Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 24 novembre 2017 - 21:20  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : One-Stop Music Shop
(Article écrit par Nicolas Fournel et extrait d'Amiga News - mars 1993)


Il y a des sociétés dont le dynamisme et la qualité du travail font plaisir à voir. Blue Ribbon SoundWorks fait partie de celles-ci. Après Bars&Pipes, PatchMeister et le boîtier Triple Play Plus, après SuperJam! et en attendant Bars&Pipes Pro version 2.0 (qui devrait être disponible quand vous lirez ces lignes) Blue Ribbon trouve encore le temps de nous offrir The One-Stop Music Shop, une sorte de super carte SoundBlaster pour l'Amiga, un véritable synthé multimédia.

Un (vrai) Proteus dans votre Amiga

Le paquetage One-Stop Music Shop (certes, le nom est désopilant mais j'en ai déjà marre de le taper) comprend une carte au format Zorro II à enficher dans votre A2000, A2500 ou A3000, voire A4000 pour les plus chanceux, une documentation assez "cheap" par rapport aux autres produits de la marque et deux disquettes, la première contenant l'environnement logiciel de la carte, la seconde une démo de la version 1.1 de SuperJam!.

Mais concentrons-nous pour l'instant sur la carte. Là, Blue Ribbon n'a rien inventé : en effet, à l'instar d'Ensoniq pour Apple ou de Yamaha pour les cartes SoundBlaster, le constructeur de synthés EMU vend relativement facilement une licence d'exploitation pour ses puces, ce qui est un moyen comme un autre pour lui de faire rentrer des sous dans son petit cochon et de payer son abonnement à TV Câble, mais là nous nous égarons... Le savoir-faire d'EMU en matière d'échantillons n'étant plus à démontrer -on prendra pour preuve les échantillonneurs Emax et Emulator de la marque-, Blue Ribbon, comme plusieurs autres sociétés l'ont déjà fait, a choisi d'intégrer cette technologie sur sa carte, et plus particulièrement les circuits de la gamme Proteus, des lecteurs d'échantillons très utilisés.

One-Stop Music Shop
One-Stop Music Shop (photo de Jeff Brown)

Mais attention, il existe certaines cartes (sur compatible PC par exemple) qui utilisent les puces EMU mais pas les banques de sons EMU. Il faut savoir qu'à l'heure actuelle, le travail sur les sons échantillonnés se fait dansée véritables laboratoires et est aussi important que celui sur les circuits électroniques pour la qualité finale du produit, ce qui fait que ces cartes ne bénéficient pas de sons aussi bons que ce à quoi on aurait pu s'attendre, c'est-à-dire un Proteus. Ce n'est pas le cas de la carte de Blue Ribbon qui dispose bien, elle, de ROM en provenance d'EMU et les échantillons sont donc, comme ils le disent si bien dans la pub, "Clear as a hall'.

Le One-Stop Music Shop semble d'ailleurs bénéficier de toute l'expérience d'EMU puisque vous retrouverez des sons qui proviennent de l'ensemble de leurs machines : du Proteus 1 Pop Rock (Tenor Sax, Guitar Mute, Synth Plate, Dark Strings...), du Proteus 2 Classic (Pizz Violins, Contra focs, Viola, Cello, etc.), du Proteus 3 World (Sitar, Occarina, Bagpipes...) et du Procussion pour les 64 kits de batteries présents (dont la célébrissime TR808 pour les amateurs de poum-poum-tchak).

Oui, mais c'est quoi un Proteus ?

Penchons-nous sur le coeur du Proteus : s'il est souvent présenté comme un bête lecteur d'échantillons, un peu comme un Roland U220 par exemple, le Proteus n'est pas simplement une boite à recracher des sons mais également une machine qui offre de réelles possibilités de synthèse, grâce à la modulation matricielle d'EMU.

