Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 08 août 2022 - 03:46  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec David Pleasance
(Entrevue réalisée par un auteur inconnu et extraite de Joystick - avril 1994)


Depuis quelques mois, un grand nombre de rumeurs des plus alarmantes concernant le bulletin de santé de Commodore, traversent fréquemment le milieu de l'informatique. Sont-elles fondées, ou ne doit-on voir là que l'expression de manoeuvres déstabilisatrices orchestrées par des malintentionnés ? A l'heure où la nouvelle console CD32 tente de se positionner en leader du "support CD", échéance capitale s'il en est, nous avons jugé bon de rencontrer David Pleasance, directeur général de Commodore Angleterre. Le patron de la plus puissante des filiales du constructeur américain, véritable quartier général européen, choisit de jouer la carte de la franchise et dresse un bilan sans concession du milieu de l'informatique ludique. Règlement de comptes chez la Perfide Albion, chauds les marrons !

David Pleasance
David Pleasance

- Depuis quelques mois, de nombreuses déclarations contradictoires en provenance de Commodore Angleterre et Allemagne ont été faites. Ne serait-il pas plus simple de désigner un porte-parole officiel européen ?

Notre maison mère serait toute désignée pour assumer ces fonctions, mais son éloignement rend délicat sa mise en phase avec toutes les filiales européennes simultanément. En ce qui concerne l'Angleterre, il est vrai que notre rôle a évolué de façon significative au cours des derniers mois. Nous représentons maintenant un marché plus florissant qu'en Allemagne, frappé il est vrai par la récession, qui n'est à mon sens que temporaire.

Pour vous donner un ordre d'idée, sachez que Sony, en dépit de la diversité de ses produits, a subi un recul de 60% pour l'année 1993. Il est vrai qu'aujourd'hui, le Royaume-Uni représente 70% du développement de logiciels pour les gammes Amiga, nous serions donc en mesure d'accomplir cette tâche avec plus de facilité que n'importe qui d'autre.

- Venons-en à la CD32. Pour le moment, il semble que la majorité des développeurs soient dans l'expectative et attendent de voir comment se comporte cette dernière, avant de lancer leurs projets. Ne pensez-vous pas que cela constitue un frein pour la mise en orbite de la CD32 ?

Je pense en effet que la situation est ainsi dans la majeure partie des pays européens, alors qu'il est évident que les logiciels décident du succès ou de l'échec d'une machine. Très honnêtement, le problème vient du fait que le temps nécessaire depuis la conception de la CD32 jusqu'à la mise sur le marché du produit a été largement inférieur aux délais de développement d'un logiciel de jeu "classique", sans même évoquer ceux d'un jeu CD. En conséquence, les jeux exploitant réellement le support ne sortiront que plus tard, à l'instar de Microcosm.

A mon avis, la plus grande partie des "vrais" jeux CD ne devrait voir le jour qu'aux alentours de septembre 1994. Pourtant, je ne pense pas que cela constitue un handicap, compte tenu du lancement désastreux de la 3DO États-Unis. La presse américaine a réservé un accueil très favorable à la CD32, lors de sa présentation au CES de Las Vegas, principalement en raison du sentiment de déception qui prédomine outre-Atlantique au sujet de la 3DO.

David Pleasance
La CD32

- Les ventes de CD32 ont-elles été conformes à vos prévisions jusqu'à présent ?

Non. Cela est dû en grande partie à l'effondrement du marché des consoles, qui a pris de court tous les fabricants. Sega et Nintendo parlent d'une baisse d'à peu près 40% sur leurs prévisions. Malgré cela, il nous reste de grands motifs de satisfaction, la CD32 étant actuellement numéro un des ventes, loin devant le Mega CD et le CD-i, avec 38% des CD vendus en Angleterre. Quand on pense que la CD32 n'est sortie qu'à la fin octobre 1993, il y a là largement de quoi se réjouir !

- Qu'en est-il en France ?

Dans votre pays, le succès remporté par la CD32 dépasse de loin nos prévisions les plus optimistes, c'est réellement encourageant. Cette fin d'année 1993 a marqué le décollage de la CD32, et janvier 1994 - ce qui est encore plus intéressant - a vu un fort accroissement du nombre d'A1200 vendus.

- Pourtant, la plupart des jeux sortis sur CD32 ne se sont pas montrés à la hauteur de ce que l'on attendait, loin s'en faut ! La plupart sont des logiciels déjà sortis sur Amiga, transposés sur CD, sans aucune amélioration ou presque. Certains éditeurs nous ont confié que Commodore exerçait des pressions sur eux afin qu'ils sortent leurs titres sur CD32 le plus rapidement possible, quitte à bâcler leur adaptation. Quel contrôle exercez-vous sur le développement et la sortie des jeux CD32 ?

