Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 29 avril 2017 - 19:33  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité : Le point sur les jeux Amiga en 2001
(Article écrit par David Brunet - janvier 2002)


Le bilan de l'année 2001

C'est un fait, les sorties de jeux commerciaux Amiga sont de moins en moins nombreuses depuis 1994. On arrive maintenant à un niveau critique, seulement une poignée de programmes arrive sur nos écrans. Quatre jeux ont, malgré tout, fait du bruit :

Payback : ce jeu de gangster, inspiré de Grand Thief Auto, a créé la surprise. Grâce à des mises à jour fréquentes, ce "petit" jeu est devenu un grand nom sur la scène Amiga. Il avait pour cela quelques atouts indéniables comme sa relative originalité, la liberté d'action du héros, son mode multijoueurs, la présence d'un éditeur de niveau et surtout une compatibilité totale avec le matériel Amiga (AGA et carte graphique, 68k et PowerPC, rendu 3D ou non, etc.).

Earth 2140 : il est arrivé à point nommé. Napalm se faisait vieillissant et tout le monde attendait un nouveau jeu de stratégie temps réel. Ce genre de jeu étant très apprécié, Earth 2140 n'a pas eu de mal pour s'imposer rapidement. Cerise sur le gâteau, le CD Final Conflict, sorti en fin d'année et qui regroupe de nombreuses nouvelles missions pour Earth 2140, n'a fait que confirmer sa grande valeur.

Shogo : chaque année, on a droit à un bon vieux Doom-like. Difficile d'être original dans cette catégorie, mais Shogo a malgré tout convaincu : style manga, bon scénario, quelques innovations intéressantes, et bien sûr une réalisation top niveau, qui a poussé les limites de l'Amiga au maximum. Shogo est aussi très amusant en réseau.

Descent Freespace : hormis le sympathique Frontier Elite, l'Amiga n'avait pas beaucoup de simulation spatiale. Freespace, qui dispose de tous les ingrédients d'un bon jeu, a remis les pendules à l'heure : bon compromis entre simulation et combats spatiaux, nombreuses missions, voix numérisées totalement en français et jeu en réseau.

D'autres jeux commerciaux sont sortis en 2001, mais ils ont connu moins de réussite : Puzzle Bobs, un clone de Puzzle Bobble, a intégré de bonnes idées à ce concept mais cela reste un peu juste pour un jeu soi-disant commercial. Idem pour Land of Genesis qui n'a pas réussi à faire mieux que Turrican 2 sorti il y a 10 ans. On peut aussi saluer la prestation d'Aqua, qui avait la prétention d'être un clone de Myst, mais qui s'est révélé moins bon que l'original sur tous les points.

Payback Earth 2140 Shogo
Payback, Earth 2140 et Shogo

Et le domaine public ?

N'oublions pas le domaine public qui, comme chaque année, nous a offert quelques perles. Dynamite est sans doute celui qui a le plus fait parlé de lui. Dans un genre BomberMan archi connu, Dynamite s'est quand même démarqué grâce à quelques innovations mais surtout grâce à une excellente assitance pour le jeu par Internet : il est d'ailleurs devenu une référence pour les jeux en réseau de ce type.

Dans le même esprit, on peut mentionner FreeCiv, qui reprend les bonnes idées d'un Civilization, mais à la sauce réseau multijoueurs. Cette année a vu également apparaître la première version jouable de BabeAnoid, le casse brique développé par Richard Fhager depuis six ans. Il regroupe énormément d'éléments sympathiques pour ce genre de jeu. Il n'est pas encore terminé mais on peut espérer qu'il soit aussi génial que Deconstruction.

Alors que Worms Armageddon se fait attendre, certains ont eu le bon réflexe de créer eux-mêmes la suite du célèbre jeu d'Andy Davidson ; ici il s'agit de Toadies qui, malgré quelques imperfections (notamment l'absence de joueurs dirigés par l'ordinateur), a réussi son pari en scotchant de nombreux amigaïstes devant leur écran. Enfin, ne passons pas à côté de Lego Blast, un jeu à la BomberMan (encore un) programmé par deux développeurs français. Sa qualité lui vaut de surpasser largement Dynablaster, et de rivaliser avec Blitz Bombers, tant sa jouabilité est élevée.

Babeanoid Toadies Dynamite
Babeanoid, Toadies et Dynamite

Une année meilleure pour 2002 ?

Par rapport à 2001, le nombre de projets n'a pas trop augmenté mais ils sont, dans l'ensemble, plus intéressants.

