Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 22 mai 2017 - 17:33  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Carlo Pirri
(Entrevue réalisée par David Brunet - décembre 2016)


Carlo Pirri Carlo Pirri est un des contributeurs du site Hall Of Light qui référence les jeux Amiga. C'est aussi l'une des personnes qui dispose de la plus grosse... collection de jeux Amiga originaux.

- Bonjour Carlo. Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour David et à tous les enthousiastes Amiga ici-bas ! Je m'appelle Carlo Pirri, j'ai 2^5 + 12 ans (désolé, c'est une mauvaise blague pour tous les mathématiciens/statisticiens qui nous lisent) et je vis près de Fremantle, en Australie Occidentale. Je suis psychologue médical et consultant/statisticien dans ma co-entreprise spécialisée dans l'éducation et la recherche contre le cancer pour des médecins et d'autres professionnels de la santé.

Je suis un grand fan de l'Amiga (évidemment !) et je suis membre des équipes de Hall Of Light et d'Amiga Magazine Rack depuis 10-15 ans. Mais j'ai aussi un grand amour pour beaucoup d'ordinateurs et de magazines rétro qui ont bercé mon enfance dans les années 1980/1990. J'aime aussi pratiquer du sport pour m'amuser et garder la forme (généralement le football australien et le cricket), sortir pour dîner, aller au bar ou regarder des matchs ou des films avec des amis, et acheter des nouveautés comme des t-shirts et des tasses qui provoquent le rire chez moi et mes amis.

- Vous êtes également connu sous le surnom de "Dr. Bong". D'où vient votre pseudonyme ?

C'est un surnom qui date de mes premiers jours à l'université quand des amis et moi programmions des démos Amiga pour notre propre plaisir, souvent couplé avec des séances de beuverie et de fumette. Je laisse aux gens le soin d'imaginer ce que nous fumions, mais il est évident de dire que cela semblait améliorer le plaisir et la créativité des quelques démos que nous avons terminées ! ;-)

Étonnamment, ces démos ont réussi à se faire une place dans certaines listes de sociétés australiennes de distribution de programmes domaine public... même si elles ont dû circuler seulement parmi un petit groupe d'amis amigaïstes. Malheureusement, ces démos et leur code source ont été perdus il y a longtemps maintenant, mais j'ai toujours les modules amusants quelque part sur une disquette.

- Quel a été votre premier ordinateur ?

Les premiers ordinateurs que j'ai utilisés étaient des BBC Micro, des TI-99/4A de Texas Instruments (ceci grâce à un professeur d'école primaire bien en avance sur son temps !) ainsi qu'un VIC-20 que mon meilleur ami à l'école reçût en cadeau peu de temps après notre découverte des ordinateurs.

Cependant, le premier ordinateur que j'ai possédé fut le Commodore 64. Il tient une place très spéciale dans mon coeur car je l'ai reçu comme cadeau de la part de ma famille pour Noël 1983. Nous étions loin d'être riches et ma famille ne connaissait rien sur les ordinateurs. J'avais économisé toute l'année le peu d'argent de poche que je recevais chaque semaine pour acheter un VIC-20 d'occasion (~150 AUD, ~100 euros). A Noël 1983, j'avais ainsi économisé tout l'argent dont j'avais besoin, quand, à ma grande stupéfaction, un paquet C64 familial (499 AUD, 350 euros) m'attendait au pied du sapin le matin de Noël. C'est l'un de mes plus beaux souvenirs d'enfance et il sera à jamais gravé dans ma mémoire.

Le C64 était vraiment l'ordinateur familial, ceci grâce à Jack Tramiel (avec son slogan "Ordinateurs pour les masses, pas pour les classes") et je ne suis pas sûr que ma famille aurait pu m'offrir un plus beau cadeau, lequel m'amena finalement sur la voie de l'Amiga.

- Quand et comment avez-vous découvert l'Amiga ?

