Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 22 février 2024 - 21:42  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Réseaux sociaux

Suivez-nous sur X




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Associations
Jeux
Logiciels
Matériel
Magazines et médias
Pages personnelles
Réparateurs
Revendeurs
Scène démo
Sites de téléchargement
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de MorphOS 3.18
(Article écrit par David Brunet - mai 2023)


MorphOS 3.18 Fidèle à sa réputation de ponctualité, l'équipe MorphOS propose une nouvelle version de son système d'exploitation : voyons ce que nous apporte MorphOS 3.18.

Présentation

MorphOS 3.18 est téléchargeable sur le site www.morphos-team.net/downloads.html depuis le 5 mai 2023. Ce système d'exploitation fonctionne sur une variété d'ordinateurs PowerPC, qui sont les mêmes que pour les versions précédentes, à savoir les Pegasos I/II, Efika 5200B, Mac mini G4, eMac G4, Power Mac G4, PowerBook G4, iBook G4, Power Mac G5, Sam460ex/cr et AmigaOne X5000. Et depuis cette version 3.18, deux modèles d'iMac G5 sont gérés, les iMac G5/1.9 17-Inch (iSight) et iMac G5/2.1 20-Inch (iSight). Ces deux modèles étaient "officieusement" gérés avec MorphOS 3.16 et sont donc maintenant devenus des ordinateurs officiellement compatibles MorphOS.

Si votre machine dispose déjà d'une licence MorphOS, vous n'aurez rien à débourser pour profiter de cette mise à jour. Dans le cas contraire, le prix de l'enregistrement dépend de votre machine : 79 euros pour toutes les machines gérées sauf pour les Efika 5200B et Sam460ex/cr qui bénéficient d'un prix réduit à 49 euros. La méthode de paiement consiste à s'enregistrer via l'outil "RegTools" qui se trouve dans le répertoire "Tools" du système et payer via PayPal. Les auteurs vous enverront alors une clé à placer dans le répertoire "Devs". MorphOS est néanmoins utilisable en mode démo, c'est-à-dire avec une session de trente minutes à l'issue de laquelle le système ralentit, vous incitant fortement à redémarrer une nouvelle session, et ainsi de suite.

L'installation vous propose deux choses : soit mettre à jour votre système, soit procéder à une nouvelle installation. Pour les Efika 5200B, Sam460ex/cr et AmigaOne X5000, il faut utiliser un fichier image à mettre sur une clé USB ou une carte SD, alors que pour les autres machines, un fichier ISO à graver sur un CD est disponible, en plus du démarrage sur clé USB.

Nouveautés

iMac G5

Les deux modèles de Power Macintosh, connus sous l'identifiant "PowerMac12,1" sont donc maintenant gérés officiellement. Il s'agit des iMac G5/1.9 17-Inch (iSight) et iMac G5/2.1 20-Inch (iSight) qui n'étaient auparavant gérés qu'officieusement, depuis respectivement MorphOS 3.16 et 3.12. Certains utilisateurs les utilisaient cependant déjà avec plus ou moins de satisfaction. La gestion de ces machines dans MorphOS 3.18 s'étend à présent aux ventilateurs, au DFS et au réglage de la luminosité LCD, comme pour les iBook G4/PowerBook G4. Le DFS (Dynamic Frequency Scaling) permet de réduire la vitesse de la fréquence du processeur pour éviter la surchauffe quand la performance n'est pas nécessaire, par exemple quand vous ne faites rien (je ne vise personne ! :-)). Par contre, la caméra iSight, placée en haut de l'écran, n'est toujours pas reconnue.

iMac G5
iMac G5 avec processeur PowerPC 970FX G5 à 1,9 ou 2,1 GHz

Pour ces machines, les ventilateurs sont à présent réglables via l'outil Thermals. Ce dernier permet notamment de visualiser la température de divers éléments de l'ordinateur (northbridge, PowerPC, puce Radeon) et la vitesse de rotation des ventilateurs (pour disque dur, processeur, carte graphique, lecteur optique). Thermals peut aussi être utilisé par les ordinateurs PowerBook G4 et iBook G4. Enfin, la nouvelle préférence iMac permet aussi de contrôler la température des iMac.

MorphOS 3.18
Thermals sur un iMac G5, lors d'une utilisation intensive du processeur

Au niveau du réglage de la luminosité, attention toutefois, il existe des situations dans lesquelles les touches de réglage de la luminosité (F1 et F2) entrent en conflit avec les touches de sélection d'autres applications, par exemple la boîte à outils de PageStream. Dans ce cas, il faut désactiver le réglage de la touche "iMac Brightness" (en décochant le bouton) lors de l'utilisation de PageStream.

