Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 29 juillet 2014 - 02:31  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Divers : le phénomène manga
(Article écrit par Sébastien Vendroux et extrait d'Obligement 16 - juillet 1999)


L'origine des mangas

Le manga est né au Japon au XVIIIe siècle et a littéralement explosé dans les années 1950-1960, au moment où le pays du Soleil levant a connu une expansion économique majeure et fulgurante. Le but de la bande dessinée manga fut de proposer une solution pratique et peu chère pour faire passer le temps entre les divers moments libres de la journée d'un travailleur, qu'il soit homme d'affaires ou simple ouvrier (trajets et salles d'attentes des métros, trains, bus, Shinkansen). Le dessinateur de BD manga, appelé "mangaka", utilise un papier très économique car recyclé, c'est quasiment le même que l'on utilise pour les journaux. Les textes des premiers mangas ne sont en général ni très évolués ni très volumineux. En effet, un Japonais moyen peut lire un manga de 200 pages en 15 minutes.

Les thèmes abordés par le manga sont assez variés mais le plus souvent les histoires d'amour, les cités, les arts martiaux, la science-fiction et également l'érotisme voire la pornographie sont au rendez-vous.

Le développement des mangas

Le phénomène manga, au départ utilitaire et sans grand intérêt dans la culture japonaise s'est diversifié, avec l'apparition de véritables mangas dont le scénario et les textes étaient beaucoup plus travaillés que ses prédécesseurs, des couvertures cartonnées apparurent et donnèrent au manga ses lettres de noblesse. L'apparition de grandes sagas animées et parfois en couleur se développèrent (DragonBall, Akira, St Seiya, etc.). Les thèmes se diversifièrent, faisant du manga, le reflet imagé du monde dans lequel nous vivons.

City Hunter
City Hunter

Pikachu
Pikachu

Les mangas entrent dès lors en coalition avec les jeux vidéo, on peut d'ailleurs trouver quelques jeux Amiga de style manga (Dynablaster, Gunbee, etc.). L'activité jeu vidéo console semble aujourd'hui irrémédiablement lié au manga avec des centaines de jeux dont les personnages sont dessinés comme dans les BD nippones et on peut trouver certains jeux avec de multiples scènes cinématiques manga (2D et 3D).

Dynablaster Gunbee
Dynablaster et Gunbee F99

La fonction primaire du manga ne fut pas pour autant oubliée et des milliers de mangas de seconde qualité (peu de textes, beaucoup d'action et de cul) se scotchent toujours aux mains avides d'une bonne partie de la population active du Japon.

Débarquement du manga en Europe

Quelques années après le jeu vidéo japonais, la manga s'installe en Europe et commence sa lente intégration au sein des bibliothèques de BD. Son dessin d'un style nouveau et moderne ne plait pas à tout le monde et le combat comics américains contre mangas s'engage. Les traductions vont bon train et la censure n'hésite pas à interdir d'exposition en magasin certains mangas dits "dangereux pour les jeunes adultes" (ANGEL, ainsi que plein d'autres). Mais ces contraintes ne stoppent pas la progression du manga qui peu à peu commence à se dorer un blason auprès des jeunes adolescents, des adolescents et parfois mêmes auprès des vieux. Il faut savoir que les BD américaines avaient connu les mêmes problèmes que le manga à leur arrivée en Europe.

On peut à l'heure actuelle trouver chez tous les bons bibliothèques spécialisés en BD une large collection de BD manga pour tous et pour tous les goûts ; même à la FNAC, des rayons spéciaux se sont créés à la demande de consommateurs féroces de ces lectures asiatiques.

Force est de reconnaître que le phénomène intéresse et intéressera les foules BD-osaures (!) du XXIe siècle grâce à un nouveau style qui malgré les apparences fait une remarquable critique des péripéties de la société actuelle.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]