Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 18 octobre 2017 - 03:47  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Comparatif : Les jeux de combat de 1988-1989
(Article écrit par Alain Huyghues-Lacour et extrait de Tilt - juin 1989)


Ami des défis culturels, bonjour !... Ici Alain Huyghues-Lacour qui vous parle. Je suis en direct du stadium intercombat où, pour la première fois au monde, une compétition réunit karatékas, boxeurs, escrimeurs et bagarreurs ! Les châtaignes, les marrons et les horions vont pleuvoir !

Combats en tout genre

Les jeux de combat sont très populaires et tous les ordinateurs disposent d'un très grand choix en ce domaine. La vogue des jeux de combat, généralement de karaté, date de l'arrivée des ordinateurs, à l'exception de l'excellent Rocky sur la console Coleco. Le premier grand succès du genre a été The Way Of The Exploding Fist sur C64. Cet excellent programme fit sensation et ouvrit la route à de nombreux autres jeux. Quelques années après sa sortie, il demeure encore l'un des chefs-d'oeuvre incontestés du genre. Bien sûr, on a vu beaucoup mieux depuis sur le plan du graphisme ou de l'animation, mais en ce qui concerne le combat proprement dit, il est difficile de faire mieux : Exploding Fist offrait déjà seize mouvements différents ainsi qu'une grande précision des coups.

Il faut bien reconnaître que le genre a ses propres limitations, ce qui fait dire à ses détracteurs que, lorsqu'on en a vu un on les a tous vus. Mais cela n'est pas tout à fait exact. On voit arriver, ces temps-ci, des jeux qui mélangent combat et arcade. Attention, il ne s'agit pas de jeux où il suffit d'appuyer sur le bouton de la manette pour se débarrasser de ses adversaires d'un coup de poing ou d'épée. Un jeu de combat, digne de ce nom, doit offrir une certaine variété de coups et c'est un genre qui exige des réflexes, du sang-froid, de la technique, de la précision et le sens du timing. Les bons jeux de combat ne sont pas faits pour les brutes, il faut de la finesse.

Nous avons choisi quatre programmes qui portent sur des disciplines différentes : karaté, boxe, combat de rue et combat à l'arme blanche. Par ailleurs, International Karate + et Punch Out sont des jeux de sport assez classiques, tandis que Barbarian II et Double Dragon sont orientés vers l'arcade.

Scénario

Les jeux de combat n'ont souvent pas de scénario. Quand ils en ont un, ce n'est généralement qu'un vague prétexte qui n'apporte pas grand-chose au jeu. International Karate + ne s'en embarrasse pas : il s'agit d'une série de combats entre trois karatékas arbitrés par un maître. Punch Out présente un argument à la Rocky : un jeune boxeur du Bronx, soutenu par son fidèle entraîneur, se lance dans la compétition en rêvant de devenir champion du monde. Pour y parvenir, il devra triompher dans trois circuits : mineur, majeur et mondial. S'il est vaincu par l'un de ses adversaires, il devra le rencontrer à nouveau. S'il échoue à trois reprises, il ne lui restera plus qu'à prendre sa retraite.

IK+
International Katate +

Double Dragon présente un scénario, dont le moins qu'on puisse dire est qu'il ne brille pas par son originalité. La fiancée de Billy a été enlevée par un gang et il se lance à sa recherche, seul ou en compagnie de son frère jumeau. Une histoire qui sent vraiment le réchauffé. L'argument le plus séduisant est indiscutablement celui de Barbarian II. Le barbare se lance à la poursuite de Drax, son vieil ennemi qui lui a échappé à la fin du premier épisode. On retrouve avec plaisir tous les archétypes du médiéval-fantastique avec des monstres incroyables, des décors fascinants et des objets magiques. On a vraiment l'impression de vivre une des merveilleuses aventures de Conan Le Barbare.

Variété des mouvements

Punch Out n'offre que neuf mouvements dont cinq coups différents. Cela est assez peu pour un programme de combat, mais n'oublions pas qu'il s'agit de boxe et qu'il n'est donc pas question de donner des coups de pied ou de faire des cabrioles. On peut donc frapper de la droite ou de la gauche, au visage ou au corps et on dispose également d'un uppercut dévastateur. Cet éventail est largement suffisant pour livrer des combats passionnants. Peu de mouvements donc, mais d'une grande précision, et qui exigent une technique sans faille. Il n'est pas question de taper à tort et à travers. Mais nous reviendrons sur le plan du réalisme. En revanche, l'impasse a été faite sur le jeu de jambes, comme pour les autres programmes de boxe, car il semble impossible d'élaborer un système de contrôle qui permette de diriger à la fois les mouvements des bras et des jambes.

