Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 28 juillet 2017 - 00:34  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : Monter un point FidoNet
(Article écrit par Gilles Bourdin et extrait d'Amiga News - mai 1992)


Je vais tenter d'être clair et concis en vous expliquant la marche à suivre pour monter votre point FidoNet. Cet article se divise en plusieurs parties décrivant la marche à suivre pour que tout se passe le plus rapidement possible :
  • Démarche à suivre auprès du Sysop du serveur.
  • Configuration système requise.
  • Logiciels nécessaires au fonctionnement.
  • Installation de ces logiciels et mise en route.
  • Règles à respecter quand on a un point FidoNet.
Si vous avez essayé la connexion à un des serveurs que j'avais cité dans mon dernier article, vous aurez sans doute déjà pu essayer la plupart des possibilités qui vous sont offertes comme le téléchargement et la consultation des forums Amiga. En ce qui concerne la consultation des forums, vous vous serez certainement rendu compte qu'une consultation en ligne peut être fastidieuse et coûteuse en temps de connexion, car la quantité de messages reçus chaque jour rend impossible une lecture systématique de ceux-ci en un temps acceptable. Votre facture téléphonique s'en ressentirait et le serveur serait constamment occupé.

La solution est donc la création d'un point FidoNet afin de pouvoir télécharger sous forme compressée tous les messages pour les lire ensuite tranquillement chez vous. Cette procédure est valable pour tous les forums disponibles sur le serveur, y compris Usenet.

La démarche à suivre auprès du Sysop

Après que votre compte ait été validé (sur Linn par exemple), vous pourrez envoyer un message au Sysop lui demandant la création de votre point. Je vous conseille cependant d'attendre quelque temps avant de lancer cette demande, ce afin de vous permettre de mieux connaître le serveur et le mode de fonctionnement de FidoNet. Cette connaissance est indispensable et s'acquiert empiriquement en apprenant par la pratique pendant vos connexions. Ce temps d'attente permettra également au Sysop de mieux vous connaître pour mieux vous conseiller ensuite.

Vous lui enverrez donc simplement une demande en BAL (boîte aux lettres) et il vous répondra en vous donnant diverses informations :
  • Le numéro de votre point et le numéro "fakenet" (adresse) du serveur, chiffres à noter. Vous en aurez ensuite besoin pour la configuration de vos logiciels.
  • La confirmation de votre mot de passe.
  • Les forums auxquels vous êtes abonné d'office.
Configuration système requise

Bien entendu, vous aurez besoin d'un modem (rapide si possible) à la norme V22bis, V32 ou V32bis ; évitez les modems 1200 bauds, ils sont vraiment trop lents.

Il est très vivement conseillé de posséder un disque dur car la quantité téléchargée peut être très importante si vous êtes abonnés à plusieurs forums, notamment le forum Amiga FidoNet qui peut facilement recevoir plus d'une centaine de messages par jour. Une configuration avec deux lecteurs de disquette pourrait être acceptable à la limite, mais vous devriez alors être très vigilant pour ne pas dépasser la limite des 880 ko lors de vos téléchargements.

Un Amiga avec 1 Mo de mémoire est également préférable, car la compression/décompression des archives se fait en RAM: dans des fichiers temporaires.

Les logiciels nécessaires au fonctionnement d'un point

Deux logiciels (parmi d'autres) d'excellente qualité et fiables existent pour Amiga. Il s'agit de Trapdoor et de Pointmanager (en téléchargement sur Linn). Trapdoor sert à appeler le serveur afin de télécharger les archives à envoyer et à recevoir. Les fichiers reçus sont placés dans un répertoire "arrivée", généralement appelé "INBOUND" par Trapdoor.

Pointmanager est le programme qui prend en charge les archives reçues. D'une part, il les décompresse, en extrait les divers messages et les place dans les répertoires respectifs sur votre disque dur. D'autre part, il permet ensuite de visionner ces messages, de les éditer et d'y répondre. Lorsque vous répondez à des messages, vous créez de nouveaux messages qui seront compressés sous forme d'archives placées dans le répertoire "départ" (OUTBOUND) et par la suite renvoyées au serveur par Trapdoor lors de sa prochaine exécution.

Il y a bien sûr d'autres logiciels très bons pour gérer un point FidoNet. Je citerai par exemple Foozzle (shareware, en téléchargement sur Linn rubrique SAN) qui peut remplacer Pointmanager. J'ai choisi la combination Trapdoor/Pointmanager car elle est la plus simple à mettre en route et à installer. D'autre part, Pointmanager est 100% du domaine public, contrairement à Foozzle. Encore une fois, faites votre expérience avec Pointmanager. Quand vous en saurez plus sur FidoNet, vous pourrez essayer de vivre avec Foozzle.

