Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 25 septembre 2017 - 02:57  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Point de vue : L'évolution de la micro-informatique
(Article écrit par Jacques Vanhove et extrait d'Amiga Power et d'Obligement 39 - mai 2003)


Certains classent l'informatique dans les Nouvelles Technologies. Pourtant elle a plus d'un demi-siècle ! Nul besoin de références historiques : il est connu que les tout premiers ordinateurs sont nés dans la période de la Deuxième Guerre Mondiale.

Les origines

Tout le monde sait qu'il s'agissait d'énormes ensembles qui, comme les postes de radio de l'époque, utilisaient des lampes électroniques. La vraie révolution fut la mise au point du transistor, base de l'électronique moderne, qui permettait un gain de place considérable tout en ne demandant que très peu de puissance électrique. D'abord à base de germanium, le transistor avait un gros défaut : il ne supportait pas la chaleur, au-dessus de 40°, il cessait de fonctionner ! Cet inconvénient majeur disparut avec l'utilisation du silicium ("silicon" en anglais, ça vous dit quelque chose ?). C'est grâce à ce progrès que l'informatique a pu se développer dans les domaines autres que le militaire.

Mes débuts

Au cours de mes études qui se sont achevées en 1955, l'informatique ne faisait pas partie des programmes. Seule une initiation à l'électronique à lampes prenait une toute petite place en dernière année. C'est donc en profane que j'ai pris contact avec le traitement de l'information dans l'industrie. Dans un grand nombre de sociétés, la mécanographie, qui utilisait la carte perforée, tenait la place de l'ordinateur; sur les bureaux trônaient d'énormes machines à calculer électromécaniques, dignes descendantes de celle de Pascal. Bref, l'âge de pierre... ou du fer !

Mon premier contact avec des documents établis par ordinateur, remonte à 1958. L'utilisateur que j'étais, n'a guère été consulté lors de l'élaboration de nouvelles applications. Il est vrai que l'informatique était réservée à un département spécialisé. Le personnel de ce département, faute d'écoles spécialisées dans les métiers concernés, était formé en interne et suivait des stages organisés par les constructeurs d'ordinateurs. C'est d'ailleurs dans ce domaine qu'est née la notion de formation continue.

Les progrès

Progressivement, la situation a évolué ; les ordinateurs étaient de plus en plus puissants, plus performants. La location des matériels, proposée en particulier par IBM, était la pratique la plus courante : elle permettait de changer d'ordinateur au fur et à mesure des besoins, sans investissement. Certaines écoles d'ingénieurs dispensaient des cours d'initiation et de formation à l'informatique; des écoles spécialisées dans la formation d'analystes et de programmeurs, virent le jour. Dans les entreprises, les utilisateurs ont été associés à la mise au point de projets qui prenaient place dans des plans à court, moyen et long terme ; ils étaient invités à faire connaître leurs besoins. Très vite le résultat en fut que les plans s'étalaient sur des périodes de plus en plus longues ; de quoi décourager ceux qui avaient compris tout l'intérêt du traitement de l'information ! Par ailleurs, se faisait jour un nouveau besoin : obtenir les résultats très rapidement et même faire du traitement "en temps réel". Nous étions dans les années 1970.

Les circuits intégrés

C'est à cette époque que l'électronique connaît sa deuxième évolution majeure : la fabrication industrielle des circuits intégrés. Cette technologie va permettre d'une part, de réduire considérablement la taille des ensembles électroniques, d'autre part, de concevoir des circuits beaucoup plus complexes. Ainsi apparaissent sur le marché les premiers microprocesseurs. Pendant cette même période, le support magnétique va connaître des progrès importants qui, alliés aux progrès de la mécanique de haute précision, permettent la conception de cartes magnétiques, de tambours, de disques souples et enfin de disques durs. Ces deux éléments vont permettre la conception des premiers micro-ordinateurs qui virent le jour à la fin des années 1970, début des années 1980. La fabrication de mon premier micro, construit autour d'un processeur Motorola 6800 (l'ancêtre de nos 680x0), remonte à cette période.

IBM s'en mêle

Les années 1980 voient l'évolution de ces curieuses petites machines. Il faut préciser que les constructeurs, nombreux au départ, ne savent pas très bien à quelle clientèle ils destinent leurs produits. C'est d'abord au grand public qu'ils s'adressent pour se rendre compte très vite que ce marché est très restreint. Sous l'impulsion d'Apple, ils se tournent vers les entreprises. IBM qui n'avait pas cru aux possibilités de ces petits ordinateurs, prend alors conscience de son retard et élabore un projet pour lequel elle n'a pas le temps matériel de concevoir et produire un processeur ni de mettre au point un système d'exploitation. Elle se tourne vers Intel pour la production du microprocesseur et passe un accord avec une toute jeune société, Microsoft, pour le système d'exploitation. C'est ainsi qu'est apparu sur le marché un produit qui, faute de mieux, est appellé Personal Computeur ou PC.

Mais cet ordinateur n'est pas protégé par des brevets. De nombreuses sociétés vont s'engouffrer dans la brèche et produire des machines "compatibles PC". Le grand public, qui est informé du développement rapide du micro-ordinateur en entreprise, se tourne vers d'autres réalisations, a priori, plus ludiques mais qui sont en fait capables de traiter avec facilité une grande variété d'applications. La plus connue de ces merveilles est, vous l'avez deviné, l'Amiga.

Aujourd'hui

Quant aux années 1990, nous les avons vécues ensemble. Elles sont marquées par la suprématie grandissante de l'ensemble des compatibles PC et la disparition progressive des autres marques exception faite d'Apple qui réussit un rétablissement spectaculaire malgré une part de marché qui a beaucoup souffert. Il faut souligner, pour cette décade, les progrès considérables des technologies des processeurs pour cartes graphiques. Savez-vous qu'un processeur graphique actuel comprend plus de transistors que le plus sophistiqué des processeurs d'U.C. ?


[Retour en haut] / [Retour aux articles]