Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 11 décembre 2017 - 12:35  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Comparatif : Les jeux d'exploration de 1989-1990
(Article écrit par Alain Huygues-Lacour et extrait de Tilt - juin 1990)


Périples sur les antiques terres des pharaons ou expéditions futures dans l'immensité froide de l'espace, les jeux d'aventure proposent exotisme, mystère, action et suspense, le dénouement dépendant des décisions prises. Les grands jeux d'exploration du moment passés au Tiltoscope...

Les jeux d'exploration

Il paraît que la curiosité est un vilain défaut, il faut cependant reconnaître qu'il est très excitant de partir à la découverte de l'inconnu. Imaginez donc que vous êtes le premier à pénétrer à l'intérieur d'une pyramide égyptienne, à la recherche de la chambre secrète d'un pharaon, remplie de trésors. Ou bien que vous explorez une vaste station spatiale et qu'un alien peut surgir à tout instant.

Dans cette sorte d'exploration, les frissons sont garantis. Mais il faut être patient et tenace car tout se passe en temps réel et vous risquez fort de passer de longues heures à explorer un dédale de salles et de couloirs. Si vous ne disposez pas d'un plan des lieux, il faudra en faire un, sinon vous pourrez tourner en rond pendant longtemps.

Un jeu d'exploration digne de ce nom doit vous offrir une totale liberté d'action sans imposer un itinéraire. De nombreux jeux, comme Faery Tale, Dungeon Master ou la Légende de Zelda offrent de longues et passionnantes explorations. Mais pour ce challenge, nous avons sélectionné quatre programmes très représentatifs du genre : Total Eclipse (Amiga, Atari ST, C64), Eye Of Horus (Amiga, Atari ST, C64), Project Firestart (C64) et Infestation (Amiga, Atari ST).

Prenez une boussole et une arme et, que vous choisissiez de vous tourner vers l'avenir ou vers le passé, sachez que la route sera longue et semée d'embûches.

Le passé ou l'avenir ?

Eye Of Horus vous emmène dans un lointain passé et vous fait participer aux querelles entre les anciens dieux égyptiens. Les rapports entre les divinités égyptiennes sont très complexes, nous ne nous étendrons pas sur ce sujet. Sachez seulement que vous tenez le rôle du dieu Horus et que vous devez affronter Set, l'incarnation du mal. Vous renaissez dans une tombe secrète, cachée au coeur d'une pyramide, et vous devez rechercher les sept morceaux d'un corps et les assembler. Une fois que vous y êtes parvenu, vous avez enfin la force d'affronter le terrible Set. Il se trouve dans la zone bleue, matérialisé sur la forme d'un dragon, mais il est recommandé de l'éviter tant que votre tâche n'est pas encore accomplie.

Jeux de d'exploration
Eye Of Horus

Total Eclipse nous rapproche du présent puisque l'action se déroule en 1930. Toutefois, le passé est omniprésent, dans la mesure où vous devez mener à bien l'exploration d'une pyramide égyptienne. Lors de sa construction, un astrologue a installé un mécanisme infernal dans la chambre supérieure. Celui-ci se déclenchera lorsque les rayons du soleil se cacheront. Justement, nous sommes le 26 octobre 1930 et une éclipse totale va se produire d'ici peu. L'action commence alors que vous venez de poser votre avion à côté de la pyramide, vous regardez votre montre il ne vous reste plus que deux heures pour trouver la salle secrète et détruire le mécanisme. Si vous échouez, ce sera la fin du monde.

Avec Project Firestart, nous nous lançons dans un futur digne des grands films de science-fiction. En 2066, un centre de recherche a été installé sur le Prometheus, un immense vaisseau qui tourne sur une lointaine orbite. Alors que des généticiens se livraient à des expériences dans le but de créer une race de travailleurs très puissants, quelque chose a mal tourné et le vaisseau ne répond plus. Vous explorez la station pour découvrir ce qui s'est passé et régler définitivement ce problème.

La science-fiction est également à l'honneur dans Infestation. L'action se déroule cette fois-ci dans une station terrienne située sur une planète éloignée. Là aussi, la station ne répond plus et les derniers messages reçus font étal du massacre des humains. Il semblerait qu'un alien non identifié ait semé de drôles d'oeufs dans les couloirs de cet immense complexe. Comme dans Project Firestart, vous arrivez de la Terre pour faire le ménage.