Pointmanager est en domaine public et Trapdoor est en Shareware à 150 FF environ (lire la documentation fournie). Les dernières versions en dates sont : 3.0 Beta pour Pointmanager et 1.80 pour Trapdoor.

Installation et mise en route

Le plus important est de créer un répertoire que vous appellerez "MAIL:" et dans lequel vous mettrez tous les fichiers et sous-répertoires nécessaires. La configuration de base pour Trapdoor peut tenir facilement sur une disquette. Le répertoire Devs: avec le fichier "serial.device" doit être présent, ainsi que le répertoire Libs: avec les fichiers "traplist.library" et "arp.library".

Ensuite, créez le répertoire "c:" et mettez-y Trapdoor. Le fichier de configuration "trapdoor.cfg" peut rester dans le répertoire principal. Si vous avez un système à disquettes, pour faciliter les choses, appelez cette disquette "mail" et n'oubliez pas d'y créer les répertoires "inbound" et "outbound".

Voici un exemple de configuration des commandes pour Trapdoor sur Linn, contenues dans le fichier "trapdoor.cfg"
  • NODE 2:320/100.3
Il s'agit de l'adresse de votre point : 2 pour Europe, 320 pour la France, 100 pour Linn et 3 pour moi, mon point étant le n°3 sur Linn. Remplacez ce chiffre par le numéro de point que vous donnera le Sysop.
  • NAME "*THE* A3000 Point Paris"
Choisissez un nom pour votre point.
  • SYSOP "Gilles Bourdin"
Vous entrez votre nom ici, car le Sysop du point, c'est vous.
  • PASSWORD "motdepasse"
Votre mot de passe. Le Sysop vous en demandera confirmation lors de la création du point.
  • BAUD 9600
C'est la vitesse de votre modem. 9600 correspondant à un modem V32. Si vous avez un modem disposant des modes de compression de données et de correction d'erreur (V42bis/MNP5, etc.), vous pouvez essayer de monter la vitesse à 38 400 bauds.
  • MINBAUD 9600
La vitesse minimale à laquelle Trapdoor doit accepter une connexion. Si une erreur se produit au moment de l'échange de protocole, il se peut que la vitesse de connexion soit inférieure à celle spécifiée dans le dernier paramètre. Dans ce cas, Trapdoor raccroche et recommence.
  • BOSS 2:320/100.0
C'est l'adresse du serveur sur lequel vous avez monté le point. Dans le jargon FidoNet, ça s'appelle un Boss. L'adresse est la même que pour votre point, sauf que le "0" remplace votre numéro de point.
  • CALL 49650542
Le numéro de téléphone du Boss. Dans cet exemple, il s'agit du numéro de Linn.
  • OUTBOUND "Mail:Outbound"
C'est le répertoire dans lequel Trapdoor va chercher les fichiers archivés à destination du Boss. Faites bien attention que cette commande corresponde bien à un répertoire existant sur le disque dur.
  • INBOUND "Mail:Inbound"
Comme pour la commande précédente sauf qu'ici, Trapdoor place les fichiers archivés en provenance du serveur.
  • NODELIST
Cette commande, si vous mettez entre guillemets le nom du fichier contenant toutes les adresses FidoNet (ce fichier est énorme), sert à mémoriser les numéros et adresses des serveurs FidoNet. Son utilisation est optionnelle, pour la désactiver, laisser les guillemets vides.
  • LOGFILE "Mail:TrapDoor.Log"
Cette commande spécifie le chemin dans lequel Trapdoor écrit les comptes-rendus des connexions.
  • MODEMINIT "~~ATZ|~~~~"
  • MODEMHANGUP "||^|"
  • MODEMDIALPRE "~~ATdt"
  • MODEMDIALPOST "|"
  • MODEMANSWER "~~ATS7=25B0A|"
Ce sont les commandes de paramétrage du modem. A ne modifier que pour les connaisseurs.
  • MODEMINIT pour l'initialisation.
  • MODEMHANGUP pour le racrochage de la ligne.
  • MODEMDIALPRE pour le préfixe composition du numéro.
  • MODEMDIALPOST pour le suffixe.
  • MODEMANSWER pour répondre à un appel (utile seulement si vous voulez devenir un node)
  • SERIALNAME "serial.device"
Ici, vous configurez Trapdoor de sorte qu'il envoie ses commandes à destination du modem au bon endroit. Si vous disposez d'un modem quelconque raccordé à votre port série, laissez "serial.device". Si vous avez un modem interne tel que le Supra 2400zi (par exemple), il sera nécessaire de changer la commande en SERIALNAME "modem0.device".
  • SCREENMODE workbench
Vous pouvez choisir si vous préférez que Trapdoor ouvre son propre écran ou qu'il démarre sur la Workbench.
  • RETRIES 99
Le nombre maximum d'appels infructueux (ligne occupée ou sans réponse) que Trapdoor effectuera avant de laisser tomber.
  • REDIALDELAY 30
Le temps d'attente en secondes entre deux appels, dans le cas d'un nouvel essai.

