Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 18 octobre 2017 - 23:59  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Reportage : Loren Eyrich voyage avec un Amiga
(Article écrit par Dennis Brisson et extrait d'Amiga World - janvier 1994)


Note : traduction par Yann-Gaël Guéhéneuc.

Loren Eyrich préfère les routes "moins fréquentées" au sens propre comme au figuré.

Quand le quadragénaire transplanté en Floride en eu marre de son travail de comptable pour l'un des plus grands concessionnaires Chevrolet d'Amérique, il remplit le réservoir de son camping-car, enfila ses gants de conduite et partit sur les routes de campagne, sans jamais regarder en arrière.

Durant les deux dernières années, Loren "Two-Lane" Eyrich a engrangé plus de kilomètres que Carmen San Diego, parcourant les petites routes de Portland à Pensacola et de Corpus Christi à Charleston. Il a documenté scrupuleusement ses exploits dans un journal qu'il publie lui-même et intitulé "Heartland Highways" (Les Autoroutes Du Coeur).

Après 19 ans, Loren a mis de côté les obligations inhérentes aux grandes entreprises. Maintenant, le plus souvent, il part travailler chaque jour en short et en baskets. Et sa philosophie est simple : planifier un grand voyage (jusqu'à six semaines) au moins quatre fois par an ; collecter des histoires intéressantes sur les gens, les lieux et les événements que l'on rencontre ; et retourner à la maison pour imprimer le journal. Le gain n'est pas énorme mais Loren dit "il n'y a rien de mieux que j'aimerais faire".

L'Amiga et une vache

Son unique compagnon de voyage est un Amiga 2000, qui l'aide à faire la chronique de ses aventures. L'Amiga, qui a su se montrer aussi utile qu'une carte d'état-major, est confortablement installé dans son camping-car et est une nécessité pour publier quatre fois par an Heartland Highways, qui est le travail d'une personne (et d'un ordinateur). Il est responsable de la rédaction, de la mise en page, de la production et même de la distribution.

Loren Eyrich
Le fidèle compagnon de Loren est un Amiga 2000

L'Amiga est le "choix logique si vous devez emmener un seul ordinateur", dit Loren. Les applications incluses sont ProWrite (pour écrire les histoires) et PageStream (pour la mise en page). Il utilise aussi l'Amiga pour noter ses dépenses et maintenir une base de données. "L'Amiga et les bons logiciels m'aident à donner une apparence de qualité à la publication".

Cet éditeur péripatéticien, qui commence une nouvelle aventure à peu près aussi souvent que les saisons changent, a parcouru plus de 40 000 miles (environ 65 000 km) et a fait la longueur entière de l'autoroute 41 (de Miami aux côtes du Lac Supérieur), de l'autoroute Lincoln (du New Jersey au Nebraska) et la portion de l'autoroute 19 traversant les Appalaches. Il dit qu'il "ne sait jamais où il va jusqu'à ce qu'il parte".

Loren est motivé par la recherche de petites villes des États-Unis et d'un endroit où garer son pickup super large (logiquement appelé "COW" (Condo On Wheel : condo sur roues mais COW veut aussi dire "vache" en anglais) qui possède une bicyclette à l'avant, un canoë à rames sur le dessus et qui est surchargé de tout un nécessaire de voyage, incluant l'air conditionné, un four à micro-ondes, un réfrigérateur et une télévision. Loren s'enregistre souvent dans un camping éloigné où il tape ses souvenirs et ses pensées sur l'Amiga 2000.

Loren Eyrich
Roi des routes de campagne, Loren Eyrich passe six mois par an
dans ce minuscule camping-car, affecteusement appelé "COW"


Les années passées et aujourd'hui

Si Heartland Highways contraste énormément avec les magazines de voyages scintillants qui montrent des gens beaux et des endroits exotiques, c'est parce que son objectif est différent. À travers son humour et son style aimable, Loren essaie de "faire naître un sourire sur vos lèvres et de mettre du baume au coeur".

Toujours à la recherche de la petite phrase, il peut apercevoir un panneau intéressant à des kilomètres de distance (comme le classique "mangez ici et ayez des gaz" [NDLR : "eat here and get gas" veut dire à la fois "mangez ici et mettez de l'essence" et "mangez ici et ayez des gaz"). Des photos de boîtes aux lettres inhabituelles, des autocollants pour voiture humoristiques et des enseignes de magasins drôles ("costumes pressés dans le derrière") font aussi partie des numéros de Heartland Highways.

C'est ce sens de l'humour drôle et avec les pieds sur terre qui fait tout l'intérêt de cette publication auprès de ses lecteurs, qui peuvent ainsi partager indirectement les joies et les peines de voyager aux États-Unis à l'est des Rocheuses. Plein de traditions locales, de faits historiques et de personnages hauts en couleurs, Heartland Highways offre la vision un peu biaisée que porte un homme sur les routes de campagne de l'Amérique.

Loren se sent particulièrement à l'aise dans les petits villages, où "vous pouvez cracher un pépin de melon d'un bout à l'autre de la ville". Villes qui sont en dehors des sentiers battus, comme Dry Tavern, en Pennsylvanie, ou Yeehaw Junction, en Floride. Le truc, dit-il, "est de découvrir l'histoire que chaque ville a à offrir".

Et Loren le fait très bien... qu'il relate l'histoire du plus petit poste de police du monde ou d'un collectionneur de maisons de campagne réticent, Loren aime tout ce qui est anachronique et essaie de capturer des moments du passé... les enseignes Burma Shave, les serveuses au volant en patin à roulettes, l'essence à 27 cents par gallon.

En tant que voyageur avec des principes, Loren suit son propre code de conduite qui lui interdit d'utiliser les autoroutes inter-états, les chaînes de restaurants, les parcs d'attractions et les hôtels 5 étoiles. D'après Loren, ceux-ci sont une manière bien ennuyante de voyager et n'offrent aucune surprise ni chance de goûter à la vie sur les routes de campagne.

"Et cela", comme le poète Robert Frost dirait, "a fait toute la différence".

Loren Eyrich
Heartland Highways

Pour un abonnement à Heartland Highways, envoyez 8 $ à Heartland Highways, PO Box 23518, Fort Lauderdale, FL 33307.



[Retour en haut] / [Retour aux articles]