Réseaux

Le premier changement que l'on remarque dans MorphOS 3.18, c'est la présence d'une nouvelle icône sur le bureau. Elle se nomme "Networks". Ici, vous pouvez visualiser tous vos lecteurs réseau (partages) actuellement montés, issus de clients Samba (SMB2/SMB3). Double-cliquez dessus, une fenêtre d'identification s'affiche et vous avez accès à vos lecteurs réseau, avec une icône du lecteur réseau s'affichant sur le bureau. Rappelons que le protocole SMB (Server Message Block) permet le partage de ressources, plus précisément fichiers et imprimantes, sur des réseaux locaux. Samba étant l'implémentation libre du protocole SMB.

Techniquement, sous cette icône, on retrouve le nécessaire pour reconnaître/utiliser les lecteurs SMB2/SMB3 comme NetworksFS (un navigateur Samba avec la possibilité de monter les lecteurs au démarrage du système) et Smb2FS (un système de fichiers compatible SMB2/SMB3 basé sur filesysbox et libsmb2). A noter que la bibliothèque utilisée par Networks et Smb2FS ne gère pas le protocole SMB1, qui est de toute façon déprécié mais la commande C:SmbFS (pas C:Smb2FS) continue de fonctionner avec les lecteurs SMB1.

Le fait d'avoir tout d'installer/régler par défaut est très agréable, c'est simple et rapide. Sans compter que les lecteurs SMB2/SMB3 sont vraiment bien intégrés au système, que ce soit pour le montage/connexion à un serveur (via la nouvelle option de menu "Édition/Connexion..." d'Ambient), l'éjection (via le module de barre de titre "Eject.sbar") ou les notifications en tout genre (via MagicBeacon).


L'option "Connexion..." d'Ambient permettant de monter un lecteur et se connecter à un serveur

Et si vous êtes un utilisateur qui n'a pas besoin de cette fonction de réseau, cliquez simplement sur l'icône "Networks" avec le bouton droit de la souris et sélectionnez "Ranger". Elle ne s'affichera plus sur le bureau. Vous ne la trouverez plus que dans le répertoire "Volumes", et si vous voulez la récupérer, il suffit de la redéposer sur Ambient.

Hex

Hex est un nouvel éditeur hexadécimal programmé par Jacek Pisczek. Il permet de visualiser et d'éditer tout type de fichier en mode hexadécimal. Un des petits plus de cet éditeur est qu'il peut afficher des fichiers volumineux plus gros que votre mémoire disponible (taille maximale théorique de 63 bits) : pour cela, les données ne sont jamais entièrement chargées en mémoire, Hex lit simplement les données au fur et à mesure du défilement. Ce n'est pas une astuce nouvelle mais sa généralisation dans les logiciels MorphOS/AmigaOS serait utile.


Fenêtre principale de Hex

L'utilisation de Hex est relativement aisée, pour ceux bien sûr qui maîtrisent l'hexadécimal. J'ai cependant un reproche : quand on cherche une occurrence (par exemple "00") et qu'on clique sur "Tous" afin de toutes les voir, ces occurrences passent en couleur mais... on ne peut plus les décoloriser ensuite, obligé de quitter/recharger l'application.

Hex gère aussi les annotations (morceaux de texte sélectionnés), peut afficher les données présentes en mémoire et gère les scripts Lua. D'ailleurs, dix-sept scripts Lua sont proposés, ils sont surtout intéressants pour les développeurs (et nécessitent la présence du SDK). Les scripts disponbles sont :
  • APM : annote une "Apple Partition Map" et des partitions.
  • Elf : annote l'en-tête ELF d'un fichier exécutable/objet.
  • ExecBase : annote les champs ExecBase.
  • IFF : annote les en-têtes IFF.
  • IntuitionBase : recherche et annote IntuitionBase.
  • JFIF : annote les champs d'en-tête JPEG.
  • Layer, MessagePort, Node, Process, RastPort, Screen, Task, TextFont et Window : annote les champs d'une structure système.
A noter que Hex est aussi inclus sous la forme d'une classe MUI (Hex.mcc), donc il pourra être réutilisé dans n'importe quelle application MUI.