L'état des lieux

La pyramide d'Eye Of Horus se compose de quatre zones, et chacune comporte une bonne dizaine de salles. Des ascenseurs mystiques (ne me demandez pas comment ça fonctionne !) relient entre elles les différentes salles. Vous passez également d'une zone à l'autre grâce à des ascenseurs mais, pour les faire fonctionner, il faut être en possession de la bonne clé.

La pyramide de Total Eclipse est encore plus vaste et s'y retrouver est un véritable casse-tête. Les salles sont très nombreuses et elles se trouvent à différents niveaux, ce qui ne facilite pas les choses. Il va falloir en baver pour se frayer un chemin jusqu'au sommet de la pyramide. Il est non seulement indispensable d'établir une carte des lieux pour tenter de s'y retrouver, mais il est même conseillé de noter le moindre déplacement dans chaque salle, en raison des pièges qu'elles renferment.

Total Eclipse
Total Eclipse

Dans Project Firestart, le vaisseau que vous explorez comporte quatre niveaux. Les nombreuses salles sont reliées par d'interminables couloirs. Et pour compliquer encore les choses, certaines parties d'un même niveau ne communiquent pas entre elles. Pour passer de l'une à l'autre, il faut monter à un autre niveau, à la recherche de l'ascenseur qui permet d'y accéder. Il n'est pas facile de s'y retrouver avec une carte, et si vous ne vous fiez qu'à votre sens de l'orientation, vous êtes mal parti. Les salles et les couloirs sont assez variés graphiquement ce qui est plaisant.

La station souterraine d'Infestation est tout simplement immense, ainsi que la planète sur laquelle on passe déjà un certain temps à la recherche de l'entrée du complexe. Les différents niveaux sont reliés par des ascenseurs, et des navettes vous permettent de passer d'une zone à l'autre. Les amateurs de longues explorations seront comblés car ils vont vraiment user leurs semelles. Il est indispensable de fouiller chaque recoin de la base, y compris les conduits d'aération, pour retrouver tous les oeufs.

Évitez les pièges et les gardiens

La pyramide d'Eye Of Horus ne renferme aucun piège mais, dans chaque salle, des gardiens se jettent sur vous. Il faut rester constamment sur ses gardes, car certains hiéroglyphes s'animent et d'étranges créatures vous attaquent en formations serrées. Il est recommandé de vous transformer en faucon avant de les affronter.

Total Eclipse présente le cas inverse. La pyramide ne renferme aucun gardien, mais elle est truffée de pièges de toutes sortes. Des murs se dressent devant vous, des mécanismes infernaux peuvent vous écraser ou projeter une lance sur votre passage. Vous risquez aussi de mourir bêtement d'une chute. Certaines salles n'ont en effet pas de plancher et, si vous ne faites pas attention à regarder à vos pieds lorsque vous y pénétrez, la chute sera fatale.

Le vaisseau de Project Firestart n'est pas piégé, mais on y fait fréquemment de mauvaises rencontres au détour d'un couloir. Dès le commencement de votre exploration, vous tombez sur un cadavre et vous en découvrirez bien d'autres par la suite. En effet, les créatures monstrueuses engendrées par les savants ne font pas le détail et elles vous réduiront en bouillie si vous vous laissez surprendre. Elles se déplacent généralement par deux et bien souvent elles vous tombent dessus à la sortie d'une salle, ce qui ne vous laisse aucune possibilité de fuite. Il ne vous reste plus qu'à tirer. Si vous n'êtes pas assez rapide, ou si vos munitions sont épuisées, c'est la fin. Dans la fièvre de l'exploration, on a tendance à relâcher sa vigilance. C'est à ce moment-là que les monstres passent à l'attaque, comme s'ils attendaient le bon moment pour vous surprendre.

Rien ne vous est épargné dans le complexe souterrain d'Infestation, car il renferme à la fois des pièges et des gardiens. Il y a des faisceaux de rayons laser visibles grâce au scanner à infrarouges. Mais le danger vient également des deux types de droïdes qui circulent dans la base : les sentinelles, tout d'abord, gardent certaines pièces et se lanceront à l'attaque dès qu'elles vous découvriront ; les droïdes d'entretien, en revanche, ne vous attaqueront pas mais, attention, leur contact est mortel en raison du voltage qu'ils portent. Quant aux oeufs, ils ne sont dangereux qu'à l'instant qui précède leur éclosion, car ils lâchent un gaz mortel. Et puis il y a la mère alien qui a semé ses oeufs dans la station. Il est évident qu'une rencontre avec elle risque fort d'être assez désagréable.

Vous avez votre équipement ?

