Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 24 juin 2017 - 17:48  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Comparatif : Les jeux de rôle Amiga de 1986-1988
(Article écrit par divers auteurs et extrait d'A-News (Amiga News) - juin 1988)


Ce banc d'essai de différents jeux de rôle a été réalisé par des lecteurs de notre revue regroupé sous le nom de "Luc et les pignoufs bordelais réunis". Merci donc à eux pour ce long article et vous aussi, n'hésitez pas à nous faire parvenir les vôtres à l'adresse de Gourou Production.

Faery Tale Adventure

Ce très bon jeu de rôle, déjà mentionné dans A-News n°1, exploite bien l'Amiga et toutes ces possibilités (disponible uniquement sur cette machine). Son originalité provient du paysage dans lequel évolue les personnages, par une animation proche du dessin animé. Le pays de Holm est vu de haut et de 3/4, ce qui donne un très bel effet de perspective. De plus, le pays de Holm est une île gigantesque qui comprend plaines, forêt, rivières, montagnes, marais, désert, neige, champs, villes, châteaux, grottes, cabanes, abbayes et magasins. Il est à noter que la qualité et la diversité des musiques ne rend pas ce jeu obsédant. De même, les bruitages sont proches de la réalité.

Faery Tale Adventure

Contrairement à la plupart des autres jeux de rôle, vous dirigez à l'aide de la manette votre héros durant les nombreux combats qui se déroulent dans le paysage. Le jeu de magie se fait par des objets qu'il faut renouveler après utilisation. La réalité de la vie est relativement bien rendue : le joueur doit dormir, manger et son efficacité diminue avec la fatigue, de plus, on note une alternance du jour et de la nuit qui apparaissent progressivement. Vous pouvez dialoguer avec différents personnages susceptibles de vous aider. Si les rencontres sont nombreuses, elles sont assez peu variées.

Au vu de son étendue et de la richesse de son scénario ce jeu de Micro Illusion a une très bonne durée de vie. L'originalité est souvent présente (cygne et tortue seront vos montures). La fin est remarquable et le nécromancien est difficile à trouver puis à abattre.

Phantasie I

Cet ancien jeu de rôle créé par SSI, nouvellement adapté sur Amiga n'a malheureusement pas bénéficié d'améliorations vis-à-vis des 8 bits. Cependant, ce jeu présente certains intérêts. Son scénario classique et sobre permet de longues heures de quêtes durant lesquelles la visite délicate mais obligatoire des donjons vous procurera beaucoup de sensations... (une très grande variété de monstres vous y attend souvent cachée derrière des passages secrets).

Phantasie

De plus, à l'instar "Du Seigneur Des Anneaux" vous êtes poursuivis par neuf chevaliers noirs ("neuf anneaux pour les hommes morts..."). Malheureusement, la musique n'existe que dans la présentation, le graphisme et l'animation sont très décevants pour l'Amiga. Les bruitages ainsi que les commandes sont lamentablement archaïques. Mais n'oubliez pas que Nikademus sera toujours derrière vous...

Phantasie III

Ce troisième volet de la série des "Phantasie" est bien mieux réalisé que le premier, malheureusement le genre n'est pas renouvelé. Dans les quatre mondes rencontrés (dont vous aurez vite fait le tour...) se succèdent des donjons renfermant de nombreux monstres bien dessinés. Persévérer jusqu'à atteindre le "Neitherworld" ou lors d'un superbe combat final il ne faudra pas vous tromper d'adversaire...

Phantasie 3

Ultima III

Pour ceux qui connaissent déjà ce jeu sur le C64, pas de surprise, c'est exactement le même, rien de changé. Ce qui faisait un bon Jeu sur le C64 ne fait qu'un jeu passable sur Amiga, aucun effort de graphisme ou de bruitage, tout au clavier. A éviter si c'est votre premier jeu sur Amiga. Si vous ne connaissez pas la série des "Ultima", ce sont des jeux de rôle, un monde bouclant sur lui-même, des personnages formant une équipe qui doit tuer le méchant qui règne sur l'univers avec l'aide d'une armée de monstres.

Ultima 3

Création de personnages, équipement, nourriture, magie, combats, exploration du monde, gain d'expérience comme dans tous les jeux de rôle. La vision du terrain se fait vue d'avion, et lorsque l'on pénètre sur une case ville, la dimension change pour avoir plusieurs écrans de rues et de bâtiments divers. Même chose pour les combats mais sur un seul écran, il s'agit de prendre la position la plus favorable sur le terrain pour vaincre l'ennemi avec un minimum de pertes.

Le monde à parcourir est immense, parsemé de villes et de souterrains à plusieurs niveaux qu'il vous faudra explorer pour obtenir des objets, de l'argent et de l'expérience. Vous devrez résoudre des énigmes pour approcher le méchant, le vaincre et libérer le monde de sa présence maléfique. Un bon jeu sur C64 qui m'a fait passer de longues heures de recherches et de plaisir mais dont le passage sur l'Amiga me déçoit beaucoup. J'attendais plus, de beaux graphismes, une gestion à la souris avec des menus, au lieu de cela une pâle adaptation bâclée.

Moebius

Jeu d'aventure/action se déroulant dans un monde oriental imaginaire proche de la Chine ou du Japon où vous devrez apprendre le karaté, le maniement du katana et la concentration de l'esprit pour avoir une chance de survivre dans ce monde sous l'emprise du diable depuis que l'Orb of Celestial Harmony a été volée. Vous, disciple de Moebius, vous avez choisi de retrouver l'Orb et de libérer le peuple esclave du démon. Votre recherche se fera sur quatre îles vouées à un élément (terre, eau, air et feu) que vous verrez de dessus. Pas de donjons ou de souterrains à explorer, mais à chaque élément correspond deux temples à libérer et deux prêtres à délivrer et à replacer dans leur temple.

