Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 20 novembre 2017 - 12:46  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Miami 3.0
(Article écrit par Denis Bucher et extrait d'Amiga News - juin 1998)


Si vous n'utilisez pas Miami parce que vous n'avez pas encore connecté votre Amiga à Internet, ce sera désormais chose faite. Si vous utilisez une autre couche TCP, cet article ne peut que vous intéresser...

Première configuration

Je vais écrire cet article à la première personne en tant que nouvel utilisateur de Miami, car, pour l'instant, j'utilise AmiTCP. Logiquement, j'ai donc commencé par exécuter Miami et celui-ci m'a demandé de démarrer le logiciel MiamiInit pour créer une configuration. C'est ce que j'ai fait et MiamiInit s'est révélé être une sorte d'Installer pour Internet, avec en plus un bouton "back" pour revenir à la page précédente...

Configuration au moyen de MiamiInit

Afin d'aider les débutants en Miami et de vous montrer le fonctionnement de MiamiInit, je vais vous expliquer que répondre aux questions qu'il pose, vous montre aussi les possibilités de Miami... La première question consiste à savoir le type de réseau que vous désirez installer. On a le choix entre :
  • Analogique (modem) / ISDN (RNIS).
  • Carte ISDN/RNIS interne (avec device propre ou avec device Sana-II).
  • Ports série avec câble "null-modem".
  • Ports parallèles.
  • Ethernet (carte réseau).
  • Modem téléréseau (câble TV) ou ADSL (le futur ISDN).
  • Arcnet, Sana-II.
Si vous ne désirez pas vous connecter à Internet mais créer un réseau local, c'est possible en enlevant la sélection de "inet" et de "DNS"...

En ce qui concerne le choix du modem, la palette des modèles proposés est relativement variée et complète (voir figure 1). J'y ai même trouvé un modèle de modem d'une marque vendue uniquement en Suisse et parfois en Allemagne (une marque de distributeur, comme Darty). A ce sujet, si vous désirez acheter votre premier modem, écrivez-moi, je vous conseillerai volontiers !

Miami 3.0
Figure 1

De toute façon, si votre modem n'était pas dans la liste, vous pourriez choisir "autres" et entrer manuellement les quelques informations nécessaires. MiamiInit vérifie ensuite directement le modem ! Ainsi, si quelque chose ne marche pas ou si le modem choisi ne correspond pas vraiment au vôtre, MiamiInit vous le signalera...

Là, j'ai constaté avec plaisir que Miami gère OwnDevUnit, c'est-à-dire que si votre modem est utilisé en permanence par un programme de réception de télécopies ou un BBS (qui gèrent aussi OwnDevUnit), Miami va demander à ce programme de lui "prêter" le modem, ce qui fonctionne très bien... Ensuite, on doit lui indiquer le numéro de téléphone du FAI (fournisseur d'accès à Internet), et là, surprise ! Miami permet même d'entrer plusieurs numéros si votre FAI en a plus d'un.

Puis (figure 2), on arrive dans la fenêtre où l'on doit entrer l'identifiant ("login" en anglais) et le mot de passe. Si votre FAI demande le mot de passe directement en mode "terminal" (pas en PPP), il vous faudra cliquer sur "Use login dialog". Vous devrez aussi indiquer si l'adresse IP est dynamique (une adresse IP différente allouée à chaque fois) ou statique (toujours la même) et dans ce cas la donner ; il faut aussi choisir entre PPP (pour modem) et Slip (pour connexions séries).

Miami 3.0
Figure 2

Test de la connexion

On se retrouve enfin dans une fenêtre de "dialer" (composeur) avec pour options "Appel" (Dial), "Online", "Annuler", "Numéro suivant" et "Raccrocher". Il faut donc cliquer sur "Dial", et Miami se charge du reste.

En effet, il appelle, puis (c'est intéressant) vous informe de tout ce qu'il fait... Ensuite, il raccroche, vous indique si tout a fonctionné correctement et vous propose de sauver la configuration et d'imprimer un rapport sur ce qui s'est passé :-). Ce rapport est très bien fait et intéressant.