Eh bien, la première fois que j'ai entendu parler de l'Amiga, c'est quand j'ai lu un article sur l'Amiga 1000 dans les magazines informatiques (sans doute Commodore User et Personal Computer Games) que j'achetais régulièrement en 1984/1985. Cependant, la première fois que je l'ai vu en chair et en os fut en 1986 dans un magasin près de chez moi dans lequel j'achetais mes jeux C64. Le magasin disposait de deux A1000 en démonstration, un qui faisait tourner la démo Juggler, et l'autre qui faisait des démonstrations de Defender of the Crown, devant lequel on restait bouche bée. Bien que je bavais devant cet ordinateur, je savais au fond de moi que je ne pourrais l'acheter car l'A1000 était beaucoup plus cher qu'un C64 ou un autre ordinateur 8 bits vendu en Australie à cette époque. J'ai dû attendre jusqu'en 1989 pour jouer sur un Amiga 500, grâce à un camarade au lycée. Je suis alors devenu complètement accro et il m'en fallait un. J'ai donc travaillé à mi-temps, en plus de mes études universitaires, pour me payer un tout nouvel Amiga 500 après Noël 1990.

- Quelles sont vos configurations Amiga ?

J'ai probablement plus de 30 configurations Amiga dont un CDTV et une CD32. Malheureusement, beaucoup d'entre elles sont dans des cartons depuis une dizaine d'années car j'ai déménagé plusieurs fois et je ne dispose pas d'une salle de jeux dédiée comme j'en avais auparavant. Pour le moment, j'ai quatre configurations Amiga en place ; un Amiga 1200 avec 68030 et 66 Mo de mémoire, un Amiga 500 avec 1 Mo de mémoire, un Amiga 500 avec 2 Mo de mémoire et un Amiga 2000 avec 68030 et 10 Mo de mémoire. Pour vous donner une indication sur les Amiga que j'ai rangés dans des cartons, voici les configurations que j'utilisais à l'époque pour tester, entre autres, les jeux WHDLoad/JST :
  • A4000T, 68060/50 MHz, PowerPC 604e/150 MHz, Voodoo3, 210 Mo de mémoire, AmigaOS 3.9 et 4.x (dans une tour MicroniK).
  • A3000, 68030/25 MHz, 18 Mo de mémoire, AmigaOS 3.1.
  • A1200HD, 68040/40 MHz, 34 Mo de mémoire, AmigaOS 3.0.
  • A1200HD.
  • A2000HD, 68060/50 MHz, 34 Mo de mémoire, Kickstart 1.3 et 3.1, AmigaOS 3.9.
  • A1000HD, 68030/25 MHz, 14 Mo de mémoire, Kickstart 1.3 et 3.1, AmigaOS 3.9 (avec la carte mère Phoenix originelle fabriquée en Australie).
  • A1000, 512 ko de mémoire, Kickstart 1.2.
  • A600HD, 68030/40 MHz, 18 Mo de mémoire, Kickstart 1.3 et 3.1, AmigaOS 3.9.
  • A500HD, 68030/50 MHz, 10 Mo de mémoire, Kickstart 1.2, 1.3 et 3.1, AmigaOS 3.9.
  • A500, 1 Mo, Kickstart 1.3, Action Replay 3.
  • CDTV, 68030/25 MHz, 34 Mo de mémoire, Kickstart 1.3 et 3.1.
  • CDTV, 6 Mo de mémoire, Kickstart 1.3 et 3.1.
Carlo Pirri

Carlo Pirri

- Vous êtes un gros collectionneur de jeux Amiga. Combien de jeux originaux possédez-vous ? Avez-vous des collections de jeux d'autres ordinateurs ou consoles ?

Je possède probablement 3500 ou 4000 jeux en boîte dont des jeux CDTV/CD32. On peut en ajouter quelques-uns si l'on compte les compilations, les versions budget, les doublons, les disquettes perdues, etc. Et encore une fois, par manque de place, beaucoup de ces jeux sont stockés dans des cartons. J'ai trié la plupart des jeux alphabétiquement, de A à L, sur cinq grandes étagères (voir photos). J'ai aussi un bon nombre de jeux (environ 700-800) pour C64/C128, VIC-20, Atari Lynx et PlayStation mais presque tous étaient inclus avec la machine ou m'ont été donnés au fil des ans.

