Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 27 mars 2017 - 18:27  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : Installation et configuration de MCP
(Article écrit par Yves Labre et extrait d'ANews - septembre 1999)


Ce mois-ci, nous allons voir, dans la famille des utilitaires incontournables, le truc o-bli-ga-toire s'il en est,…je vous présente, sous vos applaudissements, le beau, le grand…MCP ! The Master Control Program !

MCP

Si vous avez ajouté de nombreuses lignes dans la startup-sequence ou la user-startup ou encore des icônes dans le répertoire WBstartup pour faire je ne sais quoi, si vous avez de ce fait un démarrage long, mais long... ou des plantages bizarres, MCP est fait pour vous ! Achetez-le, il est disponible chez votre marchand Aminet habituel en version 1.30, ou mieux, sur le site Internet mitglied.multimania.de/dgroppe/amiga.html en version 1.33 avec les catalogues et l'AmigaGuide. Et en plus, il est gratuit.

Vous pouvez (devez !) vous enregistrer pour soutenir les auteurs de ce très bon programme et recevoir les dernières versions. Ça ne vous coûtera au pire qu'un timbre (si vous ne possédez pas de connexion Internet). Et encore, puisque vous trouverez MCP sur le CD ANews n°1, avec en plus un script d'installation en français.

Qu'est-ce que MCP et que fait-il ? Bonne question ! Il fait tout ou presque ! Non, en fait, il remplace de nombreux correctifs ("patchs"), certaines fonctions "spéciales" ajoutées par des commodités séparées et d'autres inédites. Comme tout est contrôlé par un seul programme, il utilise moins de mémoire pour faire les mêmes choses et accélère sensiblement le démarrage. Je ne vous ferai pas une liste ici, car nous expliquerons toutes ses fonctions un peu plus loin. Tous les paramètres sont modifiables grâce à un programme dans Prefs et quelques clics de souris. Il existe même une aide en ligne en anglais pour chacun des items.

Configuration minimale
  • Un Amiga évidemment, avec Kickstart 2.04 ou supérieur.
  • Un MC68000/010 pour la version 1.30 de MCP ou un MC68020 pour les dernières versions qui ne gèrent plus le 68000.
  • MUI (Magic User Interface) 2.1 ou plus pour utiliser MCPPrefs. Pour bénéficier du "glisser-lâcher" et des bulles d'aide, il faut au minimum la version 3.0 de MUI.
L'enregistrement n'est pas nécessaire pour MCPPrefs, mais MUI est un incontournable quasi obligatoire et extrêmement bien fait. Alors soutenez-le, c'est maintenant ou jamais...

Installation

Avertissement : Vous allez devoir modifier votre startup-sequence et ce faisant, vous risquez de ne plus pouvoir démarrer si vous faites des bêtises ! Faites une copie de votre startup-sequence (par exemple "startup-sequence.bak") avant toute manipulation de celle-ci et gardez sous la main une disquette Workbench standard avec un éditeur de texte. Ce peut être votre seule chance de revenir à une situation fonctionnelle ! Si vous avez un pépin, surtout ne paniquez pas, revenez à votre ancienne configuration en "démodifiant" votre startup-sequence.

Cependant, les modifications demandées par MCP sont faciles à faire (ajout de deux lignes de commandes), donc le risque est faible.

L'installation se fait automatiquement en cliquant sur l'icône MCP-Install.Francais. Il y a une erreur dans le script concernant la copie du catalogue : ce dernier n'est pas installé. Il faut que vous déplaciez vous-même le catalogue français dans votre tiroir SYS:Locale/catalog/français. Attention, pendant l'installation, on vous demande si vous voulez que les lignes C:MCP et C:PatchControl soient ajoutées à votre startup-sequence. Dites non si votre système n'est pas "d'origine". Vous le ferez à la main - ce sera plus propre - en suivant les indications ci-dessous. Je vous déconseille d'installer la démo. Il vaut mieux que vous façonniez votre configuration petit à petit en partant de tout "OFF".