Mais nous n'avons aucun contrôle de quoi que ce soit ! Nous ne voulions à aucun prix nous placer entre l'éditeur et l'utilisateur, tout juste leur recommandons-nous de ne pas dépasser le prix de 29,99 Livres (environ 256 FF), ce qui est beaucoup moins cher qu'une cartouche pour console. La plupart suivent nos indications, d'autres non, mais effectivement nous avons fait ce qui était en notre pouvoir pour que les promesses faites soient tenues. Enfin, comme je vous le précisais, les délais de développement sur CD sont très longs, et les jeux exploitant à fond la machine n'apparaîtront que plus tard. C'est un processus d'évolution très classique. En tout cas, je sais que les éditeurs qui ont déjà sorti des produits, n'ont pas eu à s'en plaindre, croyez-moi !

- Cela fait maintenant longtemps que les possesseurs d'A1200 attendent leurs CD-ROM, et on ne voit toujours pas arriver la station d'accueil pour CD32. Ne serait-il pas juste de "récompenser" d'abord ceux qui ont choisi Commodore ?

En réalité, nous nous sommes aperçus que la conception de ce périphérique pour A1200 posait de sérieux problèmes techniques. Sans entrer dans le détail, la CD32 et l'A1200 comportent certaines différences au niveau du matériel, rendant impossible, en l'état actuel des choses, l'implantation d'une carte MPEG sur ce lecteur externe. Vous comprendrez aisément qu'il serait irréaliste aujourd'hui de sortir un lecteur de CD-ROM sans possibilité d'y adjoindre le FMV ! Cependant, nous travaillons d'arrache-pied pour résoudre ce problème, et j'ai appris récemment que quelqu'un avait réalisé un ensemble reliant CD32 et A1200, mais la compatibilité FMV n'est pas certaine. Pourquoi tenez-vous tous tant à relier un CD à l'A1200, en définitive, est-ce pour pouvoir copier des fichiers, etc. ?

- Mais avec l'adjonction d'un CD, l'A1200 possède les avantages des deux machines !

De toute façon, le prix d'un lecteur de CD-ROM externe ne devrait pas être très inférieur à celui de la CD32. Si vous pouvez obtenir la FMV dans un cas et pas dans l'autre, le choix est vite fait, non ? Mon conseil à vos lecteurs est donc d'acheter une CD32 et de profiter des jeux qui sont disponibles sur ce support, en attendant l'ensemble que nous devrions sortir bientôt. En ce qui concerne la station d'accueil, la sortie en a été retardée pour préserver le marché de l'A1200 qui risque de souffrir de cette concurrence, mais vous devriez pouvoir vous le procurer aux alentours de septembre 1994.

- Des rumeurs ont couru concernant la prochaine sortie de nouveaux A1200 et CD32 améliorés, pouvez-vous nous le confirmer ?

Où avez-vous entendu dire cela ?

- En Allemagne...

Vous savez, Commodore a beaucoup évolué ces derniers temps, laissez-moi vous en expliquer la nature. Commodore Allemagne est maintenant beaucoup moins proche de la maison mère qu'auparavant. Nous sommes en communication permanente avec les États-Unis, car nous sommes perçus comme le marché le plus représentatif. Celui d'outre-Rhin est beaucoup plus professionnel. Du reste, il se vend là-bas beaucoup plus d'A4000 qu'ici. Sans vouloir être méchant, vous pouvez considérer que 99% des informations venues d'Allemagne sont fausses.

Pour répondre à votre question, nous sommes aujourd'hui effectivement assez avancés technologiquement parlant pour réaliser de telles machines. Cependant, l'un des principaux reproches qui ont toujours été faits à Commodore est de sortir à une cadence trop élevée de nouveaux modèles supplantant les anciens. Nous voulons éviter que de telles erreurs se reproduisent à l'avenir, et n'avons donc aucune intention de sortir de nouveaux Amiga pour le moment.

- Les plus grands éditeurs, tels qu'Ocean, Electronic Arts, MicroProse, Virgin, Psygnosis semblent pour l'instant réticents à l'idée de développer pour la CD32. Certains produisent un jeu pour tâter le terrain, d'autres attendent de voir. A quoi pensez-vous que cela soit dû ? Est-ce parce que vous n'êtes qu'insuffisamment installé aux États-Unis, ce qui restreint le marché potentiel ?

