Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 21 août 2017 - 23:43  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Comparatif : Les jeux de combat de 1989-1990
(Article écrit par Olivier Hautefeuille et extrait de Tilt - janvier 1991)


Alors qu'elles avaient connu un essor très important en 1988, les simulations de combats et d'arts martiaux se faisaient plus rare en 1989. Quelques titres fameux ont cependant vu le jour, plongeant les fanas de karaté ou de nunchaku dans la perplexité. Tilt oppose pour ce comparatif les quatre titres phares du combat en 1989/1990. Le doyen de ceux-ci, Budokan, fait face aux tout récents Panza Kick Boxing et 4D Sports Boxing. Enfin, Oriental Games relève aussi le défi, avec moins d'atouts pourtant que ses confrères.

Du beat-them-all à la simulation

Si l'on compare les logiciels de combat de cette année à ce qui se faisait il y a deux ans, on s'aperçoit que c'est maintenant le réalisme qui intéresse les programmeurs. Les titres anciens, comme Exploding Fist ou International Karate, sont relégués au rang des simples beat-them-all... Avec Panza Kick Boxing ou 4D Sports Boxing par exemple, c'est désormais la simulation qui l'emporte. De ce fait, les logiciels testés sont souvent plus difficiles à prendre en main que leurs prédécesseurs.

Comme pour les jeux de tennis ou de football, l'amateur devra en conséquence étudier à fond les possibilités de son logiciel avant d'en goûter toutes les finesses. Cette évolution, positive à mon sens, risque pourtant de décevoir les amateurs d'action. Autre évolution notable, celle des machines sur lesquelles tournent ces programmes. C'est encore le PC qui ravit en effet la palme du plus grand choix, tous les logiciels sont disponibles sur cette machine, et les adaptations sont idéales, pour peu que l'on possède une configuration puissante.

Dernière remarque enfin, les consoles ne se frottent encore pas ou peu à la simulation de combat ou d'arts martiaux. Seul Budokan est disponible sur Mega Drive, et Panza Kick Boxing est annoncé sur Amstrad GX 4000. Les autres programmes de combat disponibles, comme Bullfight par exemple, ne sont que des beat-them-all, parfois intéressants, mais pas réalistes pour un sou.

Mise en scène des combats

On distingue deux types de mises en scène. L'une traditionnelle, celle de Panza, Oriental Games ou Budokan, l'autre ambitieuse mais pas toujours payante, celle de 4D Sports Boxing.

4D Sports Boxing est le titre le plus novateur. La représentation de ce match de boxe rappelle celle du fameux International 3D Tennis : le joueur va en effet modifier sa vision du ring selon de très complexes options. Soit qu'il suive le match à travers le regard de l'un ou de l'autre des boxeurs, soit qu'il positionne la caméra sous un angle plus éloigné, de face, de trois-quarts, etc. Cette gestion un peu compliquée n'apporte pas toujours un meilleur réalisme à l'action. Il est en effet difficile de juger de la portée des coups lorsque l'un des combattants vous tourne le dos... 4D Sports Boxing propose enfin quelques scènes 3D, pour le choix de vos boxeurs par exemple. Quant aux décors qui entourent le ring, ils sont superbes en VGA, mais décevants sur des configurations moins puissantes.

4D Sports Boxing
4D Sports Boxing

Panza Kick Boxing utilise une classique vision de profil, pour un ring de taille relativement réduite. Aucune difficulté en ce qui concerne l'appréciation des actions, la portée des coups. Panza développe, en plus, des mises en scène extérieures au match. La phase d'entraînement (corde à sauter, haltères et préparation machine) apporte un petit "plus" à l'ambiance de votre nouvelle carrière de puncheur. La présentation de la salle est alléchante. L'arbitre, la superbe demoiselle qui lance chaque round et l'entraîneur nonchalamment assis, cigare au bec, voici un tableau statique mais sympa !

