Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 29 juin 2017 - 05:51  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec François Revol
(Entrevue réalisée par David Brunet - décembre 2007)


François Revol - Pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

François Revol, 28 ans, et je suis ... Ingénieur informaticien, ingénieur informaticien-heinnn (mais pas chanteur :p).

- A quel âge avez-vous eu votre premier ordinateur ? Pouvez-vous nous conter cette première rencontre ?

Oh, ça date ça...
En fait, c'est l'ORIC Atmos que j'ai apporté à l'Alchimie. Il y en avait trois au fond de la classe en CM2, et j'y passais la récré. :) Alors j'ai réussi à m'en faire acheter un. A l'époque c'était surtout du BASIC... avec la cassette (j'ai trouvé un lecteur Jasmin2 depuis).

- Quel est votre parcours informatique depuis ?

En fait, je suis passé directement au PC (oui je sais j'ai honte), il y en avait dans la salle de TP électronique, avec une version d'OrCAD (CAO) sous DOS. Quelqu'un me donna un portable 386 (bel écran VGA noir et blanc, 1 Mo de mémoire...). Tiens, il y a le même modèle sur eBay.

Je me rappelle avoir eu besoin d'écrire un pilote DOS pour activer la totalité de la RAM après avoir trouvé comment en testant le jeu de composants, grâce auquel je pu enfin utiliser Windows 3.0 en mode protégé. :D

Ma première déception sentimentale fut donc de ne jamais avoir eu d'Amiga (ni d'Atari, mais il y avait un STe au CLAP, le club d'informatique (entre autres) de ma ville.

- Vous n'avez pas d'Amiga mais que pensez-vous de cette machine ?

C'est une machine mythique, comme son OS... le multitâche... déjà avant de connaitre Linux ou BeOS je savais que mon portable sous Windows 3.0 était ridicule. :)

Les bibliothèques chargeables à la demande aussi... et sans les problèmes de DLL. J'ai trouvé un peu de cet esprit dans BeOS, après un bref passage sous Linux (je m'en sers encore, mais une mise à jour foirée m'a fait tester BeOS comme système principal).

- Lors de l'Alchimie 7, qui s'est tenue en novembre dernier, vous avez présenté une démo étonnante sur... une calculatrice ! Comment avez-vous procédé pour la réaliser ?

C'est quand même une Ti89... il y a un 68000 dedans ! J'ai repris des morceaux de l'intro que j'ai fait pour l'Alchimie, notamment les hexagones, en hommage aux démos de l'an dernier. Ça n'a rien de bien compliqué, par rapport aux démos que je vois sur Amiga. ;)

Un peu de virgule fixe, un peu de triche (les hexagones sont en perspective isométrique, donc il suffit d'en dessiner un seul et de l'utiliser comme sprite aux coordonnées calculées). L'écran du Workbench est juste un bitmap fait main malheureusement (mais il y a Prosit qui se rapproche d'AmigaOS sur Ti, auquel j'ai contribué). La gestion des niveaux de gris est disponible par défaut avec TiGCC.

- Quelles ont été les principales difficultés dans cette création ?

Rafraîchir la mémoire sur la trigonométrie.

- Les gens de chez Texas Instruments sont-ils au courant que de tels "exploits" sont possibles sur leurs calculatrices ?

Oui, et ils sont d'ailleurs assez schizophrènes à ce sujet. Pour la Ti92+ le "Hardware 2" ajoute une mémoire écran fixe ce qui empèche de faire du gris de façon simple, il faut perdre du temps processeur à recopier l'écran... Par contre, ils ont ajouté un point d'entrée pour faire de l'assembleur. Mais bizarrement, ce n'est plus prévu dans la nSpire (qui n'a plus rien à voir avec le 68000 de la 92).

Romain Liévin, l'auteur de TiLP (ex GTKTiLink), qui est un camarade de promo de l'ESISAR, connait bien les hésitations de TI.

- Pensez-vous que les démos sur calculatrices peuvent définitivement être considérées comme un concours dans une démo partie, aux côtés des concours plus traditionnels tels que la musique ou les wild compos ? Ou est-ce un phénomène de mode et éphémère ?

Ce sont aussi des ordinateurs, avec un processeur et de la mémoire. Le fait que les périphériques soient limités peut les rendre moins intéressantes, ou plus avec un peu d'imagination. Mais c'est vrai qu'un Copper ou un DSP, ça manque sur TI. :D

N'empêche, certains font de la musique sur TI. Les HP sont un peu mythiques aussi (jamais essayé). Malheureusement, la scène TI ne bouge plus beaucoup... moi-même je n'ai pas touché ma caltos pendant quelques années, je l'ai fait surtout pour l'Alchimie.

