Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 28 mars 2017 - 04:16  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Comparatif : Mugician contre HMS Soundtracker
(Article écrit par Olivier Hautefeuille et extrait de Tilt - avril 1991)


Voici un comparatif entre Mugician sur Amiga et HMS Soundtracker sur Atari ST. Que les créateurs musicaux qui n'entendent rien aux feintes de l'écriture musicale ouvrent grand leurs pavillons : Mugician devrait en séduire plus d'un et vous permettre de finaliser par exemple les bandes son de vos démos !

Logiciels audio

Mugician et HMS permettent de composer des séquences musicales pour le plaisir, ou pour les incorporer par la suite à des listings. démos, etc. Ces deux logiciels utilisent des sons échantillonnés. L'utilisateur va tout d'abord modifier ces sons pour se constituer un panel d'instruments (percussions, basses...). Ensuite, il composera plusieurs séquences que le micro gardera en mémoire. Enfin, en enchaînant ces séquences dans l'ordre qu'il désire et sur quatre voix musicales, il mettra en place le thème complet. Pour chacune de ces étapes, voici les atouts et les défauts de ces deux programmes, comparés en outre à Music Master.

Mugician
Mugician

HMS Sountracker
HMS Soundtracker

Prise en main et présentation

HMS Soundtracker soigne bien plus sa présentation graphique que son confrère Mugician. Proche de Music Master qui nous avait séduits par la clarté de ces écrans. HMS Soundtracker développe des tableaux très colorés, où presque toutes les icônes sont facilement identifiables (un micro pour l'enregistrement, un haut-parleur pour l'écoute, etc.). Mugician ouvre, quant à lui, des tableaux plus complexes, plus "pros" et de ce fait moins faciles à prendre en main.

Autre atout pour HMS Soundtracker, la traduction de presque toutes les indications données à l'écran. Mugician reste anglais à 100%, excepté sa notice qui devrait être traduite en français dans la version finale vendue sur le marché.

Le travail des sons ouvre deux écrans de travail sur Mugician. Sur le premier, l'utilisateur voit la courbe de fréquence de l'échantillon qu'il a soit importé d'un échantillonneur, soit puisé sur la disquette "data". Il va dès lors modifier cet échantillon. Toutes les manipulations sont gérées à la souris. Pour l'essentiel, il s'agit de "couper le bruit" pour qu'il soit le plus net possible, de répéter une partie de l'onde, d'en couper un autre morceau. La mise en place de ce tableau est très claire, même les novices de l'échantillonnage s'y retrouveront.

Deuxième écran, vous allez maintenant transformer votre échantillon en instrument de musique. Il s'agit en fait d'attribuer à chaque instrument un certain échantillon, en le modifiant encore sous toutes les coutures (fréquence, accord, mélange de deux ondes, et autres). La richesse de cette composition sonore est aussi performante que celle de Music Master, mais on n'y retrouve pourtant pas toute la clarté de celui-ci.

En ce qui conceme HMS Soundtracker, le travail du son n'est pas à l'ordre du jour. Il est tout simplement possible de sauvegarder des kits de plusieurs instruments et de moduler, pour chaque échantillon, la durée d'une note et son volume. Un autre atout pourtant, la réorganisation possible du clavier de votre ST pour "pianoter" selon une disposition idéale des touches.

La composition des séquences musicales

Comment se manie l'enregistrement d'une séquence musicale ? C'est simple. Sur l'écran, une grille apparaît, chaque ligne étant un temps de la mesure. Le joueur va placer des notes frappées au clavier sur ces lignes puis lancer l'écoute. Les critères essentiels de qualité de ce mode de composition sont les suivants : bonne visibilité de la grille, écoute possible des sons joués pendant l'enregistrement et création simultanée sur les quatre voix d'enregistrement.

Elle est trop petite sur HMS Soundtracker en effet, en mode de composition de séquences (ou pattern), l'écran de travail ne montre que 9 lignes. Sur Mugician en revanche, 18 lignes sont visibles simultanément, ce qui permet de mieux visualiser ce que l'on fait.

HMS Soundtracker propose pour sa défense la vision d'une portée réelle, avec clefs de sol et de fa. Pourtant, cette portée n'est d'aucune utilité pour l'enregistrement, elle permet juste de voir les notes clairement quand le travail est fini. Mugician l'emporte là encore très largement sur son concurrent. Les notes que l'on frappe sur le clavier sonnent à tous les coups. De plus, un curseur permet de passer du mode écoute à celui d'enregistrement. Dans le premier, les notes sont jouées mais non enregistrées ; dans le deuxième, elles s'inscrivent sur la grille au fur et à mesure que l'on joue. Il vous est ici possible d'enregistrer en temps réel, c'est-à-dire de laisser tourner en boucle la séquence et de rajouter des notes comme bon vous semble.

Autre "plus", l'incorporation d'effets pour chacune des notes inscrites sur la grille de composition. Face à ces vastes potentialités, la composition de HMS Soundtracker fait pâle figure : il ne permet pas d'enregistrer en temps réel, d'incorporer des effets ou même d'entendre le son choisi sans l'enregistrer. Un confort de travail bien décevant. Il est bien sûr possible, sur les deux programmes présentés, de changer d'instruments en cours d'enregistrement. Toutefois, HMS Soundtracker, qui ne favorise jamais l'écoute des sons, est moins efficace que son confrère en ce domaine. Avec Mugician, on pourra écouter les premières pistes d'une séquence, essayer un nouvel instrument sur une autre piste et l'enregistrer quand on a trouvé ce que l'on cherche. L'idéal !

L'enchaînement et la juxtaposition des séquences

C'est la dernière étape de votre création. Pour donner à votre morceau de musique sa forme définitive, vous allez enchaîner sur les quatre pistes disponibles les séquences enregistrées plus haut. Toujours à la souris, il suffit de placer tout d'abord les séquences 1 et 2 sur les deux premières pistes (intro basse/batterie par exemple), puis 1, 3 et 4 (même batterie, deuxième basse et thème), le tout répété un certain nombre de fois. Le tour est joué, votre morceau tournera en boucle, enchaînant dans l'ordre que vous avez indiqué les séquences préenregistrées.

HMS Soundtracker traite très simplement cette phase de création ; deux compteurs, maniés à la souris, assurent ce travail. En revanche, Mugician offre des manipulations bien plus subtiles : déjà, pour chaque enchaînement, vous pourrez choisir une séquence différente par piste. Et, surtout, vous aurez la possibilité de transposer chacune de ces séquences, ce qui permet d'enrichir le morceau en un rien de temps.

Mugician l'emporte haut la main sur son adversaire. Grâce à un travail du son performant, l'enregistrement des séquences très puissant et maniable, cet utilitaire de création musicale séduira les amateurs confirmés ou novices. HMS Soundtracker aura à mon sens bien du mal à s'imposer face à ce vainqueur, et face aussi à l'excellent Music Master.

Un dernier atout : la possibilité, avec HMS Soundtracker, d'imprimer les partitions de vos futures créations. Mais ce point n'est pas essentiel à mes yeux. En effet, les utilisateurs de tels utilitaires musicaux n'ont que faire de partition. S'ils préfèrent manier des grilles de notes plutôt que des portées, c'est que le seul résultat qui les intéresse est ce qu'ils entendent, ou tout au plus une sauvegarde qu'ils utiliseront pour leurs propres programmes. Signalons à ce propos que ces deux logiciels tiennent compte de l'incorporation des créations musicales dans des listings. Ils indiquent, en notice, toutes les adresses et codes nécessaires à cela.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]