Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 19 octobre 2017 - 00:06  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Bill Panagouleas
(Entrevue réalisée par Olaf Koebnik et extraite d'Amiga Arena - mai 2003)


Bill Panagouleas Note : traduction par David Brunet.

Voici une entrevue avec Bill Panagouleas, le directeur de la société DiscreetFX.

- Bonjour Bill, pouvez-vous vous présenter ?

Oui, sans problème. Je suis un utilisateur Amiga depuis 1985. J'avais acheté le premier numéro du magazine Amiga World dans un kiosque et j'ai tout de suite voulu avoir un Amiga 1000. J'ai lu ce premier numéro de fond en comble et j'ai été très enthousiasmé. J'avais déjà entendu parler de l'Amiga dans RUN magazine, un populaire magazine sur le C64.

Je n'ai pas pu m'acheter un Amiga 1000 mais j'ai pu acquérir un Amiga 500 quand il est sorti. Ce qui m'a vraiment plu dans l'Amiga fut Digi-View de NewTek car je voulais une machine qui puisse capturer des images et disposer de fonctions de genlock. C'était quelque chose que mon Commodore 64 ne pouvait pas bien faire, j'avais un produit nommé ComputerEyes mais il ne réalisait pas de très bonnes captures.

J'étais aussi tenté par le PC 286 avec MS-DOS car beaucoup de mes amis m'avaient dit qu'il s'agissait du standard et tout le monde en achetait car ils étaient compatibles avec les machines qu'ils utilisaient au bureau. Après quelques recherches, je me suis rendu compte que le 286 était une solution risible de faible puissance qui ne satisfaisait pas mes besoins. Je n'ai jamais été du genre à céder à la pression de quelqu'un.

Après avoir montré à mes amis ce que je pouvais faire avec Digi-View et Digi-Paint, et montré des jeux comme Shadow Of The Beast, ils ont tous acheté un Amiga 500.

Quelques années plus tard, j'ai travaillé pour Commodore Philippines et j'ai vendu des Amiga aux stations de TV locales philippines, à l'US Air Force et aux militaires de la base Clark Air Force. J'ai réussi à vendre plus de 500 Amiga 500 et plus de 100 Amiga 2000 durant mon séjour chez Commodore. Je faisais des démonstrations des animations d'Eric Schwartz, des Eurodemos, de PageStream, d'A-Max, de Digi-View, d'Atonce (une carte processeur 286 pour Amiga 500), de Pen Pal, de Scala, des jeux de Psygnosis et d'autres logiciels/matériels Amiga.

Je n'aurais jamais pu vendre autant d'Amiga sans l'aide de tous ces logiciels/matériels produits par des talentueuses sociétés Amiga. Donc je leur dis un grand merci. Je voudrais aussi remercier le marché Amiga européen, les étonnantes Eurodemos, les diskmags et les fantastiques jeux qui ont été réalisés par de petits groupes de programmeurs qui nous ont proposés de nouvelles idées en matière de jeux vidéo. Il y avait quelque chose qui fait défaut à l'industrie actuelle du jeu vidéo, il y avait plein de concepts nouveaux et uniques à cette époque.

Un autre produit qui m'a permis de vendre plus d'Amiga fut le Video Toaster de NewTek. Ce produit a apporté beaucoup de considération à l'Amiga aux États-Unis, mais il n'était malheureusement pas disponible en Europe. Le Video Toaster était cependant très cher (2495 $) et je n'ai pas pu en acheter un avant 1997 quand j'ai fondé ma société.

- En 1997, vous avez fondé votre société DiscreetFX. Pourquoi l'avoir créée et qu'avez-vous fait avec ?

Si vous cherchez la définition de "discreet" (discret) dans le dictionnaire, vous trouverez la définition suivante : "Qui montre de la clairvoyance ou ayant un bon jugement dans sa conduite". Tel est le fondement de ma société quand j'ai commencé en 1997. J'avais étudié le marché PC, Mac et SGI et j'étais très exigeant sur les applications que je voulais porter de ces marchés vers l'Amiga. Certaines applications disponibles sur PC, Mac et SGI sont très bonnes et pourraient vraiment aider l'Amiga.

Je voulais créer des produits nécessaires pour l'Amiga et qui n'étaient pas disponibles. J'ai travaillé dur avec des développeurs pour apporter à l'Amiga des logiciels comme Quicken (gestion financière), mais la mauvaise gestion de Gateway pour l'Amiga a ralenti la croissance de ma société et a fait fuir certains développeurs avec lesquels j'étais en négociation. Les changements constants de direction de la part de Gateway furent néfastes.

- Vous avez créé des logiciels d'effets vidéo. Pouvez-vous nous en dire plus sur un logiciel comme Pyromania Classics pour Amiga ?