Punch Out
Punch Out

Sur les onze mouvements que l'on peut effectuer dans Barbarian II, on ne compte que trois attaques différentes à l'épée et un coup de pied. C'est bien peu, comparé à la grande panoplie de coups disponibles dans le premier Barbarian. Mais cela est suffisant, compte tenu de la variété de situations auxquelles le barbare doit faire face. D'autant plus qu'il convient de choisir soigneusement le mouvement qui s'impose à un moment précis et qu'il faut l'exécuter selon un timing rigoureux.

Double Dragon présente dix mouvements dont sept coups différents, ce qui est beaucoup pour un jeu d'arcade. Certains d'entre eux sont particulièrement spectaculaires, comme lorsque vous prenez votre adversaire par les cheveux avant de l'envoyer dans les airs, ou encore le coup de coude en arrière. On peut également assommer les ennemis qui portent des armes, pour s'en emparer et les retourner contre eux. Cette possibilité est plaisante, bien qu'elle facilite trop le combat. Mais si les coups sont variés, il faut bien reconnaître qu'ils manquent franchement de précision. Contrairement aux autres programmes de ce comparatif, il suffit de presser sans cesse le bouton de la manette pour se défaire de ses adversaires. Nul besoin de technique ou de précision, seule compte l'énergie. C'est dommage car ce jeu agréable aurait beaucoup gagné à être plus soigné sur ce plan.

Dans ce domaine, qui est fondamental, c'est International Karate + qui l'emporte largement avec seize mouvements dont une douzaine de coups différents. Il n'est pas possible de faire plus, à moins d'avoir recours au clavier. Difficile de maîtriser parfaitement un aussi grand nombre de mouvements, mais les vrais amateurs du genre s'en donneront à coeur joie. Bien sûr, on peut s'en sortir pendant quelques combats en n'utilisant qu'une demi-douzaine de mouvements. Mais quand le niveau de difficulté augmente, cela devient un lourd handicap car l'ordinateur utilise toutes les combinaisons possibles. On appréciera tout particulièrement la grande précision des mouvements. Une fois qu'on parvient à les maîtriser, on se régale vraiment.

Mais la technique n'est pas tout et il faut également beaucoup de sang-froid pour triompher de ses adversaires. En effet, tout va très vite et, comme vous affrontez deux adversaires simultanément, il ne faut surtout pas se lancer aveuglément dans la mêlée, mais plutôt choisir son moment et ne frapper qu'à coup sûr.

Les adversaires

International Karate + n'offre aucune variété à ce niveau puisque vous affrontez toujours les mêmes adversaires. Cela est compensé par une bonne progression du niveau de difficulté. Les premiers combats ne sont guère difficiles, ce qui vous permet de vous échauffer, mais ensuite vos adversaires deviennent plus agressifs et leurs coups sont à chaque fois plus précis. Par ailleurs, les tableaux de bonus, qui se déroulent entre deux combats, sont très réussis et relancent bien l'intérêt de jeu. Ce sont des épreuves variées qui exigent d'excellents réflexes.

Dans Double Dragon, vous devez affronter une grande variété d'adversaires dont des géants et même des femmes agressives qui vous attaquent à coups de fouet. Mais cette variété est assez illusoire car, quel que soit votre adversaire, vous pouvez vous en débarrasser de la même façon sans que cela vous impose le moindre changement de tactique. Lorsque vous êtes en possession d'une arme, cela devient un jeu d'enfant vous frappez, vous attendez qu'ils se relèvent, vous frappez à nouveau et ainsi dé suite. Cela est assez décevant sur le plan du combat car vous pouvez facilement terminer le jeu en ne vous servant que d'un seul coup. En revanche, cette faiblesse est compensée par le fait que vous devez fréquemment faire face à deux ou trois adversaires en même temps. Il faut absolument éviter de se laisser encercler, ce qui vous mettrait en fâcheuse posture. C'est là le seul aspect tactique de ce programme.