A la fin du questionnaire, les fichiers sont mis à la bonne place : MCP et PatchControl dans C:, mcpsupport.library et mcpgfx.library dans Libs:, MCPPrefs dans votre tiroir Prefs, MCP.gurudat dans S: et la documentation (en anglais, il n'y en a pas encore en français, avis aux traducteurs...) là où vous voulez, mais de préférence dans SYS:locale/help/english pour qu'elle réponde quand vous cliquerez sur le bouton "help" ou "aide".

Ensuite, il vous faudra ajouter, avec votre éditeur de texte préféré, les lignes suivantes dans la startup-sequence : ajoutez "C:PatchControl" le plus tôt possible, c'est-à-dire après "C:Setpatch" et éventuellement les correctifs concernant la mémoire (comme PrepareEmul) mais avant la première commande. Si vous utilisez ARQ, ajoutez : "C:PatchControl #?ARQ" (NDLR : attention avec ARQ, ce programme est ancien, et ne fonctionne plus correctement sur le futur AmigaOS 3.5).

Si vous utilisez DOpus 5, ajoutez "C:PatchControl DO_LAUNCHER". Si vous possédez une carte graphique, il est important que MCP soit après le lancement des "monitors". Ainsi votre startup-sequence devrait ressembler à ça :

;$VER: startup-sequence modifiée (01.02.99) CamyL
C:SetPatch QUIET

C:PatchControl ç=============== ici pour PatchControl avec ses arguments

C:Version >NIL:
C:AddBuffers >NIL: DF0: 25
FailAt 21

C:MakeDir RAM:T RAM:Clipboards RAM:ENV RAM:ENV/Sys
C:Copy >NIL: ENVARC: RAM:ENV ALL NOREQ

Assign >NIL: ENV: RAM:ENV
Assign >NIL: T: RAM:T
Assign >NIL: CLIPS: RAMS:Clipboards
Assign >NIL: REXX: Sys:Rexxc
Assign >NIL: PRINTERS DEVS:Printers
Assign >NIL: KEYMAPS: DEVS:Keymaps
Assign >NIL: LOCALE: SYS:Locale
Assign >NIL: LIBS: SYS:Classes ADDAssign >NIL: HELP: LOCALE:Help DEFER

C:List >NIL: DEVS:Monitors/~(#?.info|VGAOnly) TO T:M LFORMAT "DEVS:Monitors/%s"
Execute T:M
C:Delete >NIL: T:M

C:MCP ç======== ici pour MCP

C:Mount >NIL: DEVS:DOSDrivers/~(#?.info)
...

Le reste ne change pas.

Notez que pour l'occasion, les "monitors" ont été "montés" avant les DOSDrivers, alors que dans une startup-sequence "normale", c'est l'inverse. Mais cela n'a pas d'importance. Si vous avez une carte graphique et que certaines fonctions graphiques de MCP (comme "NoIconBorder" par exemple) ne fonctionnent pas ou seulement après utilisation de MCPPrefs, cela peut venir du pilote de votre carte, par exemple la Piccolo. Il faut alors ajouter #?Piccolo comme argument à C:PatchControl.

La ligne peut ainsi devenir :

C:PatchControl #?ARQ #?Piccolo

Il est important d'enlever, à ce moment, tout appel d'un quelconque correctif ou autre programme qui ferait la même chose qu'une des fonctions de MCP (en ajoutant simplement un ";" devant les lignes concernées de la startup-sequence et de la user-startup ou en déplaçant l'icône du tiroir WBStartup dans un tiroir NoRun). Il vaut en effet mieux privilégier les fonctions de MCP par rapport à ces correctifs isolés. Le système n'en sera que plus clair, et donc plus stable. En outre, certaines fonctions des autres programmes qui rectifient le système, DOpus 5 par exemple, peuvent être incompatibles avec des fonctions de MCP. Il est donc important de lire l'aide de chaque fonction avant de sélectionner et de faire votre configuration petit à petit en testant sa stabilité au fur et à mesure de sa complexité. Enfin, certaines fonctions ne sont prises en compte qu'après un redémarrage.

Si vous installez pour la première fois MCP, allez dans Prefs et lancez MCPPrefs. Vérifiez que tout est sur "OFF", sauvez puis redémarrez. Si vous installez une version plus récente sur une autre, vos préférences seront récupérées après la prochaine remise en route ; si vous les éditez maintenant, vous ne pourrez pas sauver vos nouvelles modifications avant le prochain démarrage. Si tout se passe bien, vous ne verrez rien de changé après ce premier redémarrage !

