Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 17 août 2017 - 15:29  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Jacek Piszczek
(Entrevue réalisée par Tobias Karlsson - février 2013)


Note : traduction par David Brunet.

L'entrevue du jour concerne Jacek Piszczek, un développeur polonais membre de l'équipe de MorphOS.

- Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous ?

J'ai 30 ans, je suis né à Torun en Pologne. Aux cours des années durant lesquelles j'ai développé sur MorphOS, j'ai fait deux hivernages complets en Antarctique, ce qui représente une période de plus de deux ans et demi. En ce moment, je reprends ma vie dans le monde civilisé, dans la capitale polonaise.

- Quel est votre histoire en informatique ?

J'ai travaillé en tant que programmeur pendant environ 10 ans. Mon premier vrai travail a été celui sur MorphOS durant la bonne vieille période du Pegasos I (NDLR : 2002 et les quelques années suivantes). Actuellement, je dirige une petite équipe de programmeurs dans une société détenue par la plus grande chaîne TV privée en Pologne. Nous travaillons sur des applications multimédias pour Windows et iOS comme par exemple un client ipla.tv.

- Quand et comment avez-vous rencontré l'Amiga et MorphOS ?

Tout a débuté quand j'ai commencé à suivre des cours de programmation, à peu près à l'âge de 11 ans. Nous apprenions AMOS sur de bons vieux A500. Ce fut également mon premier ordinateur, bien que je n'en ai possédé un que quelques années plus tard.

Quand je suis passé sur A1200 avec carte PowerPC, il est devenu évident que je devais programmer. A cette époque, autour de 1998, il était encore possible de trouver, dans ma ville, des gens qui faisaient la même chose que moi. Nous avons donc fait des tentatives un peu stupides dans le monde de la scène démo. Mais ce n'était pas assez pour moi, je me suis ainsi lancé dans la programmation d'utilitaires et je suis ensuite passé de l'AMOS, de l'assembleur et du E vers le langage C. J'ai alors programmé ReqAttack, un utilitaire que j'ai hérité de Georg Steger.

Je me suis intéressé à un système d'exploitation PowerPC (MorphOS) lors d'une lecture du magazine polonais "Amiga Magazyn". J'ai apprécié sa version 0.4 bêta car la lenteur du 68040 me tapait déjà sur les nerfs ;-). Quelques mois plus tard, je suis rentré en contact avec Ralph Schmidt, j'ai obtenu de lui les sources d'Intuition. J'ai ainsi pu commencer à travailler sur le système d'habillage graphique, et sur tous les bogues et problèmes d'incompatibilité que ce code, qui provenait d'AROS, avait. Au départ, je ne connaissais pas beaucoup le C, ni même l'API AmigaOS, mais la quantité de bogues dans le code source m'a forcé à apprendre rapidement.

- Que faites-vous quand vous ne travaillez pas sur MorphOS ?

Je n'ai pas beaucoup de temps libre en général, donc j'essaye de faire le plus de choses possibles dans ces moments-là. Quand je ne travaille pas sur MorphOS, je lis des livres (généralement dans les transports) et je pratique la course à pied avec mes amis (cela va du simple footing au marathon).

- Sur quelles parties de MorphOS travaillez-vous ?

Nous travaillons tous sur nos petits projets dans l'équipe. Cela concerne donc la conception de nouvelles choses et la maintenance des modules existants, c'est un travail de programmation très strict. Nous devons également faire des choses moins amusantes : moi par exemple, j'écris souvent les notes de version.

- Pouvez-vous nous donner des exemples de choses que vous avez réalisées ?

Comme je l'ai déjà mentionné, j'ai commencé avec Intuition, puis je suis rapidement passé sur d'autres aspects de l'interface graphique comme les préférences, des classes MUI et puis MUI lui-même. Durant mon premier séjour en Antarctique, j'ai réalisé "l'Enhanced Display" (affichage amélioré) que nous avons introduit dans MorphOS 2.0. Dernièrement, j'ai aussi travaillé sur des choses comme la gestion de l'énergie et les capteurs de surveillance du PowerBook, ainsi que sur le SDK (kit de développement).

