelques cas particuliers. Si vous ne pouvez pas accéder à votre clé USB formatée en FAT, reportez-vous au guide officiel pour savoir comment la reformater de manière compatible. Certains Mac peuvent être plus pointilleux que d'autres sur le format, et la même clé, qui pourrait par exemple fonctionner sur un Mac G4, et peut ne pas fonctionner sur un Mac G5. Il est généralement utile de la formater selon les conseils du guide officiel. Si vous avez toujours des problèmes avec la détection de la clé USB dans Open Firmware ou si vous ne pouvez pas formater la clé correctement, cette section du tutoriel fournit quelques méthodes alternatives pour faire démarrer un système.

Les exemples suivants supposent que vous disposiez d'un fichier image de démarrage correct (ici appelé "boot.img") et d'un fichier image ISO de MorphOS (ici appelé "morphos.iso", rappelez-vous que les téléchargements officiels de MorphOS ont des noms différents !) sur une clé USB formatée en FAT, que vous devez brancher avant d'allumer la machine et de lancer l'interface utilisateur d'Open Firmware. Le fichier boot.img peut être obtenu à partir d'un CD/ISO d'installation de MorphOS, mais rappelez-vous que la boot.img des Mac G4 et G5 est stockée dans des répertoires différents (mac_ppc32, mac_ppc64). Ces fichiers peuvent aussi être nommés différemment, il n'y a pas de problème si vous voulez conserver différentes versions et démarrer comme vous le souhaitez. Vous pouvez avoir "boot310.img" et "morphos310.iso" comme sauvegarde de démarrage, par exemple.

L'idée de base est donc d'amorcer le système à partir d'une image ISO sans la graver ni en extraire des fichiers. Cela peut être réalisé en donnant l'emplacement de l'image ISO à l'image de démarrage avec l'argument "bootimage".

Certaines versions d'Open Firmware créent un alias "ud", qui pointe vers un périphérique de stockage de masse USB connecté à l'ordinateur. Faites la liste des alias pour savoir s'il a été créé.

MorphOS crée lui-même un périphérique logiciel "umsd0:" pour le périphérique de stockage de masse USB. Notre fichier ISO va être trouvé à partir de ce périphérique lorsque la boot.img sera chargée.

Si vous disposez d'un Open Firmware suffisamment récent, il est facile de démarrer le fichier ISO à partir d'une clé USB :

0 > boot ud:,\boot.img bi umsd0:morphos.iso

Si cela ne fonctionne pas, essayez de lister le contenu de la clé USB pour savoir si elle est dans un format compatible :

0 > dir ud:,\

Si vous n'avez pas l'alias "ud", vous devrez rechercher les alias "usb*" pour trouver le chemin correct dans l'arboresence d'Open Firmware. Listez à nouveau les alias ou essayer de lister les périphériques du genre "usb0", "usb1", etc., jusqu'à ce que vous trouviez un périphérique contenant "disk" dans son nom, et qui vous révélera le chemin complet de la clé USB, qui peut être utilisée à la place de l'alias "ud".

0 > dev usb0 ls
 ok
0 > dev usb1 ls
ff9e1650: /disk@1
0 > dir usb1/disk@1:,\
  Volume: USB
 258048000  07-24-2018 18:34:24    morphos.iso
   1501436  07-04-2018 04:03:02    boot.img
 ok
0 > boot usb1/disk@1:,\boot.img bi umsd0:morphos.iso

Si la clé est connectée à un concentrateur USB, le chemin descend dans l'arborescence d'Open Firmware :

0 > dev usb1 ls
ff9e1650: /hub@1
ff9e1860:   /disk@4
0 > boot usb1/hub@1/disk@4:,\boot.img bi umsd0:morphos.iso

Si une clé USB n'est pas reconnue par Open Firmware, mais qu'elle est accessible depuis MorphOS et que vous ne voulez pas la reformater, vous pouvez copier la "boot.img" sur une partition Mac du disque dur, mais chargez quand même l'image ISO de la clé USB. La partition Mac peut par exemple renfermer une installation de Mac OS X (partition formatée en HFS+) ou une ancienne installation de MorphOS (partition de démarrage formatée en HFS). L'image ISO elle-même ne peut pas être chargée à partir d'une partition HFS, car le noyau de MorphOS (boot.img) n'a pas de gestion intégrée de HFS. La gestion de HFS se fait au niveau du système de fichiers, à un stade ultérieur lorsque vous démarrez MorphOS, mais comme Open Firmware reconnaît les partitions HFS, la boot.img peut être chargée à partir de celles-ci.

Listez le contenu des partitions jusqu'à ce que vous trouviez la bonne partition où vous avez copié le nouveau fichier boot.img :

0 > dir hd:1,\
MAC-PARTS: specified MAC partition is not valid can't OPEN the DIR device
 ok
0 > dir hd:2,\

  Volume: OSX
     Size/        GMT                      File/Dir
     bytes   date     time   TYPE CRTR     Name
           07/22/2017 07:27:40              Applications
           09/27/2016 09:59:40              bin
   1501436 07-04-2018 04:03:02  ???? UNIX   boot.img
 ok

Puis lancez MorphOS avec la commande suivante :

0 > boot hd:2,\boot.img bi umsd0:morphos.iso


[Retour en haut] / [Retour aux articles]