Disposant de 4 Mo de sons échantillonnés (8 Mo pour les modèles XR), le Proteus est polyphonique sur 32 voies et multitimbral sur 16 canaux. Selon la terminologie EMU, un "preset" (le son dont vous allez jouer) est constitué de deux "instruments" (des échantillons en ROM) disposant chacun d'une enveloppe d'amplitude, d'un réglage du panoramique, ainsi que de quelques options supplémentaires telles que le sens de lecture de l'échantillon, un mode chorus et un mode solo, etc. Les deux "instruments" peuvent être mixés dans certaines circonstances par une section de CrossFade et on peut empiler jusqu'à quatre presets, en créant des liens entre eux, ce qui est le moyen le plus sûr d'obtenir le son du siècle. La grosse lacune de cette machine est le manque total de filtre.

Son gros point fort, en revanche, est sa matrice de modulation : un Proteus dispose en effet, en plus des modules déjà cités, de deux LFO (oscillateurs basses fréquences) à cinq formes d'ondes (carré, triangle, sinusoïde, rampe et aléatoire) et d'une enveloppe auxiliaire, qui, ajoutés aux divers contrôleurs MIDI, aux pressions monophonique et polyphonique et à la molette de Pitch Bend peuvent servir de sources de modulation en temps réel (huit au maximum), pour moduler des paramètres aussi nombreux et variés que les temps d'attaque, de relâche ou de soutien d'une enveloppe, la fréquence et le niveau d'un LFO, la fréquence de relecture d'un "instrument" etc.

Une seconde matrice de modulation permet d'agir sur un nombre de paramètres encore plus important (ajoutez le panoramique, le point de départ de la lecture dans l'échantillon...) à partir du clavier, c'est-à-dire soit du numéro de la touche enfoncée, soit de la vélocité. Il est alors possible de créer des architectures sonores beaucoup plus complexes et évolutives que de simples échantillons relus de façon statique.

The One-Stop Music Shop hérite donc de toutes ces caractéristiques, la seule différence majeure entre la carte et un Proteus résidant dans la disparition des sorties séparées, ce qui n'est pas trop grave si vous voyez la carte comme une extension multimédia mais un peu plus si vous désirez composer avec. En effet, un des atouts principaux du Proteus étant sa multitimbralité de 16 canaux obtenue grâce au fameux ASIC de compression/décompression temps réel de chez EMU, je vois mal le musicien mettre le même effet sur la guitare que sur le hautbois ou encore les cymbales. Notons toutefois que certains kits de batteries ont été enregistrés avec effets, ce qui permettra déjà de ne plus s'occuper des percussions.

L'environnement logiciel

La carte One-Stop Music Shop n'arrive bien sûr pas seule : elle est accompagnée de plusieurs programmes qui rendront son utilisation très facile et intuitive.

The MIDI File Player par exemple, est comme son nom l'indique un lecteur permettant de faire rejouer par la carte One-Stop Music Shop des séquences au format MIDIfile, c'est-à-dire celles que l'on trouve un peu partout, sur ST, sur Mac, sur Bars&Pipes si vous avez sauvegardé vos morceaux en utilisant l'accessoire Muffy, ou même en provenance de certains séquenceurs matériels récents. Le principal intérêt de ce programme est d'être contrôlable par un port ARexx et donc de pouvoir être utilisé très simplement avec des applications multimédias gérant ARexx.

The One-Stop Editor, quant à lui, est l'éditeur de "preset" du paquetage. Il reprend l'architecture interne du Proteus, que nous avons décrite dans le paragraphe précédent et permet d'en éditer précisément et facilement chacun des paramètres, à la souris. Le One-Stop Editor peut de plus être exécuté seul à partir du Workbench ou comme accessoire à partir de Bars&Pipes Professional ou SuperJam!.

One-Stop Music Shop

Un autre programme pouvant être chargé comme accessoire dans Bars&Pipes est le One-Stop Control Panel Accessory qui contrôle le volume et le mode MPC (cette option permet de rendre la carte compatible avec le standard Multimedia PC de Windows. Pour cela, il désalloue les canaux 11 à 16, qui sont réservés en MPC).

