Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 14 décembre 2017 - 07:31  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : Jeux vidéo et épilepsie
(Article écrit par Marc Lacombe et extrait de Tilt - mars 1993)


Si vous êtes un fana de jeux vidéo, ne vous laissez pas avoir par les bruits qui courent en ce moment ! Et que la télé se charge de propager insidieusement ! Il ne se passe pas une semaine sans qu'une chaîne diffuse un reportage sur les risques de crises d'épilepsie provoquées par les jeux vidéo. Ou qu'un éminent psychiatre vous explique que votre passion vous entraîne vers la maladie ou la débilité ! Et pourquoi pas le sida, tant qu'on y est ?

Le jeu, un vice ?

"Éteins-moi ton jeu vidéo, ça abîme l'écran de la télé." Il y a quelques années, qui d'entre nous n'a pas été victime de cette rumeur colportée par des parents indignes, uniquement soucieux de leur tranquillité ? Maintenant, le refrain a changé, mais croyez-moi, l'idée reste la même nous empêcher de jouer... Et certains sont prêts à toutes les bassesses pour y parvenir...

A en croire la télé et les psychiatres, l'amateur de jeux vidéo est un pauvre gogo asocial et un peu attardé qui se replie sur lui-même comme un escargot dans sa coquille pour s'adonner à son vice favori... Et voilà qu'on apprend aujourd'hui que le bougre est, en plus, capable de se mettre à baver et à hurler comme un loup-garou pour peu qu'il s'excite un peu trop sur sa manette ! Au secours ! Mon petit est possédé par Sonic ! Il bave et il parle des langues inconnues ("Tips", "Joystick", "Scrolling", "Warp zone") ! Vite, un exorciste !

Les médias en parlent... trop

Décidément, la télé ne sait plus quoi inventer pour affoler les foules... Après les élucubrations de "La Grande Famille" sur Canal+, voilà que le journal de 20 heures de France 2 s'y met aussi... Dans l'édition du 13 janvier, certains d'entre vous ont peut-être été surpris de découvrir un reportage qui dénonçait les risques de crises d'épilepsie provoquées par les jeux vidéo avec, à l'appui, le témoignage bouleversant d'une mère de famille britannique qui décrivait ainsi l'état de sa fille après une crise survenue en pleine partie de Super Mario : "Elle était toute bleue et elle ne bougeait plus, j'ai cru qu'elle était morte".

On imagine aisément la panique dans les rangs des mères de France, soudain horrifiées de voir leurs rejetons jouer avec de véritables bombes à retardement... Merci France 2 !

Dans les jours qui suivirent, les autres chaînes, de même que la presse, se ruèrent à leur tour sur le filon... C'était à qui en rajouterait le plus ! Certains affirmaient que les jeux vidéo étaient également responsables de la désaffection des jeunes pour la lecture, d'autres se lançaient dans des analyses psychanalytiques douteuses d'après le magazine Le Point, Super Mario est une représentation de l'Oedipe puisque Bowser, le méchant, incarne le père, celui qui détient la mère, et blablabla... Remarquable analyse pour une notice de jeu rédigée en 20 secondes par un programmeur japonais sans imagination !

Psychiatres, sociologues, mères de famille et spécialistes se succédaient pour enfoncer le clou jusqu'à ce que le ministère de la Consommation se décide enfin à désigner une commission d'enquête chargée d'étudier les risques éventuels.

Le clignotement de l'image

C'est vrai que l'avertissement qui figure sur les notices des jeux pour consoles a de quoi faire frémir (voir partie suivante), mais rappelons ce que déclare le corps médical, à savoir que ce genre de crise est extrêmement rare et peut tout aussi bien être provoquée par un écran de télévision branchée sur n'importe quelle chaîne (surtout TF1, tiens !). Car c'est le clignotement des images (ou celui des lumières d'une boîte de nuit, par exemple) à une fréquence plus ou moins élevée qui peut déclencher une crise chez une personne atteinte d'épilepsie photosensible.