Oriental Games est quant à lui le plus classique du lot. Sa mise en scène "de profil" présente quelques défauts, comme le chevauchement fréquent des deux champions, ce qui nuit au réalisme du match et à la visibilité des attaques et des parades. Lorsque les joueurs se croisent, il vous faudra de plus faire demi-tour, manoeuvre automatique sur Panza. Quant aux décors extérieurs, ils sont d'une navrante monotonie.

Budokan offre de somptueuses mises en scène. Certes, il n'est pas original puisqu'on retrouve la vue de profil, mais la gestion de son terrain de jeu et la précision graphique de toutes les actions facilitent toujours l'appréciation des coups portés. La mise en scène de cette partie est aussi relativement riche et variée. Pour choisir une discipline, par exemple, on déplace un petit personnage dans les différentes salles d'un temple. C'est surtout la variété des salles qui motivera le joueur de la simple pièce d'entraînement au temple qui abrite les compétitions. Les décors de Budokan, depuis les tentures orientales jusqu'aux vêtements des champions, sont en VGA et remportent la première place dans ce comparatif.

Animation et réalisme du mouvement

Grands gagnants de cette catégorie, Budokan et Panza se partagent la tête du peloton. Un peu en retrait, 4D Sports Boxing reste très intéressant mais moins ludique, moins arcade. Oriental Games souffre, enfin, de gros handicaps.

Panza Kick Boxing, développé à base de captures vidéo, offre des mouvements d'un réalisme fou. Qu'il frappe des poings ou des pieds, ou encore qu'il encaisse quelques mauvais coups, le sportif présente une justesse d'expression encore inégalée. Même si les personnages sont un peu petits et que le décor autour du ring occupe une grande place à l'écran, l'amateur sera séduit par les chutes ou les contorsions de son champion qui se cabre à chaque impact, se détend pour un "kick marteau". L'animation de Panza est rapide sur toutes les versions disponibles. Sur PC, il vous faudra bien sûr une configuration puissante pour conserver cette souplesse.

Panza Kick Boxing
Panza Kick Boxing

Budokan propose un dessin encore plus juste des combattants. Si l'on ne retrouve pas le réalisme de Panza dans cette simulation, la très grande netteté des graphismes et la fluidité des animations suffisent largement à combler les manettes les plus délicates.

Oriental Games ne profite en aucun cas de ces atouts. Son jeu est trop brusque à mon goût et les animations, bien que rapides, perdent en réalisme. Les mouvements longs (comme les coups de pied retournés par exemple) sont moins détaillés que ceux de ses confrères.

4D Sports Boxing offre enfin un jeu spécial et là encore, original. Le décor est entièrement animé sous vos yeux dans une 3D très réaliste, les animations y sont plus lentes comme si l'on jouait au ralenti. Les puristes du mouvement "juste" apprécieront sans doute... Mais pour ceux qui aiment que cela bouge, ce n'est pas vraiment le pied !

Variété des coups et gestion du jeu

4D Sports Boxing n'entre pas vraiment en compétition avec ses confrères en ce domaine. En effet, il s'agit d'une simulation de boxe anglaise, et seuls les coups de poing sont au programme. La gestion de votre champion est en revanche très facile (peu d'actions à contrôler) et l'on pourra choisir, sur compatible PC, entre le clavier et la manette.

Panza Kick Boxing est le plus complet des logiciels. Il compte 55 coups différents, auxquels s'ajoutent trois déplacements et une position de garde... C'est la première fois que l'on trouve, sur micro, une telle diversité d'actions ! Mais plutôt que de proposer un maniement de la manette trop complexe pour toutes ces possibilités d'attaque au pied ou au poing, les concepteurs de Panza Kick Boxing vous permettent de choisir treize actions seulement, et de les attribuer comme bon vous semble aux diverses positions de la manette. Panza demande donc au joueur une prise en main longue et rigoureuse, s'il veut un jour remporter le titre mondial.