Maintenant, nous allons pouvoir modifier les préférences de MCP et voir au fur et à mesure leurs actions.

Tout d'abord, il faut signaler que MCP peut créer des "interférences" avec les programmes suivants :

NewIcon : la fonction NoIconBorder de NI est masquée par la fonction "Dessin rapide des lignes / QuickDraw" de MCP. Utilisez la fonction "Icônes sans bords / NoIconBorder" de MCP.

DOpus 5 : la fonction "Changer le titre du Workbench / ChangeWBTitle" de MCP est masquée par DOpus 5. Si vous voulez l'utiliser, il vous faudra exécuter les lignes suivantes dans un Shell :

setenv dopus/WorkbenchTitle "Workbench Screen"
copy env:dopus/WorkbenchTitle TO envarc:dopus

La fonction "APPChange" nécessite l'argument DO_LAUNCHER pour PatchControl (nous l'avons déjà vu dans le chapitre installation).

Final Writer : l'impression avec Final Writer nécessite de la mémoire Chip. La fonction "Patch Mémoire / MemPatch" doit être désactivée.

Blizkick : il faut désactiver la fonction "CopyMemQuick" de MCP ou la fonction EXTRES de Blizkick.

FastIPrefs 40.36b : le Toolsdaemon ne peut être désactivé. Personnellement, je n'ai rien vu de particulier avec la 40.36b, mais j'utilise FastIPrefs 40.35 pour plus de sûreté.

Birdie : les couleurs (shine et halfshine) ne sont pas rendues correctement pour la fonction "Jauge WB / WBGauge". Effectivement, quand on clique sur cette jauge, elle passe en rouge chez moi !

SwazBlanker : l'option Copperlist des modules fait "planter" le système. Ne pas l'utiliser.

Réglages

Nous allons maintenant aborder les réglages de MCP. Les fonctions sont traitées suivant l'ordre français et classées en trois catégories : les fonctions purement graphiques, les fonctions système qui ont un impact sur l'interface graphique et les autres, celles qui "ne se voient pas".

Lorsqu'il y a "ON" entre parenthèses, c'est que cette fonction devrait toujours être validée, à mon avis...

Les fonctions graphiques
  • Accélérateur de souris : celui-ci est bien plus configurable que l'option d'Input du Workbench standard. Deux paramètres : le seuil permet de régler à partir de quelle vitesse de déplacement de la souris l'accélération entre en jeu. Quant au facteur d'accélération, un réglage de 3,5 semble assez proche de ce que fait Input. Le mieux est de faire des essais pour trouver le réglage qui vous convient. Attention, pour voir chaque nouveau réglage, il faut à chaque fois mettre la fonction sur "OFF", cliquer sur "Test", puis sur "ON" et recliquer sur "Test".

  • Activation écran (ON) : lorsque vous passez un écran au premier plan, il devient automatiquement actif. MCP se rappelle la dernière fenêtre ou le dernier gadget actif de cet écran et le remet donc exactement dans l'état où vous l'avez quitté. Cette fonction devrait toujours être active !

  • Activer sur titre Workbench (ON) : cela permet d'activer le Workbench en cliquant sur la barre de titre. Très utile lorsque de nombreuses fenêtres sont ouvertes et qu'il n'y a même pas un petit coin du Workbench visible.

  • AppChange : cette fonction permet de remplacer les horribles AppIcons de certains programmes (en quatre couleurs par exemple) par l'icône que vous voulez. Cette icône de remplacement doit se trouver dans ENV:sys/ (donc aussi EnvArc:sys/) et se nommer def_AppName.info. Exemple : vous voulez remplacer l'AppIcon de Powerplayer. Vous mettez donc votre nouvelle icône dans Env:Sys/ (et EnvArc:Sys) et vous la renommez def_PowerPlayer.info. Simple, non ?