La classe MUI HexEdit

TinyGL amélioré

Mark Olsen travaille depuis l'été 2022 sur l'amélioration du système 3D de MorphOS, TinyGL. Son rythme de travail n'a pas été aussi rapide que souhaité, notamment en raison de coupures d'électricité dans le pays dans lequel il vit actuellement, l'Afrique du Sud. Les notes de version n'indiquent pas clairement quel état du projet TinyGL est inclus dans MorphOS 3.18. En fait, c'est un aperçu de ce que les bêta-testeurs de MorphOS ont reçu après la mise à jour "2022-12-27" de TinyGL. Elle contient quelques corrections supplémentaires mais pas de changements majeurs.

Voici cependant quelques améliorations/nouveautés intégrées depuis le début du projet :
  • Première itération de la gestion des nuanceurs OpenGL pour les Radeon à base de R300 et R400.
  • Correction d'un certain nombre de bogues dans TinyGL lui-même et dans les pilotes.
  • Gestion des placages de cube pour les R200, R300, R400 et R500.
  • Optimisation du pilote r300.library pour utiliser un peu moins de registres temporaires du programme de fragmentation.
  • Gestion des nuanceurs de vertex et de fragment pour R500.
  • Ajout d'une optimisation simple au compilateur de programmes de fragments R300/R400 pour essayer de réduire le nombre d'étapes de celui-ci.
  • La façon dont les textures des placages de cube sont traitées a été retravaillée.
  • Augmentation du nombre d'unités de texture gérées de 4 à 8.
  • Nouvelles extensions annoncées, en fonction de la gestion par le pilote : GL_ARB_fragment_shader, GL_ARB_shader_objects, GL_ARB_shading_language_100, GL_ARB_vertex_shader.
  • Gestion des programmes OpenGL "ARB".
  • Un travail a été fait pour rendre TinyGL compatible avec OpenGL 2.1.
  • Une trousse de développement améliorée, facilitant la création et le portage d'applications OpenGL sur MorphOS pour les développeurs d'applications OpenGL sur MorphOS.
  • L'achèvement du projet 1 : implémenter le pipeline OpenGL à fonction fixe en tant que nuanceurs.
  • Portage de la version la plus récente de FreeGLUT, l'alternative en source ouverte de la boîte à outils OpenGL (GLUT).
C'est vrai, toutes ces améliorations sont un peu techniques, voire abstraites pour les non-initiés mais sachez que cela a rendu possible ou faciliter certains portages comme celui de Doom 3 (grosse amélioration), la dernière version de XMoto, OttoMatic, BugDom, Nanosaur, Nanosaur 2, CrogMag Rally, BillyFrontier, PrBoomPlus (amélioration). Cela a aussi permis l'activation de la gestion des nuanceurs dans SDL2. En outre, des applications incluses dans MorphOS ont été retravaillées pour fonctionner avec le nouveau TinyGL, on peut citer le visionneur d'images ShowCase ou les économiseurs d'écran.

MorphOS 3.18
L'exemple "Skybox" du nouveau TiniGL

Archiveur

MorphOS permet déjà, par défaut, de reconnaître une variété de formats de compression, tels Lha, Lzx, Zip ou RAR. Il suffit pour cela de double-cliquer sur ces fichiers compressés pour naviguer ou pour copier les données qui sont dedans. On peut même créer des archives Lha en un clic via le menu contextuel d'Ambient. Avec MorphOS 3.18, on voit maintenant, en plus, apparaître un nouvel outil de (dé)compression : ArchiveIt!.

Créé par Jacek Piszczek, il permet de créer et extraire des archives Zip. On espère que d'autres formats viendront compléter cet outil car là, ça fait un peu juste. La gestion de Lha (format d'archive de facto sur Amiga) ou de RAR (qui n'a d'ailleurs pas été mis à jour sur MorphOS depuis 2009) serait bien pratique aussi. L'interface d'ArchiveIt! est super simple, il suffit d'ajouter des fichiers ou des répertoires puis de cliquer sur "Save" (oui, il n'est pas encore en français). On peut également exiger un mot et passe, définir un répertoire racine, et compresser des fichiers "volumineux".