Après une année vide, Clickboom reviendra sans doute sur le devant de la scène avec quelques titres majeurs : d'abord N2 Euroburn, un RTS moderne et bourré de surprises, qui fera la joie des amateurs du genre. Clickboom a aussi annoncé le développement d'un nouveau jeu qui, d'après Sofia Tsiotsikas, sera "excellent" (mais tous les programmes de Clickboom sont excellents :-). Ce jeu ne sera pas un portage mais bel et bien un projet 100% nouveau. Le seul problème là-dedans, c'est que le respect des dates n'a jamais été un point fort chez cette société canadienne, on se souvient encore de Z dont la licence a été achetée en 1998 mais dont le développement se traîne comme un escargot...

Digital Images est une autre société qui n'a pas fait grand-chose ces derniers temps, mais qui semble s'être réveillée (leur site a enfin été mis à jour). Le développement de Deadlock continue et on peut s'attendre à un petit bijou : une simulation spatiale plus complète que celle de Descent Freespace, des graphismes plus soignés, plusieurs modes de jeu, etc.

Malgré des titres uniquement freeware, Frey United Software reste une sympathique équipe toujours motivée pour nous créer des jeux de football. Après PSV Eindhoven Manager, l'équipe polonaise s'est concentrée sur deux projets : European Round-Up, une simulation de football orientée management (une version française est prévue) et Football-O-Rama, qui se jouera en temps réel sur Internet ! La version bêta présentée en janvier dernier a été plutôt encourageante : il manque seulement quelques options et un meilleur polissage des graphismes. A l'avenir, Football-O-Rama devrait être une véritable référence dans ce style de jeu.

Hyperion demeure une valeur sûre. Cette année encore, quelques gros jeux débarqueront normalement sur vos écrans : Sin, un jeu de tir à la troisième personne, bien violent, qui a été terminé l'été dernier (souviens-toi :)) mais dont les performances sur BlizzardPPC étaient tellement catastrophiques que Hyperion avait décidé d'attendre de nouvelles machines plus puissantes (AmigaOne, Pegasos, SharkPPC...) pour commercialiser le jeu. L'équipe de développement est actuellement concentré sur le travail pour AmigaOS 4.0, ce qui retarde évidemment les projets ludiques. Steffen Haeuser, à qui l'on doit Descent Freespace, a quasiment fini le portage de Quake 2. Oui, ce jeu mythique arrivera sur Amiga, mais ne comptez pas le faire tourner avec des petits 68k ou des cartes graphiques non-3D. D'autres titres sont en cours de développement et nous réservent de belles parties endiablées pour 2002 : Alien Nations, peut-être Worms Armageddon...

Quatre jeux sont en préparation chez Pagan Games, mais rien n'est moins sûr quant à leur date de sortie. Dafel Bloodline est en bonne voie pour sortir cette année (à la rentrée ?), mais les autres projets restent encore loin de la finalisation : Magick, Scavengers et Quingle. A noter qu'aucune version MorphOS de leurs titres n'est prévue. Ils semblent, en revanche, être intéressés par AmigaDE.

Du côté de Titan Computer, Michael Garlich confirme qu'Alien Nations et Majesty sont bien en développement. Ces deux jeux surpasseront aisément The Settlers et Foundation mais nécessiteront une configuration top niveau (surtout pour la taille de la mémoire : 128 Mo minimum !).

Le travail d'Epic commence à porter ses fruits. Ils ont acheté des licences de gros jeux mais soutiennent aussi les développeurs indépendants. Leur catalogue ne fait que grossir : Earth 2150, un impressionnant RTS en 3D, arrivera pour Mac et MorphOS (les paquetages de missions supplémentaires sont également prévus), Feeble Files, un jeu d'aventure déjanté, est désormais disponible, sans oublier Birdie Shoot, un jeu de tir humoristique, une version PowerPC de Simon The Sorcerer 2, des mises à jour pour Foundation, etc.

D'autres jeux pourraient venir enrichir la ludothèque Amiga de 2002, notamment Wild Racing, une course de bolides développée par les démomakers de Push Entertainment, ou Kabuchi Dash Zero, un jeu de réflexion conçu par l'équipe de Digital Visionaries. Par ailleurs, Sland Media qui bâtissait les fondations d'un nouveau jeu (Husaria) a stoppé le développement de celui-ci par manque de temps et de motivation. Même chose pour Digital Dreams qui abandonne ses projets Amiga actuels : Wasted Dreams 2 et Diablo's Land (ils se concentrent sur le marché PC, mais il n'est pas impossible de retrouver leurs futures titres sur Amiga).

Conclusion

Voilà donc un rapide (et non exhaustif) aperçu de l'année 2002 concernant le domaine ludique. On espère tous que les jeux sus-cités seront réellement commercialisés et non pas "annoncés" sans lendemain comme ce fut souvent le cas par le passé.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]