Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 23 mai 2018 - 14:57  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Renaud Schweingruber
(Entrevue réalisée par David Brunet - janvier 2018)


Renaud Schweingruber Le projet Vampire est sans doute celui qui suscite le plus d'intérêt actuellement sur Amiga Classic. Renaud Schweingruber fait partie de cette aventure et nous lui avons posé quelques questions pour en savoir plus sur lui et ce projet.

- Bonjour Renaud, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Je m'appelle Renaud Schweingruber, 35 ans, responsable des ventes dans une SSII de Suisse romande. Outre l'Amiga, j'ai différentes passions comme les voitures, l'équitation, la plongée, ma femme et faire la teuf avec des amis.

- D'où vient votre pseudonyme "Tuko" ?

Il vient du film "Le Bon, La Brute et le Truand" de Sergio Leone. Tuco est une sorte d'anti-héros en cavale, recherché de tous. Il est l'opposé de Blondin qui est propre, beau, charismatique, mystérieux, etc. Pourtant, tout en se repoussant sans cesse, il s'avère que ces deux personnages ont besoin l'un de l'autre pour avancer malgré leurs différences. C'est ce trait d'un personnage "sans virtuosité mais indispensable à une bonne histoire" qui me plaît et qui m'a fait choisir ce pseudonyme.

- Quand et comment avez-vous découvert l'Amiga ?

Je l'ai découvert grâce à un ami d'enfance, Nils, vers 1993.

C'est au travers de titres comme The Settlers, Theme Park, Syndicate, Skidmarks, Worms, Operation Stealth, Future Wars ou mon préféré, Simon Le Sorcier, que cette passion s'est ancrée en moi.

Mon premier Amiga était un A500 que j'avais par la suite dopé aux hormones (68020, MegAchip 2 Mo, ROM 3.1, boîtier M-Tech avec disque dur, etc.). Une belle machine mais pas très stable au final.

Cette machine m'a fait vivre des moments fabuleux que je pouvais partager avec mon ami d'enfance, Nils. Pour la petite histoire, nous jouions chacun de notre côté à Simon Le Sorcier sur Amiga et nous racontions le lendemain à l'école nos avancées dans le jeu. Nous avions instauré une règle comme quoi Nils devait attendre 30 minutes que je rentre à la maison avant de commencer à jouer car il avait un disque dur et que je n'en avais pas.

Après plusieurs années et un échec dans l'entreprise de mettre mon A500 en tour avec une carte fille Zorro, je l'ai remplacé par un Amiga 1200.

C'est à cette période que mon goût pour l'Amiga s'est "mis sur pause", préférant m'intéresser à des "Amiga" plus en chair et en os. Néanmoins, la passion était toujours là et quelques années plus tard, au moment où j'ai pu trouver un espace chez moi pour le remettre en route, c'est revenu comme le vélo.

- Quelles sont vos configurations Amiga actuelles et quelles sont vos activités favorites dessus ?

J'ai deux Amiga 1200, un Amiga 4000D (68060 à 66 MHz, CyberVision64, Indivision AGA, etc.), deux Amiga 500+, un Amiga 500 et cinq Amiga 600. La plupart sont dans des cartons.

Au "quotidien", j'utilise essentiellement mon Amiga 600 vampirisé ainsi qu'un Amiga 500+ avec une Vampire V500 V2+ et un Amiga 500+ du projet "ROT" avec une Vampire V4.

A côté de ces machines 68k, j'ai également une BeBox qui trône sur mon bureau. C'est aussi pour moi une machine emblématique de ma jeunesse dont je n'ai pu faire l'acquisition que dernièrement.

- Vous faites partie de l'équipe Apollo qui conçoit les cartes Vampire. Quand et dans quelles circonstances avez-vous intégré cette équipe ? Quel y est votre rôle ?

Je me suis intéressé au projet Vampire suite à l'organisation de la OufParty à Martigny organisée par Benoît "AmigaOuf" Wiblé où il m'avait fait la démonstration de la Vampire V1. J'avais déjà trouvé cela bluffant à ce moment-là.

