Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 05 février 2023 - 09:05  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Necromancer 0.3
(Article écrit par Gilles Soulet et extrait d'AmigaDP - décembre 1992)


Necromancer est un émulateur de terminaux particulièrement complet et simple à utiliser. Il rivalise avec les meilleurs de cette catégorie (NComm, VLT, VT100...), tout en restant très simple d'emploi.

C'est magique !

Necromancer se lance à partir du CLI ou du Workbench. Un certain nombre de fichiers sont absolument indispensables pour son fonctionnement. Vous devez posséder dans votre tiroir "Libs:" une version 37 de la reqtools.library, ainsi que les bibliothèques xprxmodem.library et xprzmodem.library. Ces bibliothèques sont fournies par l'auteur. Cependant, les xprascii.library et xprkermit.library permettant d'accéder aux protocoles de communication ASCII et KERMIT ne sont pas fournies.

Un fichier de configuration (Necro.conf) permet de sauver votre environnement (couleurs, réglages du terminal au démarrage...). Ce fichier est optionnel, tout comme les fichiers "necro.fone" et "necro.macs", qui contiennent respectivement la liste des numéros de téléphone les plus courants (carnet d'adresses) et la liste de toutes vos macros. Enfin, la documentation (Necromancer.doc) est particulièrement complète (22 ko) et bien conçue.

Au démarrage, Necromancer ouvre son propre écran (figure 1). Malheureusement, les dimensions de cet écran sont obligatoirement de 640x200. C'est dommage pour les utilisateurs européens (PAL = 256 lignes). L'écran comprend une partie centrale (le terminal) et en bas, une partie comportant plusieurs gadgets réservés à la modification des réglages du terminal :
  • Echo permet d'activer ou non l'écho local.
  • Chat sépare les entrées-sorties du terminal sur deux parties différentes de l'écran.
  • Pause arrête momentanément l'affichage si celui-ci défile sans s'arrêter.
  • Break envoie un "break" (coupure) sur la ligne.
  • Return envoie un retour chariot.
Necromancer 0.3
Figure 1

Les gadgets F1 à F0 correspondent aux touches de fonction (SH=shift) et permettent d'activer les macros qui sont simplement du texte qui est envoyé sur la ligne. Elles permettent de stocker les commandes et les séquences que vous utilisez le plus souvent. Sous les gadgets, on trouve des indications comme la mémoire libre, la date et l'heure, ainsi que le mode de communication et un détail du protocole utilisé. "7E1@1200" indique 7 bits de données, parité paire (Even), 1 bit d'arrêt et une vitesse de 1200 bauds.

Les menus

Project contient toutes les options pour configurer Necromancer. En particulier l'option "Edit Setup" qui provoque l'affichage d'une fenêtre spéciale permettant de modifier tous les paramètres du terminal (figure 2).

Necromancer 0.3
Figure 2

Dans le menu Buffers, on trouve toutes les options permettant de manipuler le tampon mémoire de Necromancer (stockage des pages écrans). L'option "Capture On" active l'enregistrement automatique de tout ce qui défile à l'écran, tandis que "Suspend" interrompt cet enregistrement. Les options "View Review", "Clear Review" et "Save Review" permettent de revoir, d'effacer et de sauver un enregistrement.

Transfer comprend deux options : "Upload" permet d'envoyer un fichier vers l'hôte (un sélectionneur de fichiers s'ouvre automatiquement) tandis que "Download" attend l'arrivée d'un fichier. Dans ce dernier cas, un délai d'attente est programmable. Tous les transferts se font dans le protocole courant.

Le menu Protocols permet de choisir et de configurer les protocoles de transfert de données. L'accès aux différents protocoles (Xmodem, Zmodem, ASCII, Kermit) dépend de la présence des bibliothèques correspondantes dans votre tiroir "Libs:". La figure 2 montre le panneau de configuration du protocole Zmodem, le plus rapide et le plus évolué de tous. Il permet notamment d'activer automatiquement le serveur pour un transfert de fichiers.

Un dernier menu, Fonebook, contient les options permettant de composer un numéro, de couper la ligne ou d'éditer votre carnet de numéros.

Conclusion

Necromancer est bien dans la lignée des nouveaux émulateurs de terminal. Simple à utiliser, simple à configurer, assez complet, avec une utilisation intensive de bibliothèques standard (les bibliothèques XPR) afin d'économiser la place mémoire et de profiter des éventuelles améliorations des protocoles. On peut lui préférer des produits plus complets, comme NComm ou VLT, si l'on dispose d'une place mémoire suffisante. Pour moi, c'est le compagnon idéal de votre Minitel.

La version testée est la 0.3 bêta, mais la version 1.0 est disponible et possède moins de bogues (Guru Meditation lors du deuxième transfert, traitement des lignes très longues dans le tampon mémoire...) et quelques options en plus comme les commandes "Load" et "Send" pour le "Review Buffer" et l'ajout de dix macros supplémentaires à l'aide de la touche "Ctrl".

Nom : Necromancer 0.3.
Auteur : William Coleman Jr.
Genre : copieur de disquette.
Date : 1992.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire, AmigaOS 1.x.
Licence : gratuiciel.
Téléchargement : CAM 602b (version 1.0 dans CAM 642a).

NOTE : 7/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]