Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 25 juin 2018 - 04:23  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Alan Redhouse
(Entrevue réalisée par divers auteurs et extraite d'AmigaWorld.net - juin 2005)


Alan Redhouse Alan Redhouse est le patron d'Eyetech qui a mis sur le marché les machines AmigaOne. Il s'est prêté au jeu des questions et des réponses sur le site d'AmigaWorld.net.

- [Paulsamiga] : Quelle est la situation actuelle concernant la garantie du correctif pour les AmigaOne XE et SE ?

Il n'y a pas de correctif UDMA pour AmigaOne XE qui soit officiellement approuvé. Il n'y a pas de problème de conception lié à la carte mère, tout du moins en ce qui concerne la partie IDE. L'UDMA sur IDE fonctionne bien à moins que le pilote Ethernet soit démarré. Cela est dû soit au pilote soit (plus probablement à mon avis) à un problème d'initialisation de la puce VIA. Tout ce que le correctif fait c'est d'utiliser une bidouille matérielle pour donner au VIA une plus grande priorité de bus ce qui, par chance, a pour effet de l'empêcher de mettre des données illégales sur le bus PCI (causant un plantage du DMA) quand l'Ethernet est en utilisation. Cette solution pourrait toutefois réserver des effets secondaires et nous ne recommandons pas cette solution.

Il manque une résistance de 15k sur les pistes "clock" et "data" de l'USB sur l'AmigaOne XE. Cela est dû à une mauvaise interprétation des documents VIA par le concepteur de la carte. Cependant, cela fonctionne à moins que vous ne connectiez et déconnectiez continuellement des périphériques USB. Si vous utilisez un mini concentrateur à 4,5 euros (ou lecteur de carte monté dans une baie en façade) pour ces périphériques que vous voulez brancher à chaud alors le problème sera réglé de façon plus économique qu'aucune autre solution, frais de port inclus.

La garantie pour tout produit que l'on envoi est de 12 mois arrivé dans les mains de l'utilisateur final ou 15 mois si nous l'envoyons à un revendeur. Sont exclues de cette garantie toute expérimentation hasardeuse du client final (comme le surcadençage ou des expérimentations sur le voltage du microprocesseur) et toute perte qui en serait la conséquence. Nous avons généreusement proposé une offre d'échange sur les cartes mères AmigaOne SE valable jusqu'à 12 mois après l'achat, car nous avions à l'époque un débouché commercial pour les cartes échangées. Cette opportunité est passée depuis longtemps, et tout acheteur qui n'a pas profité de cette offre devra vivre avec cette (non) décision, j'en ai peur.

Il n'y a pas, à notre connaissance, d'autres problèmes relatifs à l'USB sur cartes AmigaOne SE (en plus de ceux pour les cartes AmigaOne XE) et comme elles ont été rendu obsolètes par la sortie des AmigaOne XE, nous n'avons ni carte, ni compétence (ou budget) pour continuer à nous pencher sur ces questions.

- [MetalJoe] : Certaines personnes dans la communauté s'inquiètent sur les chances qu'ont d'éventuelles nouvelles sociétés d'obtenir une licence matérielle pour AmigaOS 4. Amiga Inc. a déclaré que l'octroi d'une telle licence serait décidé après consultation de leurs partenaires (c'est-à-dire vous-même et Hyperion), de façon à ne pas interférer avec leur plan d'entreprise. Pouvez-vous certifier que Eyetech ne s'accrochera pas à un monopole et accueillera d'autres solutions matérielles ?

Ce marché est si petit, et les coûts pour s'y positionner si hauts qu'aucune réflexion commerciale saine d'esprit ne peut s'y pratiquer. Sans un "monopole", ce micro marché serait encore plus fragmenté, menant à des volumes de production encore plus petits et des prix beaucoup plus élevés.

