Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 23 octobre 2014 - 03:32  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test du Kiosque Micro
(Article écrit par Mathieu Chènebit et extrait d'Amiga News - janvier 1997)


Le Kiosque Micro, c'est avant tout un numéro de téléphone qui permet à n'importe quel habitant de se connecter à l'internet pour le prix d'une communication locale.

"LA solution" de France Télécom

D'après France Télécom, ce devait être LA solution : rapide, pas cher, accessible depuis n'importe où en France. Lancé début 1996 à grand renfort de publicité en même temps que le fournisseur d'accès Wanadoo, filiale de France Télécom, voyons un peu ce qu'il en est après 11 mois de fonctionnement.

Il existe trois numéros d'accès : le 36.01.13.13, le 36.01.14.14 et le 36.01.15.15 :
  • Le premier est prévu pour l'utilisateur fréquent : le coût de la communication est local partout en métropole (ce qui signifie 1 UT pour 3 minutes en période rouge, et un peu moins de 5 FF, l'heure après 22h30), mais le prestataire devra payer un surcoût à Transpac (autre filiale de France Télécom qui se charge de l'installation des câbles du kiosque), surcoût qui se retrouvera bien évidemment sur le prix de l'abonnement.
  • Le 14.14, quant à lui, ne coûtera rien à votre prestataire, mais l'appel est dorénavant facturé en semi-local (1 UT toutes les 2 minutes, soit environ 22 FF de l'heure). Ce numéro est surtout pour les utilisateurs occasionnels.
  • Enfin, le 36.01.15.15 ne nécessite pas d'abonnement, mais est facturé 1,29 FF par minute. Il s'adresse donc uniquement aux curieux souhaitant découvrir l'internet.
Dans cet article, je ne parlerai que de 36.01.13.13, seule formule que j'ai essayé et à mon avis seule formule valable, les autres revenant trop chères pour un usage quotidien.

Connexion au Kiosque

Pour se connecter, c'est presque aussi simple qu'avec les autres fournisseurs d'accès. Je rappelle brièvement le principe : un logiciel de terminal, par exemple Term, compose le numéro BBS de votre fournisseur. Une fois arrivé sur sa page d'accueil, vous entrez votre identifiant (première partie de votre adresse électronique) et votre mot de passe, ensuite vous lancez AmiTCP et vous démarrez votre application Internet, par exemple, AWeb ou AmIRC (Bruce Lepper : avec Miami, deux clics de souris remplacent toutes ces étapes sauf le lancement de AWeb ou AmIRC).

La différence consiste en deux points : tout d'abord, lorsque vous êtes connecté sur le serveur de France Télécom, vous devrez entrer le nom de votre prestataire ou quelque chose qui y ressemble (par exemple, LOGMICRONET pour se connecter sur MicroNet, LOGFRANCENET pour FranceNet, ou Imaginet1 pour Imaginet) avant d'entrer votre identifiant et votre mot de passe. Ceci aura pour effet de vous "rediriger" sur les serveurs Micronet, Francenet, enfin bref sur les serveurs de votre prestataire. Enfin, la deuxième différence notable est que cela est valable partout en France ! Que vous soyez en Auvergne, à Toulouse, à Paris, le prix de la connexion téléphonique sera toujours le même, un appel local (NB : les réductions du type PrimaLite, Temporalis ou autres ne fonctionnent pas avec les numéros du Kiosque) ! Ceci est un autre avantage du Kiosque Micro : les gens qui voyagent beaucoup pourront accéder à l'internet partout en France pour le même prix.

Le prix

Eh oui, car c'est bien là un des arguments principaux. Dans mon cas (connexion avec MicroNet), je paye ce qu'ils appellent un abonnement global. Il me coûte 99 FF pour un forfait de 20 heures de connexion, puis 19 FF par heure supplémentaire. Cela peut certes paraître élevé, mais l'abonnement à Wanadoo est encore plus cher : 110 FF par mois pour 15 heures de connexion plus 19 FF par heure supplémentaire, ceci sans compter les frais de dossier qu'on croyait définitivement abolis, mais que France Télécom Interactive a remis au goût du jour pour son propre service :-(. Mais les prix peuvent être variables en fonction du prestataire : France Pratique m'a proposé une connexion très rapide (voir plus loin) et illimitée pour 150 FF par mois (je vais d'ailleurs certainement adopter ce prestataire). Il faut aussi comparer les différents services proposés dans le prix : téléassistance, hébergement de votre page web...

