Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 27 avril 2017 - 18:55  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de MUIBank 1.7
(Article écrit par Frank Di Bugno et extrait d'ANews - décembre 1999)


"Ah, si j'étais riche ! Tout me serait plus facile, ça ne ferait pas mon bonheur, mais ça me serait bien utile !" Comme le dit la chanson, on en est tous là. On court tous après les sous, le blé, la monnaie, le pez ! Qui n'a pas craqué devant "le" périphérique pour son Amiga en se demandant après achat, si l'assurance et le téléphone ne tombent pas ce mois-ci ?

Et la paye, elle est rentrée la paye ?! Ah, si seulement j'avais eu MUIBank, l'huissier ne serait pas venu chercher mon Amiga !

L'installation

Elle est simple, il suffit de cliquer sur l'icône du script automatique. Celui-ci est en français, une version anglaise l'accompagne. Le script demande où installer MUIBank, puis copie tous les fichiers nécessaires à son bon fonctionnement. Ce qui prend environ... 15 secondes !

Pour désinstaller, il suffit d'effacer le répertoire MUIBank.

Premier contact

Le programme ouvre une fenêtre principale sur le Workbench (Fig. 1). La disposition peut sembler fouillis à la première utilisation, mais tout est bien à sa place.

MUIBank
MUIBank - Figure 1

On y aperçoit des boutons sur la partie haute de la fenêtre et le tableau au centre donne une vue d'ensemble des opérations effectuées. En bas à gauche, une case "Filtre" permet de définir un critère de sélection en fonction de la date. Par exemple, si "Filtre" est vide, il est appliqué au mois courant (ici septembre). A la droite de filtre le champ "Débit" indique le total des dépenses. Un peu plus à droite le "Crédit" : le total de ce qu'il y aurait eu sur le compte sans aucune dépense. Et enfin, complètement en bas à droite le "Solde", enfin ce qui en reste après maintes dépenses...

Le tableau au centre se compose de neuf colonnes :
  • La première contient une "*" pour visualiser si la transaction est valide pour une opération bancaire. Solde bancaire : ne tient compte que des opérations sans "*" et une date d'opération qui vient avant celle du système. Solde Réel : ne prend en compte que les opérations qui ont une date antérieure à celle de l'Amiga. Théorique : toutes les opérations sont prises en compte.
  • Émissions : date à laquelle l'opération fut effectuée.
  • Exécution : date précisant à quel jour du mois l'opération "bancaire" sera exécutée. Par défaut, c'est la date système si le champ est vide.
  • Numéro : libellé d'un chèque ou d'un numéro d'opération.
  • Type : le type de transaction effectué (CB, chèque, etc.).
  • Nature : selon votre goût, vous pourrez modifier ce critère pour préciser à quoi a servi la dépense, d'où vient un crédit (PMU ?).
  • Commentaire : ici seront notés les mémos et autres "c'est qwa déjà ces XXX FF ???".
  • Débit : dépense, adieux pépettes !
  • Crédit : ici entre le fruit de votre dur labeur.
Fonctionnement

Le principe est simple. Avec "Crédit", il faut indiquer les entrées d'argent du mois : la paye, les jeux divers et les sous trouvés par terre qui sont toujours les bienvenus. Le bouton "Débit", lui, est nettement moins sympa car il faut y enregistrer les dépenses... Dites adieu aux petits francs et n'euros, bonjour les notes et factures.

"Détails" sert à détailler une transaction et à en modifier le contenu. Une fois les enregistrements faits, MUIBank ajoute les crédits, fait de même avec les débits et retranche débit à crédit pour obtenir le solde. Ainsi, on sait ce qu'il reste dans la tirelire.

Inspection des menus

Faisons un petit tour dans le menu "Projet". Il contient les classiques, "Nouveaux", "Ouvrir" et "Sauver". Comme il n'est jamais pratique de consulter ses relevés bancaires devant l'écran, l'auteur a doté MUIBank d'une fonction "Imprimer". Le traditionnel "A Propos..." et l'éternel "Quitter" finissent la liste qui compose ce premier menu. Viennent ensuite les options "Tri" et "Tri Automatique" qui permettent de faire le tri des opérations en cours en fonction de la date. "Statistiques" permet l'accès à "Répartition" qui vous offre un camembert (Fig. 2) de l'ensemble de vos opérations, dépenses et recettes.

MUIBank
MUIBank - Figure 2

Enfin, le menu "préférence", où l'on pourra régler à sa convenance ce programme fort sympathique. Les opérations automatiques et les requêtes seront définies ici. Par automatique, comprenez traitées régulièrement. Par exemple, la paye rentre fixement, de même pour le loyer qui est débité régulièrement sauf si dans les deux cas on s'est fait mettre à la porte...

Les requêtes servent à définir certains critères de sélection afin de ne faire apparaître que ce qui est voulu. Exemple simple, on ne veut que les payes ou que les loyers ou bien alors le total des dépenses de tels ou tels articles. Tiens, qui sait combien de centaines de francs nous coûtent les pleins de carburant de nos chers véhicules à moteur chaque année ?

Test

Après chargement, on se sent au premier abord un peu... désorienté : un tableau ici, un bouton-là, bref, pas très enthousiaste pour une première utilisation. Finalement, un compte imaginaire est créé le temps de se familiariser... MUIBank est, en fait, facile d'emploi, rapide et il y a tout ce qu'il faut pour gérer un simple compte bancaire.

Autre bonne surprise, les dates à quatre chiffres, idéal pour passer l'an 2000. Ah, chère fin de siècle qui risque d'en clouer plus d'un à base de x86 ! L'aide en ligne est aussi présente et bien pratique. Par contre, on ne peut pas créer son compte à proprement parler comme dans certains programmes de gestion de compte où l'on peut remplir une fiche avec la description du type de banque, de compte et des informations nécessaires et pratiques. Si vous êtes plutôt "papiers - fouillis", vous en comprendrez l'intérêt. Ce qui est le plus "gênant" dans l'utilisation, c'est la création d'opérations automatiques et de requêtes.

La documentation à ce sujet n'est pas très explicite et il a fallu un bon moment avant de tout comprendre. Lorsque le solde apparaît en négatif, seul un timide signe "moins" signale le déficit. On aurait aimé un affichage en gras rouge clignotant avec un son de sirène de pompiers hurlante. :)

Une dernière critique concerne l'impression qui ne rentre pas dans la page, à moins de serrer les colonnes et de régler le "Prinrerprefs" en mode "fine".

Malgré cela, l'essentiel est présent et MUIBank remplit parfaitement son office de gestion bancaire. Voici donc une production française qui mérite notre soutien ainsi que notre enregistrement. Si vous cherchez un programme sympa pour gérer vos sous, MUIBank est fait pour vous.

Nom : MUIBank 1.7.
Développeur : David Presle.
Genre : gestion bancaire.
Date : 1999.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, AmigaOS 2.04, MUI 3.3.
Licence : shareware.
Prix : 40 ou 50 FF selon l'option retenue.
Téléchargement : Aminet.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]