Pyromania fut très populaire sur PC et Mac et j'ai pensé qu'il aurait été bien d'avoir une version Amiga. J'ai donc négocié avec son développeur afin qu'il m'autorise à créer une version Amiga/Video Toaster. La version PC et Mac disposait d'une bibliothèque d'images en 640x480. Ma vision était de prendre les clips vidéo originaux en 2000x2000 et de générer des effets temps réel en suraffichage pour le Video Toaster.

Je voulais aussi qu'il puisse fonctionner sur tout Amiga gérant l'IFF24, d'où l'inclusion d'une version avec ce format. Si vous comparez les versions PC, Mac et Amiga, vous trouverez que la version Amiga dispose d'une plus haute résolution, a plus de fonctions et est également une bibliothèque DVE (Digital Video Effects) pour le Video Toaster, chose que ce produit n'a jamais été sur les autres plates-formes.

C'était ma vision originelle : prendre un produit, le rendre disponible et meilleur sur Amiga afin de faire grandir la base d'utilisateurs et la considération envers l'Amiga.

- Quel est le statut actuel de Pyromania Classics ?

Quand le produit a été lancé en 1999, il était très cher (199 $) et de nombreux utilisateurs Amiga ne pouvaient pas se permettre de l'acheter. Pyromania a reçu la note de 92% dans CU Amiga mais il n'a jamais eu une bonne distribution en Europe ou en dehors des États-Unis. J'ai relancé le produit en tant que titre budget (24,95 $) et j'espère avoir, cette fois, une meilleure distribution en dehors des États-Unis. C'est une bonne occasion car le produit est livré sur deux CD et contient plus de 1 Go de données. Toute personne intéressée par Pyromania Classics peut contacter sales@discreetfx.com.

- Vous avez annoncé Spontaneous Combustion, un nouveau logiciel d'effets pour Amiga/Video Toaster. Quand avez-vous commencé son développement ?

Le développement a commencé il y a plus de deux ans et a, depuis, continué par intermittence. Quand je suis allé voir le film Shrek, j'ai réalisé que les feux/fumées/explosions pouvaient être produits à 100% sur une station de travail Silicon Graphics. Sur cette machine, vous avez plus de liberté au niveau des effets de feux/fumées que vous produisez. C'est aussi moins dangereux, à moins que vous ne vous blessiez la main en déplaçant la souris. :-)

- Pouvez-vous nous en dire plus sur ses caractéristiques, sa configuration nécessaire, ses effets, etc. ?

La version Amiga fonctionnera sur tout Amiga disposant d'un logiciel graphique gérant l'IFF24. De bons exemples sont Photogenics 5, ImageFX 4.5, FxPaint, ToasterPaint, TVPaint, Deluxe Paint 5, etc.

- Quelles fonctions spéciales de Spontaneous Combustion voulez-vous mettre en évidence ?

J'ai travaillé dur pour le rendre deux fois mieux que Pyromania : 40 effets au lieu de 20, résolution de 4000x4000 sur SGI au lieu de 2000x2000 sur clips vidéo (Pyromania). J'y ai aussi ajouté un peu plus de contenus et de fonctionnalités dans la version Amiga que dans la version Windows car je le pouvais !

- Quels logiciels de dessin ou de vidéo gèrent Spontaneous Combustion ?

Toute application gérant le format graphique IFF24. Il fonctionne aussi avec le Video Toaster Flyer, bien qu'il n'est pas besoin de lui.

- Quelle est la différence entre Spontaneous Combustion et Pyromania Classics ?

Beaucoup des images dans Spontaneous Combustion seraient difficiles voire impossibles à reproduire dans le monde réel. J'y ai également inclus deux fois plus d'images.

Pyromania est un ensemble de feux/fumées/explosions du monde réel filmés et numérisés sur ordinateur. Spontaneous Combustion, de son côté, est créé à 100% dans un monde virtuel sur des stations de travail Silicon Graphics.

- De quelle manière Spontaneous Combustion se distingue des autres programmes graphiques ?

Ce n'est pas un programme graphique. Il fonctionne avec des programmes graphiques et se comporte comme un greffon pour eux.

- Sur quel système est développé Spontaneous Combustion ?

Spontaneous Combustion est développé sur deux Silicon Graphics O2, une Silicon Graphics Octane, deux Amiga 4000T dont un qui a une CyberStormPPC/68060 avec un Video Toaster 4000 et une carte Flyer, l'autre ayant une CyberStorm Mk3 et un Video Toaster 4000.

- Quand sera-t-il disponible sur AmigaOS ?

Je mets les bouchées doubles pour le rendre disponible pour le salon AmiWest de juillet 2003.

- Où en est Wild Flyer, le greffon pour le logiciel WildFire 7 ?