Ayant par la suite eu connaissance du lancement de la Vampire V2, j'ai pris contact avec l'équipe pour voir si je pouvais les aider sur différents aspects. J'avais une envie énorme de suivre ce projet et je pensais pouvoir y apporter mon grain de sel.

Très compétents dans leurs domaines mais occupés à coder et à souder, ils avaient besoin de testeurs et pêchaient sur certains aspects commerciaux qui n'étaient pas leurs priorités. J'ai tenté donc d'aider l'équipe sur certains points : mettre en place un site Internet qui présente de manière moderne le produit (www.apollo-accelerators.com), offrir des outils collaboratifs pour le développement et plus globalement faire l'intermédiaire en terme de communication avec les autres acteurs du monde Amiga. J'aide aussi à accélérer certains processus d'achats et de "sourcing" de composants au travers de mes contacts dans l'IT.

- Pouvez-vous présenter les autres membres de l'équipe ?

L'équipe Apollo est en constante évolution mais il y a un noyau dur qui s'est formé à travers le temps :
  • Gunnar "BigGun" von Boehn (Allemagne), programmeur VHDL et père du 68080, orienté essentiellement sur la partie CPU/FPU/SAGA du coeur.
  • Christoph "Ceiach" Hoehne (Allemagne), programmeur VHDL et père du 68080, orienté plutôt sur les "périphériques" du coeur, à savoir HDMI, microSD, contrôleur bus, etc.
  • Igor "Majsta" Majstorovic (Bosnie-Herzégovine), le père de la conception matérielle des Vampire V1/V2.
  • Henryk "Bax" Richter (Allemagne), auteur d'EaglePlayer, apportant ses compétences en assembleur 68k à l'équipe. Il a notamment aidé à concevoir l'intégration des instructions AMMX dans le coeur et amélioré le lecteur vidéo RiVA.
  • Claude Schwarz (Allemagne), programmeur VHDL et concepteur matériel, aide l'équipe depuis peu à améliorer certains détails du coeur et de la conception matérielle.
  • Philippe "flype" Carpentier (France), développeur assembleur 68k et C, aidant l'équipe de longue date à corriger des bogues du coeur et créer des outils logiciels pour améliorer l'expérience utilisateur.
  • Grond (Allemagne), aide l'équipe sur certains aspects "légaux".
  • Simo "ShK" Koivukoski (Finlande), testeur de la première heure du projet, d'une précision chirurgicale dans ses tests.
  • Claudio "cgugl" Guglielmotti (Italie), testeur mais préfère jouer à Deluxe Galaga.
  • Grzegorz "Pisklak" Wójcik (Pologne), testeur.
  • Manuel "Crom00" Jesus (États-Unis), graphiste et testeur, ayant réalisé les différents logos Apollo Team et Vampire.
  • Stéphane "Guibrush" Pitteloud (Suisse), testeur.
  • Artur "Arczi" Jarosik (Pologne), développeur C et testeur.
  • xboxOwn (Canada), difficile à classer mais c'est sans aucun doute l'un des fans les plus enthousiastes de la Vampire.
- Savez-vous combien de cartes ont été vendues jusqu'à maintenant ?

Je n'ai pas de chiffres exacts mais on parle désormais de plusieurs milliers. Sur l'année 2017, il s'est à coup sûr vendu plus de Vampire que d'AmigaOne X5000 (elle était facile, je l'avoue).

- Si le succès se poursuit, prévoyez-vous de créer une société basée sur l'actuelle équipe Apollo ?

La configuration actuelle de l'équipe nous permet déjà de réaliser des choses que des sociétés établies dans le monde Amiga n'ont jamais réussi à faire, ce n'est donc pas pour l'équipe une volonté actuelle ni une objection. Par contre, pour des raisons fiscales et légales évidentes, une structure sera mise en place au moment venu si le besoin se fait sentir.