  • AssignWedge (ON) : qui n'a pas été agacé par la requête "Veuillez insérer le volume TrucMuche dans un lecteur" ? La seule solution était de taper une commande "assign TrucMuche: Bidul:Machin/". AssignWedge remplace cela et propose de faire l'assignation par une requête de fichier, de monter le volume ou de dénier tout appel de ce type pour le volume TrucMuche. Cette assignation n'est que temporaire et devra être ajoutée à votre user-startup ou, mieux, dans "Assign Prefs" (ce que nous verrons plus tard). Note: si vous utilisez ARQ, il ne faut pas oublier l'argument #?ARQ pour PatchControl dans la startup-sequence. Voir plus haut.

  • Assombrisseur d'écran : il permet d'assombrir l'écran graduellement (c'est du plus bel effet...). Les paramètres sont le temps avant l'enclenchement, la profondeur (100% = noir complet), le délai entre chaque palier en 50e de seconde (50 = 1 seconde) et le palier ou pourcentage de diminution à chaque fois (255 donne noir d'un coup). Il faut régler le palier à 1 pour l'AGA et à 4 pour une carte graphique. Seule l'émulation Workbench en 256 couleurs est concernée (pas les modes 15/16/24 bits). Profondeur à 100%. Délai à 10 et palier à 1 sur un A1200 standard produit une extinction de l'écran en 20 secondes. Pour ceux qui aiment bien WBVerlauf ou autre fond d'écran au Copper, seules les fenêtres vont devenir noires, pas votre fond... (dommage, mais normal). Cette fonction peut être invalidée temporairement par la position de la souris. Cela peut être réglé depuis le "coin sup. gauche" jusqu'à "tous les bord" et la largeur de ces coins ou bords est fixée par le curseur en pixels (10 est une bonne valeur de départ). De plus, l'écran peut, si vous cochez la case, se rallumer en cas d'ouverture d'une fenêtre de requête.

  • Bords noirs : cette fonction passe les bords gris du fond en noir.

  • Changer Titre du Workbench : comme son nom l'indique, vous pouvez changer le contenu de la barre de titre du Workbench et faire apparaître plusieurs paramètres. Allez voir l'aide, c'est en anglais d'accord, mais ce n'est pas très difficile à comprendre. Essayez par exemple la "phrase" suivante : Amiga %cs / %pr_%cp %Fc ko ChipRAM / %Ff ko FastRAM => %pt % libre ou celle de l'exemple de la doc.

  • Cycle to menu (ON) : il remplace les choix cycliques (bouton qui change de valeur chaque fois que l'on clique dessus) en menu déroulant. On peut tout d'abord régler l'aspect pour des menus sous MagicWB et non MagicWB. Plus intéressant, on peut choisir le nombre de valeurs minimales pour enclencher le menu. Ainsi, une valeur de 4, laissera les boutons ayant deux ou trois valeurs à l'état normal, alors que ceux qui posséderont quatre valeurs et plus deviendront des menus. Ensuite, la hauteur de ce menu peut être réglée. Une valeur de 0 montrera toutes les valeurs. L'option "Dessous" ouvre le menu sous le bouton initial. "Collant" laisse le menu affiché après un seul clic de souris et se ferme lorsque l'on clique sur la valeur de son choix. "Fixer taille du cadre" applique la taille du bouton initial au menu et "Aligne en haut" aligne la valeur active sur le bouton (si "Dessous" n'est pas coché) au lieu d'être sous la souris (valeur par défaut).

  • Dimensionnement solide des fenêtres : la taille des fenêtres est modifiée avec son contenu en temps réel, au lieu de n'être changée que lorsqu'on relâche le cadre de lignes roses fines. La vitesse dépend évidemment de la taille de la fenêtre, du processeur et de bien d'autres facteurs. A vous de juger si ça vaut le coup...

  • Déplacement solide des fenêtres : comme pour le dimensionnement, la fenêtre est déplacée avec tout son contenu. La vitesse dépend encore plus de votre configuration matérielle, c'est pourquoi on peut spécifier la "surface maximale" des fenêtres à bouger. Une valeur de 120 000 permet de bouger des fenêtres sans trop de gêne. Mais en faisant des essais, vous verrez que cette fonction est réservée au processeurs rapides et/ou aux cartes graphiques. Vous pouvez aussi choisir certaines fenêtres par leur titre en spécifiant un motif.