Carlo Pirri Carlo Pirri

Carlo Pirri

- Comment avez-vous construit votre collection de jeux Amiga ?

Eh bien, j'ai commencé à acheter une petite quantité de jeux après l'achat de mon A1200HD au début de 1994. Je venais de commencer une maîtrise en psychologie clinique et j'avais vraiment besoin d'un ordinateur avec disque dur pour utiliser un traitement de texte (l'utilisation de KindWords sur un Amiga 500 de base pour ma thèse de recherche de premier cycle fut une torture !). Par chance, le magasin près de chez moi disposait d'un Amiga 1200HD peu coûteux (~799 AUD, 550 euros), qui était tout neuf mais qui lui avait été retourné car le disque dur était défectueux. Inutile de dire que j'ai sauté sur l'occasion ! Et en petit bonus, le magasin avait également jeté quelques vieux jeux pour Amiga 500. Je pense que c'est là que la première graine de ma collectionnite a été plantée. Si ce n'est pas là, cette passion pour les jeux fut bien cultivée quelques années plus tard, quand WHDLoad et JST sortirent et que les correctifs créés pour eux ne géraient que les versions commerciales originales (et pas les jeux déplombés).

A cette époque, ma collection de jeux augmenta rapidement, elle passa de 100 à plus de 1000 jeux car l'Amiga était mort commercialement en Australie. C'était l'époque avant les enchères sur Yahoo et eBay... les gens donnaient ou vendaient pour pas cher leur Amiga avec des jeux, les revendeurs Amiga australiens et les distributeurs bradaient leurs stocks de jeux Amiga pour quelques centimes, dans cette période où le PC et la PlayStation régnaient en maître.

- Quels sont les jeux les plus rares de votre collection Amiga ?

C'est une question très difficile... Il y a effectivement pas mal de jeux possibles. Je suis sûr que j'en oublie plein mais en voici quelques-uns, sans ordre particulier :

Carlo Pirri Carlo Pirri
Amiga Karate et Mickey Mouse

Carlo Pirri
Mind Walker

Carlo Pirri Carlo Pirri
MicroLeague Wrestling (1990 Version)

Carlo Pirri Carlo Pirri
WestPhaser (avec son pistolet laser)
- Quels sont les emballages de jeux Amiga que vous préférez ?

Les boîtes de jeux Amiga qui ont une forme ou une taille différente de celle standard sont généralement très sympathiques ! Par exemple, Amiga Karate a une boîte triangulaire, alors que la version limitée de Vaxine propose une boîte ronde en forme de biscuit.

Carlo Pirri
La boîte de Vaxine

D'autres boîtes ont des illustrations qui évoquent le mystère et l'intrigue. Par exemple, Eye a une jolie femme, sur le verso de sa boîte, qui jette un coup d'oeil à travers des stores. Murder of the Atlantic dispose d'une vraie loupe de détective incluse dans la boîte.

Carlo Pirri
La boîte de Eye

D'autres jeux encore ont été publiés dans des boîtes luxueuses incluant des objets nouveaux comme un pistolet laser dans le cas de West Phaser ou une cassette VHS du film dont est tiré le jeu Plan 9 from Outer Space. Vous pouvez voir ces boîtes et objets ici ou bien en suivant les liens vers HOL.

Carlo Pirri
Le pistolet de West Phaser

- Savez-vous si votre collection de jeux Amiga est la plus grande du monde ?

Non, je ne le pense pas et je doute qu'elle le devienne un jour ! Pendant longtemps, Peter Olafson (un ancien journaliste d'Amiga World aux États-Unis) avait la plus grande collection de jeux Amiga au monde, mais a vendu à peu près tout sur eBay en 2014/2015 car il n'en avait plus besoin pour le livre de jeux vidéo rétro qu'il écrivait.