J'ai énuméré ici les principales commandes de Trapdoor. Si vous maîtrisez celles-ci, vous pourrez commencer à utiliser Trapdoor efficacement. Les autres commandes non citées ci-dessus ne sont pas primordiales et il vaut mieux ne pas les modifier pour commencer. Plongez-vous dans la documentation (assez volumineuse, il faut l'avouer) et faites votre propre expérience au fur et à mesure.

Venons-en maintenant à Pointmanager

Très bien conçu, ce logiciel aura vite fait de vous séduire par sa puissance et sa convivialité. Il faudra en contrepartie que vous suiviez toutes les recommandations à la lettre, des erreurs de configuration se traduisant souvent par des Gurus fracassants (toutefois moins souvent sous Workbench 2.0 que sous 1.3).

Pointmanager est le collègue de Trapdoor dont il reçoit les fichiers en provenance du serveur, le "Boss". Ces fichiers sont des archives contenant les messages à votre attention. Il peut s'agir de messages de forums FidoNet ou Usenet, comme de courrier électronique.

Pointmanager se configure de la même façon que Trapdoor, dans un fichier appellé "PManager.cfg". Le plus pratique est de placer Pointmanager avec ses fichiers annexes et de configuration dans le répertoire "Mail:" que vous aurez déjà créé pour Trapdoor.

Épluchons maintenant le fichier "PManager.cfg" (issu de ma configuration personnelle pour un point sur Linn).
  • #ADDRESS2:320/100.3@fidonet.org(PACK2D,NODOMAIN) 2:320/100.0@fidonet.org 32004
Dans cette commande, vous définissez à la fois l'adresse de votre point (2:320/100.3@fidonet.org) et celle de votre Boss (2:320/100.0@fidonet.org 32004). Les adresses ci-dessus sont dites "5D" car elles se composent de cinq éléments :

FidoNet

Linn ne gérant que les adresses "2D", il faut le spécifier avec la commande (PACK2D,NODOMAIN) en bout de première ligne.
  • #OUTBOUND MAIL:Outbound/
  • #INBOUND MAIL:Inbound/
  • #SYSOP "Gilles Bourdin"
  • #ORIGIN "*THE* A3000 point in Paris."
Mêmes commandes que pour Trapdoor ; mêmes remarques.
  • #PROLOGUE "Salut %f,dans un message du %d j'ai lu:"
  • #IPROLOGUE "Hello %f,in a message of %d you wrote:"
  • #REPLYTXT "Hello %f,infortunately, I couldn't respond to your message,\could you please try again later?"
Ces trois commandes servent à définir l'entête de vos messages quand vous répondez à quelqu'un. "PROLOGUE" pour les forums locaux (donc en français), "IPROLOGUE" pour les forums internationaux et "REPLYTXT" si vous voulez que Pointmanager réponde automatiquement aux messages que vous n'avez pas le temps de traiter.
  • #LOGO " _"
  • #LOGO " _//"
  • #LOGO " X/ Gilles.Bourdin@linn.gna.org"
  • #LOGO ""
Votre signature. Attention de ne pas faire de trop longues signatures, ça encombre le réseau inutilement.

Exemples

Voici quelques exemples de configurations de forums ou "echos" avec la commande AREA. Attention, il est nécessaire d'utiliser correctement les paramètres de ces commandes sinon, Guru...

La commande #AREA valide un répertoire servant à recevoir les messages des forums. Il faut absolument que le répertoire annoncé dans la commande corresponde bien à un répertoire sur votre disque, sinon, c'est le plantage assuré ! Vérifiez donc bien avant de lancer Pointmanager la première fois. Ces lignes sont des exemples et vous pouvez créer vous-même votre propre arborescence.