J'espérais davantage d'intérêt pour Wild Flyer. J'ai eu moins de demandes d'information que pour les autres produits que nous développons. Cependant, la version pour Video Toaster Flyer devrait être disponible au quatrième trimestre 2003.

- Passons maintenant à votre dernière annonce en date : le financement à hauteur de plus de 2000 $ pour le portage Mozilla/Netscape pour AmigaOS. Pour quelle raison faites-vous cela ?

J'ai fondé DiscreetFX sur cette philosophie. Pyromania fut un produit très populaire sur PC/Mac et j'ai pensé qu'il serait bien d'avoir une version pour Amiga/Video Toaster, je l'ai donc faite. J'ai aussi travaillé très dur dans les coulisses pour apporter Quicken sur Amiga mais Gateway n'a pas fait bouger la plate-forme. Et le fait qu'il est devenu illégal pour QuikPak de construire des Amiga 4000T a fait échouer cette tentative. Ceci a également fait fuir un développeur sur SGI avec lequel je travaillais : on prévoyait d'adapter son application en tant que greffon pour ImageFX.

- Pourquoi avez-vous lancé ce projet maintenant et pas il y a un ou deux ans quand le marché était plus gros ?

Pour des raisons financières. Je n'ai pas pu acheter mon Video Toaster avant 1997, et c'est à cette date que j'ai fondé ma société. Je suis ce que l'on peut appeler un développeur Amiga de troisième génération. Avant cela, j'étais un employé de Commodore et un fan d'Amiga.

En 1997, j'avais aussi de l'aide de la part d'autres développeurs. Par exemple, la carte Flyer pour le Video Toaster coûtait 4000 $ quand je développais Pyromania : Playable Television m'a laissé emprunter l'un de leur Video Toaster et cela m'a permis de sortir mon produit à temps. Merci à Mark & Diane Stross et à Jason Norris !

Merci aussi à Kermit Woodall de Nova Design qui a sorti des mises à jour d'ImageFX. Si vous possédez ImageFX, vous y verrez trois effets inclus gratuitement provenant de Pyromania. Ces effets sont également inclus dans Millennium.

- Êtes-vous riche ? Pourquoi dépensez-vous autant d'argent ? Je ne me souviens pas qu'une société Amiga ait faite une action comme la vôtre !

Il existe plein de gens plus riches que moi. J'ai fondé ma société pour porter des applications clé d'autres plates-formes vers l'Amiga afin de l'aider à grandir.

J'étais fatigué d'attendre un portage de Netscape sur Amiga et j'ai donc décidé de prendre le taureau par les cornes et d'injecter mon propre argent.

- Pensez-vous que c'est, aujourd'hui, une bonne méthode pour inciter les développeurs à porter leurs logiciels sur Amiga ?

Parfois, c'est le seul moyen possible. La société Intuit voulait être payée afin de porter Quicken sur Amiga, j'ai donc arrangé l'affaire. Mais quand Gateway a commencé à faire n'importe quoi avec l'Amiga, ce portage ne les intéressait plus.

- Pourquoi pensez-vous que nous avons besoin de Mozilla ou Netscape sur Amiga ?

Je pense que ce courrier électronique de Rodney McDonell répond bien à la question :
"Mozilla est plus qu'une application ou qu'une suite d'applications, c'est un environnement de développement portable. Vous pouvez créer des applications comme Fire et Thunderbird, qui utilisent le code de Mozilla. Quand vous porter Mozilla, vous rendez le portage d'autres applications plus simple (pas seulement un navigateur ou un client de courrier électronique). Si on place notre argent sur IBrowse ou un autre navigateur, on n'aura qu'un navigateur à la fin. Mozilla est une application fantastique, on peut faire beaucoup de choses avec, pas seulement un navigateur.

D'autres projets comme Voyager ou IBrowse sont de grands projets mais je pense que Mozilla est plus important. Mozilla est en développement permanent, il dispose d'un grand soutien financier de la part de AOL/Netscape et grâce à sa nature Open Source, il est toujours susceptible de gérer les standards et d'apporter à ses utilisateurs une expérience inoubliable.

J'utilise Firebird actuellement, plutôt qu'Internet Explorer, car j'adore sa configurabilité, ses fonctionnalités, sa gratuité et le fait qu'il soit conçu par des gens ordinaires.

Je ne critique pas les autres projets, mais en aucun cas je n'ira vers ces projets. Nous avons plus besoin de Mozilla que de tout autre navigateur. IBrowse, en plus, est un produit commercial... Si ses développeurs veulent plus d'argent, ils peuvent améliorer leur produit et en vendre plus... :-)"
Je pense que le message de Rodney montre pourquoi il est si important pour l'Amiga. J'ai acheté IBrowse en 1996, j'ai donc fait de mon mieux pour soutenir l'effort de navigateurs Web pour Amiga. J'ai entendu que Voyager était également un bon navigateur mais je ne l'ai pas utilisé depuis un certain temps.