Il y a aussi quelques personnes en Europe (Amicoder, Christian Sauer aka ville9, Zeg, Toaks, Cebulba) qui achètent des jeux Amiga depuis aussi longtemps que moi, voire plus longtemps, et qui disposent probablement de plus grandes collections. Je doute que je puisse un jour posséder tous les jeux Amiga commerciaux. Après tout ce temps, je continue à avoir beaucoup de plaisir lorsque je découvre un jeu que je n'avais jamais vu ou entendu parler auparavant ! 8-D. C'est encore plus jouissif s'il s'agit d'un jeu qui n'est pas disponible sur Internet et qui peut être partagé avec les gens du forum English Amiga Board (EAB), ou bien un jeu qui n'a pas sa boîte/ses disquettes numérisées dans HOL, voire une nouvelle entrée !

- Vous êtes l'un des "anciens" membres du site Hall Of Light. D'abord, savez-vous quelle est la raison de ce nom ?

Je crois que ce nom a été inventé par le membre fondateur CodyJarrett. Il y a une citation sur le site Web de Hall Of Light qui donne un indice sur l'origine du nom : "Ceux qui font des recherches sur l'Antiquité passent souvent par de nombreuses salles obscures avant d'arriver à Aula Lucis, le grand corridor de lumière ; ils doivent restaurer les vieilles archives et consulter de nombreux récits mités, et ainsi apporter la lumière, pour ainsi dire, des ténèbres, pour informer le monde actuel de ce qu'on fait les anciens, et nous faire voir la vérité par les yeux de nos ancêtres". [Source : James Howell dans "Londinoplis: un discours historique ou un examen appronfondi de la ville de Londres", éditeur inconnu].

La citation est de James Howell, qui était un écrivain historique britannique du XVIIe siècle. A l'instar des historiens passés et présents, la mission de l'équipe de HOL est, avant tout, de préserver l'histoire des jeux Amiga aussi précisément que possible et de cataloguer tous les jeux Amiga commerciaux. Ceci dans le but que les générations actuelles et celles à venir n'oublient pas l'importante et passionnante contribution que l'Amiga a apporté au relatif début des jeux vidéo comme nous les connaissons maintenant.

- Pouvez-vous présenter ce site Web ? Qui sont ses créateurs d'origine ? Quels sont les objectifs ? Comment contribuer ?

Hall Of Light est actuellement la plus grande et la plus complète base de données en ligne de jeux Amiga commerciaux et de titres éducatifs de la planète. Les jeux Licenceware sont considérés comme suffisamment commerciaux pour être inclus dans HOL. Les jeux domaine public/freewares, ajoutés dans le passé, le ne furent généralement que pour fournir un tableau plus complet de la logithèque des développeurs/éditeurs qui ont d'abord commencé ainsi avant de passer commercial (par exemple Team 17, Paul Burkey). Au cours des dernières années, nous avons un peu assoupli ces directives et nous avons ajouté davantage de jeux non commerciaux, généralement après une demande (et lorsque les informations sur le jeu et les captures d'écran nous étaient fournies) ou bien de notre propre chef car la qualité du jeu valait la peine de l'inclure dans HOL. Il faut toutefois se rappeler que nous sommes un projet à but non lucratif et que notre temps et nos ressources sont limités. Par conséquent, notre objectif principal est toujours de cataloguer tous les jeux commerciaux (publiés ou non) et de rendre chaque fiche de jeu aussi complète que possible en y incluant des captures d'écran, des numérisations du contenu du jeu, des anecdotes et d'autres informations intéressantes que nous avons trouvées sur chacun d'eux.

Les créateurs originaux de HOL étaient notamment Adrian Simpson (CodyJarrett) et Pierre Astruc (RCK) avec une aide précieuse d'anciens membres de l'équipe d'origine comme Walker. Ils étaient responsables de la conception et de la programmation du site. Sans le talent de programmeur de RCK et de sa généreuse offre pour héberger HOL (ainsi que de nombreux autres sites Amiga comme le forum English Amiga Board, Amiga Magazine Rack et Amiga Lore) à ses propres frais, nous ne pourrions pas parler aujourd'hui de tout cela !