  • Économiseur d'écran : il utilise soit les modules de Swaz- ou Garshne-Blanker, soit sa fonction interne, un écran noir. Comme pour l'assombrissement, il peut être désactivé par la position du pointeur de souris (paramétrable) ou par l'apparition d'une fenêtre. Il peut en plus lancer un script ARexx au début et/ou à la fin. Les modules que vous voulez utiliser doivent être ajoutés à la liste (malheureusement, les préférences de ces modules sont à paramétrer avec les économiseurs d'écran originaux). Petite chose intéressante, s'il n'y a pas assez de temps processeur pour le module en cours, celui-ci s'arrête pour laisser l'économiseur d'écran interne afficher son écran noir. Ce n'est pas beau, mais économique en terme de temps processeur.

  • Économiseur d'énergie : il permet d'utiliser les fonctions DPMS de votre moniteur. Attention : l'utilisation de cette option peut conduire à la destruction du moniteur/téléviseur s'il n'est pas prévu pour l'économie d'énergie DPMS ! Ni le journal ni l'auteur de cet article ne pourront être tenus responsables d'éventuels dégâts matériels. Si vous n'êtes pas sûr, laissez cette option sur "OFF" ! Vous êtes prévenus. Tous les moniteurs multisynchros récents gèrent les fonctions DPMS et portent généralement une petite étiquette "Energy Star". Encore une fois, vérifiez sur la documentation de votre écran qu'il accepte bien ces fonctions. Certains moniteurs peuvent désactiver ce mode de façon interne. Dans ce cas, l'option de MCP ne fera rien. Les temps mentionnés sont absolus, c'est-à-dire qu'ils commencent tous depuis l'arrêt de la souris. Si vous choisissez de laisser le meilleur paramètre et que vous avez une carte graphique, seule celle-ci sera concernée. Par contre, si vous réglez sur AGA/ECS, la sortie "Amiga" sera concernée et le moniteur branché sur la carte graphique passera en noir, mais pas en mode DPMS (sur une CV64/3D). Il se peut que cela dépende des cartes graphiques... Si vous cochez DMA, les accès au jeu de composants graphiques (AGA) seront coupés pour permettre au processeur de travailler plus vite en mémoire Chip.

  • Économiseur de pointeur : le temps avant la disparition du pointeur de souris est réglable. Si vous réglez à 0 min 0 sec, le pointeur ne sera caché qu'en appuyant sur une touche, si vous avez coché ce paramètre.

  • Écran public par défaut : sur "ON", une nouvelle fenêtre de requête s'ouvrira sur l'écran affiché s'il est public, au lieu de s'afficher sur le Workbench. Si l'écran affiché n'est pas public, la fenêtre de requête s'affichera sur le Workbench.

  • Forcer menus Newlook : il ne fonctionne pas avec MagicMenu.

  • Forcer pointeur HiRes : ne l'utilisez pas si votre carte graphique le fait déjà (option de CGFX).

  • FramelHack : cette fonction donne un meilleur aspect aux cadres de fenêtres sur des écrans de résolution 1:1. Si vous cochez "Vérifier résolution", les changements ne se feront que sur des écrans en résolution 1:1.

  • Gestionnaire d'écran : une usine à gaz dont on reparlera un peu plus loin...

  • Horloge de titre : une petite horloge numérique sur la barre de titre de l'écran. On peut raconter ce que l'on veut dans le premier champ. On donne la position dans la deuxième zone, attention si Y dépasse 10, vous ne verrez rien, puis si vous souhaitez justifier le texte à droite ou à gauche. La 3e zone vous permet de choisir la police de caractères, ne prenez pas une police trop grosse. Si vous ne mettez rien, c'est celle du système qui est utilisée. Cette horloge peut être affichée sur "tous les écrans publics" et/ou sur "tous (?) les écrans Workbench". Attention dans ce dernier cas, si vous utilisez DOpus 5, de bien spécifier dans Envarc:dopus la variable WorkbenchTitle "Workbench Screen". Avec "Motif", vous pouvez choisir/exclure les écrans que vous voulez, en précisant leurs noms avec les jokers habituels.

