Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 18 août 2017 - 16:26  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Nicolas Riquier
(Entrevue réalisée par Jérôme Marchal - avril 2003)


Vous trouverez sur cette page une entrevue de Nicolas Riquier, alias WoD K, qui est le fondateur du groupe Division0, ceci nous permettant de faire connaissance avec ce tout nouveau groupe qui, j'en suis personnellement convaincu, saura vite trouver sa place sur la scène Amiga...

Nicolas Riquier - Bonjour Nicolas. Pouvez-vous essayer de vous présenter en quelques phrases à nos lecteurs. Qui êtes-vous, quel a été votre parcours jusqu'ici, quand et comment êtes-vous tombé dans la grande marmite de la scène... Bref dites-nous tout sur vous.

Mon nom est Nicolas Riquier, je fais de l'informatique depuis pas mal de temps maintenant et j'arrive toujours pas à m'en lasser, j'ai comme tout le monde renoncé aux filles. :) Ce qu'il y a de bien dans la passion de l'informatique c'est qu'on en apprend tous les jours. Je suis tombé dans la grande marmite de la scène en 1991-1992, à l'époque j'habitais sur Paris et un de mes contacts que j'avais trouvé par le biais de la presse était complètement passionné de démos, il s'appelait Fuji et c'est lui qui m'a fait découvrir les démos sur Amiga et les modules de Maf (Fuji et Maf étaient dans le même premier groupe). Je n'ai fait ma première partie que six ans après la RTS98, où nous sommes allés ensemble Jérôme. ;)

- Aujourd'hui, la conception est de plus en plus laissée de côté pour faire place à la 3D massive. Certains disent même que l'essence de nos premiers amours niveau production s'est complètement perdue et qu'aujourd'hui il n'y quasiment plus de vraie démo mais juste une compétition à qui fera le meilleur moteur 3D... Que pensez-vous de tout cela ?

Sur Amiga et ST, je dessinais pixel par pixel pour faire par exemple une étoile qui brille, simple mais efficace. Aujourd'hui, si tu veux dessiner pixel par pixel, c'est un truc de fou, il y a en général 1024x768 pixels ! C'est devenu infernal. Le graphisme d'aujourd'hui est 3D, ce n'est pas une tendance réservée à la scène. Le cinéma, le Web, les dessins animés, les BD, les concepteurs... tout le monde fait de la 3D aujourd'hui. La scène aussi et l'essence de nos premières productions n'est pas perdue, si on regarde par exemple Big Time Sensuality, Nexus 7, Ilyad et beaucoup d'autres, il y avait déjà de la 3D. Aujourd'hui Julien "Crisot" Cervellera arrive à gagner l'Equinox avec une démo 3D sur Pegasos. J'ajouterais que ce n'est pas seulement la démo qui est plus "fashion3D" c'est aussi les jeux, fini les jeux à l'ancienne (mais on va y revenir à mon avis). Moi, j'aime bien la scène PC quand même, il y a de jolies oeuvres aussi.

- Depuis les premières productions que vous avez vues jusqu'à ce qu'il s'est fait dernièrement, comment avez-vous vu évoluer tour cela ? Bref, donnez-nous votrepoint de vue sur la scène d'hier à aujourd'hui.

Il faut bien l'avouer, je possède encore mes Amiga et un très gros PC (deux processeurs à plus de 2 GHz), je trouve que la qualité des graphismes 2D n'est plus la même, et maintenant les réalisations 100% artistiques sont rares mais existent encore. La puissance des PC a permis à certains demomakers de laisser libre cours à leur fantasmes 3D en matière de temps réel et de précalculé, et ça, c'est génial ; le fait de pouvoir s'exprimer à sa guise avec un outil n'a pas de prix. La scène d'hier, je la trouvais plus forte, j'hallucinais et je me demandais bien (à l'époque où je n'utilisais que XCopy) comment ces fous arrivaient à prendre à tel point le contrôle de ma machine. :)

Aujourd'hui je suis moins impressionné par la scène et les productions en général, pas celles qui sortent du lot. Les CD Demoshow montrent bien ce qui se fait sur PC et sont disponibles sur scene.org. Aujourd'hui, les "sceners" ne battent plus le marché du jeu et ils se contentent de se servir de leur API 3D, il n'y a pas d'innovation. Donc je préférais la scène d'hier qui nous montrait des effets qui auraient été les bienvenus dans les jeux. Celle d'aujourd'hui ne montre que le fait que les gars arrivent à faire du pro, pas à les battre.

- Vous êtes fondateur du groupe Division0. Vous avez récemment fini quatrième au concours démo à l'Equinoxe avec votre première production mais... sur PC ! Quels sont vos projets sur Amiga pour la suite ? Considèrez-vous que l'Amiga ait toujours sa place sur la scène et si oui de quelle manière ?

J'ai réussi à monter un nouveau groupe Division Zero grâce à des membres très actifs notamment Alain pour le code et Bla et Maf pour la musique. Cette première démo est PC pour des raisons de priorité de temps et de diffusion du groupe, mais Alain, le programmeur, à plusieurs cordes à son arc ! Il a notamment développé des éléments de code qui permettent de passer un code de démo DirectX sur Amiga AGA, ECS et CyberGraphX, ce qui n'est pas rien (en exclusivité bientôt sur Amigaland ;)). Nos projets pour l'Amiga sont des démos et un casse brique NG mais ces projets sont encore au stade embryonnaire et ne peuvent être pris comme des choses pour demain. Nous avons un programmeur Amiga, Wlv, qui est dessus depuis quelques semaines.

Oui et oui l'Amiga a toujours sa place sur la scène démo, déjà par son jeu de composants AGA qui affiche des images 24 bits et le cerveau ne voit déjà pas toutes les couleurs, donc il n'est pas dépassé. Pour la 3D, il a un certain problème de puissance et pas de port AGP, mis à part sur les nouveaux Amiga encore peu diffusés. Il a aussi sa place pour les démos mais cela demande trop de travail aux programmeurs pour peu de public pour l'instant (UAE compliant serait un plus ;)). Sa plus grande place, il la prend aussi dans la nostalgie et dans la philosophie des parties à mon avis. Une chose est sûre, dix ans après la chute de Commodore, l'Amiga n'est toujours pas dans la OldSkool compo comme beaucoup d'autres machines.

- Le mot de la fin ?

Eh bien, "Amiga Rulez Forever" comme ils disaient sur RTEL2. Merci à toi Jérôme pour cette entrevue très plaisante et lisez tous Obligement ! Viendez visiter notre site Division Zero.

Je rappelle aussi au passage que je m'occupe d'AmigaLand. Je voulais dire aussi que les dernières machines en vente chez Relec sont très performantes bien qu'équipées de CPU de peu de GHz, les processeurs en eux-mêmes ne font quasiment plus rien (10% du calcul total) au profit des cartes graphiques ! Maintenant que la carte graphique prime de plus en plus sur le processeur principal, le Pegasos et autre AmigaOne AGP ont un bel avenir devant eux.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]