- A mon avis, je ne vois pas l'intérêt de porter ce navigateur sur Amiga car nous en avons déjà trois de bons. Pourquoi vous ne le soutenez pas ? Je pense que pour un utilisateur de PC, l'arrivée de Mozilla sur Amiga n'est pas une raison pour lui de changer de système (il peut l'utiliser de suite sur son PC).

Les développeurs Amiga (et les autres) ont pu avoir accès au code source de Netscape depuis des années afin d'en reprendre des idées. Netscape n'est pas une application PC. Elle a débuté sur Unix tout comme l'Amiga (AmigaOS fut développé sur une station de travail SAGE IV). Les gens de Netscape/Mozilla n'ont aucun amour de Windows, ce sont des spécialistes d'Unix.

- Croyez-vous vraiment que votre projet sera couronné de succès ?

Oui, je crois que cela sera un succès. Après tout, Mozilla est un navigateur Web, ce n'est pas sorcier, il sera difficile à porter mais pas impossible. Si Mozilla peut être porté sur BeOS et qu'Opera peut être porté sur Psion 5, son portage sur Amiga peut être réalisé. Je recommande aux gens de continuer à contribuer à ce projet afin de motiver les développeurs Amiga et d'avoir enfin Mozilla/Netscape sur AmigaOS.

- Est-ce que des développeurs Amiga vous ont contacté pour débuter le travail ?

Oui, j'ai eu quelques contacts et la liste de diffusion AmiZilla est très active.

- Que ferez-vous de l'argent récolté s'il s'avère que le portage n'est pas possible ?

L'argent sera restitué aux donateurs ou sera transféré sur un projet d'un autre portage critique pour l'Amiga. La décision en reviendra aux donateurs. Mais gardez à l'esprit que porter Mozilla sur Amiga prendra au moins 6 à 12 mois à moins qu'un programmeur ou qu'une équipe très talentueuse le réalise en moins de temps. J'espère que le portage sera réalisé dès que possible.

- Avez-vous contacté d'autres sociétés Amiga afin de vous aider ?

J'ai parlé de ce projet à quelques autres sociétés. Les développeurs Amiga ont pris connaissance du projet via les sites d'information Amiga. Par exemple, Individual Computers a fait un don de 300 $. Ils sont l'un des trois plus gros donateurs et je recommande de visiter leur site Web et de soutenir leurs efforts pour l'Amiga. Ils développent de bons logiciels/matériels Amiga depuis plus longtemps que moi.

- Quand prévoyez-vous la finalisation du portage ?

J'ai regardé moi-même le code source et je pense qu'il nécessitera un effort de 6 à 12 mois selon le nombre de personnes travaillant sur le projet. On ne sait jamais combien de temps cela pourrait prendre : Doom a été porté sur Amiga en seulement quelques jours/semaines. Développeurs Amiga : prouvez-moi le contraire et portez Mozilla le plus tôt possible afin d'empocher la cagnotte.

- Comment voyez-vous l'avenir d'AmigaOS 4.0 ?

Je pense qu'AmigaOS 4.0 sera un excellent produit. L'équipe qui travaille dessus est très talentueuse et dévouée à sa tâche afin d'en faire la meilleure version d'AmigaOS jamais sortie.

- Que souhaitez-vous pour le futur du marché Amiga ?

L'Amiga est un système, et tant que les gens croient en lui, l'utilisent, continuent à le mettre à jour et à acheter des logiciels, il continuera à croître. Je souhaite le meilleur pour l'Amiga, je ne serai pas devenu le développeur que je suis sans lui. Je prie pour le jour où je pourrais mettre mon Windows XP à la poubelle.

- Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Même si vous n'avez jamais vu un Amiga, cette machine a profondément changé l'industrie informatique, elle a placé la barre plus haut pour ainsi dire. Regardez les ordinateurs autour de vous : ils essayent tous d'être comme l'Amiga. Qu'avait l'Amiga en 1985 ? Il avait des circuits graphiques performants, le multitâche, plus de couleurs, un meilleur son, une capacité PAL et NTSC, une interface en ligne de commande, une interface graphique couleur, une capacité de genlock, de montage vidéo, d'animation 3D, etc.

Quels sont les mots à la mode en 2003 au niveau informatique ? Circuits graphiques performants, multitâche, plus de couleurs, meilleur son, PAL/NTSC, interface graphique couleur, genlock, montage vidéo, animation 3D, etc.

Comme l'Amiga a aidé à définir ce marché, je veux qu'il fasse partie de son avenir. On devrait avoir le choix pour les ordinateurs. N'avoir qu'un ou deux systèmes dominants est une mauvaise chose pour tout le monde. Gardez en vie le rêve Amiga !


[Retour en haut] / [Retour aux articles]