Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 20 août 2017 - 20:56  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Jeff Schindler
(Entrevue réalisée par Bruce Lepper et extraite d'Amiga News - mai 1998)


Voici une entrevue exclusive avec Jeff Schindler, directeur d'Amiga Inc. Elle a eu lieu à l'expo Amiga à St Louis, Missouri, le 15 mars 1998.

Jeff Schindler - Nous avons entendu parler de certains développeurs qui travaillent sur le prochain système Amiga. Où en êtes-vous concernant vos embauches ?

Nous avons fait des recherches pour des dirigeants de plusieurs secteurs et nous avons plusieurs candidats dans chaque secteur, mais en ce moment, nous sommes limités à des contrats pour certains travaux, en attendant que le projet principal soit approuvé. Nous ne pouvons pas donner des noms en ce moment, car il y a une possibilité que nous changions de lieu de travail, pour faciliter les emplois, justement, et ces personnes ont déjà des emplois. Aussi, je n'ai pas pu révéler nos projets en détail avec eux, et je ne leur ai pas encore demandé de signer.

- Là, vous parlez de votre projet principal ou du travail pour la prochaine version de l'OS ?

Les deux, en fait. Nous discutons avec beaucoup de personnes et de sociétés, et personne n'a refusé l'idée de travailler avec nous. Nous sommes en discussion, par exemple, avec Haage & Partner, c'est vrai, mais rien n'est signé, ni avec eux, ni avec d'autres sociétés. Actuellement, nous discutons beaucoup, certains écrivent des spécifications d'AmigaOS 3.5, sous contrat, pour voir ce qu'on peut faire et dans quel délai. Ils vont définir les parties qui sont déjà disponibles, lesquelles sont convenables, et lesquelles il faut écrire.

- Nous entendons les noms de Carl Sassenrath, Olaf Barthel et Alain Penders... Ce sont les gens qui sont en train de "trier" pour vous ?

Oui, certains peuvent écrire du code, d'autres peuvent simplement gérer des projets...

- Vous aviez annoncé la création d'une équipe de recherche et développement Amiga dans le Dakota du Sud. Cela ne semble plus votre intention. Est-ce dû en partie à la difficulté de faire venir les développeurs dans cette région ?

Oui, Sioux City n'est pas l'endroit le plus facile pour faire venir des employés "high-tech", et GateWay le sait. Donc nous sommes en train de regarder d'autres sites en ce qui concerne le développement. Il est possible que nous ayons des bureaux en Allemagne, d'autres bureaux dans la Silicon Valley, ou dans le Colorado... Nous avons regardé tous ces endroits.

- Avez-vous actuellement un budget de Gateway ?

Oui, nous avons un budget pour 1998. Nous ne le dépensons pas actuellement parce que nous n'avons pas encore commencé un projet majeur, et nous n'avons pas commencé à embaucher. Nous avons un projet, mais nous voulons nous informer encore, au sujet de quelques "détails", avant de nous lancer.

- C'est votre fameux douzième plan ?

Oui.

- Cela veut dire que les autres plans ont été refusés ?

Non, j'ai pu faire approuver mon premier ou deuxième projet. Mais les cadres de Gateway m'ont demandé de le retravailler. Sur le coup, j'étais très déçu, mais aujourd'hui je peux vous dire que, malgré les difficultés et le travail à refaire, je suis vraiment plus confiant avec ce nouveau projet. Il y avait beaucoup de démarches dans l'ancien plan dont nous n'avons pas vraiment besoin. Il faut se focaliser sur les points qui vont assurer la réussite, et qui vont nous propulser vers l'avenir. Les autres projets étaient des étapes graduelles, mais qui sait si on serait arrivé au but ? Je pense vraiment que le nouveau projet partage la vision des fondateurs de l'Amiga. J'en ai parlé avec Carl Sassenrath, et pour lui, c'est la vision avec laquelle ils ont démarré. Les précédents projets comportaient davantage de risques. Je ne sais pas ce qui va nous arriver, mais en regardant le projet actuel, avec du recul, je suis beaucoup plus confiant.

- Vous travaillez en équipe en préparant vos projets ?

Oui, je discute avec plusieurs fondateurs de l'Amiga, puis quelques cadres de Gateway qui soutiennent vraiment ce que nous faisons avec Amiga, et qui sont bien connus dans l'industrie informatique, ou l'industrie d'investissement, ou le domaine dont j'ai besoin. J'ai trois ou quatre personnes très capables qui m'aident du côté de Gateway.

- Vous avez dit que votre produit futur ne sera pas basé sur l'architecture typique d'aujourd'hui. Cela peut être passionnant, ou inquiétant, pour les amigaïstes...

Les deux. Je crois que cette architecture sera parfaite pour l'avenir. Ce qui est inquiétant, c'est que ce n'est pas encore sorti et disponible. C'est une technologie qui a fait ses preuves, mais ce n'est pas quelque chose que l'on peut attraper et dire "la voici". Dès qu'on commence à discuter de l'avenir, tout le monde se pose des questions comme "quel processeur ? quelles puces ?", mais ce que je veux dire, c'est que ce produit n'existe pas sur les rayons des magasins d'aujourd'hui.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]