- Quel fut votre plus grand défi dans le développement de MorphOS ?

Ce fut que la pléthore de sémaphores dans Intuition, Gadtools et la layers.library puissent fonctionner ensemble, sans blocages, avec toutes les applications Amiga, qui sont parfois mal programmées. Je pense que cela a pris environ deux ans pour fonctionner correctement. Il est difficile d'imaginer combien d'applications essayent d'abuser l'API d'AmigaOS, que ce soit en récupérant directement le contenu d'une zone mémoire (peek) des structures internes, ou en effectuant des opérations spécifiquement interdites dans la documentation. Et encore, ces appels fonctionnaient à moitié sur AmigaOS 3.1, nous devions donc nous assurer qu'ils fonctionnaient aussi sur MorphOS.

- Travaillez-vous sur des choses que nous verrons dans les prochaines versions de MorphOS ?

Bien sûr, et malgré mon temps libre limité, je peux vous assurer qu'il y a plein de petites choses que je vais terminer. Un lecteur attentif de MorphZone pourra vous parler du pilote pour manette XBox par exemple. J'aime également programmer des petits modules pour la barre de titre.

- MorphOS est confronté à quels gros défis ?

Il est confronté à un changement d'architecture. Tôt ou tard, nous serons forcés d'abandonner la compatibilité Amiga dans le but d'aller de l'avant et d'utiliser, par exemple, les nouveaux processeurs multicoeurs. Ce sera un énorme travail.

- Dans l'éventualité d'un changement d'architecture, laquelle préféreriez-vous et pourquoi ?

Ce serait l'AMD64, et espérons-le les MacBook :-). Nous avons probablement besoin de nous limiter à certains matériels et à des systèmes verrouillés comme les Mac, ce qui engendre moins de modifications. Bien sûr, cela pourrait être des machines conçues spécialement pour MorphOS, comme c'est le cas avec AROS (iMica, AresOne...).

- Quel avenir, s'il en a un, voyez-vous pour la plate-forme PowerPC ?

A mon avis, les PowerPC que nous avons actuellement devraient être utilisables pour les prochaines années, mais tôt ou tard, nous devrons passer à quelque chose de plus rapide.

- Pour quelles raisons devrait-on choisir MorphOS plutôt qu'un autre système d'exploitation ?

C'est une question difficile :-). Je dirais que MorphOS est destiné aux utilisateurs qui en ont plein le dos des systèmes comme Linux et qui sont à un niveau de pouvoir maîtriser Linux. Donc si vous voulez quelque chose de différent et que vous n'êtes pas effrayés à l'idée de résoudre de petits problèmes vous-mêmes, ou en discutant avec les développeurs, alors MorphOS est fait pour vous.

- Quel avenir voyez-vous pour MorphOS ?

Tout dépend du temps libre et de la motivation de l'équipe MorphOS. Nous ne rajeunissons pas. Pourtant, il existe des gens, plus jeunes, qui désirent développer pour MorphOS. Donc peut-être que nous serons capables de poursuivre son développement dans les années à venir.

- Que voudriez-vous voir dans MorphOS à l'avenir ?

Une nouvelle API avec toutes les caractéristiques comme le pistage des ressources, la protection mémoire et la gestion multiprocesseur symétrique. Tout cela en gardant le bon vieil aspect du système et les applications que nous aimons et que nous utilisons tous les jours.

- Y a-t-il quelque chose que vous voudriez dire à la communauté MorphOS ?

Merci d'être resté avec nous lors de la période difficile entre MorphOS 1.4.5 et 2.0. Ce fut une période durant laquelle nous ne savions pas, nous-mêmes, si nous allions publier quoi que ce soit.

Et merci de nous soutenir via vos enregistrements à MorphOS, notamment pour les Mac mini G4 qui s'est avéré être un succès. Je suis sûr que vous ne serez pas déçus par ce que vous apporteront les nouvelles versions du système.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]