  • Icônes sans bords (ON) : "sans bord" ou "sans bord ni fond". Désactivez la fonction de NI (NewIcons), si vous l'utilisez (je le conseille :-)), pour ne pas faire double emploi (NDLR : cette fonction ne sert plus à rien avec AmigaOS 3.5).

  • GaugeWB (ON) : vous pouvez, grâce à cette fonction, ajouter une petite jauge de remplissage sur le bord gauche des fenêtres des volumes. L'aspect de cette jauge est configurable, mais attention : si vous modifiez ces réglages et qu'il reste des fenêtres ouvertes sur le Workbench, le système plantera quand vous cliquerez pour Sauver/Utiliser/Tester (version 1.32b12) ! Il faut donc fermer toutes les fenêtres. En plus ça évite les courants d'air ! Note : ce n'est pas le cas avec la version 1.30. (NDLR : cette fonction est à désactiver si vous comptez utiliser AmigaOS 3.5).

  • Menu écran (ON) : en cliquant avec le bouton droit sur le gadget de cyclage des écrans, il donne la liste de tous les écrans et permet d'accéder à l'un d'eux directement. Cette fonction semble ne pas être compatible avec DOpus Magellan.

  • Mode des écrans publics (ON) : "Shangaï" ouvre une nouvelle fenêtre publique sur l'écran public actuel. "PopPubSrceen" fait passer l'écran public sur lequel vient de s'ouvrir la nouvelle fenêtre publique au premier plan.

  • Nouvelle GadTools : cette fonction permet de rectifier la gadtools.library qui définit l'aspect du Workbench. On peut modifier l'aspect de tous les gadgets des fenêtres et boîtes de requête : boutons, flèches, glisseurs, cycleurs, coches... Certains programmes ne peuvent pas être changés en les déclarant. Les écrans MagicWB et normaux sont traités différemment et indépendamment. Certaines fenêtres de requête utilisant une autre bibliothèque (Reqtools.library par exemple) ne seront pas modifiées.

  • Pas de Topaz : cela permet de remplacer la police par défaut (Topaz) par une autre. Elle doit impérativement être de 8 pixels de haut.

  • Patch du Pointeur : il permet d'afficher un pointeur en 16 couleurs. La taille est cependant limitée à 32x48 sur les machines AGA et 16x24 sur les autres. Ça ne marche pas sur les cartes graphiques ni sur les modes VGA-Only. En cliquant sur le bouton "Générer", vous choisissez l'image normale puis l'image occupée. A vous de faire de jolis pointeurs 16 couleurs et de nous les envoyer ;-). L'option "Délai scintillement" ne semble rien faire... Oubliez-là.

  • SysIHack (ON) : il donne un aspect 3D aux gadgets et curseurs des fenêtres du Workbench, MUI, KingCon (coches) et permet même de changer la largeur des flèches, des curseurs et des bords. Par défaut, les bords sont Haut=2, Gauche=4, Droit=4, Bas=2 et les flèches 18x14. Bien sûr, la largeur des flèches et du gadget de taille modifient aussi la largeur des bords Droit et Bas et réciproquement. Note : pour voir l'effet sur les fenêtres du Workbench, il faut redémarrer. Ce correctif est très propre et fonctionne avec d'autres programmes qui modifient les fenêtres genre Birdie.

  • Version WB (ON) : vous obtiendrez plus d'informations sur le système et vous pourrez même redémarrer depuis l'item Version/About du Workbench.
Les fonctions système "qui se voient"
  • Assign prefs : on en reparlera à la fin : c'est un peu compliqué, mais très intéressant. D'ailleurs, cette rubrique n'est pas de la même couleur que les autres. Preuve qu'il y a quelque chose de spécial là-dessous...

  • CapsShift : si la touche "CapsLock" (verrouillage majuscule) est active, c'est-à-dire que les lettres tapées sont des majuscules, vous appuyez sur la touche majuscule/shift pour avoir momentanément des lettres minuscules. C'est la fonction inverse de la touche majuscule/shift.

