Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 25 octobre 2021 - 13:44  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Nightdawn
(Article écrit par Olivier Kaa et extrait de Joystick Hebdo 35 - juillet 1989)


Voici Nightdawn, un jeu de tir et d'exploration édité par les Allemands de Magic Bytes.

Nightdawn

Nightdawn est une projection matricielle d'un logiciel, ce qui signifie que ça ressemble à une planète, ça a le goût d'une planète, ça a l'orbite (de cheval) d'une planète mais ce n'est pas une planète. En fait, il s'agit de plates-formes soutenues dans le vide intersidéral. A peine votre diplôme d'ingénieur en robotique décroché, vous vous retrouvez à bord d'un vaisseau spatial aux commandes d'un robot destiné à l'exploration de mondes inconnus.

Nightdawn

Nightdawn est bourré lui aussi de pièges destinés à vérifier l'efficacité des robots et leur facilité à se déplacer avec agilité et précision pour éviter les tirs, barrières laser, missiles, et mines. Pour éviter tous ces pièges, il faut parfois se déplacer sur des passages plus étroits que le robot lui-même au risque de tomber dans le vide. Heureusement, le concepteur de cette base de test a pensé à disséminer des bonus un peu partout tels que des thermo-diffuseurs doubles, des radars, des détecteurs de mines, etc. (bien utiles aux six robots disponibles pour passer les dix niveaux du test).

Afin de terminer le jeu, il est indispensable d'avoir des réflexes fulgurants et une stratégie implacable car d'apparence facile, ce jeu est en fait extrêmement difficile. Toutefois, la difficulté est compensée par une parfaite maniabilité du robot.

Nightdawn

Le défilement, différentiel sur deux niveaux, est superbe et très fluide. Les versions Amiga et Atari ST ont de beaux graphismes, bien que les motifs du défilement de fond soient un peu décevant sur Amiga. Sur C64, l'impression de relief disparaît. La musique n'est pas géniale mais c'est sans importance pour ce type de jeu. Nightdawn est un jeu bien fait mais qui risque de lasser assez rapidement par sa trop grande difficulté.

Nom : Nightdawn.
Éditeurs : Magic Bytes, Innerprise.
Genre : jeu d'action.
Date : 1989.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]