Dans le répertoire "Tools" se trouvent des outils permettant à Bars&Pipes d'adresser la carte aussi bien par MIDI qu'en interne (ce qui offre l'indéniable avantage de laisser libre 16 canaux MIDI). De plus, un outil General MIDI, permet d'organiser les banques du One-Stop Music Shop pour qu'elles soient compatibles avec les produits General MIDI.

The PatchMeister SoundEngine Driver est un pilote pour PatchMeister, le bibliothécaire universel (...lement ennuyeux à utiliser), qui permettra de configurer les banques de sons à sa convenance, même à partir de Bars&Pipes Professional quand The PatchMeister est chargé en tant qu'accessoire de celui-ci. Il est un peu dommage qu'aucun bibliothécaire ne soit fourni avec la carte et qu'il faille acheter PatchMeister.

Le petit utilitaire LoopBack permet de transformer The One-Stop Music Shop en un synthétiseur complètement indépendant, pilotable en MIDI par d'autres synthétiseurs, ou tout simplement par n'importe quel logiciel Amiga ne reconnaissant pas directement la carte, c'est dire tout ceux d'autres compagnies que Blue Ribbon SoundWorks.

La deuxième disquette contient une version de démonstration de SuperJam! 1.1, mais ce n'est pas là le but de cet article (j'attire toutefois votre attention sur le fait que de nouveaux styles sortent régulièrement pour SuperJam! et que les derniers se nomment Ethnic et Film. Les démos MIDI de la carte ont d'ailleurs été réalisées avec SuperJam! et ces nouveaux styles).

En conclusion

Finalement, à qui s'adresse la carte The One-Stop Music Shop ? Aux fondus de multimédia (bien que le prix semble trop élevé pour équiper une borne) et bien sûr aux musiciens : on regrettera dans ce cas l'absence de filtres, inhérente à l'architecture des Proteus, et la perte des sorties séparées, ce qui pour les raisons évoquées plus haut dans cet article est quand même un handicap important.

Pour 5900 FF (environ 1000 FF de plus que le prix d'un Proteus Outre-Manche, mais largement moins cher que le prix pratiqué en France), le One-Stop Music Stop est un paquetage complet comprenant un expandeur de bonne qualité, son éditeur et tout le nécessaire pour l'intégrer dans un environnement multimédia, soit par ARexx, soit par Bars&Pipes et ses accessoires. Il devrait donc séduire de nombreux utilisateurs.

Dernière minute : EMU aurait été racheté par la société Creative Technology, à qui l'on doit, entre autres, les célèbres cartes SoundBlaster pour compatibles PC. Conséquence directe, la nouvelle carte Wave Blaster de cette société, basée sur les mêmes circuits que la One-Stop Music Shop et avec des sons EMU à 100%, est déjà disponible pour 1790 FF seulement, de quoi alimenter un peu plus la polémique "Amiga ou PC ?"... D'autant plus que moult cartes 16 bits sont également disponibles sur PC autour des 1500 FF et que le dernier NAMM Show a connu une véritable explosion du marché des séquenceurs MIDI, pour compatibles PC...

Dernière minute (bis) : D'autre part, une nouvelle génération de Proteus est sans doute en train de voir le jour. En effet, dernier expandeur en date, le Vintage Keys contient en mémoire 8 Mo d'échantillons regroupant tous les synthés et claviers d'autrefois, depuis les pianos électriques (Rhodes, Wurlitzer...) et l'orgue Hammond, jusqu'aux premiers Yamaha et Fairlight en passant par les synthés analogiques ARP, Moog, Oberheim, Sequential Circuits, etc. Ceci n'aurait bien sûr pas été possible sans l'adjonction de filtres à l'architecture du Proteus et c'est ainsi que le nouvel expandeur se retrouve affublé de 32 filtres passe-bas avec résonance. La principale lacune des Proteus étant comblée, à quand une carte avec ces nouveaux circuits ?

Nom : One-Stop Music Shop.
Constructeur : Blue Ribbon SoundWorks.
Genre : carte son/expandeur.
Date : 1992.
Prix : 5900 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]