Une partie du marché que nous avons conclu avec Amiga Inc. (Bill McEwen et Fleecy Moss) stipule que nous ayons l'exclusivité de l'usage du nom AmigaOne, et qu'Hyperion ai la marque AmigaOS 4 pour leurs développements en matière de système d'exploitation. Cela a été décidé dans le but de protéger les investissements respectifs auxquels nous avons consenti pour le projet AmigaOne/AmigaOS 4, d'un soudain changement d'avis d'Amiga Inc. En l'occurrence, puisqu'Amiga Inc. manquait désespérément de liquidités à ce moment-là, Ben Hermans et moi-même nous inquiétions que les pressions financières puissent forcer Amiga Inc. à décider unilatéralement, par exemple, de permettre à MorphOS de porter le nom AmigaOS 4, bien que d'anciennes négociations entre Amiga Inc. et MorphOS aient apparemment irrémédiablement échoué. Ces garde-fous ont donc été intégrées dans nos accords respectifs, et sont des pratiques commerciales pertinentes et répandues.

Cette exclusivité en elle-même n'est pas un problème. La compétition n'a un effet significatif sur les prix que lorsque le marché est suffisamment important et que les quantités atteignent une production de masse (supérieure à 500 000 unités par an). Vendre à perte pour essayer de gagner des parts de marché dans un marché minuscule est évidemment intenable pour n'importe quelle société qui s'y essaye (il y a eu des exemples en la matière) et n'est en fait pas dans l'intérêt des utilisateurs finaux non plus.

- [Jahc] : Pouvez-vous donner des détails sur les futures mises à jour du module processeur ? Vitesse, prix, estimation de la date de disponibilité.

Ils sont fabriqués par des sociétés tierces et dépendent largement du prix/quantité des processeurs et des composants MegArray. Le sentiment général est que l'offre actuelle en processeur est trop chère pour permettre aux développeurs de vendre une quantité équivalente à celle requise pour une commande minimum de processeur. Cela est essentiellement dû à la demande actuelle générée par le Mac Mini G4. Nous nous attendons à ce que le prix des PowerPC G4 à basse consommation baisse dans le courant de l'année, ce qui en fera une option possible pour ces sociétés tierces.

- [Toaks] : Nous avons besoin de plus de développeurs, pourquoi ne pas envisager un service de location de matériel pour les développeurs potentiels ?

C'est là, quelque chose qui aurait été fait localement (par des revendeurs ou des individus entreprenant : vous peut-être ?) pour s'accorder aux réglementations sur les crédits, spécifiques à chaque pays, et également pour se doter d'une chance raisonnable de recevoir des paiements mensuels et de récupérer les cartes mères à la fin de la période de location.

- [Hondo_DK] : Y a-t-il une planification concernant la commercialisation d'AmigaOS 4 ? Pochette spéciale, marketing, nouvelles cartes mères, etc.

Non. Cela serait de l'initiative personnelle des revendeurs.

- [Chunder] : Les versions d'AmigaOne prévues initialement (microA1-I, AmigaOne XC, etc.) verront-elles le jour ? Les spécifications ont-elles changées ? Existe-t-il déjà des prototypes complets ? Est-il prévu de produire une série de carte (pas nécessairement une date, juste oui/non) ?

Aucune nouvelle conception de carte ne sera faite (par nous en tout cas) spécifiquement pour le marché amigaïste. Ce n'est tout simplement pas viable compte tenu des minuscules possibilités de vente.

Les cartes microA1-I et AmigaOne XC ont été dessinées, et il existe des prototypes du microA1-I. Les spécifications finales pour ces deux cartes (et d'autres conceptions/variations) seront inévitablement modifiées avant leur mise en production, si et quand cela doit arriver. Les cartes ne seront mises en production que lorsque des commandes en volume émaneront de l'industrie.

- [RWO] : Si/quand l'AmigaOne XC devient une réalité, y aura-t-il une offre d'échange avec les cartes SE/XE à un prix intéressant (avec ou sans le module processeur) ?

Non, pas de notre part, bien que des revendeurs puissent mettre en place ce genre d'arrangement. Revendre des cartes incomplètes ou retestées après un programme d'échange ne couvrirait pas les coûts engendrés.

- [Swoop] : Y a-t-il une set-top box basée sur AmigaOS 4 en prévision ?

Pas par nous.