- A l'instar des téléphones mobiles, croyez-vous que les calculatrices vont continuer à être de plus en plus puissantes et offrir de plus en plus de fonctions ? Ou restent-elles dans un créneau bien particulier ?

Le truc c'est justement que les PDA et les téléphones sont plus puissants maintenant... mis à part les logiciels spécifiques de calcul formel, mais à la limite on doit pouvoir trouver Maple sur un PDA. La dernière de TI, la nSpire a un processeur ARM et 16 Mo de mémoire...

Et même au lycée on a des téléphones maintenant (c'est peut-être un peu dangereux à cause des micro-ondes mais bon...). Mais bien sûr, c'est plus pratique une vrai caltos, et puis il y a des règles strictes aux examens. Il paraît que la nSpire a un clavier de rechange pour la brider et émuler une Ti89 pour pouvoir s'en servir aux examens... :)

- Les plus grosses calculatrices grand public actuelles sont-elles aussi puissantes qu'un micro ordinateur d'il y a vingt ou trente ans ?

La Ti89 a un 68000, 256 ko de mémoire vive et quelques Mo de mémoire flash. Cela tient plus de l'Amiga 500, mais sans les bijoux.

- Vous êtes également un utilisateur du système Haïku. Pour les personnes qui ne le connaissent pas encore, pouvez-vous présenter rapidement ce qu'est Haïku ?

C'est un clone de BeOS en Logiciel Libre, un OS pour les ordinateurs personnel, qui fonctionne sur x86, PowerPC et peut-être bientôt sur 68030 si j'arrive à finir le portage sur Falcon. Comme BeOS, il reprend une philosophie de simplicité dans sa conception, l'utilisation, la réactivité... et un peu d'esprit Amiga. :)

- A l'heure actuelle, quels sont ses points forts par rapport aux autres systèmes d'exploitation ? Et ses points faibles ?

Pour les points forts : le multitâche, jusque dans les applications. L'interface graphique cohérente (Linux c'est sympa, mais bon les mélanges Gnome+KDE+Athena+motif...).

Du côté des points faibles, bien sûr il manque encore des pilotes, mais la situation est déjà meilleure que BeOS, il y a moins de fabricants de cartes graphiques, on a une couche permettant d'utiliser les pilotes réseau de BSD, j'ai porté OpenSound pour les cartes son, etc.

- Est-ce que d'anciens ingénieurs/développeurs de chez Be Inc. collaborent à Haïku ?

Il y a au moins Travis Geiselbrecht, l'auteur de NewOS, point de départ du noyau de Haiku. Jean-Louis Gassée connait et apprécie le projet.

- A combien estimez-vous la communauté de personnes utilisant Haiku en France ? Et dans le monde ?

Il y a quatre ou cinq développeurs actifs en France, une trentaine en tout je pense.
Des utilisateurs ? Pas vraiment encore, mais il reste encore beaucoup d'utilisateurs de BeOS qui attendent une version installable.

- L'avenir commercial du monde BeOS/Haïku est-il viable ?

Bonne question. En tant que système généraliste concurrent de Windoze et Linux c'est dur, mais BeOS a toujours eu quelques niches... Par exemple, en embarqué dans les tables de mixage Edirol, TuneTracker pour la radio, etc.

Il faut garder espoir. La techno-diversité est tout aussi nécessaire que l'est celle de la nature. Comment ferait-on si un virus rendait un jour d'un coup inutilisables les machines sous Windows ? Aussi dangereux qu'une seule variété de maïs dans tous les États-Unis.

- Le projet Zeta est-il encore soutenunbsp;?

Malheureusement, Magnussoft semble bien fini, comme yellowTAB. Zeta a au moins permis de garder la communauté (mince j'ai dit le mot !) vivante jusqu'à présent, et moi aussi (j'ai travaillé pour yellowTAB un an et demi).

- Y a-t-il une rivalité entre les différents courants issus de BeOS ? (comme on peut le voir sur Amiga avec MorphOS/AmigaOS 4)

Il y a des rumeurs persistantes autour de Zeta au sujet des licences, du code source... Avec bien sûr les pour et les contres. Pour ce que j'en sais, c'est très mal fondé. C'est dommage, mais bon maintenant ça n'a plus d'intérêt.

- François, merci beaucoup pour cette entrevue. Vous avez le dernier mot...

Mot !


[Retour en haut] / [Retour aux articles]