Les défauts

Hélas, mille fois hélas, le Kiosque Micro n'est pas exempt de défaut, loin de là ! Tout d'abord, la vitesse du Kiosque avec MicroNet est de 14 400 bauds, alors que la plupart des modems sont aujourd'hui des 28 800 bauds, ce qui implique des temps d'attente et des transferts beaucoup plus lents. Mais Transpac est en train de faire le nécessaire pour porter la vitesse de l'ensemble à 28 800. Car, avec toute la publicité qu'à fait France Télécom au lancement du Kiosque, nombreuses sont les personnes qui se sont précipitées sur cette offre qui paraissait idéale, si bien que le Kiosque est surchargé, ce qui contribue à ralentir grandement la vitesse du réseau Transpac. La société est d'ailleurs obligée de faire fréquemment des travaux pour augmenter la vitesse, travaux qui ralentissent fortement la vitesse de transfert, quand ils n'empêchent pas carrément de se connecter (cela s'est déjà produit pour moi deux fois en cinq mois d'utilisation intensive) !

Mais bon, tous ces problèmes ont pour but d'accélérer le réseau, donc on les supporte tant bien que mal en espérant que les 28 800 bauds promis seront bientôt là et il semblerait que cela soit maintenant réglé. Certains prestataires comme France Pratique ou Imaginet proposent dès aujourd'hui des connexions à 28 800 bauds effectives.

Autre chose, si vous comparez les prix d'abonnement au Kiosque avec ceux d'un abonnement local (sans passer par le Kiosque Micro donc), vous vous apercevrez qu'un abonnement classique coûte bien moins cher. En termes d'utilisation, cela vous reviendra aussi moins cher de passer par un prestataire "normal" que par le Kiosque à cause des problèmes énoncés plus haut : plus le temps que vous restez connecté est long, plus votre facture téléphonique sera lourde (et les utilisateurs fréquents vous diront à quel point cette facture peut parfois être lourde !) :(. Mais encore une fois, tout ceci semble être en bonne voie de changement, les tarifs d'abonnements baissent et les vitesses augmentent.

A qui s'adresse le Kiosque Micro ?

C'est en effet une question qu'il convient de se poser après la lecture du paragraphe concernant les défauts du Kiosque. Et bien, celui-ci s'adresse tout simplement aux personnes qui n'ont pas le choix ! Je m'explique : la plupart des prestataires de services étant situés à Paris, les provinciaux (c'est mon cas) devraient appeler le numéro d'accès à Paris (donc coût des communications très élevé : de 42 FF à 120 FF par heure de connexion). Le Kiosque Micro est donc dans ce cas LA solution (voir début de l'article :)). De même, les personnes qui sont en déplacement fréquemment et qui ont besoin d'une connexion Internet dans leurs déplacements, choisiront cette solution car le coût d'appel est local partout en France.

Conclusion

Le Kiosque Micro est en définitive une bonne solution pour les personnes ne disposant pas de point d'accès à proximité, car le coût de l'appel sera local depuis tout le territoire.

De plus, les efforts faits par Transpac pour améliorer la vitesse du réseau montre que le Kiosque a encore de beaux jours devant lui, malgré ses quelques défauts de jeunesse.

Configuration utilisée

Amiga 1200, équipé de 4 Mo de mémoire Fast, d'un disque dur IDE de 635 Mo et d'un modem 14 400 bauds (remplacé depuis par un 33 600). Les logiciels utilisés pour se connecter sont les suivants : Miami pour la connexion proprement dite (il a remplacé en cours d'article ce bon vieil AmiTCP), AmFTP pour le FTP, AmIRC pour... l'IRC, l'excellent YAM pour la gestion du courrier électronique, mNews pour la lecture des groupes de discussions Usenet et enfin AWeb 1.2 (la version 2.0 commerciale est importée par Photon SR) pour le web.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]