Comme toujours, nous acceptons toute contribution de jeux Amiga susceptibles d'être inclus dans HOL. Chaque contributeur est crédité dans le tableau des contributeurs, les points étant attribués en fonction du nombre d'éléments soumis et utilisés. Pour plus d'informations sur la façon de contribuer à HOL, les fans d'Amiga n'ont pas à chercher plus loin que la FAQ de HOL.

- Comment est organisée l'équipe de Hall Of Light ? Qui fait quoi ? Utilisez-vous un forum interne ou vous travaillez séparément ?

L'équipe de HOL se compose de membres provenant de toutes les parties du monde où l'Amiga était populaire de par ses éditeurs et ses utilisateurs. Le caractère international de l'équipe est l'une des grandes forces de HOL, car les connaissances sur les sorties de jeux dans différentes parties du monde peuvent être réunies. Il y a actuellement six membres actifs dans l'équipe de HOL (couvrant potentiellement tous les aspects de la base de données), qui sont activement soutenus par des super-contributeurs spécialisés tels que Dlfrsilver (pour les boîtes rares, les numérisations de manuels), ED-209 (pour les numérisations de manuels/boîtes et plus), Clenched (pour les cartes des jeux et les trucs et astuces), Logix (pour les captures d'écran et les numérisations de manuels/boîtes), Rob 1 (pour le traitement des contributions à HOL) et Hipoonios (pour les captures d'écran, les trucs et astuces et plus).

Nous disposons d'un forum interne sur le site English Amiga Board et d'une liste de diffusion afin de discuter des questions importantes au sujet de HOL en tant qu'équipe. Généralement, les membres de l'équipe et les super-contributeurs travaillent chacun de leur côté et dans leur temps libre. Ils s'appuient sur le forum et la liste de diffusion pour poser des questions et de discuter des problèmes concernant HOL quand ils en ressentent le besoin. Il y a aussi un sous-forum dédié sur EAB que les membres de l'équipe peuvent utiliser s'ils ne sont pas trop occupés à travailler sur HOL ou si la vie réelle leur en laisse le temps ! ;-)

- Quels sont les futurs projets de Hall Of Light ? Qu'en est-il de l'inclusion des jeux du domaine public ou de la mise en place d'une section de téléchargement ?

Hipoonios, notre plus récent super-contributeur, est une machine à capture d'écran et a commencé à téléverser un paquet de captures d'écran de jeux du domaine public. Il en dispose de davantage pour des jeux qui ne sont pas encore dans HOL, donc vous pouvez vous attendre à voir de nouvelles entrées, dans les prochains mois, concernant des jeux DP de bonne qualité que beaucoup de joueurs Amiga n'ont jamais vu auparavant ! Bien sûr, des liens de téléchargement seront ajoutés pour ces jeux DP (dans la section "notes", pour le moment) en plus des liens déjà disponibles pour certains jeux commerciaux qui ont été mis à disposition du public par leurs développeurs/éditeurs (par exemple International Karate ; Super Tennis Champs ; OnEscapee).

Concernant les futurs projets, CodyJarrett était occupé récemment à convertir la base de données afin de la rendre plus simple et intuitive. Par exemple, HOL dispose actuellement d'entrées séparées pour un même jeu (comme Zool OCS/ECS, AGA et CD32) mais la structure de la base de données va les combiner en une seule entrée ayant plusieurs versions (OCS/ECS, AGA et CD32), et chaque version pourra avoir plusieurs types d'édition (plein tarif, budget...). Nous avons aussi besoin de créer une nouvelle interface plus réactive.

Cependant, le plan à long terme pour Hall Of Light est de créer un super HOL et d'y intégrer les parties clés des projets annexes comme Amiga Magazine Rack (les tests, préversions, articles sur les développeurs, démos, etc.) et Amiga Lore (évaluations et tests des utilisateurs, entrevues avec les développeurs, etc.). Que de choses passionnantes !