Variantes

J'ai ensuite essayé avec un autre modem (ISDN) et ça a très bien marché aussi. Puis, j'ai essayé le mode "script" chez un autre FAI : dans le composeur, on découvre maintenant des boutons en plus : "Envoi du login" et "Envoi du mot de passe". Il suffit donc de choisir "Appel", puis de cliquer sur "Envoi login" et "Envoi mot de passe" à la demande de l'ordinateur du FAI. MiamiInit mémorisera cela et tout sera ensuite automatique...

Dans le second cas, il n'a pas trouvé les serveurs de nom (DNS). Il les demande l'un après l'autre à l'utilisateur ! Bref, c'est très bien fait... Il ne me restait plus qu'à tester Miami sur Ethernet : cela fonctionne très bien, mais au niveau de MiamiInit, c'est un peu plus compliqué et il manque visiblement quelques options. Cela dit, on peut les modifier ensuite dans Miami lui-même...

Miami lui-même

Lorsqu'on démarre Miami, il propose d'importer la configuration de MiamiInit. On remarque donc que l'on peut créer plusieurs configurations différentes que l'on sauvera sous différents noms, afin de les charger lorsqu'on en aura besoin dans Miami. Pour ce faire, il suffira de choisir le menu "Importer depuis MiamiInit V3".

Nous voici maintenant dans Miami ! On y découvre de nombreuses pages de configuration incompréhensibles pour de simples utilisateurs (figure 3) mais c'est égal puisque MiamiInit s'est déjà chargé de tout configurer pour nous !

Miami 3.0
Figure 3

On se connecte

Il n'y a que deux boutons : "Online" et "Offline", Il suffit alors de cliquer sur "Online", et Miami se connecte en indiquant à l'avance ce qu'il fait. Lorsqu'on est connecté, la fenêtre de Miami (figure 3) reste ouverte mais on peut l'iconifier. Puisqu'il y a longtemps que mon Amiga se connecte à Internet avec AmiTCP, j'ai testé les programmes que j'utilise couramment, et il se trouve que YAM, AWeb et AmFTP fonctionnent à la perfection, mais pas moyen d'utiliser Telnet ou SSH (Secure Shell). On verra cela en détail ci-dessous...

Je me déconnecte (le "offline" est un peu rude puisqu'il raccroche directement, mais peut-on vraiment faire autrement ?) afin de faire un deuxième essai avec un autre FAI en ISDN et je remarque que Miami est un peu plus rapide que AmiTCP pour se connecter. Cela est normal, puisqu'AmiTCP est lancé par des scripts.

Le problème avec Telnet et SSH persiste, alors je regarde dans miami.guide (à noter : pour la première fois) et celui-ci semble très bien fait.

Sous "Compatibility", je trouve ce que je cherche. Selon le guide, cela est dû à des fonctions non documentées de "TCP:" et il suffit de faire un "mount TCP:" avant de démarrer Miami ou d'utiliser AmTelnet plutôt que Telnet. J'ai donc tenté le "mount TCP:" mais non, ça ne marche pas plus ! AmTelnet fonctionne effectivement bien...

Utilitaires

J'ai testé les petits utilitaires fournis avec Miami. Ils ne sont pas très utiles aux débutants, mais une couche TCP digne de ce nom, se reconnaît aussi à ceux-ci et à leur qualité. Il y a un "finger" (sert à voir qui est présent sur une machine distante) qui marche très bien, et un "resolve" très pratique qui fonctionne dans les deux sens (il vous dit par exemple que www.amiganews.com correspond à 194.148.1.25).

On trouvera aussi MiamiPing pour tester la connexion jusqu'à une machine, ainsi que son existence (on lui envoie un "ping" et elle nous retourne un "pong"). Les autres utilitaires ne fonctionnent qu'en mode enregistré : un outil très utile pour tester la qualité de votre FAI est "traceroute". Cet outil vous indique par où passent les paquets reçus et envoyés à une machine distante. Par exemple : la commande "MiamiTraceroute www.amiganews.com TCPdump" permet, elle, de voir tout ce qui se passe sur la connexion, ce qui est très intéressant pour mieux comprendre ou surveiller votre réseau (notamment Ethernet)...