- Est-ce que la mise en retrait de Brian Robotham a été un problème pour l'équipe Apollo ? A présent, comment sont fabriquées les différentes cartes Vampire ?

Ce serait mentir que de nier que son départ n'a pas eu d'effets. Il était jusqu'à lors le principal producteur de Vampire 600 V2 quand Igor Majstorovic s'était lui concentré sur les Vampire 500 V2+. Son départ a mis en pause pratiquement instantanément les livraisons de nouvelles Vampire 600 V2 et ce n'est qu'aujourd'hui que nous pouvons annoncer la reprise des livraisons sur les Vampire 600 V2. Brian a oeuvré avec succès lorsqu'il faisait partie de l'équipe et une partie du succès lui revient indéniablement et nous respectons son choix d'avoir décidé de cesser cette activité. Nous sommes toujours en contact avec lui lorsque c'est nécessaire.

- La Vampire V4 autonome nécessitera sans doute une ROM Kickstart pour lancer AmigaOS. Avez-vous contacté Cloanto ou Amiga Inc. pour une licence ?

Oui, je suis en contact avec Cloanto et Hyperion pour ce point. La grosse question que nous nous posons aujourd'hui est : qu'est-ce qui nous prouve que nous traitons avec le bon interlocuteur ? Si nous choisissons de travailler avec Cloanto, qu'est-ce qui nous dit que nous ne nous trompons pas et que ce n'est pas vers Hyperion que nous devrions nous tourner ? Et si c'était l'inverse ? Une fois un choix fait, est-il possible de revenir en arrière ? Ces questions sont pour l'instant sans réponses et leurs derniers déboires juridiques de fin 2017 ne font que rallonger ce processus.

- La Vampire V4 dispose de l'USB, du RTG et de l'Ethernet. Quels logiciels et pilotes allez-vous utiliser pour gérer ces matériels ?

Pour le RTG, nous allons réutiliser le pilote SAGA réécrit entièrement par Flype et optimisé avec les instructions AMMX.

Pour l'Ethernet, la souplesse du VHDL va nous permettre de faire reconnaître le port Ethernet comme une carte Ethernet Amiga existante (par exemple l'A2065) et de profiter de ses pilotes.

L'USB servira dans un premier temps à connecter claviers et souris, directement de façon matérielle et ne nécessitera pas de pilote. Pour utiliser des fonctionnalités plus avancées de ces ports USB, il nous faudra la compétence de développeurs pour écrire un pilote spécifique.

- Doit-on s'attendre à une meilleure vitesse sur une Vampire V4 pour A500/A600 que sur une Vampire 600 V2/500 V2+ avec le même coeur Apollo ?

Le FPGA Cyclone 5 A5 employé dans la Vampire V4 est une évolution du Cyclone 3 qui n'est plus commercialisé par Intel (Altera). Il nous permettra d'utiliser un cache plus gros pour le processeur, ce qui devrait engendrer un gain entre 10% et 20% de performance selon les applications.

Le Cyclone 5 A5 va également permettre aux applications gourmandes en bande passante mémoire (RiVA par exemple) de profiter de la bande passante de la mémoire DDR3 embarquée sur la Vampire V4 (800 Mo/s contre 350 Mo/s sur la Vampire V2). La Vampire V4 sera d'ailleurs la première carte à employer de la DDR3 pour Amiga Classic.

Outre le gain de performance, c'est surtout le gain de place du modèle A5 qui est nécessaire pour le projet afin de contenir la totalité de coeur (CPU, FPU, (S)AGA, etc.). Avec ses 40 000 éléments logiques, le Cyclone 3 embarqué sur la Vampire V2 arrive déjà à ses limites. Le Cyclone 5 A5 en contient 77 000 et permettra de continuer le développement sans se limiter.

- Est-ce que la puce SAGA est maintenant 100% compatible avec l'AGA ? Sinon, quelles fonctions manquent encore à l'appel ? Quels jeux/applications posent encore problème ?