Dans Eye Of Horus, vous ne disposez d'aucun équipement au début du jeu. Vos seuls atouts sont votre capacité à vous transformer en faucon à volonté, et la possibilité de tirer sur vos adversaires. Mais, pratiquement dans chaque salle, vous découvrirez une amulette fort utile. Il n'existe pas moins de dix-neuf types d'amulettes différentes, qu'il convient d'utiliser à bon escient. Calculez bien votre coup, car vous ne pouvez transporter que sept objets à la fois, y compris les clés de couleur qui vous permettent d'utiliser les ascenseurs. Le succès repose sur une bonne stratégie ; il vous faudra revenir bien souvent sur vos pas pour mener à bien cette aventure.

L'explorateur de Total Eclipse dispose de quatre objets dès le début du jeu : un pistolet, une montre lui permettant de connaître le temps qui lui reste pour mener à bien sa mission, un compas très utile dans ce labyrinthe et une bouteille d'eau qui joue un rôle déterminant dans cette aventure. Il doit faire très chaud dans cette pyramide, puisque vous mourrez de soif si votre réserve d'eau s'épuise. Décidément, cet explorateur a des problèmes de santé : il doit également surveiller son rythme cardiaque et se reposer s'il s'emballe sinon c'est la crise cardiaque. Au cours de votre exploration, vous découvrirez des trésors, des amulettes permettant de débloquer certaines portes et des abreuvoirs où vous pourrez remplir votre bouteille d'eau.

En entrant dans le vaisseau de Project Firestart, vous ne disposez que d'un fusil laser dont l'énergie est limitée. Votre priorité doit être de découvrir d'autres fusils. Vous pouvez en transporter deux à la fois, alors débrouillez-vous pour ne pas tomber à court de munitions lors d'un affrontement. Un pistolet à plasma se trouve dans le vaisseau ainsi que des trousses à pharmacie qui vous permettent de remonter votre niveau d'énergie. Et puis, n'hésitez pas à fouiller les cadavres. Ce n'est peut-être pas très élégant, mais cela vous permettra de faire des découvertes intéressantes. D'autre part, vous obtiendrez des informations utiles en consultant les terminaux d'ordinateurs chaque fois que vous le pouvez.

Project Firestart
Project Firestart

Dans Infestation, l'équipement est le plus sophistiqué. Vous disposez d'un casque et d'une combinaison qui contient votre réserve d'oxygène et une batterie. N'oubliez pas que l'air est irrespirable dans certaines zones de la base. Vous devrez mettre le casque chaque fois que vous pénétrez dans une nouvelle zone. Mais, comme votre réserve d'oxygène est limitée, il faut l'enlever dès que c'est possible. D'autre part, vous pouvez afficher nombre de données indispensables à votre survie, telles que le niveau de radioactivité, l'analyse atmosphérique, votre état général, etc. Au niveau de l'armement, vous disposez d'un fusil à pulsions qui devrait vous permettre de vous tirer d'affaire lors d'un affrontement. En explorant la base, vous trouverez un compas, un scanner infrarouge, des clés dont il faudra découvrir l'utilisation, ainsi que quelques rares réserves d'oxygène. Ce lointain futur fait la part belle à la technologie et vous ne survivrez que si vous l'utilisez avec rigueur.

On s'y croirait ?

Le réalisme n'est certes pas le point fort d'Eye Of Horus. Ce jeu ne manque pas d'intérêt, mais la représentation en 2D et le manque de variété des décors ne stimulent guère l'imagination. On peut se prendre au jeu en dirigeant son personnage dans ce labyrinthe, mais à aucun moment on a l'impression d'y être vraiment.

En revanche, Total Eclipse est totalement convaincant à ce niveau. La représentation de l'action en 3D surfaces pleines est particulièrement appropriée pour ce type de jeu. Le graphisme n'est pas extraordinaire, mais quelle impression de vécu ! Vous en oubliez qu'il s'agit d'un jeu... vous êtes à l'intérieur de la pyramide ! La grande innovation de ce programme est la liberté de déplacement, ainsi que la possibilité de lever ou de baisser la tête, pour regarder en l'air ou à ses pieds. C'est une réussite totale sur le plan visuel. On pourrait juste regretter la sobriété des effets sonores, qui se limitent pratiquement aux battements de votre coeur.