Les outils de configuration "route" et "ifconfig" servent à dire à la couche TCP quels paquets doivent partir sur votre réseau local et lesquels sur votre modem (Internet), donc à configurer les différentes "portes" sur les réseaux. Malheureusement, Miami ne gère encore qu'un seul réseau à la fois, donc ces outils ne servent encore à rien. Un outil extrêmement perfectionné et utile est MiamiReminder. Celui-ci permet de configurer le moment où vous voulez être averti que vous êtes toujours connecté, par exemple, toutes les demi-heures et après 10 minutes d'activité ou n'importe quoi d'autre qui pourrait vous passer par la tête ! Vous pouvez même donner votre propre définition de l'inactivité ! Enfin, d'autres outils permettent de configurer Miami très à fond, ce qui peut se révéler intéressant et pratique.

Interface graphique

Il n'y a pas grand-chose à dire à ce sujet puisque justement Miami est assez original sur ce point ! Je m'explique : vous pouvez choisir soit MUI, qui à mon avis bat toutes les GUI (interfaces graphiques) des autres plates-formes, soit GTLayout qui est basée sur l'interface standard. En effet, le seul désavantage de MUI est d'être un peu lent sur les Amiga moins rapides et sans carte graphique, donc, cette alternative vous permet d'éviter MUI si votre Amiga fait partie de cette catégorie...

Miami ou un autre ?

Si vous êtes un nouvel utilisateur d'Internet ou si vous vous considérez comme un "internaute moyen", Miami sera non seulement un excellent choix, mais je crois même le meilleur ! Par contre, si vous avez besoin des choses suivantes, Miami ne sera pas suffisant pour vous ; en effet, voici tout ce qui n'est pas présent dans Miami 3.0 :
  • Impossible d'avoir deux connexions à la fois, par exemple par modem et Ethernet en même temps.
  • Pour varier entre deux connexions (par exemple deux FAI ou encore Ethernet/modem, etc.), il faut à chaque fois charger une configuration spécifique dans Miami.
  • Le seul client SSH sur Amiga (un Telnet crypté qui évite que les mots de passe ainsi que tout ce que vous faites ne passe en clair sur le réseau) ne fonctionne pas avec Miami, et comme Telnet, il faut prendre AmTelnet, ce qui en limite l'utilisation à 30 jours (shareware)...
Les bons points :
  • La documentation.
  • La simplicité d'utilisation.
  • Mais aussi la rapidité du programme.
  • La quantité d'options dans chaque domaine (dans un domaine précis, tout est en général possible).
  • Autre point : Miami est parfaitement utilisable avec presque toutes les fonctions en mode non enregistré.
Les moins bons points :
  • On ne peut avoir qu'une seule connexion à la fois, donc soit modem, soit Ethernet. De même, on ne peut avoir qu'une seule configuration à la fois et non pas plusieurs entre lesquelles on pourrait choisir...
  • On n'a pas non plus la possibilité d'installer des serveurs pour tous les services (FTP, WWW, etc.)...
  • SSH n'est pas non plus possible à ma connaissance.
  • Pour finir, le Telnet utilisable ne fonctionne qu'avec MUI (pas possible de l'utiliser depuis un BBS, à distance ou dans un Shell), et il est limité à 30 jours.
Pour finir

Je crois que si vous utilisez une version précédente de Miami, cet article et un essai par vous-même de la version 3 vous permettront de décider si vous voulez utiliser la nouvelle version. Si vous êtes un débutant en Internet, installez tout de suite Miami, vous verrez que c'est très simple, et que ça marche très bien ! Et si Miami n'a pas tout ce qu'il vous faut, je vous propose d'installer Miami malgré tout, et d'installer AmiTCP à côté, car AmiTCP peut prendre des mois à installer tellement c'est compliqué. ;-)

Ainsi, vous utiliserez Miami pour avoir Internet en attendant... Si vous utilisez une autre couche TCP que Miami et que ça fonctionne bien, je vous laisse peser le pour et le contre, grâce à cet article...

Nom : Miami 3.0.
Développeur : Holger Kruse.
Genre : pile TCP/IP.
Date : 1998.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, AmigaOS 2.04, MUI, modem.
Licence : shareware.
Prix : 279 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]