Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 18 octobre 2017 - 00:30  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité : Les navigateurs Amiga ont le vent en poupe
(Article écrit par Yann-Érick Proy et extrait d'Amiga News - juillet/août 1997)


Voyager 2.88, IBrowse 1.11, AWeb 3 : les navigateurs Amiga ont le vent en poupe !

L'effervescence est de mise dans le milieu des navigateurs Web pour Amiga : au-delà de la disponibilité de Java, annoncée pour cet été, et qui constitue un enjeu capital, les développeurs font feu de tout bois et se livrent une guerre sans merci en perfectionnant sans cesse leurs produits.

Voyager vire en tête !

A ce petit jeu-là, Oliver Wagner, avec Voyager, est le plus fort : après avoir devancé sur le fil IBrowse pour la reconnaissance des "frames", Voyager remet ça dans sa version 2.88 avec l'intégration de la technologie SSL (Secure Socket Layers), qui permet d'assurer la confidentialité et l'authentification des échanges avec les sites Web sécurisés (URL commençant par "https://"). Cette avancée est un énorme avantage pour Voyager, car elle permet aux utilisateurs de ce dernier d'accéder à un nombre grandissant de sites Web commerciaux sur lesquels on peut payer en ligne (sans passer par une conjugaison de mécanismes comme avec FirstVirtual). Reportez-vous à l'article de Corinne Villemin Gacon à ce sujet.

La navigation sur un serveur sécurisé (figure 1) n'est pas vraiment différente de celle sur un serveur normal : on voit simplement apparaître dans la barre d'état de Voyager les différentes phases de la négociation avant qu'une page commence à se charger. Le protocole SSL permet en effet à la fois de certifier que serveur et client sont bien ceux qu'ils prétendent être (par l'intervention d'un organisme tiers : notaire électronique) et de crypter tout échange de données entre client et serveur.

Navigateurs Amiga
Figure 1

Dans la même veine, le navigateur de cache (figure 2) a été considérablement remanié et rend celui d'IBrowse complètement insignifiant en comparaison ! Tout est fait pour que l'on puisse facilement retrouver un document dans le cache et l'exploiter ensuite. Jugez plutôt : non seulement les documents dans le cache peuvent être triés selon le nom de l'URL, le type de document ou l'age dans le cache, mais en plus, on a la possibilité de définir un masque sur l'URL permettant de n'afficher que les URL correspondantes ! Et on peut également masquer manuellement telle ou telle URL. De plus, le navigateur de cache de Voyager, qui est un programme indépendant, permet de copier, déplacer ou effacer plusieurs documents sélectionnés en même temps, et non pas un seul comme celui d'IBrowse...

Navigateurs Amiga
Figure 2

Parmi les autres améliorations apportées dans cette version 2.88, j'ai noté un net progrès quant à l'affichage des tables. Il n'est désormais plus nécessaire d'avoir un attribut WIDTH=100% pour que les tables utilisent toute la dimension horizontale si nécessaire. Le résultat en est que la page de sommaire d'Amiga News utilisée jusqu'ici comme étalon (figure 3) ne permet plus guère de distinguer Voyager et IBrowse, qui reste cependant la référence en matière de qualité de représentation HTML. La gestion des "cookies" est également remarquable (figure 4).

Navigateurs Amiga
Figure 3

Navigateurs Amiga
Figure 4

En effet, l'ajustement des tailles relatives des colonnes dans les tables est encore très perfectible, de même que la gestion du texte :
  • Attributs d'alignement du texte perdus à l'intérieur de leur portée normale, suite à une balise <FONT ...>.
  • Attributs de couleur demeurant actifs au-delà de leur portée normale.
  • Police système (en dur, c'est-à-dire Topaz...) apparaissant lors de certaines utilisations de l'attribut SIZE.
Parmi les autres défauts de Voyager, que ne présente pas IBrowse, on peut remarquer :
  • Un certain gaspillage de place verticale (plus d'espace perdu autour des tables, des titres, etc.).
  • Une implémentation de la balise <META HTTP-EQUIV="REFRESH" ...> (une nouveauté pour Voyager) incompatible avec les "frames" (une nouvelle page est chargée à l'expiration du délai, plutôt qu'une sous-page).
  • L'impossibilité d'exclure certaines adresses du cache, faculté permettant par exemple de ne pas encombrer ce dernier avec des documents dont l'accès est de toutes façons très rapide, sur un site local ou très proche (son propre fournisseur d'accès).
  • L'impossibilité de sauvegarder les réglages à la demande (la sauvegarde se fait d'autorité au moment de quitter le logiciel).
IBrowse dans son sillage