Double Dragon
Double Dragon

Dans Punch Out, vous devez vous qualifier face à de nombreux adversaires, avant de tenter votre chance en affrontant Mike Tyson pour le titre de champion du monde. Trois boxeurs vous attendent dans le premier circuit, quatre autres dans le second et, pour le championnat du monde, vous devrez triompher de six adversaires. Cela fait donc treize adversaires qui ont leur propre style. Ces boxeurs sont de plus en plus redoutables et il faut absolument découvrir leur faiblesse pour parvenir à les vaincre. La tactique joue un rôle déterminant dans ce programme pas question de frapper au hasard, il faut étudier soigneusement les séquences d'attaque de vos adversaires et frapper au bon endroit selon un timing très précis, pour avoir une chance de les envoyer au tapis. L'action n'est jamais répétitive et chaque nouveau match offre un véritable défi.

En ce qui concerne la diversité des adversaires, c'est Barbarian II qui l'emporte largement. Tout au long de sa quête, le barbare devra affronter pas moins de 21 monstres, tous plus beaux les uns que les autres. Les concepteurs de ce magnifique programme n'ont certes pas manqué d'imagination en créant ces monstres fabuleux. On peut se débarrasser des premiers en s'agenouillant pour frapper avec l'épée, mais, par la suite, il faut trouver la tactique qui convient à chaque créature. Là aussi, il ne saurait être question de frapper sans cesse car le timing est déterminant. Il faut impérativement tenir compte des séquences d'attaque de vos adversaires, car si vous frappez dans le vide, ils en profitent pour vous porter une série de coups et vous aurez bien du mal à reprendre le dessus.

Le monstre le plus redoutable est sans doute le tigre qui rôde dans les cavernes du second niveau. Celui-ci vous attaque de deux manières différentes, à vous d'utiliser la parade qui convient. Son attaque est tellement rapide que vous ne vous tirerez d'affaire que si vous parvenez à anticiper. La moindre erreur est fatale car, contrairement aux autres monstres, il ne se contente pas de vous blesser. S'il vous touche, il vous renverse et se met immédiatement à vous dévorer. Lorsque vous le rencontrez, il est conseillé de prendre la fuite, quitte à devoir faire un large détour, mais encore faut-il qu'il vous en laisse le temps. Les combats se succèdent sans interruption, mais cela ne devient jamais répétitif grâce, à la grande variété de vos agresseurs.

Réalisme

Double Dragon est un bon jeu d'arcade, mais il est évident que le réalisme n'a pas été le principal souci de ses concepteurs. Ce combat de rue est aussi réaliste qu'un film de Stallone, mais on se laisse quand même prendre au jeu. Il est également difficile de parler de réalisme dans le cas de Barbarian II, compte tenu des monstres que l'on y rencontre, mais l'excellente animation apporte indiscutablement une certaine crédibilité aux combats. Lorsque le barbare prend un coup, il recule d'un pas, mais, lorsqu'il est dos au mur, il devra en encaisser toute une série avant de pouvoir reprendre l'offensive. Par moments, on tombe même dans l'hyperréalisme quand le barbare décapite un adversaire ou bien quand le saurien lui mange la tête. Un régal !

Barbarian II
Barbarian II

La souplesse et la grande précision de l'animation apportent beaucoup de réalisme à International Karate +. Le contrôle du personnage est irréprochable et, dès que l'on parvient à maîtriser les différents mouvements, on s'y croirait vraiment. Et puis ce programme est fidèle à l'esprit de ce type de compétition puisque les points accordés par l'arbitre sont fonction de la difficulté des coups qui sont portés.

Mais en ce domaine, c'est Punch Out qui est le plus convaincant. En effet, dans presque tous les programmes de combat, on peut se prendre une belle série de coups sans que cela affecte votre capacité de contre-attaque. Ici, quand on est sérieusement touché, on reste vulnérable pendant un certain temps et il faut absolument esquiver les coups suivants, pour récupérer avant de pouvoir repartir à l'attaque.

Et puis, dans les autres programmes de ce comparatif, on peut frapper sans arrêt sans montrer le moindre signe de fatigue alors que, dans la réalité, il serait tout à fait impossible de tenir un tel rythme. Dans Punch Out, cela est rendu d'une manière très astucieuse : vous gagnez des coeurs ou des étoiles, chaque fois que vous touchez votre adversaire ou que vous évitez un de ses coups, et vous en perdez lorsque vous êtes touché ou quand vous frappez dans le vide. Vous ne pouvez lancer un uppercut que si vous avez une étoile, et si vous n'avez plus de coeur, vous ne pourrez plus frapper du tout pendant un certain temps. Cela est vraiment très convaincant et vous oblige à économiser vos forces et à ne frapper qu'à cette sûr. Autre détail réaliste : entre deux rounds, vous pouvez demander conseil à votre entraîneur sur la meilleure tactique à utiliser contre votre adversaire.

