Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 19 octobre 2017 - 18:14  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de MorphOS 2.1
(Article écrit par David Brunet - septembre 2008)


MorphOS 2.1 Deux mois après la très attendue version 2.0 de MorphOS, une autre version, dite "mineure" et principalement axée sur les corrections de bogues, est arrivée pour le plus grand bonheur des utilisateurs.

Présentation et installation

Pour arriver à sortir MorphOS 2.0 dans les délais impartis (deuxième trimestre 2008), l'équipe de développement MorphOS a dû accélérer son rythme de travail dans les derniers jours de juin. Cette précipitation a, hélas, empêché l'équipe de bien tester cette version avant de la diffuser. MorphOS 2.1 vient donc en renfort pour permettre de chasser la plupart des bogues recensés jusque-là mais aussi avec quelques nouveautés. Une page a été mise sur pied pour recenser les modifications de cette version. Nous allons voir ce que cela donne dans les faits.

Cette mise à jour est gratuite et est téléchargeable, sous la forme d'un fichier ISO à graver, sur morphos.de/downloads.html. Les configurations gérées sont identiques à celles pour MorphOS 2.0, c'est-à-dire les Pegasos I/II et Efika 5200B.

Une installation sur une partition vierge est la meilleure solution. Bien qu'une mise à jour par-dessus une version 2.0 est tout à fait possible. Pour plus de détails sur cette installation, vous pouvez lire la page dédiée sur le site de MorphOS ou bien notre tutoriel sur l'installation de MorphOS 2.0/2.1.

Mises à jour

Les mises à jour sont assez nombreuses et concernent donc des corrections variées de bogues. Il y en a pour tous les goûts : installation, économiseurs d'écran, pile USB, Multiview, etc.

La procédure d'installation a été revue. L'outil IWizard, qui s'occupe de l'installation de MorphOS, vous prévient maintenant si vous tentez de faire une mise à jour du système sur une ancienne installation. Le plantage qui pouvait survenir au téléchargement de l'ISO a disparu et, d'ailleurs, la procédure elle-même passe mieux. En outre, des changements cosmétiques ont été faits : mises à jour des traductions et ajout du bouton "Ok" sur la dernière page afin de finaliser l'installation. Par contre, la copie du fichier boot.img sur une partition tierce n'est toujours pas gérée.

MorphOS 2.1

Les pilotes de la pile USB Poseidon ont été entièrement réécrits entre MorphOS 1.4.5 et 2.0. Or, cette réécriture provoquait chez bon nombre d'utilisateurs des non-reconnaissances de périphériques pourtant simples comme des clés USB ou des manettes de jeu. Ici, sur l'USB 1.1 d'un Pegasos II et sur une carte USB 2.0 (puce VIA), ma clé qui ne voulait pas s'afficher sur le bureau lors du démarrage est à présent affichée. Mes autres clés sont aussi reconnues (comme avec MorphOS 2.0) mais ma manette Saitek peine toujours à fonctionner (les boutons sont inactifs 9 fois sur 10). Il semble que la pile Poseidon nécessite encore des ajustements pour gérer tous ces périphériques qui ont chacun leur propre interprétation de la norme USB.

Ceux qui ont gardé MorphOS 1.4.5 dans leur menu de multidémarrage seront content de voir que les modifications liées à l'USB permettent de lancer la version 1.4.5 sans problèmes après une session sous MorphOS 2.1. Avant, la boot.img de MorphOS 1.4.5 entrait en conflit avec celle du 2.0 et provoquait un gel du système au bout de quelques secondes.

La nouvelle version de Multiview a été une bonne surprise dans MorphOS 2.0. Cet outil qui sait lire tout type de fichiers gérés par les datatypes avait cependant des défauts de jeunesse. Par exemple, on pouvait noter des problèmes dans le glisser et déposer, lors de la visualisation d'images dont le nom contenait certains caractères spéciaux, si elles étaient lues depuis une partition FAT ou bien lors d'une sauvergarde en PNG. Tout cela semble corrigé. Je mentionnerais tout de même que Multiview sait lire des fichiers dont le nom a des caractères spéciaux mais que ces mêmes fichiers, vus avec le même Multiview et depuis un double-clic sous Ambient, ne s'affichent pas. Autre bizarrerie, lors de la lecture de fichiers AmigaGuide, l'ascenseur remonte tout seul après avoir passé d'un écran à l'autre : en gros, vous ouvrez un fichier AmigaGuide sous Ambient, vous descendez l'ascenseur, vous passez ensuite à un autre écran public, et vous revenez enfin sous Ambient pour vous apercevoir que Multiview n'a pas gardé la position de départ du fichier...