IBrowse continue, lui aussi, d'évoluer. Peu de temps après la version 1.1 (c'est-à-dire 1.10, en fait), une version 1.11 a été rendue disponible, afin de palier l'impossibilité d'imprimer quoi que ce soit. Au passage, IBrowse a bénéficié de quelques autres corrections et améliorations :
  • Correction pour le bouton "Stop" disparaissant inopinément.
  • Correction pour l'ascenseur à qui il arrivait de se bloquer.
  • Reconnaissance de la balise <BGSOUND ...> (qui permet de jouer un son en fond, pour peu que l'on ait le datatype correspondant au type de fichier).
  • Bulles d'aide au-dessus des images afin d'afficher le contenu d'un éventuel attribut "ALT" (figure 5).
  • Menu contextuel au-dessus du bouton de retour en arrière, permettant de choisir la page où l'on retourne.
Navigateurs Amiga
Figure 5

Attention cependant, cette mise à jour n'est actuellement disponible que pour les versions commerciales d'IBrowse. La dernière version de démonstration est toujours la 1.02 (sans les "frames").

Vents prometteurs...

La société allemande Haage & Partner, éditrice de bon nombre de logiciels de qualité dont Storm C/C++ et ArtEffect, a annoncé début mai qu'elle avait en projet une machine virtuelle Java, appelée Merapi pour l'instant.

Merapi est un interpréteur Java indépendant, avec un compilateur de code "juste à temps" (JIT). Ça n'est pas le premier projet de ce genre, mais il est à noter que Haage & Partner collabore avec Oliver Wagner pour que Voyager puisse utiliser Merapi et interpréter ainsi le code Java des pages HTML qui en contiennent. Merapi est censé être disponible à la rentrée.

Toujours du côté de Java, on attend aussi le navigateur de Finale Developpements, du nom de Finale Web Cruiser, ainsi que la machine virtuelle Java associée, répondant au doux nom de MOca. Finale Developpements édite également le lecteur de courrier Voodoo (dont une version édulcorée fera partie du navigateur), le lecteur de forums New York (intégré au navigateur) et du sous-système d'interface ClassAct (concurrent de MUI).

Pour ce qui est d'IBrowse, on annonce l'intégration de SSL, JavaScript (et non Java, pour l'instant), MPEG, QuickTime, AVI et VRML (3D). Ces dernières extensions multimédias devraient tirer parti des capacités particulières des cartes graphiques (modules MPEG, CyberVision64/3D etc.).

Il semble enfin qu'AWeb revienne dans la course. La nouvelle version 3 devrait refaire une partie de son retard en matière de langage HTML ("frames", couleurs de fond dans les tables, etc.) et même être le premier navigateur Amiga à intégrer la technologie de "server push Client pull", grâce à laquelle on ne recherche plus l'information sur le Web, mais on la laisse venir à soi après s'être "abonné" à tel ou tel "canal".

Conclusion

Certes, les technologies du Web progressent très rapidement, et, surtout dans le domaine du multimédia, un certain nombre d'entre elles sont inaccessibles à l'Amiga, surtout en raison de manque de moyens des maisons d'édition (Cf. RealAudio, RealVideo...). Mais le progrès des navigateurs Amiga est lui aussi très important. C'est l'un des domaines logiciels les plus dynamiques pour l'Amiga, et c'est bon signe compte tenu de l'enjeu. Souhaitons que Gateway 2000 fasse ce qu'il faut pour protéger les investissements de ces éditeurs courageux.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]