Options

Barbarian n'offre aucune option, mais l'aventure est suffisamment difficile pour vous garder devant votre écran pendant longtemps. Avant de commencer la partie, vous avez la possibilité de choisir entre le barbare et la princesse, mais comme ils se comportent de la même manière dans les combats, on ne peut pas considérer qu'il s'agisse vraiment d'une option.

Double Dragon n'offre qu'une seule option, mais elle est très importante puisqu'elle vous permet de jouer à deux simultanément, ce qui est l'occasion de parties passionnantes. L'esprit du jeu consiste à jouer en équipe et à s'entraider pour progresser. Mais ce qui est très bien, c'est que l'on peut frapper son partenaire. Cela donne des parties très animées, surtout lorsque l'un des joueurs est maladroit ou bien quand il ne résiste pas à la tentation de vous frapper comme par accident. En revanche, on regrettera que le niveau de difficulté soit le même pour un ou deux joueurs.

Punch Out n'offre pas non plus d'options, mais on appréciera la possibilité de reprendre une nouvelle partie. En effet, un code s'inscrit sur l'écran une fois que vous êtes sorti vainqueur d'un circuit et il suffit de le rentrer pour commencer au niveau suivant.

International Karate + offre un nombre incroyable d'options tout est possible ou presque. L'ordinateur contrôle deux combattants lorsque vous jouez seul et un seul quand vous jouez à deux. Dans ce type de programme, il est toujours mieux de jouer à deux, mais ici, le troisième combattant contrôlé par l'ordinateur introduit un élément supplémentaire très intéressant. L'option la plus appréciable est celle qui vous permet de ralentir ou d'accélérer la vitesse de jeu, ce qui est fort rare dans ce type de programme. Vous pouvez avoir recours à la vitesse lente pour vous familiariser avec les différents mouvements. Vous pouvez aussi vous amuser à livrer un combat délirant à une vitesse hallucinante. Mais vous aurez bien du mal à tenir le coup face à l'ordinateur.

A côté de ces deux options très importantes, vous disposez de nombreuses autres possibilités qui, bien qu'elles n'apportent rien au niveau de l'intérêt du combat, sont très amusantes. Par exemple, vous pouvez changer les couleurs du décor, faire passer un pacman derrière les combattants ou bien faire tomber le pantalon d'un de vos partenaires en plein combat.

Réalisation

Les versions 16 bits de Double Dragon sont honnêtes mais on pouvait espérer mieux, surtout de la part de Melbourne House qui nous avait habitués à des réalisations bien plus brillantes. Quant à la version C64, elle est très décevante. En revanche, Punch Out bénéficie d'une excellente réalisation avec de bons graphismes et une animation de qualité, l'une des meilleures sur la console Nintendo. Mais la palme revient indiscutablement à International Karate + et Barbarian II qui sont des petites merveilles. Il est très difficile de les départager car ils bénéficient tous deux d'une réalisation irréprochable, tant en ce qui concerne les versions 8 bits que celles sur 16 bits. Graphisme, animation et bande sonore sont vraiment au top niveau. On peut accorder un léger avantage à Barbarian II pour la variété des décors et des monstres, mais son rival offre l'avantage de présenter un grand nombre d'options.

International Karate + et Barbarian II sont deux grandes réussites. Le premier est classique et très technique, tandis que le second renouvelle le genre grâce à une approche arcade/aventure, tout en restant très intéressant au niveau du combat. Les amateurs du genre se doivent de posséder ces deux programmes dans leur ludothèque. Si vous avez une console Nintendo, là aussi, pas d'hésitation, Punch Out est l'un des meilleurs jeux de combats qui existent. En revanche, Double Dragon fait mauvaise figure à côté de ses concurrents. C'est un programme agréable, mais on s'en lasse vite en raison de sa trop grande facilité. Du fait de la présence d'une option continue, on le termine dès la première partie et il perd alors une bonne partie de son intérêt.

Conclusion

Les jeux de combats ont encore un bel avenir devant eux pour peu qu'il y ait un renouvellement du genre. Il existe actuellement un grand nombre de programmes de combats sur tous les formats et ils ne se distinguent pas toujours les uns des autres. Il n'y a certainement plus de place sur le marché pour un énième programme de karaté. Mais il est toujours possible d'aller dans le sens d'un plus grand réalisme comme dans Punch Out, ou bien de renouveler le genre à la manière de Barbarian II.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]