Lors de nos expérimentations avec le coeur bêta Gold 3 qui est annoncé comme compatible AGA, nous avons pu, en quelques semaines, atteindre un niveau de compatibilité que d'autres projets FPGA n'ont pas encore.

A titre d'exemple, lancer Pinball Illusions sur MiST/MiSTeR AGA se termine inévitablement en gèle total de la machine. Il tourne comme une hélice avec le Gold 3 sur Vampire.

Ce développement reprendra dès que le Gold 2.7 sera sorti et il ne fait aucun doute que la compatibilité sera complète.

- Pour être encore plus attractive, les cartes Vampire ont besoin de nouveaux logiciels. Que peut-on s'attendre de ce côté ? Un navigateur Internet, un lecteur vidéo, de nouveaux jeux ?

Artur Jarosik, membre de l'équipe, contribue à améliorer différents logiciels et porter des jeux SDL en utilisant une bibliothèque SDL optimisée AMMX codée par Henryk Richter. En recompilant simplement ses logiciels, il a pu aisément atteindre des niveaux de performance qu'il n'aurait pas pu imaginer avec un 68060. Il a notamment porté OpenTyrian, ZeldaROTH, MiniSlug, StarGus et dernièrement PocketSNES.

Il est cependant évident que l'équipe ne peut pas être au four et au moulin et nous comptons beaucoup sur l'intérêt d'autres développeurs pour faire grandir la logithèque optimisée pour la Vampire. Nous sommes prêts à aider tous les développeurs motivés pour atteindre cet objectif.

- A l'heure actuelle, l'équipe Apollo dispose-t-elle déjà d'un prototype de Vampire V4 fonctionnel ?

Oui, plusieurs membres de l'équipe en disposent déjà et je fais partie des chanceux. Elle a été présentée au salon Amiga32 et nous la faisions tourner avec Stéphane Pitteloud à l'Alchimie 12.

Nous avions comme objectif de la commercialiser avant la fin de 2017 mais comme la carte sera produite en grande quantité, nous devons veiller à ce qu'elle soit parfaite, d'où un petit retard qui n'entrave en rien les plans.

- Quelles nouvelles fonctions prévoyez-vous d'incorporer dans le coeur Apollo Gold 2.7 ? Et Gold 3 ?

Pour le Gold 2.7, la fonctionnalité phare sera l'arrivée du FPU, réclamée depuis longtemps. Le 68080 sera du coup le seul coeur 68k VHDL disposant d'un FPU, le TG68 en étant dépourvu.

Le Gold 2.7 introduira également d'autres fonctionnalités comme :
  • AMMX2 : amélioration des instructions AMMX du Gold 2.
  • Réécriture complète du pilote SAGA RTG optimisé AMMX.
  • Fonctionnalité MapROM (pour ceux qui souhaiteraient utiliser EmuTOS ou AROS).
  • Ajout de l'instruction BANK.
  • Etc.
Le Gold 3 introduira pour sa part la compatibilité AGA du SAGA et permettra de sortir son et vidéo au travers du connecteur HDMI de la Vampire (un marché d'occasion de doubleurs de fréquence devrait rapidement naître après la sortie du Gold 3 :-)).

- Mis à part les Vampire, avez-vous d'autres projets Amiga personnels ?

Si je ne veux pas risquer le divorce, il m'est hautement déconseillé de me consacrer à des projets Amiga additionnels. :-)

Blague à part, le projet Vampire rempli tout le temps que je peux accorder à l'Amiga.

- Vous faites partie du club AMF. Que fait de beau ce club pour l'Amiga ? Peut-on y souscrire même si l'on n'est pas Suisse ?

L'AMF (Amiga Multitask Force) est une association à but non lucratif qui réunit des passionnés d'Amiga en Suisse romande et qui se réunissent une fois par mois, du côté de Lausanne. Ils organisent régulièrement des événements afin de permettre de partager ensemble un moment "amigal".

Plus d'informations sur www.clubamf.org.