Ceci fait, direction la porte astrale qui vous permettra de passer à l'élément suivant, pour enfin récupérer l'Orb et redonner la paix au pays où vous pourrez couler des jours heureux admiré de tous. On a un peu de mal à s'habituer au dessin du terrain un peu fouillis, qui occupe la majorité de l'écran. Il se compose de terrain libre ; de montagnes infranchissables sans l'aide de la magie ; d'arbres que vous pouvez abattre à l'aide du katana ainsi que les bambous et l'herbe haute ; de marais et de sources ; de rochers ; et de plusieurs bâtiments.

Moebius

La population vous viendra en aide si vous ne l'effrayez pas en dégainant votre épée qu'il faudra aiguiser pour la garder tranchante. Votre aventure se déroule de jour comme de nuit (visibilité réduite, mais il y a des torches et aussi un petit vent pour les éteindre). Parfois un tremblement de terre dépose de gros rochers çà et là, que vous ne pourrez casser qu'à l'aide d'un marteau. De temps à autre une pluie rafraîchissante fera pousser les bambous et les herbes qui vous empêcheront de passer. Il vous faudra aussi boire et manger pendant la nuit, récolter des objets magiques sans lesquels vous ne pourrez utiliser la magie (à apprendre en se concentrant sur une boule de pur esprit qui ne demande qu'à sortir de son cadre).

Vous devrez aussi retenir les formules magiques données par les prêtres en remerciement de leur libération. Vous devrez aussi combattre réellement à l'aide de la souris, à mains nues ou au katana, les gardes du palais et les ninjas assassins sans parler des seigneurs du mal et des monks qui ont pris possession des temples et qui sont armés de redoutables bâtons. Un jeu curieux et déroutant au premier abord. Un regret, l'action est toujours la même : libérer les temples, délivrer les prêtres, combattre des ennemis toujours plus nombreux et plus forts ou incroyablement faibles. De bonnes idées : la pluie qui fait pousser la végétation, l'adversaire qui vous vole et que vous pouvez poursuivre pour reprendre votre bien, l'apprentissage des combats ou de la magie. A essayer, ce jeu peut plaire ou dégoûter à jamais pour ne plus jouer qu'à de l'arcade.

The Bard's Tale

Jeu de rôle très classique sur micro, tout se passe à l'intérieur de la ville de Skara Brae qui est sous l'influence maléfique de Mangar. Six personnages à votre disposition sur la disquette, ou que vous pouvez créer, partent à la découverte de la ville et des nombreux souterrains ou tours, afin de délivrer Skara Brae de Mangar et du sort de glace qui empêche de sortir de la ville.

Les personnages que vous avez en charge doivent survivre et résoudre de nombreux problèmes avant de parvenir au but final de la quête (des heures et des heures de joies et de rages dont vous ne vous lasserez pas). Pour réussir, il vous faudra bien choisir la race des membres de votre équipe, faire attention à leurs aptitudes pour le choix du métier, les équiper des meilleures armures et des armes les plus meurtrières, plus quelques objets spéciaux souvent plus utiles que les armes.

Bard's Tale

Pour ma part l'équipe idéale se compose de deux guerriers, un voleur, un barde et de deux magiciens. Chaque fois que vous sortirez vainqueur d'un combat vous gagnerez des points d'expérience, de l'argent et quelques objets de toute nature pris sur les monstres tués. A vous de gérer correctement tout cela pour être le plus efficace possible, tout en ayant un peu d'argent en poche afin de pouvoir soigner, et même ressusciter les personnages.

Tout le jeu se fait à la souris, en haut à gauche de l'écran : une fenêtre où défile le paysage en 3D qui fait face à l'équipe, en haut à droite les informations diverses. Tout le bas de l'écran est réservé à vos personnages (nom, armure, points de vie, points de magie et classe). Un jeu de menu vous permet d'avoir accès à une foule d'options. Vous pouvez par exemple examiner un personnage, l'équiper avec les objets qu'il transporte, lancer des sorts, faire chanter le barde si vous lui avez fait boire de la bière... hips... vous situer dans l'espace et dans le temps, changer l'ordre de marche, utiliser un objet ou régler la vitesse de défilement du texte. Bien entendu vous disposez d'une touche pause et vous pouvez sauver la partie.

En conclusion, un très bon jeu de rôle proche des jeux sur table, peu de bruitages, des énigmes complexes. Le jeu repose surtout sur l'utilisation de la magie, une soixantaine de sorts sont à votre disposition selon votre grade de magicien. Beaucoup de combats ou chaque personnage peut faire une action différente selon l'adversaire, il existe même une option pour attaquer l'un de ses compagnons si vous jouez à plusieurs et que vous en veniez aux mains par micro interposé.

Ne commencez surtout pas la quête du barde sous peine de voir votre vie changée pour les mois à venir. Une seule idée : tuer Mangar pour quitter cette ville de Skara Brae sain et sauf. Vous ne pourrez plus faire autre chose que chercher et avancer toujours plus dans votre quête, vous ne penserez plus à rien d'autre. Vous voilà prévenu - je tenais à vous mettre en garde, et attention il y a des gobelins partout... regardez sous les lits.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]