- [Gnarly] : Que faites-vous à l'égard des problèmes empêchant d'utiliser Linux à son plein potentiel sur les cartes AmigaOne ?

Rien. Nous ne nous positionnons pas sur un marché généraliste. D'autres peuvent se pencher dessus s'ils souhaitent utiliser le matériel AmigaOne, mais il est difficile d'imaginer comment un ordinateur PowerPC tout usage puisse être rentable face à un produit basé sur du X86, fabriqué en masse et bénéficiant d'un meilleur soutien. Pour les applications "embarquées" (fonctionnalités à autonomie limitée), nous utiliserons les solutions firmware/logiciels les plus rentables à notre portée (ce qui évidemment nécessite l'octroi de statut de développement, le paiement de licences et la prise en compte des caractéristiques du système d'exploitation).

- [MetalJoe] : Quels sont vos plans pour le marché des serveurs ? Prendrez-vous en charge la gestion de LinuxPPC (ou même BSD) sur AmigaOne ?

Nous n'avons pas de plan pour nous attaquer à ce marché pour le moment (voir le commentaire ci-dessus) et donc pas l'intention d'y affecter des ressources.

- [Eric_S] : Si une opportunité commerciale visant à vendre du matériel non MAI Logic se présentait, le feriez-vous ? Ou êtes-vous lié (directement ou indirectement) à MAI Logic de telle sorte que vous ne puissiez vendre que leur matériel ?

Toute opportunité significative pour laquelle nous avons de bonnes chances de succès (permettant un bon retour sur investissement) sera envisagée (comme toujours). Le marché actuel des cartes PowerPC pour amigaïstes n'est pas une telle opportunité en lui-même, que ce soit avec MAI Logic ou avec des composants northbridges alternatifs. Cependant, si vous avez une proposition commerciale réaliste à nous soumettre, faites-le.

En l'occurrence, MAI Logic ne fabrique pas de matériel (ni de composants d'ailleurs), c'est une société qui conçoit et commercialise des composants électroniques.

- [Wegster] : La mémoire semble poser des problèmes à beaucoup d'utilisateurs, pour les cartes AmigaOne SE et XE, dans certains cas, la mémoire achetée chez Eyetech s'étant même révélée incompatible. Alors qu'il ne semble pas raisonnable de s'attendre à un échange pour les achats plus anciens, cela reste problématique avec les microA1-C et leur 256 Mo de mémoire et leur unique emplacement mémoire, car beaucoup d'utilisateurs veulent au moins 512 Mo pour avoir un démarrage double avec Linux/AmigaOS. Est-il prévu d'offrir 512 Mo en configuration standard pour éviter aux utilisateurs d'avoir à jeter la barrette de 256 Mo qu'ils sont obligés d'acheter avec le microA1-C, voire un plan pour fabriquer de la mémoire compatible "garantie" à un prix plus raisonnable ?

Les seules occasions à ma connaissance où de la mémoire venant de chez nous s'est révélée incompatible avec des cartes AmigaONe SE/XE sont les quelques fois où nous avions commandé des barrettes Kingston équipées de puces Infineon et en avions reçu équipées de puces Toshiba. Certaines ont été envoyées chez nos clients avant qu'on ne s'en soit rendu compte. Nous avons contacté les personnes affectées et leur avons demandé de nous les retourner (à nos frais) pour être remplacées par les bonnes. La plupart des gens l'ont fait, quelques-uns non, de sorte qu'il se peut que certaines de ces barrettes incompatibles soient encore en circulation.

En ce qui concerne le microA1, nous avons spécifié que les cartes devaient être testées avec de la mémoire compatible avant de nous être envoyé. Nous avons spécifié 256 Mo car 512 Mo auraient significativement poussé le prix vers le haut et aurait induit un délai de livraison plus important (il n'y aurait donc pas eu de microA1 pour Noël 2004).

Dans le cadre d'une future production de microA1, nous étudierons la disponibilité et le prix des barrettes de 512 Mo, mais nous ne promettons rien. Quoiqu'il en soit, toutes les cartes fabriquées auront le même type/taille de mémoire SODIMM.