Budokan offre une richesse de coups très impressionnante. On compte ici environ trente attaques ou parades pour chacune des disciplines proposées, nunchaku, bo, kendo ou karaté. En revanche, pour chaque épreuve, le maniement de toutes ses actions est disponible sans restriction aucune, ce qui oblige à une incroyable gymnastique. Exemple, le joueur devra tirer la manette en bas, presser la gâchette et ramener le manche dans le coin supérieur droit pour s'accroupir et lancer un coup de pied relevé... Du délire, tant que l'on ne maîtrise pas parfaitement la manette !

Oriental Games ne peut en aucun cas rivaliser avec ses deux confrères de ring. On se contente ici de seize actions distinctes, qu'il sera cependant possible d'enchaîner dans des macros préprogrammées. Ce dernier point est très intéressant et relève un peu l'intérêt de cette partie : le joueur va, avant le match, choisir divers coups de poing ou de pied qu'il déclenchera ensuite par une simple position du manche. Intéressant, même si cela ne suffit pas pour contrer l'efficacité de Budokan ou de Panza.

Oriental Games
Oriental Games

Stratégie des matchs et suivi des champions

C'est désormais l'un des atouts les plus importants dans ce type de simulation. Là où il suffisait autrefois de grignoter au plus vite la barre symbolisant l'énergie de l'adversaire, les deux titres forts de ce comparatif, Budokan et Panza, font preuve de bien plus de réalisme. Pour 4D Sports Boxing et Oriental Games, c'est encore l'âge des cavernes.

Oriental Games et 4D Sports Boxing usent encore de "l'épuisement énergétique" des tous premiers logiciels d'arts martiaux. Rien à rajouter dans ce domaine, si ce n'est qu'il est difficile de se contenter aujourd'hui de si simples données alors qu'on peut trouver mieux ailleurs.

Panza offre, pour sa part, un excellent suivi des possibilités physiques de vos sportifs. A l'image de Tennis Cup dans un autre domaine, cette simulation est la seule à vous proposer en effet un dosage de votre puissance de combat selon trois critères : force, résistance et réflexes.

Pour chaque champion en jeu, vous aurez ainsi la possibilité de choisir en pourcentage la puissance de ces trois données, et surtout de suivre leur évolution au cours des phases d'entraînement ou des combats, sauvegarde à l'appui. Cela permet au joueur de bien doser la difficulté du programme. Là où Oriental Games vous propose, par exemple, trois niveaux de difficulté, Panza Kick Boxing vous interdit d'affronter un champion mondial tant que vos possibilités physiques ne sont pas équivalentes aux siennes. C'est logique et cela conforte l'intérêt du jeu à long terme, obligeant le sportif à travailler son style en profondeur. Autre atout, on ressent réellement le poids de ces choix sur le ring. Peu résistant, un boxeur s'épuisera assez vite à porter trop de coups et seuls des réflexes "top niveau" vous permettront d'agir rapidement, de voir votre champion répondre au moindre mouvement de la manette. La stratégie de Panza Kick Boxing enterre celle de tous ses concurrents.

Budokan offre seulement la possibilité de combattre des adversaires de plus en plus féroces. Mais c'est surtout la richesse des disciplines proposées et leur "mélange", qui font la valeur du programme. Ainsi, les amateurs de nunchaku pourront découvrir une nouvelle discipline en s'essayant au combat au bâton. Par la suite, il sera, de même, intéressant de provoquer, à main nue, un adversaire armé d'un nunchaku.

Budokan
Budokan

Les options "jokers" de la simulation

4D Sports Boxing ouvre le plus largement l'éventail des menus mais, souvent, dans des domaines qui influent peu sur l'intérêt des combats. Ainsi, vous pourrez dans cette simulation modeler comme bon vous semble la vision du match. L'option magnétoscope est également intéressante. Sous tous les angles, il est possible d'étudier en détail un match complet, que l'on fait défiler à l'écran à l'aide des touches fléchées qui s'inscrivent en bas de la fenêtre de jeu. Ces options sont donc très bien traitées, très complexes. Mais elles n'apportent en définitive rien de plus à l'intérêt du match proprement dit. Plus intéressante est la création de vos boxeurs. Cette conception de vos personnages offre, en plus, une vue 3D animée des champions.

