Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 23 juillet 2017 - 06:46  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Minix 1.5 (sur Amiga)
(Article écrit par Gilles Bourdin et extrait d'Amiga News - décembre 1990)


Un Unix sur un Amiga 500 !

Un petit Unix pour l'Amiga, Minix 1.5, est disponible aux États-Unis. Pour les amateurs de nouveaux systèmes d'exploitation tournant sur l'Amiga et en attendant que Commodore ait débogué Amix, Minix 1.5 est une bonne opportunité pour faire connaissance avec le monde Unix, d'autant plus que son prix d'environ 850 FF est tout à fait raisonnable au regard de ses capacités. La version 1.5 de Minix pour l'Amiga peut se vanter d'être le premier système d'exploitation Unix disponible pour notre machine préférée. Minix est un système multitâche, comme Unix ou AmigaOS.

Minix

Ce système d'exploitation n'est pas nouveau : les versions antérieures (disponibles actuellement en domaine public sur le réseau UseNet) existaient déjà pour PC, Atari ST et Macintosh. Andrew Tanenbaum, développeur de Minix, a eu la bonne idée, à l'occasion de la sortie de la version 1.5, de penser à l'Amiga (NDLR : en fait le portage Amiga est l'oeuvre du trio Raymond Michiels, Steven Reiz et Johan W. Stevenson).

Minix 1.5 est disponible chez Prentice Hall (États-Unis) au prix de 169 $ et comprend neuf disquettes.

Unix ?

Unix a une longue histoire et ses origines sont dans les universités américaines, où des étudiants en informatique ont eu un jour besoin de développer un système d'exploitation pouvant fonctionner sur divers types d'ordinateurs et pouvant facilement gérer des réseaux multi-utilisateurs. Les grands constructeurs comme IBM ont plutôt subi que profité du succès croissant d'Unix, qui a toujours été une menace pour leurs systèmes propriétaires.

Il existe plusieurs variantes du système Unix comme AIX d'IBM, HP/UX de Hewlett-Packard ou Xenix de Microsoft qu'on que qualifie d'"Unix like" (similaires à Unix). Le "vrai" Unix est celui d'AT&T (en portage actuellement sur Amiga 3000) : Unix System V version 4, qui est une compilation du System V version 3.2 et de Xenix.

Portabilité

Ceux qui connaissent le monde Unix savent que l'un de ses plus grands avantages est la facilité avec laquelle des applications peuvent être portées d'un type de machine à un autre. Un logiciel Minix pourra donc aussi bien fonctionner sur un Amiga, un Mac, un PC ou un ST. Mieux encore : le format des disquettes Amiga et ST sous Minix étant le même (720 ko), les disquettes Amiga et ST sont identiques et peuvent être utilisées indifféremment sur les deux machines.

En ce qui concerne l'Amiga, Minix a l'avantage non négligeable de pouvoir fonctionner sur un Amiga de base équipé d'un mégaoctet de mémoire vive et d'un ou de deux lecteurs de disquette (Amiga 500, 1000 ou 2000).

Avec un parc actuel mondial de deux millions d'Amiga, le marché est tout ce qu'il y a de plus porteur ! Malheureusement, il n'y a pas encore à ce jour de gestion du disque dur pour la version Amiga.

Caractéristiques de Minix

Configuration nécessaire

Un Amiga avec un 68000, au moins 1 Mo de mémoire et un lecteur de disquette. Deux lecteurs sont préférables. NB : ceci inclut des Amiga 500, 1000 ou 2000 étendus mais pas des Amiga équipés de processeurs 680x0 où "x" est différent de 0, ni l'A3000 car Minix ne configure pas la MMU (Memory Managament Unit) présente sur les cartes accélératrices.

Format de disquettes

Minix utilise les lecteurs standards 880 ko mais avec le même format que le ST : 80 cylindres, 9 secteurs par piste. On obtient donc une capacité de 720 ko par disque et une compatibilité totale avec Minix sur ST, la majorité des disquettes distribuées pour Amiga et ST sont identiques. Le format PC est très similaire, mais pas (encore) complètement compatible aux formats Amiga et ST.

Supports

Uniquement les lecteurs de disquette. Pas de gestion du disque dur pour le moment (les développeurs ne disposaient pas d'un disque dur Amiga pour programmer le pilote). Cependant, le code source du pilote disque dur pour le ST est inclus afin de faciliter la tâche de l'amigaïste courageux qui voudrait l'adapter lui-même à l'Amiga. C'est faisable à condition de connaître les adresses qu'occupe le contrôleur et les protocoles utilisés pour lire/écrite des blocs de données. Avis aux amateurs !