  • AutoMount : cela permet de ne monter un volume qu'à son appel. Par exemple, si vous ne voulez pas que le volume où vous rangez votre collection de photos cochonnes apparaisse au démarrage, vous enlevez la coche "automount" sur la partition en question avec HDToolBox (Advanced options/change/Automount this partition) et activez cette fonction de MCP en spécifiant son nom. Ce volume ne sera monté que lors du premier appel du genre "Exécuter une commande: cd Cochonnes:" (si votre volume s'appelle Cochonnes:). Pour activer cette fonction sur plusieurs volumes, les séparateurs habituels fonctionnent. Par exemple : (RAD|DH3|DH4) concernera ces trois volumes. Vous pouvez utiliser les noms logiques ou de volumes, mais sans le ":".

  • Délai Alerte : cela permet de modifier le délai d'affichage d'une alerte (uniquement sous 3.x). A noter que ça bloque les correctifs sur le "beep" (genre UPD).

  • Délai requêtes : c'est en blanc, alors on en reparlera plus loin, d'accord ?

  • HDPrefs (nouveau 1.32b12) : il est possible d'appliquer une protection contre le formatage complet, rapide ou du démarrage ou encore un arrêt du disque après un certain temps d'inactivité (réglable par le paramètre "Timeout" en secondes) par device et ID (vérifiez les ID {unité} avec HDToolBox ou SysInfo par exemple). S'il s'agit d'une unité branchée sur l'Amiga standard (scsi.device), il faut cocher "Commodore AT Device". Après essais, il semble que la fonction d'arrêt fasse "planter" le disque arrêté lors de son appel... Je vous déconseille donc cette option pour l'instant. Si vous voulez absolument arrêter vos disques, HDOff (disponible sur Aminet) fonctionne bien pour les disques scsi.device.

  • Joker DOS avec (ON) : remplace "#?".

  • Mapper umlauts : il remplace le "umlaut" et le "esszett" allemands en couple de deux lettres (ae, oe, ue, ss) ou au format HTML.

  • NewEdit (ON) : il vous permet de recopier un texte sélectionné à la souris, à l'aide des combinaisons de touches ("Amiga Droite + C" pour copier, "Amiga Droite + V" pour coller...).

  • Souris Sun : deux fonctions : "Souris Sun", sélectionne la fenêtre sur laquelle stationne la souris après un délai réglable et "Mise en avant Sun", je vous laisse deviner :-). Je vous conseille de cocher "Touche Sun" qui demande l'appui d'une touche quelconque (espace par exemple) pour exécuter les fonctions. Sans cela, vous pouvez arriver à des impasses... Exemple : vous avez trois fenêtres superposées dont une petite qui ne dépasse pas des deux autres. Si vous utilisez "Mise en avant Sun", vous verrez passer la petite fenêtre devant, sans pouvoir "l'attraper", c'est très énervant...

  • Pas de Capslock : il n'est plus possible de verrouiller le mode majuscule.

  • Patch reqtools (ON) : il remplace les requêtes Intuition, ASL, Arp et Req au choix par des Reqtools. "Taille par défaut" règle la taille de la fenêtre par défaut par les préférences ReqTools. Le "Mode ARQ" autorise les requêtes ARQ et "Refresh" rafraîchit le contenu du tiroir affiché, mais perd la position dans Listview.

  • Raccourcis Clavier : il permet d'assigner un/des raccourcis clavier à la plupart des fonctions de MCP et Intuition. Validez la fonction, puis éditez les paramètres. Pour une fonction donnée, cliquez sur nouveau, une nouvelle fenêtre de requête vous permettra de saisir le raccourci clavier que vous voulez en cliquant sur échantillon et en l'exécutant directement, soit à la souris et/ou au clavier. "Pas de Transmission" permet de ne pas "passer" ce raccourci à un autre programme que MCP/Workbench. "Répétition" envoie plusieurs fois la commande si vous maintenez la combinaison des touches enfoncées. Faites attention de ne pas faire le même raccourci pour deux fonctions différentes ni d'utiliser ceux du Workbench...

  • RAM Patch (ON) : il modifie le RAM-handler pour que la taille réellement disponible en mémoire vive soit affichée dans le titre de la fenêtre Ram Disk et non plus 0 tout le temps.

  • Souris pour Gaucher : cela inverse les deux boutons.
Les fonctions système "qui ne se voient pas"

NDLR : la troisième partie de cet article n'a malheureusement jamais été publiée.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]