C'est faux, la plupart des éditeurs nous soutiennent ! Virgin développe actuellement plusieurs titres. Je reviens à peine de leurs bureaux en Californie, et je puis vous assurer que la CD32 compte authentiquement parmi les machines sur lesquelles Virgin investit. Psygnosis n'est pas en reste, avec des titres comme Brian The Lion ou Second Samurai. Ian Hetherington, l'un des dirigeants de la société, m'a assuré que d'après leurs prévisions, la CD32 semble la seule plate-forme viable pour les dix-huit mois à venir ! Electronic Arts est un cas un peu particulier, dans la mesure où cet éditeur a beaucoup investi dans le standard 3DO. Travailler sur CD32 équivaudrait pour eux à scier la branche sur laquelle ils sont assis !

Pour ce qui est des États-Unis, j'ai travaillé là-bas durant un an afin d'évaluer le marché et préparer notre venue. Nous sommes arrivés à la conclusion qu'il fallait des moyens énormes pour lancer une nouvelle console, un budget de plus de 20 millions de dollars ! En l'état actuel de notre situation financière, avec les difficultés que nous avons connues ces dernières années, nous n'avons tout simplement pas les moyens de nous implanter durablement en Amérique. Pourtant, la presse est là-bas éminemment favorable à notre venue, et nous pourrions, avec une bonne campagne de lancement, atteindre en un an le chiffre de 150 000 à 200 000 unités vendues aisément.

- Soyons positifs. Quelles bonnes surprises pouvons-nous attendre pour 1994 ? Akira et Rebel Assault seront-ils disponibles ?

Rebel Assault ? J'ai entendu moi aussi des rumeurs concernant son adaptation sur CD32, mais tout cela est complètement faux. Pour Akira, nous sommes tout comme vous dans l'expectative. Avec une telle licence, ICE devrait nous proposer un produit de grande classe, mais nous ne pouvons pour l'instant qu'attendre qu'ils nous montrent le produit fini. Et bien sûr, il y aura bientôt Microcosm, qui est fortement attendu. Se montrera-t-il à la hauteur des espoirs que nous avons placés en lui ? Je pense que oui, mais c'est là seulement l'expression de mon avis personnel. L'explication des retards successifs de Microcosm réside dans le fait qu'il a été remanié un grand nombre de fois afin de gagner en jouabilité. Ce n'est pas toujours le cas, car pour être honnête, je vous avouerai que la plupart des programmeurs mentent sur les dates de sortie. Et quand ils ne mentent pas, ils sont trop optimistes et ont tendance à raconter exactement ce que les gens ont envie d'entendre.

- Avec l'arrivée de la Jaguar, puis plus tard des consoles Saturn, Project Reality, la nouvelle Sony et autres 3DO, le marché va devenir extrêmement concurrentiel. Que pensez-vous des chances des uns et des autres de se faire une place au soleil en Europe ?

Avant de vous répondre, j'aimerais préciser qu'il s'agira uniquement là de mon avis personnel et pas nécessairement celui de Commodore. Je pense que le marché pourra accueillir un grand nombre de standards différents si tout le monde exploite, comme il est probable, la FMV. Il existe déjà un "livre blanc" qui spécifie une norme en matière de développement pour CD couplés à des cartes MPEG. C'est donc un pas de fait dans la voie de la standardisation. Je ne suis pas très optimiste au sujet de la 3DO, son lancement aux États-Unis cette année a été une véritable catastrophe, en raison d'un prix de vente beaucoup trop élevé, ce qui devrait le conduire tout droit à une fin similaire à celle qu'a connue le CDTV.

Atari va certainement souffrir du manque de logiciels pour la Jaguar, car les éditeurs sont méfiants à son égard. Beaucoup de développeurs vous diront qu'ils comptent fermement programmer pour la Jaguar, mais en réalité, c'est totalement faux, à moins qu'ils n'aient été financés largement par Atari, ce qui ne peut être le cas de beaucoup d'entre eux ! Par contre, la Saturn me semble être un produit intéressant qui devrait drainer beaucoup d'éditeurs dans son sillage. La Project Reality est la plus grosse escroquerie que j'ai vue depuis longtemps ! Nintendo agite cette carotte aux nez des consommateurs constamment en prétendant que ce sera LA machine du siècle, la plus grande invention de l'Homme depuis le fil à couper le beurre. Au CES, ils faisaient tourner des démonstrations sur le thème "voilà le futur de vos jeux". Ce qu'ils oubliaient de dire, c'est que derrière les cartons, une station de travail de 50 000 dollars était nécessaire pour faire fonctionner ces démos, censées représenter leur future console à 200 dollars ! C'est complètement irréaliste, et quand bien même ils parviendraient à une telle prouesse, le type de résolution exploité par une telle machine est bien trop élevé pour un téléviseur classique, qui est le périphérique le plus fréquemment utilisé avec une console de jeu.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]