Non, Mario et Sonic ne sont pas des tueurs. Seuls quelques rares sujets prédisposés devront faire attention à ne pas abuser des jeux vidéo. Rassurez-vous, si vous n'avez jamais été sujet à des crises d'épilepsie, vous avez bien peu de chances de vous rouler par terre en pleine partie de Super Mario Kart (à moins de vous faire doubler à deux centimètres de la ligne d'arrivée !). Si vous êtes épileptique, il existe effectivement un risque infime, mais si vous ne l'êtes pas, vous ne risquez en aucun cas de le devenir en jouant à un jeu vidéo.

Exemple de texte sur l'épilepsie dans une notice de jeu vidéo
A lire avant d'utiliser votre console NES ou Super NES

Peu de personnes seulement sont susceptibles de faire des crises d'épilepsie à la vue de certains types de lumières clignotantes ou d'éléments fréquents dans notre environnement quotidien. Ces personnes s'exposent à des crises lorsqu'elles regardent certaines images télévisées ou lorsqu'elles jouent à certains jeux vidéo. Cependant, ceux qui n'ont jamais fait de crise peuvent être atteints sans que leur maladie n'ait été détectée. Nous vous suggérons de consulter votre médecin si vous êtes épileptique ou si, en jouant à des jeux vidéo, vous présentez un ou plusieurs des symptômes suivants : troubles de la vue, contractions musculaires, autres mouvements involontaires, perte de connaissance, troubles mentaux et/ou convulsions.
La prévention

Alors que faire pour éviter tout risque éventuel ? Pas la peine de mettre un préservatif à votre moniteur, un peu de modération suffira ! Si vous avez une tendance à l'épilepsie, évitez simplement de jouer trop longtemps sur votre console favorite. Encore faut-il savoir ce que l'on entend par "longtemps"...

Rassurons tout de suite les mères qui s'affoleraient de voir leurs rejetons jouer plus de deux heures par jour sur leurs consoles, les testeurs de Tilt passent en moyenne plus de huit heures par jour devant des écrans de jeux vidéo et aucun ne s'est encore jamais mis à baver au milieu de la salle de rédaction (si ce n'est devant une démo particulièrement alléchante !). Si un jeu vidéo peut déclencher une crise, il ne peut en aucun cas rendre épileptique quelqu'un qui ne l'est pas.

Il n'y a donc pas de quoi plonger toute la France dans l'angoisse ! Mais peut-être qu'en s'en prenant aux jeux vidéo qui, ne l'oublions pas, monopolisent l'écran du téléviseur aux dépens des délires mégalomaniaques de Thierry Ardisson ou des japoniaiseries de Dorothée, les chaînes espèrent récupérer une petite part d'écoute... Car, ce que la télé se garde bien de dire, c'est que les jeux vidéo réduisent le temps passé à regarder la télévision. En un mot comme en un article, ça fait baisser l'audimat !

Aux États-Unis, les jeux vidéo sont d'ailleurs en passe de battre les taux d'écoute de la télé ! Désolé, messieurs de la télé mais pour nous dégoûter de notre loisir préféré, il faudra trouver autre chose ! Les testeurs de Tilt passent en moyenne huit heures par jour devant des écrans de jeux vidéo... ils vont ires bien, merci !

Pour le moment, on compte seulement une dizaine de cas d'épilepsie de ce genre en France, et il serait aberrant d'accuser les jeux vidéo d'être une cause de maladie. Si un jeu vidéo peut déclencher une crise, il ne peut en aucun cas rendre épileptique quelqu'un qui ne l'est pas. Par contre, je dois bien reconnaître que, curieusement, certaines émissions comme La Nuit Des Blaireaux ou J'ai Marché Dans La Gloire provoquent chez moi des nausées et des vomissements. Je crois que je ferais mieux d'arrêter la télé !


[Retour en haut] / [Retour aux articles]