Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 27 juin 2017 - 17:31  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Mission Andromeda
(Article écrit par Jacques Harbonn et extrait de Tilt - avril 1989)


Ce nouveau shoot-them-up en 3D, dans la lignée de Buck Rodgers, allie une excellente réalisation à de nombreux tableaux, peu variés cependant. Sa difficulté le réserve aux amateurs du genre.

Mission Andromeda

Plantons le décor

Le scénario de ce shoot-them-up en 3D est on ne peut plus simple. Le dernier soleil de votre galaxie vient de s'éteindre et votre seule chance de survie est d'atteindre Andromeda. Bien entendu, il vous faudra survivre aux 16 tableaux tous plus difficiles les uns que les autres.

Après la présentation des concepteurs du jeu, accompagnée d'une bonne musique numérisée associée à quelques paroles, et le passage obligatoire par la protection du logiciel, le jeu commence. La quasi-totalité de l'écran est dévolue à la représentation en 3D, très bien rendue, de ce qui vous entoure. Votre vaisseau est vu de l'arrière, une mosaïque de dalles vertes aux tons différents simule le sol et un paysage de montagnes et forêts se profile dans le lointain.

Mission Andromeda

Le bas de l'écran vous apporte quelques renseignements importants : vitesse, énergie de votre bouclier, arme en cours et nombre de vaisseaux restants.

Dégommer, toujours dégommer

Dès le début, on se rend compte de la difficulté de ce shoot-them-up. Les vaisseaux surgissent de face, de droite et de gauche, foncent sur vous pour vous percuter, vous arrosent de balles au passage et se dégagent pour s'éloigner tout au fond. Vous pouvez bien sûr les détruire grâce à vos balles (tir automatique chaudement recommandé) mais il vous faudra aussi jouer finement sur la vitesse. Un bon moyen consiste à réduire la vitesse à zéro, et à détruire les vaisseaux avant qu'ils ne soient trop près.

Mission Andromeda

Si deux vaisseaux vous encadrent à droite et à gauche, une reprise d'accélération vous permettra de vous dégager le plus souvent. Toutefois, dans les cas extrêmes, il vaut mieux encore accepter de recevoir des projectiles qui feront baisser l'efficacité de votre boucler plutôt que de percuter un vaisseau, ce qui vous ferait perdre directement une vie.

Par moment, vous devrez aussi éviter des mines. Il est intéressant de les détruire car la première vous appose le tir rapide et la seconde le tir double. A la fin du tableau, une énorme soucoupe surgit. Elle effectue de courts allers-retours au bas de l'écran en cherchant à vous percuter et vous tirera dessus si vous n'avez pas détruit tous les vaisseaux auparavant. Il faut une dizaine de tirs réussis pour en venir à bout. Suivez-la et dégagez-vous à temps lorsqu'elle se rapproche de vous.

Le second niveau vous amène dans l'espace où de nombreux vaisseaux ennemis vous attendent. Cette fois, vous ne pourrez pas jouer sur la vitesse et seules précision et rapidité seront requis. Le troisième tableau vous ramène sur le surface d'une planète, avec un sol, un paysage et des vaisseaux différents. Le jeu se continue ainsi, toujours plus difficile.

La réalisation

La réalisation est d'un bon niveau. La vue 3D est superbe et le graphisme des vaisseaux fouillé et varié. L'animation très rapide est d'une excellente fluidité : l'impression de vitesse est bien rendue par le défilement des damiers ou des bandes longitudinales.

Mission Andromeda

Votre vaisseau réagit au quart de tour et c'est heureux car la mort vous guette à chaque instant. Les bruitages sont excellents mais aucune musique n'accompagne le jeu. Seul regret : l'action est un peu trop répétitive tout au long des niveaux. Mais n'est-ce point là un effet volontairement hallucinatoire destiné à accrocher encore plus le joueur, une façon d'affiner ses réflexes afin d'en faire un virtuose ?

D'autres avis

Mission Andromeda n'est pas le shoot-them-up du siècle, mais il est très agréable et bénéficie d'une réalisation de qualité. On se laisse tout de suite prendre eu jeu et il faut s'accrocher car ce n'est pas facile de progresser. Le gros vaisseau qui vous attend à la fin du premier niveau est assez redoutable et vous frôlerez la dépression nerveuse à plusieurs reprises avant de découvrir la tactique appropriée. Mission Andromeda est une bonne réadaptation de Buck Rodgers, le vieux classique sur 8 bits [Alain Huyghues-Lacour].

Le défilement des niveaux "planète" est d'autant plus captivant qu'il est en fait rarement exploité dans le domaine de l'action (face aux défilements traditionnels). Le jeu est de plus suffisamment difficile pour motiver le joueur à long terme. Enfin, la gestion du bouclier (qui s'amenuise à chaque choc et gagne en puissance lorsque vous tuez un ennemi) est judicieuse [Olivier Hautefeuille].

Nom : Mission Andromeda.
Éditeur : Demonware.
Genre : jeu de tir.
Date : 1988.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 6/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]