- Emmanuel Rey, le responsable suisse de Relec, voudrait vous poser une question : d'où vous vient votre passion pour le Jaegermeister, est-ce à cause des 56 herbes qui le composent ? ;-)

Les plantes aromatiques ont des vertus pour la santé qui ne sont plus à prouver. Aussi loin que la connaissance humaine puisse remonter, l'être humain s'est toujours soigné avec des plantes. Il est donc normal de se tourner vers des produits tels que le Jaegermeister qui rassemblent tous les bienfaits des plantes en une seule potion, tout en recréant le lien et nous reconnectant à la nature. Il lui manque cependant un ingrédient : le paracétamol.

Je recommande vivement ce breuvage pour toute la famille.

Renaud Schweingruber

- Vous possédez une Lotus. Est-ce que cette passion vient du jeu sorti sur Amiga en 1990 ?

Une simple coïncidence ! Il est par contre admis que les Lotus Elise/Exige sont souvent des voitures de geeks.

Renaud Schweingruber
Une Lotus dopée au 68080

- Quelle est votre opinion sur les systèmes Amiga de nouvelle génération ? (AROS, MorphOS, AmigaOS 4)

Sans aucune animosité envers les Amiga "NG", je n'ai jamais accroché sur ces nouvelles machines.

Je possède bien deux Mac PowerPC qui tournent avec MorphOS 3.9 mais elles dorment dans un placard. Une partie de l'amusement que j'ai avec l'Amiga est de bidouiller le Workbench, en remplaçant des icônes, des bibliothèques, faire des bidouilles, tester des correctifs, etc. Je n'ai pas retrouvé le "capharnaüm" que j'aime sur les Amiga NG.

Je constate par contre que des acteurs du NG tels que Hyperion qui ont tellement investi dans le PowerPC et AmigaOS 4 sont gentiment en train de revenir vers le 68k depuis que la Vampire fait parler d'elle (un nouveau Kickstart, une mise à jour annoncée d'AmigaOS 3.1, etc.). Serait-ce une coïncidence ou un aveu d'incapacité à continuer de développer AmigaOS 4 ?

- Y a-t-il une question que je ne vous ai pas posée et à laquelle vous souhaiteriez répondre ?

Question essentielle et qui est à mon sens le point de voûte de cette entrevue : qu'est-ce qui fait que Simon Le Sorcier est un jeu qualitativement largement supérieur à Monkey Island ? (cette question est une blague récurrente avec Stéphane Pitteloud qui déteste Simon Le Sorcier tout en avouant n'y avoir jamais joué, dénotant donc d'une mauvaise foi décomplexée) :-)

Renaud Schweingruber
Monkey Island

Les arguments sont nombreux et sautent pourtant aux yeux :
  • Des graphismes magnifiques même sur un Amiga OCS alors que Monkey Island peinait à se détacher d'un niveau graphique inspiré de Leisure Suit Larry 1.
  • Une bande son à couper le souffle.
  • Un humour grinçant typiquement british.
  • De multiples références à des contes, légendes ou oeuvres tierces.
  • Une note de 90% dans CU Amiga (LA référence Amiga) de février 1994 alors que Monkey Island n'a reçu que 86% dans son édition d'avril 1991.
Renaud Schweingruber
Simon The Sorcerer

- Un dernier message pour la communauté Amiga ?

Je suis moi-même souvent surpris par l'ampleur de la communauté Amiga au niveau international, il n'y a à ma connaissance pas de communauté aussi active sur d'autres machines. L'expérience vécue lors de l'Amiga32 en était la consécration pour moi.

Je considère les débats passionnés qui émanent de cette communauté un peu comme une série télévisée, conduite par un scénariste qui ne cesse d'entretenir la trame principale avec de nouveaux rebondissements.

C'est particulièrement amusant pour moi mais je regrette que parfois certains ne prennent pas plus de recul dans les propos qu'ils tiennent sur les forums et réseaux sociaux, flirtant régulièrement avec la mauvaise foi et le mensonge, tout en prétendant détenir la vérité, alors qu'au final... c'est avant tout un passe-temps.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]