Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 30 septembre 2020 - 06:17  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Shinji Miyoshi
(Entrevue réalisée par Michal Bergseth et extraite de Amitopia - février 2019)


Note : traduction par David Brunet.

Voici enfin nos questions concernant l'Amiga au Japon. Non seulement la machine fut mystérieuse à l'époque de Commodore, mais en plus, presque aucune information n'a émané de ce pays après sa disparition.

Ici en Europe, la plupart d'entre nous ont durement ressenti l'ampleur de la menace que les sociétés japonaises Nintendo et Sega représentaient pour l'Amiga jusqu'à sa disparition. Ces deux consoles japonaises ont balayé les consoles européennes et américaines du marché grâce à leurs étonnantes compétences en matière de commercialisation. Les publicités diffusées à la télévision pour l'Amiga et l'Atari étaient loin d'être aussi bonnes. De plus, l'Amiga n'avait pas ce petit plus. Si seulement Nintendo n'avait pas poursuivi le concepteur de Giana Sisters...

Comment était l'Amiga au Japon ?

Commodore n'a jamais réussi à conquérir le marché japonais, ni avec le Commodore 64, ni avec l'Amiga. Mais quelques âmes courageuses ont maintenu en vie l'esprit Amiga au Japon. L'une d'entre elles est Shinji Miyoshi, l'une des rares personnes avec laquelle nous avons pu nous entretenir.

Avec plus de 126 millions d'habitants et un régime assez démocratique, je savais que ce pays devait avoir quelques passionnés qui pourraient nous en apprendre un peu plus sur l'Amiga au Japon. J'ai été très heureux de rencontrer Shinji, car il a répondu à mes questions comme n'importe qui le ferait avec de grandes compétences en anglais.

Amiga au Japon

- Pouvez-vous vous présenter ? Qui êtes-vous ?

Bonjour, je m'appelle Shinji Miyoshi. J'ai 54 ans, je suis ingénieur automobile pour des véhicules à pile à combustible écologiques au Japon. Je vis avec ma femme, ma fille et trois chats. Je passe les vacances à faire du bénévolat et du pro bono pour la compréhension entre les cultures. J'ai également un passe-temps avec l'Amiga et la musique classique.

- Quand avez-vous entendu parler de l'Amiga pour la première fois ?

Lorsque je suis entré dans l'industrie automobile, j'ai voulu acheter un ordinateur de qualité supérieure fabriqué aux États-Unis. J'ai acheté l'Apple II GS chez Canon, qui était le distributeur agréé d'Apple. Mais le système d'exploitation GS/OS n'avait pas de capacité de multitâche, sauf pour le Shell GNO/ME et les accessoires de bureau (Desk Accessories).

Un beau jour, quelqu'un m'a dit que le magasin d'instruments de musique Rockin, près de mon lieu de travail, vendait l'Amiga 500.

- Qu'est-ce qui vous a poussé à investir dans un ordinateur Amiga et quel a été votre premier investissement ?

Quand j'ai regardé l'Amiga, j'ai été tout simplement étonné et surpris qu'AmigaOS disposât d'une capacité de multitâche. Et bien sûr, j'ai acheté l'Amiga 500, ce fut mon premier Amiga.

- Pouvez-vous nous parler de la popularité de l'Amiga au Japon ?

Comme "only Amiga made it possible", toute personne utilisant l'Amiga pouvait facilement faire de l'animation et de la visualisation de données grâce son matériel et ses logiciels graphiques supérieurs qui fonctionnaient vraiment bien.

- Les magasins d'informatique vendaient-ils des ordinateurs Amiga à l'époque de Commodore au Japon ?

Les magasins d'informatique au Japon ne vendaient malheureusement pas d'ordinateurs Amiga, car Commodore n'a pas maintenu de relation avec des sociétés réputées du Japon comme Canon le faisait pour Apple.

AmigaOS 3.1.4
Aucun chiffre pour l'Amiga au Japon concernant les ventes d'AmigaOS 3.1.4,
ou peut-être sont-elles cachées sous la catégorie "Others" ? [Hyperion]


- Avez-vous entendu parler d'AmigaOS 4, de MorphOS ou d'AROS ?

Oui, j'étais bêta-testeur de l'AmigaOne X1000 et d'AmigaOS 4, mais lorsque le tremblement de terre et le tsunami de 2011 ont frappé le Japon, j'ai dû arrêter mes tests pour me porter volontaire dans la zone sinistrée.

J'utilise MorphOS sur un PowerBook G4 et je fais du parrainage pour Icaros Desktop, que j'ai installé sur un PC.

- Si vous aviez été responsable chez Commodore, comment auriez-vous lancé l'Amiga au Japon à l'époque ?

Au Japon, nous avons des tremblements de terre, des tsunamis, des typhons, des inondations et même Godzilla. Les Japonais aiment les choses robustes. Donc si j'avais été chez Commodore, j'aurais lancé l'Amiga en tant qu'ordinateur domestique robuste avec Panasonic. Les robustes PC de bureau Let's Note de Panasonic sont des succès de longue date, et encore actuellement, au Japon.

- Quel est l'intérêt de l'Amiga au Japon ? Avez-vous des groupes d'utilisateurs Amiga ?