- Quelle est votre méthode ou vos trucs pour trouver des jeux qui ne sont pas encore dans la base de données de HOL ?

Il existe une variété de sources qui peuvent être utilisées comme les annonces sur eBay, les tests dans les anciens magazines Amiga, les vieux CD pirates, TOSEC, les autres bases de données ou listes de jeux Amiga comme celle présente ici sur Obligement, les messages sur des forums comme EAB et les contributions à HOL. Parfois, le simple fait de lancer différentes versions d'un jeu (par exemple, les éditions américaine et anglaise) par curiosité pour comparer leur titre, leur jouabilité, etc., permet de trouver un jeu manquant dans HOL. C'est comme cela que j'ai trouvé des versions légèrement différentes de Out Run et de Omar Sharif's Bridge.

- Vous êtes également un contributeur d'Amiga Magazine Rack. Pouvez-vous nous présenter ce site Web ?

Amiga Magazine Rack (AMR) a été publié la première fois sur Internet en 2007, sur une idée de Codetapper et avec une bonne aide de la part de Galaxy. A l'origine, ce site ne fut conçu que pour indexer les disquettes de couverture de magazines, car le site Mr Dig's Amiga Coverdisk n'était plus maintenu à jour. Codetapper y a ensuite ajouté des numérisations de couvertures des magazines qu'il possédait, et de là, l'objectif du site se transforma rapidement en l'indexation de presque tout le contenu des magazines (jeux, contenu sérieux, matériels, trucs et astuces, publicités, articles spéciaux, entrevues, etc.) à l'exception des publicités des revendeurs.

La grande différence entre AMR et beaucoup d'autres sites Web de magazines/données rétro (comme Archive.org), qui sont souvent négligés, est qu'AMR s'efforce de cataloguer les tests de jeux, les trucs et astuces, etc. de sorte que lorsque vous recherchez un jeu, les résultats de votre recherche que l'on vous propose englobent une foule de détails spécifiques comme le magazine dans lequel il apparaît, le numéro/mois/année du magazine, le numéro de la page, son développeur/éditeur, le testeur, la note, etc., le tout avec un lien direct vers sa numérisation (si disponible) et en un seul clic. La plupart des autres sites identifient, au mieux, uniquement les fois où le jeu est mentionné dans un magazine (probablement en utilisant un logiciel sophistiqué de recherche OCR). Les utilisateurs de ces sites doivent donc patienter plusieurs minutes en cliquant sur les résultats un par un jusqu'à trouver les résultats qu'ils recherchaient, s'ils arrivent à les trouver.

Malheureusement, alors que la numérisation des magazines Amiga est devenue plus facile grâce aux avancées de la technologie de numérisation (par exemple l'utilisation de photocopieurs/scanners haut de gamme), l'indexation du contenu des pages de chacun des magazines en utilisant Excel peut être assez déprimante. Nous avions donc de précieux contributeurs, en dehors de l'équipe AMR, qui s'occupaient de cette tâche.

Néanmoins, si quelqu'un est intéressé et veut contribuer à AMR en indexant le contenu des magazines ou en fournissant des numérisations de pages qui manquent à l'appel, n'hésitez pas à consulter la FAQ d'Amiga Magazine Rack et ainsi avoir une chance d'être immortalisé et à participer à un tirage au sort pour une session gratuite sexe/bière (je plaisante sur cette dernière partie !).

- La plupart des numérisations sur Amiga Magazine Rack sont pour les jeux. Donc la numérisation de plein de magazines est incomplète. Prévoyez-vous d'ajouter les pages manquantes ?

