Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 18 octobre 2017 - 13:16  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de The Oath
(Article écrit par Christophe Simon et extrait d'Amiga Chapter One - septembre 2005)


Histoire

Si vous parvenez à explorer la région de Tesaree qui n'a pas encore été cartographiée, alors vous aussi, vous serez prêt à porter serment, ce qui fera de vous un membre de l'Ordre Rageur.

Cette tâche ne sera pas facile car personne ne sait ce qui vous attend là-bas. Une seule chose est claire : ce sera dangereux !

Oath

Le jeu

Dans The Oath, vous incarnez Atras, une jeune donzelle en mal d'aventure. Aux commandes de votre astronef à la cabine rouge globuleuse, vous allez devoir nettoyer de fond en comble six mondes infestés par la pire racaille de l'univers. La routine quoi...

Oath

Pour justifier ce massacre en règle, on vous a fait miroiter une place au sein d'une secte, pardon, d'un ordre très influant, l'Ordre Rageur. C'est à se demander ce que vous aller y faire, mais, après tout, c'est vous que ça regarde...

Votre survie dans ces mondes peuplés de créatures dégénérées et assoiffées de sang, ne pourra être le fruit du hasard... vous devrez, au contraire, faire montre de toute la dextérité et de la volonté qui vous animent afin d'en voir le bout.

Oath

Comme à l'accoutumée, on ne vous a pas confié un vaisseau dernier cri, mais plutôt une vieille coque creuse à l'armement pathétique. Néanmoins, on vous a prévenu que sur votre route vers la victoire, vous pourrez récolter de nouvelles armes plus puissantes, qui viendront se greffer sous la carlingue de votre appareil, ainsi que des bonus qui augmenteront très certainement vos chances de survie.

Sulfateuse
Lance Grenades
Lance Roquettes
Plasma
Ondes Soniques
Canon Arrière
Masse Tournante

Ainsi, vous vous gaverez de "Power up" afin d'augmenter la puissance de votre arme, vous vous ruerez sur des "Speed up" pour augmenter la vitesse de votre fer à repasser stellaire, et vous fonderez, tel un aigle tombé du ciel, sur les "Increase" pour regonfler votre bouclier (symbolisé par les quatre barres horizontales en bas, à gauche de votre cabine).

De plus, vous ne vous priverez pas de récolter des vies supplémentaires (faudrait quand même être con comme un manche pour s'en priver... m'enfin, on ne sait jamais...), un "Concentrateur de puissance" qui vous permettra de libérer une boule d'énergie dévastatrice si vous concentrez votre tir, ainsi que des "PAF", ou "Pruneaux Atomiques des Familles" qui, naturellement, balaieront tout à l'écran. Fameux...

Mon avis

Développé par Jonathan Small et Sasha Jungnickel et distribué par Attic, The Oath (Le Serment) sort en 1991 sur Amiga. Dès les premiers instants de jeu, le tableau est dressé, The Oath n'est pas un jeu qui a l'intention de révolutionner le genre sur Amiga. Techniquement parlant, The Oath est suffisamment digne pour proposer une parallaxe de fond, générant un défilement différentiel de bonne facture. Par contre, on se rend vite compte qu'il est difficile de distinguer parmi les éléments du premier plan, ce qu'il faut éviter, tant certains sont très sombres et donnent l'impression d'être en arrière-plan.

Oath

Autre piège, dans le niveau 2, les premiers et second plans présentent des décors aux couleurs identiques, d'où une confusion immédiate, fatale la première fois... A cela vient s'ajouter un masque de collision honteusement disproportionné, dépendant de l'arme greffée sous le vaisseau, accrochant souvent le décor et handicapant la progression... dommage.

Graphiquement, donc, il y a de quoi être satisfait : même si les décors peuvent sembler ternes au départ, ils s'améliorent par la suite et dégagent une certaine crédibilité. On ne criera toutefois pas au génie, tant les niveaux 4 et 5 semblent largement s'inspirer de ceux de Xenon II.

D'un point de vue sonore, si les bruitages sont corrects, on notera que les voix numérisées annonçant les options semblent être éructées par un larynx de fumeur. Pas terrible, terrible... Les musiques, quant à elles (une par niveau), sont plutôt bien orchestrées, mais pas inoubliables (la preuve, je les ai déjà oubliées...). Surprenant quand on sait qu'elles ont été créées par Rudolf Stember, le papa des excellentes musiques "in-game" de Z-Out. Là aussi, on pourra leurs trouver quelques ressemblances avec des musiques de titres existants ; je n'en dirai pas plus...

Oath

Côté maniabilité, pas de problème, le vaisseau obéit au doigt et à l'oeil à vos sollicitations. Par contre, du fait des problèmes de collisions déjà évoqués, on ne peut pas dire que la jouabilité soit parfaite, loin de là. Un gros regret...

La difficulté est correcte, dans le sens où elle ne pénalisera pas d'emblée les débutants. A noter que les boss sont plutôt inégaux de ce point de vue là ; si la plupart sont assez faciles à anéantir, le mécha du niveau 3 se révélera être bien plus coriace que ceux qui suivront. Bien sûr sans atteindre la difficulté du dernier boss.

En résumé, si The Oath est un shoot plutôt agréable qui a su tirer son inspiration là où il a pu, on ne pourra que regretter que la jouabilité soit quelques fois plombée par des problèmes de palette ou de masque de collision trop imposant. Un jeu à essayer, sans pour autant l'adopter...

Nom : The Oath.
Éditeur : Attic.
Genre : shoot'em up.
Date : 1991.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 7/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]