- [Wegster] : Alan, vous avez été plutôt discret dans la communauté ces derniers temps, alors que beaucoup essayaient de déterminer l'état de leur garantie pour le correctif de leur AmigaOne XE, ainsi que les possesseurs d'AmigaOne SE. Certains se sentent particulièrement trahis car les AmigaOne XE étaient présentés comme des produits finis, et le manque d'attention publique sur ces problèmes a laissé beaucoup d'utilisateurs sur le carreau. Est-ce qu'Eyetech a une quelconque intention d'honorer leur garantie, et/ou de mettre à disposition une solution aux possesseurs d'AmigaOne SE ? Pouvez-vous clarifier la situation une fois pour toute ?

Tous ces points ont été traités ailleurs dans ces 20 questions.

- [Argo] : Sur beaucoup de sites Internet il y a eu des discussions au sujet des mauvaises expériences qu'ont vécus certains utilisateurs avec les revendeurs actuels, en rapport avec les cartes en stock, les livraisons et l'assistance. Même M. Hare a fait mention de difficultés pour acheter un AmigaOne. Que fait/prévoit Eyetech pour améliorer les problèmes liés aux revendeurs ?

Les revendeurs font de leur mieux eût égard aux minuscules volumes et au faible retour qu'il retirent du marché amigaïste. Beaucoup d'entre eux continuent par amour pour la plate-forme plutôt que pour des raisons commerciales. Tous ont d'autres sources de revenus qui rendent d'autant plus négligeable ce qu'ils retirent du marché Amiga (ou alors ils ont également un travail de jour en plus) - ils le doivent s'ils veulent manger ! Tôt ou tard, les revendeurs vont se scinder entre ceux qui se positionnent sur les marchés industriels et ceux qui déservent le marché amigaïste résiduel.

En raison de mauvaise expérience vécues l'année dernière lors de ventes à crédit de cartes à certains revendeurs, nous n'envoyons désormais plus aucune carte qui n'ait été payée au préalable. Dans tous les cas auxquels j'ai été témoin (il n'y en a pas eu beaucoup), où un client déclarait qu'un revendeur lui avait dit qu'il attendait que nous lui envoyions des cartes mères, nous attendions simplement que le revendeur nous ait payé.

En ce qui concerne Amiga Inc., ils nous ont demandé de mettre deux cartes mères de côté, à intégrer dans des systèmes complets pour un certain revendeur. Nous l'avons fait, mais le revendeur n'a jamais payé les cartes mères, alors nous ne les lui avons jamais envoyé. Je ne sais pas, et je ne souhaite pas savoir, quel accord particulier entretenaient Amiga Inc. et le revendeur concerné, s'il est parvenu à acheter des cartes à un autre fournisseur, ou si Amiga Inc. ont acheté leurs systèmes ailleurs.

- [Zorro] : Les processeurs PowerPC GX, qu'Eyetech a monté sur presque tous les microA1, posent des problèmes aléatoires aux utilisateurs et, plus important, à Hyperion et à d'autres développeurs (IBrowse). Si cela s'avère être un problème matériel, prévoyez-vous de remplacer/corriger ces modules processeur ? (il s'agit d'une carte mère pour utilisateur final)

Ces problèmes se résument, à ce que je sais, à des firmware/logiciels non configurés pour prendre en considération les différences de taille de caches entre les processeurs PowerPC FX et GX. Dans les cas portés à notre attention, cela a été résolu par une mise à jour d'U-Boot.

- [RedMelons] : Jusqu'en été 2003, le magazine Total Amiga contenait la toujours informative "colonne d'Alan Redhouse", et une pleine page de publicité pour l'AmigaOne. Avez-vous l'intention de recommencer à faire la promotion de l'AmigaOne, et de reprendre votre colonne dans Total Amiga ?

Non, pour deux raisons. D'abord, notre soutien à l'origine (publicités, ma colonne, nos promotions de copies et d'abonnements pour notre propre base utilisateur) visait à aider Total Amiga à décoller pour que le niveau de souscription en fasse plus ou moins une entité viable. Je pense que ce but a été atteint.