Project Firestart pose un problème beaucoup plus délicat sur ce plan. Le réalisme est bien moins poussé que dans Total Eclipse : on ne s'y croit pas... on se croit au cinéma, à l'instar des programmes de Lucasfilm ! Tout y est : une superbe mise en scène, des gros plans (on est particulièrement séduit lorsque l'action s'interrompt le temps d'une scène importante qui se déroule dans une autre partie du vaisseau). On a la même impression qu'en regardant un film réussi dans lequel on s'identifie au personnage principal. De plus, la bande sonore fort efficace souligne parfaitement bien les temps forts de l'action.

A l'instar de Total Eclipse, Infestation présente un réalisme assez extraordinaire. Dès les premières secondes de jeu, on ressent une grande impression de vécu, en explorant la surface de la planète, et le son de votre respiration dans le casque est vraiment oppressant. Une fois dans la base, l'action gagne encore en réalisme, grâce à quelques innovations. Tout d'abord, il est possible de manipuler les objets que l'on découvre au cours de son exploration. D'autre part, alors que dans tous les programmes de ce type, il est impossible de voir ce qui se trouve dans la pièce suivante avant d'y être entré, dans Infestation c'est possible. Il est difficile de faire mieux au niveau du réalisme.

Infestation
Infestation

Réalisation

Le graphisme d'Eye Of Horus est plaisant, mais les décors auraient gagné à être plus soignés. En effet, les salles se ressemblent toutes, et le jeu devient vite monotone. La bande sonore n'est pas particulièrement brillante non plus si bien que, en dépit d'indéniables qualités, ce jeu ne dégage pas une atmosphère très prenante.

Total Eclipse exploite beaucoup mieux ce sujet en or qu'est l'exploration d'une pyramide. Il faut dire que les auteurs de ce programme n'en sont pas à leur coup d'essai, car ils avaient déjà réalisé l'excellent Driller, qui fut le premier jeu d'exploration à tirer parti des capacités des machines 16 bits.

Les programmes d'Electronic Arts sont connus pour la qualité de leur réalisation et Project Firestart ne dément pas cette réputation. Ce jeu utilise au maximum les possibilités du C64 et il n'occupe pas moins de quatre faces de disquettes, ce qui n'est pas courant. La fenêtre graphique est un peu petite, mais les graphismes sont d'une grande finesse. L'animation est irréprochable, le défilement fluide et la bande sonore envoûtante. On cherchera en vain le moindre défaut, car ce programme figure parmi les meilleures réalisations que l'on ait vues sur cette machine. Mais l'élément le plus séduisant de Project Firestart est indiscutablement la mise en scène cinématographique de l'action, qui en fait un programme unique en son genre.

Psygnosis n'a pas non plus l'habitude de bâcler ses réalisations et Infestation est un programme magnifique. L'animation en 3D surfaces pleines est dans le même registre que celle de Total Eclipse et il est difficile de départager les deux programmes à ce niveau. Toutefois, on peut accorder une certaine supériorité à Infestation pour la richesse des couleurs et la variété des décors. En revanche, on regrettera l'impossibilité de regarder vers le haut ou le bas, comme dans l'autre jeu. La bande sonore est aussi sobre qu'efficace et c'est la seule qui puisse rivaliser avec celle de Project Firestart. Le bruit de votre respiration, lorsque vous portez le casque, est une petite merveille qui, à elle seule, apporte une ambiance extraordinaire à cette exploration.

En conclusion...

Les deux meilleurs jeux d'exploration sont Infestation et Total Eclipse et il n'est pas évident de les départager. Il est indéniable que l'animation en 3D surfaces pleines est la technique qui offre la plus grande liberté dans ce type de programme et que le réalisme y gagne beaucoup. Seuls les spécialistes du genre pourront venir à bout de ces deux programmes, en raison de la complexité de certaines énigmes et de la taille du terrain à explorer.

Finalement votre choix se fera en fonction de ce qui vous attire le plus, entre une pyramide du passé et une station spatiale du futur. Les fans du genre seront séduits par la richesse de ces deux jeux, qui figurent parmi les plus grandes réussites du genre. Seul Mercenary, le grand précurseur, offre une richesse du jeu équivalente, mais il faut bien reconnaître qu'il a pris un certain coup de vieux au niveau de la réalisation.

Quant aux néophytes, ils préféreront sans doute Project Firestart, un programme passionnant, tout en étant bien moins complexe, et où l'action joue un rôle plus important. Il offre un parfait compromis entre les jeux d'exploration et ceux d'arcade/aventure. La lanterne rouge de ce challenge est indiscutablement Eye Of Horus car, bien qu'il soit assez intéressant, il ne peut sérieusement rivaliser avec ses concurrents. Il lui manque la vraisemblance et cette ambiance envoûtante des grands jeux d'exploration.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]