Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 17 novembre 2017 - 18:16  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Maestro Pro
(Article écrit par Pascal Rielland et extrait d'Amiga News - avril 1996)


Le principe

Il s'agit d'une carte longue pour Amiga 2000, 3000 ou 4000 ou du moins toute machine possédant un connecteur Zorro II. Sur cette carte il y a deux connecteurs optiques, une en entrée, une en sortie, et un connecteur d'entrée coaxiale.

Maestro Pro

Les entrées/sorties sont à la norme AES/EBU ou S/PDIF (ces deux formats numériques sont les seuls rencontrés sur le marché grand public) donc un lecteur de CD audio possédant une sortie numérique, fournit une excellente source. Un DAT permettra d'enregistrer nos oeuvres avec une pureté inégalée : le son est numérique, d'un bout à l'autre de la chaîne, il n'y a aucune conversion analogique/numérique (échantillonnage) ou numérique/analogique (sauf lors de l'écoute, notre oreille est encore analogique...). On retrouve directement sur son disque dur les mêmes informations que celles inscrites sur le CD audio ou le DAT écouté. Les fréquences acceptées par la carte sont : 32 kHz, 44,1 kHz (CD), et 48 kHz. La configuration minimale est une source numérique, un Amiga 68020 avec un port Zorro II, 2 Mo de mémoire et un gros disque dur !

Installation

Cette carte longue mais fine (elle peut être positionnée dans le premier port d'un A4000) ne possède qu'un unique cavalier permettant de choisir le type de connecteur utilisé : coaxial ou optique. Cette carte est fournie avec deux câbles en fibre optique, permettant le raccordement direct à une chaîne numérique.

Le logiciel Samplitude Pro fourni avec s'installe "à l'ancienne" avec un programme dédié (Installer ne plaît pas à tout le monde...). La configuration utilisée pour les tests : A4000, 68040, 16 Mo de mémoire Fast, 1 Go de disque SCSI-2 (un gros disque dur est nécessaire car 20 secondes de son représentent 1,8 Mo sur le disque, un morceau de 5 minutes demandera 27 Mo) les sources numériques : un lecteur CD Technics, un DAT Sony, l'enregistreur étant bien sur le DAT.

Le logiciel

Samplitude, le logiciel livré avec la carte, est un mini studio numérique : il permet de récupérer tout signal envoyé sur la carte, de le stocker en mémoire ou sur disque dur (c'est préférable car la taille des données récupérées peu très vite devenir embarassante 3'19"= 34 Mo.

Samplitude

Samplitude

On peut aussi rejouer ces morceaux via la carte et se servir ainsi du convertisseur du DAT (sur les DAT les convertisseurs sont d'une qualité supérieure...).

Les fonctions d'édition standard sont présentes : couper, copier, coller, insérer, effacer. Mais il y a aussi des fonctions propres au traitement du son : fondus, normalisation, mise au zéro, inversion, rééchantillonnage (ce, à n'importe qu'elle fréquence). De plus, on peut travailler sur les amplitudes et effectuer des effets d'écho et de réverbération.

Toutes ces fonctions sont valables sur des tampons paramétrables, entre des zones que l'on peut marquer. Toutes les fonctions sont accessibles à la souris, par des raccourcis clavier, et la majorité peuvent être pilotées via un port ARexx.

Les échantillons peuvent être convertis au format AIFF 8 bits (pas de 16 bits, snif), MAUD, WAV, Dump et au format Maestro. Une bibliothèque DP (Maestix) permet de rejouer directement les échantillons ou les données arrivant de la carte avec Play16 (et même avec des effets si on le désire).

L'intérêt

Grâce à cette carte, on peut obtenir des échantillons de qualité (à partir d'un CD audio : ce n'est même pas nous qui effectuons l'échantillonnage, il est déjà fait !).

Pour les musiciens disposant d'un DAT, l'échantillonneur est d'une qualité irréprochable (attention à celle du micro...). Prix d'un DAT : minimum 4500 FF.

Mon avis

J'ai apprécié l'accès direct au format numérique (je peux enfin récupérer mes enregistrements en 48 kHz pour les retravailler à ma manière), la gestion du disque d'échange (swap), l'approche visuelle du signal audio, et les nombreux raccourcis clavier.

La carte en elle-même n'a qu'un seul défaut : c'est de ne pas avoir un port coaxial de sortie car la majorité des DAT portables sont au format coaxial. Le logiciel, lui, m'a dérangé par son non-respect du système, et surtout du multitâche. Il est interdit de travailler sur le même disque dur pendant une opération de lecture ou d'écriture via Samplitude (et ce, quel que soit le mode de gestion : Direct To Disc ou AmigaDOS). Je regrette aussi que la version de Samplitude ne soit pas complète : il faut payer 299 DM (environ 1000 FF) pour la version SMPTE complète avec des accès un analyseur de fréquence, un surround temps réel, un mode refaire/annuler, et surtout un Sample Dump MIDI ! La version livrée est quand même fonctionnelle.

Conclusion

La carte est presque parfaite, sauf le prix de 900 DM. Samplitude demande encore à mûrir afin d'accéder au studio numérique sur son Amiga : il manque des fonctions de traitement de signal, élimination de bruit, et surtout une exportation en AIFF 16 bits.

Gravure de CD-DA (CD audio)

Michel Costel : je ne répèterais pas les commentaires de Pascal, mes conclusions vont dans le même sens. Toutefois, j'ai d'autres détails à mentionner qui sont en relation avec mes activités de gravure de CD.

J'ai pu réaliser deux CD à partir d'un DAT avec l'aide de Maestro et de Samplitude-MS V2.0.

Dans un premier temps, il faut faire l'acquisition du son, éviter de faire des échantillons trop longs. Pour 70 minutes d'un seul bloc, le traitement devient vraiment trop long et lourd ; ne pas dépasser une vingtaine de minutes. Il faut séparer les morceaux pour que le lecteur de CD puisse trouver les pistes. Donc, faites le traitement morceau par morceau, c'est plus simple et plus rapide. Il faut ensuite sauver chaque échantillon au format MAUD. Vous devez disposer d'un deuxième disque dur de 1 Go et de temps.

Pour finir la préparation, il faut, à l'aide de MasterISO, convertir les échantillons au format CD (3e) disque dur. Pourquoi dans Samplitude les développeurs n'ont-ils pas prévu un format de sortie au format CD, prêt à graver ? Il existe deux formats selon le graveur, Most et Least Signifiant Byte First.

Samplitude ne fonctionne pas bien en multitâche. Par exemple, on ne peut pas avoir les vu-mètres en même temps que l'acquisition ; dommage. Si on change d'écran, l'acquisition décroche.

Nom : Maestro Pro.
Constructeur : MacroSystem.
Genre : carte d'entrées/sorties de signal audio numérique.
Date : 1993.
Prix : 900 DM.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]