Compatibilité avec les logiciels Amiga

Aucune. Il n'existe pas de programme permettant de convertir des exécutables Amiga vers Minix pour le moment. Minix écrase complètement AmigaOS et prend le contrôle total sur la machine. Ceci a pour but de préserver la compatibilité à 100% avec les versions de Minix tournant sur d'autres machines. Dommage, car les capacités sonores et graphiques de l'Amiga ne sont ici pas utilisées à fond.

Interface utilisateur

Pas d'interface graphique connut pour AmigaOS. L'affichage est en mode ASCII 80x25 pour permettre la connexion à un Minix tournant sous Unix V7. Idem pour l'Atari, le PC et le Mac. Il serait bien sûr agréable de pouvoir utiliser une interface utilisateur graphique (GUI) tel que X Window, mais les problèmes seraient nombreux : la GUI devrait être portable vers le ST, le PC et le Mac et serait trop gourmand en mémoire et en puissance de calcul pour fonctionner sur une machine de base d'un Mo.

Logiciels fonctionnant sous Amiga Minix

De nombreux utilitaires familiers à Unix comme l'éditeur de disques "de", le débogueur "mbd", le Shell Bourne, les éditeurs "sed", "mined", le clone Emac "elle" pour un total de quelque 175 utilitaires, sont fournis en standard et pour la plupart avec les codes sources. Près de 200 bibliothèques sont aussi présentes.

La version 1.5 inclut maintenant aussi l'éditeur Unix standard "vi" et même deux jeux : TicTacToe ("ttt") et Fortune. Le portage d'autres programmes Unix vers Minix ne devrait pas poser trop de problèmes aux développeurs. Cependant, des programmes spécifiques à l'Amiga, faisant par exemple appel a la bibliothèque graphique Intuition ne fonctionneront probablement jamais sous Minix.

Le port série est géré sous Minix, permettant d'utiliser Kermit et ZModem ou d'autres programmes de terminaux. Un terminal ou d'autres ordinateurs peuvent être connectés à l'Amiga en mode multi-utilisateur (maximum deux utilisateurs, car l'Amiga n'a qu'un port série).

Manuel et installation

Le manuel en anglais de 680 pages (dans un beau classeur plastifié, s'il vous plaît !) est très bien fait et très détaillé. Les neuf disquettes comprennent une disquette au format Amiga 880 ko (utilisée pour démarrer Minix) et huit disquettes au format Minix 720 ko (une pour le fichier de démarrage 160 ko, trois pour les fichiers du système d'exploitation, une pour le compilateur C et trois pour le code source de tout cela).

Minix

L'installation est facile et l'utilisateur inexpérimenté est guidé "à la IBM" (ceux qui ont déjà ouvert un manuel IBM savent ce que je veux dire) à travers les différentes étapes de l'apprentissage de Minix. Les novices en Unix peuvent donc s'y mettre aussi. Insérez simplement la disquette Amiga et attendez que le noyau se charge en mémoire, et vous demande les autres disquettes. Quand Minix démarre, il prend complètement en charge la machine (il désactive Exec), donc vous ne pouvez plus accéder à AmigaOS. Cela est tout à fait logique, puisque l'Amiga fonctionne maintenant sous un système d'exploitation différent.

Il n'y a pas de possibilité de configurer le clavier autrement qu'en mode "USA" pour le moment (idem pour PC/ST/Mac).

Conclusion

Pour conclure, je dirais que Minix est un produit à surveiller de très près, qui a de grandes chances de trouver ses adeptes dans la communauté Amiga/ST/PC/Mac parmi les utilisateurs professionnels et semi-professionnels.

Tous les micros ont enfin une chance de devenir compatibles entre eux, au grand plaisir des utilisateurs (mais pas des constructeurs qui défendent jalousement leurs systèmes propriétaires).

Une nouvelle version est prévue prochainement. Espérons que les défauts actuels ne sont que des défauts de jeunesse qui disparaîtront avec les prochaines versions.

Attention : Minix est un produit qui n'a rien à voir avec l'Unix de Commodore pour le 3000.

Nom : Minix 1.5.
Développeur : Andrew Tanenbaum. Portage Amiga : Raymond Michiels, Steven Reiz et Johan W. Stevenson.
Éditeur : Prentice-Hall.
Genre : système d'exploitation.
Date : 1990.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 169 $ (850 FF).


[Retour en haut] / [Retour aux articles]