Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 30 mars 2017 - 00:53  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de K240
(Article écrit par Human Ktulu et extrait d'EmuNova - mars 2007)


Introduction

K240 fait tout bonnement partie de la légende Gremlin ! Diffusé en 1994, ce jeu que l'on peut classer parmi les RTS à sans aucun doute marqué une génération d'amigaïstes.

K240

Inspiré du concept colonial d'Utopia, K240 propose une épopée spatiale mettant en scène la prospection et l'exploitation de riches gisements de minéraux, et pour corser le tout, en plein conflit galactique.

Scénario

Nous sommes en 2380. La planète Terre est au centre d'un vaste empire colonial contrôlant plus de mille mondes habités, sur un rayon de 300 années-lumières.

K240

Durant leurs longs voyages d'exploration, les scientifiques se sont aperçus que bon nombres des systèmes stellaires sont constitués uniquement d'une étoile avec des milliards d'astéroïdes qui gravitent en orbite : les systèmes fragmentés. Systèmes planétaires en formation, ou encore planètes pulvérisées dans l'explosion d'une supernova, ces astéroïdes se sont révélés extrêmement riches en minéraux. De plus, leur extraction est rendue très simple, grâce à une technologie en survie spatiale extrêmement avancée. Cerise sur le gâteau, des nouveaux minéraux ont été découverts, des métaux rares et très prisés par la recherche militaire : le Nexos et le Traxium.

Génération après génération, ce règne sans partage a fait la fortune des compagnies qui se sont mises à la botte de l'Empire. Vous incarnez un employé de l'une d'elles, la surpuissante Tétracorp, qui est spécialisée dans la construction de vaisseaux et l'exploitation minière. Mais vous allez sans doute avoir besoin de Sci-Tek, une autre corporation impériale qui loue ses technologies à des prix prohibitifs. Vous avez désormais la charge d'une zone équivalente à un cube de 50 années-lumières de côté (lui-même inclus dans un système fragmenté) : le secteur K240.

K240

Ce secteur est en avant-poste de l'Empire, et votre travail consiste à sécuriser la zone avant une exploitation à plus grande échelle. Il faut dire que durant des siècles, l'expansion agressive et xénophobe de l'Empire à contribué a multiplier les menaces Aliens. Des Aliens qu'il aurait peut-être mieux fallu avoir comme alliés... pour certaines races du moins !

Environnement

K240 fait partie de ces "anciens" jeux qui ne sont pas contraints à un quelconque scénario scripté, ce qui est loin de nuire à sa durée de vie, bien au contraire ! Six campagnes sont proposées, correspondant à un type d'Alien à combattre, donc un niveau de difficulté. Hormis cela, le jeu est totalement libre.

L'interface est relativement intuitive mais nécessite tout de même un léger temps d'adaptation. En fait, on obtient la plupart des renseignements et des options en sélectionnant un bâtiment. Chose peu ordinaire aussi, vous pouvez mettre en place votre propre "HUD". Il vous suffit "d'extraire" les boutons du menu que vous souhaitez faire apparaître sur l'écran principal, ce qui permet d'avoir toutes les options utiles à portée de souris.

K240 offre également des possibilités en terme de génération de véhicules. Cela rend le concept d'autant plus intéressant, malheureusement ça n'est pas poussé très loin. En fait, chaque vaisseau a un certain nombre de points d'attache que vous pourrez utiliser avec les équipements et armements de votre choix.

Pour pimenter encore la sauce, des événements aléatoires peuvent intervenir, soit de manière neutre, soit en votre faveur, mais aussi contre vous ! Ces éléments peuvent être d'origine naturelle, comme un orage solaire ou le passage d'une comète. L'Empire peut vous envoyer des renforts inespérés, ou vous pouvez être victime d'une panne du système central qui paralyse tous vos vaisseaux éclaireurs. Certains évènements découlent aussi de la gestion de votre colonie, si des vols de crédits apparaissent, c'est tout simplement parce que vous n'avez pas mis en place un système de sécurité suffisamment efficace.

K240

On notera l'absence totale de musiques dans le jeu tout comme dans l'intro. C'est un choix pas si mauvais, puisque fort heureusement les sons sont d'excellente qualité. Nous sommes même gâtés puisque des voix numérisées nous informent des événements importants !

Les graphismes sont plutôt réussis pour l'époque, bien qu'ils aient un peu vieilli. Il faut donc être un peu amateur de pixels... Cela dit les effets sont très réussis, depuis la transparence des menus jusqu'aux collisions d'astéroïdes ! Et je ne vous parle pas des impacts de missiles nucléaires, le rendu est impeccable.

Conclusion : dans l'espace personne ne vous entend crier

K240 n'est pas un jeu de stratégie qui se laisse facilement aborder, mais pour les courageux qui accrochent, ils découvriront la profondeur énorme du jeu et sa capacité d'immersion digne des plus grands succès actuels. En fait, la seule chose qui a porté préjudice à la popularité de ce chef-d'oeuvre, c'est d'être disponible uniquement sur plate-forme Amiga. En effet, il faudra attendre 1997 pour que Gremlin produise une "adaptation" sur PC, mais avec une interface complètement différente et un nom diffèrent : Fragile Allegiance.

Nom : K240.
Éditeur : Gremlin.
Genre : jeu de stratégie.
Date : 1994.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 9/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]