L'Amiga n'a été vendu qu'à 10 000 exemplaires au Japon. Mais plus de dix millions de personnes ont regardé le programme télévisé "Ugo Ugo Ruga". Dans ce programme, ils utilisaient des animations créées avec Deluxe Paint et LightWave 3D en 1992-1994.

À cette époque, je dirigeais le groupe d'utilisateurs Amiga nommé "Niftyserve Amiga Forum" ainsi que l'équipe de projet de développement de technologie élémentaire pour le spectacle interactif de Susumu Hirasawa qui utilisait l'Amiga.

- En savez-vous davantage sur le prototype de CD-ROM Sanyo pour Amiga 500 ?

Je n'ai pas d'informations sur le prototype de CD-ROM Sanyo pour Amiga 500. Sanyo était connue pour son excellente batterie rechargeable NiMH baptisée "ENELOOP", mais cette société n'était pas connue en tant que société informatique au Japon.

CD-ROM Sanyo
Le lecteur de CD Sanyo

- En Europe, beaucoup espéraient que le X68000 devienne un joli clone de l'Amiga. Savez-vous si l'entreprise derrière cette machine avait l'intention de produire des clones Amiga ?

Je pense que si Commodore avait accordé une licence AmigaOS pour le X68000, il serait peut-être devenu un clone Amiga. Ceci parce que le X68000 ne disposait pas de micro-noyau multitâche comme exec.library ou d'une excellente interface graphique comme le Workbench. D'autre part, la bibliothèque exec.library de l'Amiga ne pouvait pas accéder au jeu de caractères 16 bits japonais.

Pour afficher les caractères japonais sur Amiga, il est nécessaire de modifier AmigaOS avec le correctif JKFFDisp conçu par le célèbre programmeur Amiga japonais Olfa.

- Quelle est votre opinion concernant l'avenir de l'Amiga ?

Dans l'ère post-Commodore, pardonnez-moi si je me trompe, mais Fleecy Moss avait dit : "Je suis l'Amiga". Je pense que la porte du futur continue à être ouverte tant que nous aimons, programmons et fabriquons l'Amiga.

- Y aura-t-il des événements Amiga au Japon en 2019 ?

Il semble que vous, Michal Bergseth d'Amitopia, soit déjà venu au Japon, n'est-ce pas ? Je souhaiterais augmenter le nombre de tweets entre nous à propos de l'Amiga et un jour avoir une rencontre à Tokyo.

- Quel est votre jeu Amiga préféré ?

Mon jeu préféré est Agony, publié par Psygnosis. Bien qu'Agony soit un jeu de tir, ses magnifiques graphismes sont inspirés de paysages naturels.

- Que pensez-vous du projet de l'équipe Apollo avec ses cartes accélératrices FPGA Vampire pour Amiga ?

J'ai été très impressionné par l'équipe Apollo. La performance de leur carte accélératrice FPGA Vampire est supérieure à celle de l'Amiga 4000. Les Vampire sont vraiment quelque chose de différent. Je pense que les Vampire ont la possibilité de devenir une toute nouvelle plate-forme au-delà de l'Amiga Classic, comme les Arduino, Raspberry Pi et Pynq.

- A votre avis, que pourrait-on faire pour susciter plus d'intérêt pour l'Amiga au Japon ?

Pour susciter plus d'intérêt pour l'Amiga, il est nécessaire d'installer sur AmigaOS des jeux de caractères internationaux multi-octets, notamment japonais, ainsi qu'une pile TCP/IP comme Roadshow.

Les développeurs japonais peuvent monétiser leurs applications et leurs jeux via Patreon.com et AmiStore. En outre, le marché rétro de l'Amiga est plus important que celui des ordinateurs rétro japonais.

- En conclusion, avez-vous quelque chose à ajouter à cette entrevue ?

Merci à tous les fans de l'Amiga. J'ai pu apprendre l'art de la survie de l'Amiga. Je ressens la relation entre l'homme et le monde là-dessus, je pense que cela signifie exactement "mono no aware" en japonais (NDLR : concept esthétique et spirituel japonais, pouvant être traduit comme "l'empathie envers les choses").

Merci de m'avoir donné cette précieuse expérience.

--------------------

La communication a rendu cet entretien possible

Avant de rencontrer Shinji, j'ai essayé de m'entretenir avec d'autres utilisateurs Amiga du Japon, mais j'ai dû abandonner.

La communication en anglais n'était pas possible. Je savais que la barrière de la langue serait une épreuve lorsque j'essayais de faire répondre quelqu'un du Japon à mes questions sur l'Amiga. J'ai même essayé de traduire mes questions en japonais, mais cela n'a pas fonctionné.

Merci beaucoup à Shinji qui a finalement donné au magazine Amiga Amitopia des réponses claires. Maintenant, nous savons que l'Amiga n'a jamais décollé au Japon, mais qu'il y avait quand même des émissions de télévision qui l'utilisaient à l'époque. Il y en a encore quelques personnes qui l'utilisent aujourd'hui. Pour la première fois, je sais que pour afficher des caractères japonais sur Amiga, il est possible d'utiliser un correctif pour AmigaOS nommé JKFFDisp.

Et concernant la réponse de Shinji où il me demande de venir en 2019. Je le veux... Je le veux vraiment ! J'espère vraiment rencontrer et voir la communauté Amiga japonaise très bientôt.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]