La syntaxe de la commande Area :

#Area name dir z:net/node.p@domain type abil sort ndelete range max
  • name : le nom du Area. Votre Boss vous donnera ces noms. Attention de bien respecter l'orthographe.
  • dir : le chemin d'accès sur votre disque. Il faut créer un répertoire pour chaque Area.
  • z:net/node etc. : l'adresse FidoNet de ce Area. Dans le cas de Linn, reprendre 2:320/100.3@fidonet.org.
  • type : spécifie le type du Area. "Matrix" pour le courrier, "Echo" pour les forums, "Bad" pour les messages corrompus.
  • abil : (write/readonly). Configure Pointmanager pour autoriser ou non l'accès en écriture dans un Area.
  • sort : définit la façon dont les messages doivent être triés.
  • ndelete : spécifie le nombre de messages à laisser dans le cas de l'utilisation de la commande Delete.
  • range : permet de définir l'étendue du forum (local, national, international). Grâce à cette commande, Pointmanager pourra appliquer les commandes "PROLOGUE" et "IPROLOGUE" à chaque forum.
Autres commandes
  • #MSGORDER DS
Tri des messages. DS pour un tri selon la date et l'objet du message. Les options suivantes sont possibles : F (expéditeur du message), T (destinataire), S (objet), D (date), N (numéro du message) et toutes les combinations sont possibles.
  • #HOLDMEM
Permet d'obtenir un traitement de l'information plus rapide mais est très gourmand en mémoire. Attention donc si vous avez un Amiga avec moins d'un Mo de mémoire.
  • #DECRUNCHER Lz e
  • #CRUNCHER lz a
Ici, vous pouvez choisir quel compresseur/décompresseur vous voulez utiliser avec Pointmanager et Trapdoor. LZ est mon choix actuel, il crée et décompresse les fichiers au format Lha, Lzh et Lh5. Sachez que ces modes de compression sont universels et standardisés sur toutes les machines (PC, ST, Mac et Amiga). Vous pourrez donc télécharger un programme pour PC ou Atari ST et décompresser l'archive sur Amiga. Linn et la plupart des serveurs acceptent les archives créés par LZ (LZ est en téléchargement sur Linn, rubrique Amiga).
  • #ARCHIVEFILE "mail:ARCHIVES/<%a><%x>"
  • #ARCHIVEMETHOD CRUNCH
Avec ces deux commandes, vous indiquez à Pointmanager le répertoire dans lequel vous voulez archiver les anciens messages lus. "ARCHIVEMETHOD" permet de compresser ou non ces messages.
  • #EDITOR "BIG:WORKSHOP/CED %s -sticky"
Si vous recevez un courrier électronique (email), il faudra y répondre. Choisissez votre éditeur de texte favori. L'option "-sticky" permet de démarrer CygnusED en mode non détaché, c'est-à-dire qu'il dépend du logiciel par lequel il a été lancé.
  • #POLL "run MAIL:C/TRAPDOOR call boss >nil:"
Cette commande vous permet de lancer Trapdoor sans quitter Pointmanager.

Cet exemple est à considérer comme une liste non exhaustive des commandes servant à paramétrer Pointmanager pour un fonctionnement optimal sur Linn. Il y a d'autres commandes dans le fichier "PManager.cfg" qui ont certes leur utilité mais sur lesquelles je ne vais pas m'étendre, le but étant de vous aider à démarrer le plus vite possible.

Utilisation de Trapdoor et Pointmanager

Les deux logiciels ne se démarrent que du CLI (Shell) car il faut pour chaque utilisation entrer des paramètres divers. Une solution très pratique sous Workbench 2.0 est de les mettre dans le menu "Tools" en utilisant ToolsX, par exemple.

L'utilisation de Trapdoor, après avoir correctement effectué la configuration, est assez facile. Pour démarrer une session sur Linn, avec le fichier de configuration ci-dessus, ouvrir un CLI et taper la commande suivante : "Trapdoor Call Boss". Trapdoor va ouvrir ses deux fenêtres de contrôle et vous pourrez suivre la procédure à l'écran.

FidoNet

Si tout s'est bien passé, le répertoire "INBOUND" sur votre disque devrait contenir un fichier archivé que Pointmanager pourra maintenant traiter.

Pointmanager

Comme Trapdoor, Pointmanager ne se démarre que du CLI. L'avantage est que cela permet de créer des fichiers par lot (batch) ou ARexx permettant d'automatiser entièrement le fonctionnement de votre point. Même lorsque vous vous absentez pendant une période de plusieurs jours, Trapdoor peut appeler régulièrement le serveur (Boss), en recevoir les fichiers archives et les faire traiter par Pointmanager.

Pour démarrer Pointmanager en mode interactif (l'inverse du mode batch), il faut ouvrir un CLI, mettre le Stack (espace mémoire à allouer à Pointmanager) à 20 000 et taper la commande "PM -W" (W sans doute comme Window). Vous aurez donc droit à l'écran principal de Pointmanager.