La navigation dans les archives est encore plus transparente. Avec MorphOS 2.0, un double-clic sur une archive l'ouvrait comme s'il s'agissait d'un répertoire. Mais le bouton "parent" nous faisait revenir à la racine du périphérique au lieu de remonter d'un cran dans la hiérarchie. C'est maintenant le cas. D'où un gain de temps si l'on souhaite visualiser le contenu de plusieurs archives placées dans un chemin lointain. De plus, les opérations à l'intérieur des archives ont été assez fortement accélérées (grâce à l'ajout de mémoire tampon dans Xad). Ainsi, le temps de copie de fichiers issus de l'intérieur d'une archive se rapproche presque d'une copie entre deux répertoires "normaux". Le point sombre de la gestion des archives demeurent les ADF et DMS. Ces types d'archives (disques virtuels) ont leur contenu désespérément vide dans les listeurs d'Ambient. Et c'est aussi le cas pour les RAR 3.x (en fait, les clients Xad pour les ADF, DMS et RAR 3.x n'existent pas). Heureusement, la commande Shell UnRAR est toujours présente pour pallier ce défaut et permettre d'extraire ce type d'archive.

Concernant l'aspect graphique, des petites rectifications ont été opérées ici ou là. Cela s'est amélioré avec les AppIcons d'Ed ou de TranceStats mais malheureusement, on a maintenant des marques d'AppIcons et de raccourcis en deux couleurs : certes, c'est moins intrusif mais cela manque de classe dans un système graphiquement peaufiné comme MorphOS.

MorphOS 2.1 MorphOS 2.1
Les marques d'AppIcons sympas remplacées par d'autres de qualité amstradienne

Autres modifications en vrac :
  • Amélioration de la gestion des cartes Compact Flash sur IDE.
  • Le RAD Disk refonctionne.
  • Mise à jour de la recognition.db, la liste des types de fichiers.
  • Contournement d'un bogue dans la classe MUI PowerTerm pour faire mieux fonctionner CSH.
  • Certains raccourcis clavier manquants dans IControl ont été réimplantés.
  • OpenURL lance Sputnik comme navigateur par défaut.
  • Certains économiseurs d'écran récalcitrants ne plantent plus.
  • La maximisation de la fenêtre (avec le gadget de zoom) se fait maintenant en gardant visible la barre de titre.
  • Les partitions SFS de plus de 128 Go sont verrouillées. Les données sur ce type de partitions sont aléatoirement altérées donc pour éviter ceci, elles passent en mode "lecture seule". Pour déverrouiller une partition, il faut ajouter "lock mapartition: off" dans la user-starup.
  • Parfois la séquence de démarrage se bloquait sur un écran gris. Ce n'est plus le cas.
  • Des centaines d'autres modifications mineures...
Malgré tout, d'autres bogues parfois gênants sont encore présents. Par exemple, le choix de la petite police de caractères (dans les préférences d'Ambient) gèle le système. On a aussi un nouveau bogue : un clic droit sur les gadgets de zoom ou changement de plan ouvre un menu. Or, si l'on refait cette manipulation une seconde fois, le menu n'apparaît plus (et le système fini par planter). Ces problèmes sont connus de l'équipe de développement MorphOS et même déjà résolus. Il ne manque plus qu'à les intégrer dans une future version.

Nouvelles fonctionnalités

Cette version 2.1 vient également avec de nouvelles fonctions. La première d'entre elles est la gestion de l'audio de l'Efika 5200B. Les utilisateurs de MorphOS 2.0 sur Efika 5200B avaient eu la mauvaise surprise de voir que leur petite machine n'émettait aucun son. C'est maintenant réglé. MorphOS 2.1 dispose du pilote efika.audio qui gère la lecture audio jusqu'en 48 kHz mais pas encore de gestion de l'enregistrement.