Nous sommes dans cette situation, mais si les gens regardent de plus près les numéros de magazines en cliquant sur le bouton "pages", ils trouveront parfois qu'il y a bien plus que des numérisations de tests de jeux et de trucs. Ces choses ont été "cachées" par inadvertance car personne ne les a encore indexées. Au départ, l'intention était de ne s'occuper que de l'indexation des tests de jeux, des préversions, des trucs, etc. Plus tard, on a décidé d'inclure également d'autres articles comme des tests de matériel, des publicités pour des logiciels et matériels (uniquement les constructeurs, pas les magasins), etc. Mais je pense que c'est à cette époque que Galaxy est devenu inactif, je n'étais pas non plus terriblement actif à cause de lourds engagements dans la vie réelle et Codetapper venait de fonder une famille... Et comme je l'ai mentionné plus haut, il y eut très peu d'intérêt de la part de personnes en dehors de l'équipe pour réaliser toute cette indexation.

Codetapper a une opinion bien tranchée sur le sujet, surtout au regard des ressources limitées de l'équipe. Il pense que, à moins que les pages soient déjà indexées, il est inutile de consacrer du temps à numériser les publicités, surtout les publicités redondantes comme celles de six pages de Gordon Harwood Computers. La plupart d'entre elles ne seront jamais regardées par les visiteurs d'AMR mais consommeraient un temps précieux de numérisation et d'indexation. Ce temps serait mieux employé à compléter les choses manquantes qui ont un plus grand intérêt (comme la rubrique "diary of a game" ("journal d'un jeu") réalisée par des développeurs de jeux comme Andrew Braybrook, des entrevues avec des éditeurs et des développeurs, etc.). Si AMR avait un espace disque illimité, alors davantage de pages numérisées pourraient être incluses. Pour cela, il faudrait que d'autres personnes nous envoient les numérisations de leurs magazines, mais malheureusement, il n'y a pas eu beaucoup de contributeurs en dehors de l'équipe ces dernières années, même pour cela !

- Disposez-vous de l'autorisation des éditeurs originaux pour numériser leurs magazines ? Avez-vous déjà reçu des plaintes d'éditeurs de magazines ?

Non, nous n'avons pas d'autorisation officielle des éditeurs d'origine. Nous ne sommes pas certains qu'il en reste vraiment (plusieurs ont fait faillite à l'époque) mis à part Future Publishing, qui d'ailleurs vient d'acquérir Imagine Publishing et qui publie actuellement le magazine Retro Gamer. Jusque-là, nous n'avons jamais reçu de réclamations d'éditeurs. En fait, nous avons reçu très peu de retours/commentaires sur AMR depuis le début, sauf celui d'une étrange personne qui disait qu'il serait bien de pouvoir visualiser une page individuelle sans avoir à feuilleter presque tout un magazine, souvent via une interface imprécise comme c'est le cas sur d'autres sites (par exemple Archive.org).

- Quelle est votre opinion sur les cartes Vampire et les accélérateurs FPGA ?

Il s'agit d'une innovation très intéressante qui offre un choix plus large aux amigaïstes en termes de modernité. Ni plus ni moins. Cependant, les déclarations de ses producteurs ou de ses partisans disant qu'elles sont un événement qui change la donne pour la communauté Amiga sont vraiment présomptueuses, cela suppose qu'ils ont appris des échecs commerciaux des précédentes innovations matérielles Amiga (CDTV, CD32, cartes 68k/PowerPC) et qu'ils seraient capables de surmonter les obstacles que personne d'autre n'aurait pu surmonter jusqu'à présent. C'est le logiciel qui permet de vendre du matériel, pas l'inverse... Et des ventes décentes de matériels dans un marché de niche ne pourront garantir un retour des développeurs (qui a parlé de la BeBox !?).

Le temps a bel et bien passé pour que ces cartes soient un événement qui change la donne au niveau du matériel Amiga. Franchement, il est grand temps que la communauté Amiga se concerte et soit plus unie au lieu de continuer les querelles et les "trolls" pour savoir quel matériel/système est "le meilleur pour tout le monde" et pour diviser encore plus la communauté. A mon avis, 2016 a vraiment été une année remarquable au niveau des jeux et des logiciels réalisés en coopération entre différents développeurs sur Amiga. J'espère qu'on en aura plus en 2017 et les années suivantes !