Dans l'écran, s'afficheront les forums auxquels vous êtes abonnés avec le nombre de messages qu'ils contiennent et le statut de ces messages.

Sur la gauche, vous trouverez les commandes Scan, Delete, Renum, Free et Info servant à traiter la base de messages et les commandes Poll, Import Et Export pour lancer Trapdoor et pour importer et exporter les messages. Cliquez sur "Import" pour lancer l'extraction des archives contenus dans "INBOUND" et leur disposition dans les répertoires respectifs. Cliquez sur "Export" pour créer des archives des messages qui doivent partir de votre point.

Cliquez deux fois sur un des Area affichés pour voir la liste des messages disponibles. Vous pouvez maintenant, en utilisant les boutons en bas de l'écran, effectuer des opérations diverses de maintenance de la base de messages comme effacer (delete), lire (read), écrire une contribution (write), archiver ou imprimer des messages. Les fonctions d'édition présentes dans le menu précédent (All, Clear) le sont également ici.

FidoNet

FidoNet

La fonction "S NEWS" vous permet de sélectionner tous les messages non lus et de les lire à la suite avec la commande "Read". Il y a aussi une commande "Search" qui vous permet de rechercher du texte dans les messages. D'autres fonctions comme "Forward" servent à prendre un message dans un forum pour aller le placer dans un autre.

Pour lire un message seul, vous pouvez cliquer deux fois dessus et vous vous retrouverez dans la fenêtre du message, dans laquelle vous pouvez défiler avec les touches directionnelles ou la souris. Pointmanager contentera ceux qui préfèrent la souris comme les fanas du clavier.

Si vous avez sélectionné plusieurs messages avec la souris dans la fenêtre du Area, vous pouvez les lire en cliquant sur "Read". Ceci vous permet d'utiliser la souris pour passer d'un message à l'autre en cliquant dans la partie droite du message pour passer au suivant, ou dans la partie gauche pour revenir au précédent.

En haut à droite, vous trouvez de nouveau les fonctions de gestion des messages sous forme de petites icônes contenant l'initiale de la fonction (Écrire, Répondre, Répondre en changeant d'Area, Éditer, Effacer, Imprimer, Archiver, Commander un fichier au Boss). Toutes ces fonctions sont également activables par des raccourcis clavier.

Pointmanager peut aussi fonctionner en mode batch, c'est-à-dire que toutes les commandes de traitement de données évoquées ci-dessus peuvent être exécutées du cli ou dans un fichier script.

Il suffit de taper à chaque fois "PM" suivi de la clé pour chaque commande. Ainsi, pour effectuer une importation de messages en provenance d'une archive dans le répertoire "INBOUND", vous taperez "pm -i". L'importation des messages se fera alors automatiquement sans votre intervention. Idem pour exporter : tapez "pm -e".

Vous pouvez même paramétrer le démarrage de Pointmanager en mode interactif. Ainsi, si vous tapez "pm -wamiga", Pointmanager démarrera et ira directement dans le Area Amiga pour vous permettre d'y lire les messages sans passer par les menus précédents. Les possibilités sont vastes, et pour avoir une liste de toutes les commandes possibles, vous pouvez entrer la commande "pm -?".

Les règles à respecter quand on a un point FidoNet ou toute forme d'accès à un réseau international

Dans le monde des réseaux, il y a certaines règles de conduite à respecter, si on veut y être apprécié de tous.
  • La courtoisie est la première de ces règles, n'oubliez pas que tout ce que vous écrivez sera lu par des milliers d'abonnés de par le monde. Quand vous êtes ironique, n'oubliez pas de mettre un petit "smiley" comme celui-ci ;-) pour que vos lecteurs ne se sentent pas offensés.
  • Évitez absolument les messages d'insultes dans les forums publics, vous ne feriez que vous discréditer aux yeux du plus grand nombre d'abonnés.
  • Évitez aussi d'envoyer des messages personnels en utilisant les forums, le courrier électronique est là pour ça.
  • N'écrivez pas en français dans un forum international où l'anglais est de rigueur.
  • Ne faites pas de trop grosses signatures à la fin de chaque message, ça encombre le réseau inutilement.
  • Ne communiquez d'informations que si celles-ci sont fiables et de source sûre, les ragots et fausses rumeurs sont une véritable plaie, surtout au début du mois d'avril.
  • Tout ce qui a trait au piratage de logiciels est à proscrire absolument, même en courrier électronique.
Voilà, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter bonne chance et beaucoup de plaisir.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]