Le côté graphique a aussi été renforcé puisque les cartes Volari V3XT sont maintenant gérées. Il s'agit de cartes graphiques du constructeur taïwanais XGI. Ces cartes sont notamment utilisées dans les Open Client de Genesi (machines préconfigurées à base d'Efika 5200B). La V3XT est dotée d'une puissance à peu près équivalente à une Radeon 9200 mais en moins chère. Pour le moment, la Volari V3XT peut être branchée uniquement sur une sortie VGA. Elle nécessite un adaptateur DVI->VGA pour être branchée sur une sortie DVI.

Pour connaître quelle carte graphique est installée dans votre machine, la commande "showcgxconfig" était utilisée. Cette commande est toujours présente dans MorphOS 2.1 mais est épaulée par GraphicBoards, un outil affichant des informations sur la carte et ses pilotes. GraphicBoards est présent dans Utilities/GraphicBoards.

MorphOS 2.1
GraphicBoards

Toujours du côté graphique, un moniteur CyberGraphX virtuel a été ajouté. Cela permet de lancer MorphOS sans carte graphique et de l'utiliser via un serveur VNC. Ce moniteur est localisé dans MOSSYS:Storage/Monitors/Virtual et est utilisable en le déplaçant vers MOSSYS:Devs/Monitors/Virtual.

Dans le répertoire "Contributions", on trouve un élément supplémentaire : NetPrinter. Il s'agit d'un pilote permettant d'imprimer en réseau depuis MorphOS. Son installation ajoute la préférence "NetPrinter" dans le panneau des préférences. Je n'ai pas testé pour savoir si cela marchait bien ou non.

MorphOS 2.1
NetPrinter

Les SBar, ces fameux modules intégrés à la barre de menu, sont plus nombreux. Le contrôle du volume sonore a été inclus tout comme la gestion du journal de débogage. Cerise sur le gâteau, ces modules sont maintenant visibles sur tous les écrans publics.

MorphOS 2.1
Les SBars pour le volume sonore, le débogage, le réseau, la charge processeur et la date

D'autres choses ont été ajoutées telles les polices de caractères Frugtplukker (avec shérif) et Lux (sans shérif), les commandes "Debug" (pour contrôler certains paramètres de débogage via le Shell) et "Freeze" (pour suspendre l'activité d'une tâche via le Shell) ou encore les outils utiles pour Xad (XAD2LhA, XADUnDisk, XADUnFile...).

Enfin, s'il y a eu des ajouts, il y a aussi eu des retraits. C'est le cas de quelques classes MUI (NFloattext.mcc, NList.mcc, NListtree.mcc, NListtree.mcp, NListview.mcc, NListviews.mcp) qui sont nécessaires à de nombreuses applications tierces. Leur retrait est motivé par le fait que ces classes sont -très- souvent mis à jours en ce moment et que fournir leur dernière version serait inutile puisqu'elle serait devenues obsolètes au bout de quelques jours seulement.

Conclusion

Cette mise à jour était urgente pour stabiliser quelques points du système et permettre à l'Efika 5200B de jouer ses premières notes. Cette version 2.1 efface la plupart des bogues recensés mais il y a encore du travail à faire pour tous les neutraliser (notamment pour l'USB et ce malheureux bogue du menu des gadgets introduit à la dernière minute).

Bien que MorphOS 2.1 ne masque pas les grosses lacunes de la version 2.0 (ARexx incomplet, manque d'un lecteur multimédia, pilotes d'imprimantes récentes...), cela démontre que l'équipe de développement MorphOS peut être très réactive et à l'écoute des problèmes des utilisateurs. MorphOS 2.1 est une étape de plus sur la route de la création d'un super système.


Nom : MorphOS 2.1.
Développeurs : MorphOS Development Team.
Genre : système d'exploitation.
Date : 2008.
Configuration minimale : Pegasos I/II ou Efika 5200B, 128 Mo de mémoire, carte graphique Permedia 2, SIS, Volari V3XT, Voodoo ou Radeon.
Licence : commercial.
Prix : 150 euros, mise à jour gratuite depuis la version 2.0.
Téléchargement : www.morphos-team.net/downloads.html.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]