Deuxièmement, le marché amigaïste ne génère pas suffisamment de profit pour nous permettre d'avoir la faiblesse (en réalité, moi-même - tout le personnel initialement issu de l'Amiga et moi-même mènent des activités génératrices de revenus qui n'ont rien à voir avec l'Amiga) de nous investir dans des activités non essentielles et coûteuses en temps. Même ces 20 questions sont tapées sur mon ordinateur portable, pendant mes vacances !

En réalité - parce que j'aime vraiment la plate-forme Amiga - je passe personnellement beaucoup plus de temps sur des activités "amigaïstes" que ce qui pourraient être justifié d'un point de vue professionnel. Mais nous devons tous vivre par le biais d'autres activités (et cela vaut aussi pour les revendeurs) et mettre les choses liées à l'Amiga où nous le pouvons.

- [Ktadd] : Si un gros contrat, chinois ou autre, ne voit pas le jour, est-ce que la demande actuelle pour les cartes AmigaOne est suffisante pour en continuer la fabrication et les investissements ?

Non. Il n'y a jamais eu (et il n'y aura jamais) assez de demande du seul fait du marché amigaïste pour soutenir la fabrication et l'investissement, que ce soit dans le passé ou le futur. La disponibilité pour les amigaïstes de produits AmigaOne mis à jour est entièrement assujettie à notre éventuel succès (ou autre) à promouvoir des solutions AmigaOne/AmigaOs 4 à des marchés commerciaux externes. C'est pourquoi nous avons passé notre temps à travailler durement pour avoir du succès sur ces marchés, plutôt que de suivre les évènements au jour le jour sur le marché amigaïste, personnifié par l'appartenance aux membres d'AmigaWorld.net. On ne soulignera jamais assez que ce n'est que par des succès dans ces marchés commerciaux que des produits de type AmigaOne/AmigaOS 4 pourront devenir plus avancés et moins chers pour le marché amigaïste, et pas le contraire.

Je me dois de dire que les commentaires négatifs au sujet des cartes mères (et d'Eyetech) postés sur AmigaWorld.net et ailleurs n'aident pas à distiller la confiance chez les acheteurs potentiels, bien que ces commentaires ne portent pas directement sur les spécifications requises par ces consommateurs potentiels. En d'autres termes, plus les critiques sont féroces, et moins vous avez de chance de voir apparaître de nouveaux produits.

- [Dauber] : J'ai le microA1-C, qui est supposé pouvoir gérer jusqu'à 2 Go de mémoire. Comment est-ce possible avec seulement un port mémoire SODIMM et aucun SODIMM disponible d'une capacité supérieur à 512 Mo ?

La carte peut clairement gérer des tailles de SODIMM allant jusqu'à 2 Go si/quand elle devienne disponible. L'unique port SODIMM n'a jamais été un secret soudainement glissé dans les spécifications après que vous ayez acheté votre carte !

- [Billt] : Comment postule-t-on pour devenir intervenant officiel/agréé pour les modifications sur les cartes mères AmigaOne ?

Il n'y a pas de correctif officiel pour AmigaOne - voir plus haut.

Pour les personnes à la réputation éprouvée qui savent ce qu'elles font, et qui sont prêtes à accepter les conséquences d'une erreur, nous pouvons mettre à disposition une documentation sur le correctif UDMA/USB, dès réception d'une clause de non divulation/responsabilité.

- [Mikey_C ]: Où voyez-vous la plate-forme Amiga dans les courts et moyens termes, et espérez-vous qu'Eyetech y sera toujours engagé ?

Dans des industries/applications où le système d'exploitation lui-même n'est pas important, mais où il y a une importante chute en coût de possession en utilisant des technologies PowerPC et/ou AmigaOs 4, même si c'est invisible pour l'utilisateur final.

Nous continuerons à soutenir la communauté amigaïste si elle continue à être amusante et, globalement, soutient ses coûts directs. J'ai bien peur de ne plus faire de choses qui ne sont pas drôles, si ce n'est pour de courtes périodes. La vie est trop courte !


[Retour en haut] / [Retour aux articles]