- Quelle est votre opinion sur les Amiga de nouvelle génération ?

Ma réponse à la question précédente s'applique largement ici aussi. Je pense que Trevor Dickinson et A-EON Technology peuvent avoir un aperçu du problème "matériel intéressant, peu de logiciels" dont souffrent également les Amiga NG, notamment en ce qui concerne les suites logicielles (une suite Internet avec un navigateur moderne gérant un SSL récent, une suite bureautique, etc.). Les progrès ont été très lents, ce qui n'est pas une surprise pour une plate-forme niche comme celle-ci. Mais à leur crédit, on peut dire qu'ils n'ont pas cessé d'essayer. Je serais modérément intéressé de voir comment se comporte LibreOffice sur un système Amiga NG quand le portage sera terminé, mais en attendant, je suis bien content de profiter de mon matériel Amiga actuel (Classic 68k/PowerPC et Pegasos) et de mes logiciels.

- Vous êtes Australien. Quelle est la situation de l'Amiga dans votre pays ? Avez-vous des anecdotes à propos de l'Amiga en Australie ?

Toute proportion gardée, il y a beaucoup plus d'intérêt dans l'Amiga sur la côte Est de l'Australie, principalement à Melbourne et à Sydney, qui disposent encore de groupes d'utilisateurs actifs (AUG, SAUG) et organisent même une démoparty avec une section "oldschool" qui inclut le C64 et l'Amiga (Syntax Demoparty). Novacoder, Cammy et Rebel sont également sur la côte Est et ont été actifs au niveau des développements et des portages de jeux sur Amiga ces dernières années.

Je suis sur la côté Ouest de l'Australie et, depuis la fermeture en 2000 du principal groupe d'utilisateurs Amiga, il y a très peu d'intérêt pour l'Amiga ici. Le dernier gros événement dont je me souviens fut la visite de Petro Tyschtschenko, après que Gateway 2000 a racheté l'Amiga en 1997, qui intervint après la désastreuse faillite d'Escom (et après la faillite de Commodore avant ça !). Petro était très charismatique et extrêmement passionné par l'Amiga, même quand il s'agissait de parler à un petit groupe d'utilisateurs comme nous l'étions à l'époque. Cependant, bien qu'il fût très passionné et optimiste à propos de l'Amiga racheté par Gateway, je ne pouvais pas m'empêcher de penser que, au fond, il savait que la chance de l'Amiga de redevenir commercialement viable était passée avec la faillite d'Escom. Néanmoins, ce fut un rassemblement amusant et mémorable. J'ai d'ailleurs toujours le CD "Back For The Future" et le poster géant avec des Boing Balls qu'il avait donné à chacun de nous.

- Y a-t-il une question que je ne vous ai pas posée et à laquelle vous souhaiteriez répondre ?

Non. Vous m'avez posé beaucoup de questions et je suis sûr que j'ai trop tapé sur mon clavier pour la plupart des questions ! ;-)

- Un dernier message pour la communauté Amiga ?

Joyeux Noël et bonne année à tous les maniaques de l'Amiga ! Salutations spéciales à RCK et à tous mes camarades d'armes dans les équipes de HOL et AMR : Bert, Jeff, Ian, Philippe, Phill, Keith, Pavel, Bertrand, Achim et toutes les autres légendes (passées et présentes) qui ont travaillé sur les installateurs WHDLoad et JST ; Toni pour WinUAE (je n'utilise pas l'émulation, mais j'apprécie tout le travail acharné qu'il réalise avec WinUAE et qui profite à d'autres) ; toutes les personnes sur EAB (DamienD, Retroplay, Denis, ED-209, Niobyte) ; et enfin vous, David et d'autres comme vous, qui maintenez ces intéressants sites d'information Amiga (continuez votre super travail !). Merci de m'avoir lu. Il est temps que je m'en aille ! 8-D


[Retour en haut] / [Retour aux articles]