Oriental Games est encore plus limité. Aucune option spéciale pour les amateurs de configuration poussée. Impossible de modifier les composantes d'un joueur, de changer l'angle de vue. Tout reste très classique (choix de niveau), avec tout de même l'atout de la mise en place de "macro".

Budokan s'en tient lui aussi à la sélection d'une discipline, au choix entre phase d'entraînement et match. Aucune option particulière du programme ne vient, en plus, conforter le réalisme des combats.

Panza Kick Boxing est donc le seul programme de ce comparatif à offrir des menus très précis. Outre le nombre de rounds (disponible aussi sur 4D Sports Boxing), le joueur sélectionnera les phases d'entraînement, optera pour une sauvegarde plus ou moins fréquente des capacités de son joueur. Enfin, il pourra surtout modifier sans cesse le choix de coups disponibles, ce qui lui permettra de trouver son véritable style.

Quelle simulation et sur quelle machine ?

Ma préférence va très nettement à Panza Kick Boxing, pour le réalisme de ses animations, et surtout pour le suivi de ses champions et la gestion de leurs capacités. C'est un excellent programme, disponible de plus sur tous les formats. Attention cependant, le choix des coups n'est pas au menu de toutes les configurations. Ainsi, sur Atari ST et Amiga, seules les machines de plus de 512 ko se paieront le luxe des 55 actions ! Sur CPC, le jeu reste très souple, même si l'on ne profite pas là encore du même nombre de coups et de leur sélection décrite plus avant. Sur PC enfin, il faudra dépasser les 640 ko de mémoire pour profiter de tous les atouts du jeu.

Budokan talonne Panza. Certes, la gestion de la manette est très délicate mais dès qu'on la maîtrise, quelle richesse, et quelle beauté ! Disponible sur ST, Amiga, PC et désormais sur console Mega Drive, Budokan est excellent sur toutes les machines.

4D Sports Boxing n'est actuellement disponible que sur PC, où il offre un jeu très original mais vraiment moins ludique que Budokan ou Panza. Simulation pure, et de ce fait moins "arcade" que ses confrères, ce logiciel profite en revanche de tous les atouts des PC haut de gamme. Carte son Ad Lib, graphismes VGA et grosses mémoires feront craquer les adeptes du "mouvement vrai" et de la 3D "intellectuelle" !

Oriental Games, disponible sur ST, Amiga et CPC 6128 ne mérite pas votre attention à mon sens. Non qu'il s'agisse d'un échec. Mais à quoi bon investir dans ce logiciel alors que deux au moins des titres de ce comparatif font preuve de tant de qualités ?

Tableau récapitulatif

Panza Kick Boxing Budokan 4D Sports Boxing Oriental Games
Éditeur Loriciel Electronic Arts Broderbund MicroProse
Disponible sur... PC, ST, Amiga, CPC PC, Amiga, Mega Drive PC ST, Amiga, CPC 6128
Mise en scène ***** ***** ***** ****
Décors extérieurs **** ***** **** **
Graphisme ***** ****** *** ***
Animation ****** ***** ***** **
Nombre de coups 55 30 par discipline 4 16
Maniement des coups ***** *** ***** *****
Stratégie ***** **** *** ***
Options Suivi et sauvegarde des champions Choix des disciplines Vues multiples et "replay" -
Richesse des options ***** **** **** ***
Pour L'animation très réaliste, le suivi des sportifs, la richesse des coups Quatre discipline que l'on peut opposer, des graphismes vraiment exceptionnels en VGA La gestion 3D et le mode "replay" -
Contre Le nombre plus limité de coups sur beaucoup de versions Le maniement un peu complexe des coups Un jeu plus lent, une visibilité parfois douteuse Un jeu trop brutal, graphisme dénudé, ne tient pas la route face à ses confrères


[Retour en haut] / [Retour aux articles]