MorphOS 3.18
ArchiveIt! : liste des fichiers à compresser

MorphOS 3.18
ArchiveIt! : mot de passe et nom de répertoire

MorphOS 3.18
ArchiveIt! : fichiers compressés, avec le ratio

Cette première version d'ArchiveIt! a aussi quelques problèmes ou petits soucis :
  • Quand on glisse/dépose des fichiers dans sa fenêtre, le bouton "Save" reste grisé et on ne peut donc pas archiver les fichiers. Du coup, il faut vraiment cliquer sur "Add Files" et faire sa sélection de fichiers à archiver, pour que le bouton "Save" soit actif.
  • Les noms de fichiers avec accents ne sont pas reconnus. Une fois zippé, mon fichier "Fenêtre01.png" s'est retrouvé nommé ""Fen+¬tre01.png" (ces caractères bizarres arrivent aussi ailleurs : est-ce un problème d'UTF plus général ?).
  • On peut extraire une archive Zip mais l'option pour faire cela est placée dans le menu. Il aurait été plus judicieux de créer un bouton "Extraire" dans l'interface, ou faire que le glisser/déposer d'archives Zip liste les données incluses dedans et active le bouton "Extraire".
  • Pour dézipper les fichiers protégés par mot de passe, il faudra apparemment réutiliser ArchiveIt! car Ambient n'affiche pas le contenu de ce genre d'archives avec mot de passe, et il n'y a pas de commande "UnZip" dans MorphOS (il faut en récupérer une sur Aminet).
ArchiveIt! est basé sur la nouvelle bibliothèque zip.library qui hérite de ses caractéristiques (création et extraction de grosses archives Zip, protection par mot de passe, etc.). Toujours concernant les archiveurs, la bibliothèque Xadmaster s'est vu ajoutée la gestion d'en-têtes des nouvelles versions de Zip dont certains champs sont en 64 bits.

Autres changements

Voici quelques autres éléments qui ont été ajoutés ou modifiés dans MorphOS 3.18 :
  • Le gestionnaire de courriels Iris arrive en version 1.14 avec notamment deux nouvelles fonctions bien pratiques : la première est l'ajout de la fonction "Autosave Emails" qui sauvegarde les messages au fur et à mesure que vous les écrivez et les restaure en cas de plantage d'Iris ou d'une autre application. La seconde propose l'envoi de courriels à la date/heure que vous avez programmées. En outre, un problème de corruption de la mémoire a été repéré et l'auteur a rapidement sorti une autre version (la 1.15), disponible sur iris-morphos.com.
  • Le navigateur Internet Wayfarer a subi une maintenance/amélioration continue depuis la dernière version de MorphOS. Les plus gros changements de la version 5.1 sur un an viennent de l'utilisation de WebKitGTK 2.38.5, l'ajout d'une interface pour les scripts utilisateurs, le remplacement d'Eruda par WebInspector en tant qu'outil d'inspection, des gains de performance massifs dans le décodage des gros fichiers-images, ou encore la mise à jour des bibliothèques cURL, nghttp2, libcURL, png, webp et sqlite, ainsi que d'EasyList. Wayfarer demeure cependant encore lent, ne gère pas le FTP, n'a pas de fenêtre d'activité réseau et manque de quelques autres fonctions. Mais c'est tout de même le navigateur le plus capable du monde Amiga. Et là aussi, l'auteur a rapidement proposé deux nouvelles versions (5.2 et 5.3) corrigeant divers problèmes avec GitHub et NetStack.
  • Le lecteur PDF VPDF est à présent basé sur libpoppler 23.05.0 et se voit aussi implémenté la fonction d'impression de livrets PostScript.
  • Les claviers et souris USB devraient à présent être mieux reconnus sur les cartes Cyrus P5040.
  • La classe MUI Listtree, affichant les arborescences, gère maintenant la multisélection.
  • Au niveau de l'USB, le registre EHCI a été corrigé. J'espère que cela réglera les problèmes de stockage de masse USB qui sont déconnectés au cours d'une copie.
  • Pour l'outil de capture d'écran Grabber, on peut à présent configurer l'échantillon sonore.
  • La classe USB CamdUSBMidi permet notamment de gérer les interfaces MIDI proposant jusqu'à 16 ports. Rappelons que les améliorations de la classe CamdUSBMidi avait permis à Alfred Faust de mettre à jour son séquenceur BarsnPipes, qui gère ainsi jusqu'à 256 (16x16) canaux MIDI distincts (instruments) avec une interface MIDI USB multiport.
  • La bibliothèque de chiffrage openssl3.library est maintenant basée sur la version 3.1.0 d'OpenSSL.
  • La bibliothèque pixman.library se base à présent sur libpixman 0.42.2. Rappelons que Pixman est une bibliothèque logicielle de bas niveau pour la manipulation des pixels, offrant des fonctionnalités telles que la composition d'images et le tramage trapézoïdal.
  • L'outil de correction orthographique Spellchecker est maintenant basé sur la version 1.7.2 de hunspell.
  • L'aspect du Calendrier a été revu avec la possibilité de choisir les couleurs (via la nouvelle classe MUI Calendar.mcc), l'ajout de la sélection du mois et de l'année, un bouton pour utiliser la date actuelle, la gestion des types de calendrier en fonction de la locale, etc. Une nouvelle bibliothèque, calendar.library, est aussi présente, elle fournit les fonctionnalités communes liées aux dates ainsi que la gestion de bases de données entières de calendriers, qui peuvent être visualisées par la Calendar.mcc.

MorphOS 3.18
La nouvelle tronche des calendriers (module de barre de titre en haut et préférences en bas)

En "bonus" ou presque, on peut apercevoir une icône nommée "PimPamPoom" dans le répertoire Applications. On aurait pu croire à un gag mais non. En fait, le développeur français Antoine Dubourg avait prévu de sortir cet outil pour la version 3.18 mais il n'était pas assez mature à son goût et il a oublié de supprimer cette icône. :-)

Problèmes et manques

Les gros manques de MorphOS sont identiques aux fois précédentes et ne vont pas être comblés de sitôt : le système de fichiers par défaut (SFS) est limité (128 Go par partition, 2 Go par fichier), la mémoire est limitée à environ 1,7 Go, il n'y a pas de gestion multiprocesseur, etc. Après quelques discussions (et une démonstration) il y a quelques années, la version x86/AMD de MorphOS ne semble plus être une priorité pour l'équipe.

Au niveau des problèmes spécifiques à MorphOS 3.18, on peut noter au moins quatre choses :
  • Quelques nouveaux éléments système ne sont pas encore traduits en français (Flacapella et Jalapeno ont, eux, reçu leur catalogue français, alors que d'autres programmes n'ont pas encore leur fichier ".ct" nécessaire aux traducteurs pour réaliser la traduction).
  • La gestion du double écran avec les cartes graphiques Radeon 9600 Pro ne fonctionne plus. Mais il suffit de remettre le pilote Radeon de MorphOS 3.17 pour que cela fonctionne à nouveau.
  • Le logiciel de création 3D Blender a maintenant des problèmes dans son interface graphique (c'est comme s'il était corrompu).
  • L'utilisation de RDesktop est problématique avec un message indiquant que "le serveur distant a besoin d'une connexion SSL" et le client RDesktop fait planter MorphOS au bout de quelques minutes.
La bonne nouvelle est que les deux derniers plantages sont connus de l'équipe MorphOS qui devrait y remédier rapidement.

Conclusion

Cette version 3.18 de MorphOS rend le système encore un peu plus complet et plus à jour. L'avancée principale est, je pense, la belle intégration des réseaux SMB2/SMB3 qui est simple et rapide. Pour les iMac G5, MorphOS 3.18 achève le travail avec la prise en compte presque totale de ces ordinateurs "tout-en-un" relativement puissants pour leur âge.

On attendait une grosse amélioration de TinyGL, mais sa progression n'est pas allée aussi loin que prévu. Ceci n'est sans doute qu'une histoire de temps, au vu des incroyables capacités de Mark Olsen en matière de programmation 3D. Dans la même veine, l'ajout d'ArchiveIt! ne va pas assez loin et cet outil ne reconnait pas assez de formats pour le rendre incontournable. Mais tirons quand même notre chapeau à l'équipe MorphOS, et notamment à Jacek Piszczek qui a encore réalisé beaucoup de travail pour cette nouvelle version 3.18 (Hex, ArchiveIt!, mises à jour d'Iris et de Wayfarer) et qui est devenu, pour ainsi dire, le fer de lance de l'équipe.

Nom : MorphOS 3.18.
Développeurs : MorphOS Development Team.
Genre : système d'exploitation.
Date : 2023.
Configuration minimale : Pegasos I/II, Efika 5200B, Mac mini G4, eMac, Power Mac G4, Power Mac G5, iBook G4, PowerBook G4, iMac G5, Sam460ex/cr, AmigaOne X5000, processeur PowerPC, 128 Mo de mémoire, carte graphique Permedia 2, SIS, Volari V3/V5/V8, Voodoo ou Radeon.
Licence : commercial.
Prix : de 49 à 79 euros selon les machines, mise à jour gratuite depuis la version 2.x/3.x.
Téléchargement : www.morphos-team.net/downloads.html.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]


Soutenez le travail de l'auteur