Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 17 novembre 2017 - 22:16  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Guillaume Michalakakos
(Entrevue réalisée Michaël Jegoudez-Allart - juillet 2010)


Le projet NatAmi, qui vise à recréer un Amiga Classic, progresse un petit peu chaque jour. Beaucoup (des milliards :-)) d'amigaïstes se disent intéressés par cette machine qui s'annonce prometteuse. Dans le même temps, l'équipe autour de ce projet voit apparaître de nouvelles têtes, comme par exemple Guillaume Michalakakos, qui va s'occuper de la partie audio.

Guillaume Michalakakos - Bonjour Guillaume. Pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour, je suis né le 18 juin 1984 à Paris, au sein d'une famille de musiciens. J'habite actuellement à Taverny dans le Val d'Oise. Je suis régisseur et technicien son et lumières au sein d'une salle de spectacle. À côté de ça, je monte mon petit "home studio", en tant que musicien (forcément, vu ma famille, je ne pouvais y échapper : clavecin, ondes martenot, guitare, diplôme de fin d'études en solfège classique, école de jazz...), j'ai toujours rêvé de pouvoir moi-même produire ma propre musique, faire mes albums de A à Z. Cela a demandé beaucoup de travail mais c'est enfin possible depuis peu, pile-poil au bon moment pour rejoindre la NatAmi Team en tant que musicien. ^^

J'en profite au passage pour commencer à produire pour d'autres groupes. J'ai découvert l'Amiga vers 1991 ou 1992 quand mes parents m'ont offert un Amiga 600 : un de mes plus beaux cadeaux. À l'époque, je ne m'en servais que pour jouer, ce n'est que bien après, en faisant une recherche sur Google à propos de l'Amiga par pure nostalgie, que je suis tombé sur Amiga Impact. J'ai alors découvert que l'Amiga n'était pas qu'une console de jeu, mais bien un véritable petit ordinateur simple, réactif et productif. J'ai rapidement fait l'acquisition d'un Amiga 1200 : ma passion pour l'Amiga était née.

- Votre pseudonyme est "Einherjar". Je suis curieux, cela à une consonance nordique et je dirais même guerrière, non ? Pourquoi choisir un tel pseudo ? Vous avez en vous la force et la volonté de plusieurs guerriers d'Odin ?

Effectivement, dans la mythologie scandinave/germanique, les einherjars sont les guerriers morts héroïquement au combat, et choisis par les walkyries pour être emmenés au Walhalla, où ils s'entraîneront au combat toute la journée pour finalement festoyer aux côtés d'Odin. Ceci dans l'attente du Ragnarök la consumation des puissances (une sorte d'apocalypse), où dans une gigantesque bataille, tous les einherjars périront, y compris Odin. Ceci sera suivi par un renouveau...

Le choix de ce pseudo est en fait très simple. J'ai une autre passion : celle de l'histoire ancienne et des reconstitutions médiévales. Et (je vous le donne en mille) je fais dans la reconstitution viking. J'ai deux épées, deux haches, dont une de lancer, deux boucliers, un casque, une cotte de mailles, un scramasaxe, et je passe sur les vêtements, bijoux, et autres cornes à boire, ainsi que sur la gastronomie. Le combat médiéval européen est un art martial très intéressant, plus fin qu'il n'y paraît, et redoutablement efficace. Il faut juste faire très attention à bien se protéger et à ne pas y aller trop fort sur un débutant ou quelqu'un en difficulté. Même non aiguisé cela reste des armes, pas des jouets. J'aime beaucoup ce milieu, c'est un retour au naturel, à l'artisanat, on rencontre beaucoup de gens intéressants et passionnés et on découvre beaucoup de talents. Einherjar est un pseudo que je porte depuis longue date au sein de ce milieu. Je l'ai finalement gardé.

Einherjar

- Je suppose que vous possèdez un Amiga, si oui lequel(s) ?

Comme bon nombre d'amigaïstes passionnés, j'ai eu beaucoup d'Amiga, et bon nombre de différentes cartes d'extensions qui vont bien. Finalement, j'en reste à ce bon vieux Amiga 1200, avec une Blizzard 1260 à 50 MHz, 64 Mo de mémoire, et une carte Compact Flash de 16 Go en tant que disque dur.

- Que faites-vous avec ?

J'expérimente le système, je lui fais jouer de la démo, je joue à quelques jeux et je fais de la création sonore avec. Il m'arrive des fois de créer des échantillons sonores sur mon Amiga, puis d'en améliorer la qualité sur mon G5, puis utiliser ces sons dans mes compos. Grâce à Aminet, j'ai aussi trouvé le moyen de convertir n'importe quel son enregistré directement en donnée MIDI, et de là, directement en partition. C'est très pratique et ça me fait parfois gagner pas mal de temps suivant ce que je veux faire.

- L'Amiga moderne et son actualité, vous en pensez quoi ?

Je pense qu'il y a pas mal de bonnes idées et beaucoup de bonnes volontés au sein de la communauté Amiga, au sens large du terme. On y trouve des gens très intéressants qui font beaucoup avec pas grand-chose, et cette volonté de pousser plus à la création qu'à la consommation de services m'attire fortement. Malheureusement, je trouve également particulièrement regrettable que beaucoup de membres/groupes dépensent énormément de temps et d'énergie à dénigrer les autres systèmes. Bref, ça se tire dans les jambes, pendant ce temps, ça ne produit pas et, au final, tous les "camps" sortent perdants.

J'avais déjà noté ça à mon entrée au sein du monde Amiga, mais maintenant que je m'y investis bien plus, ça me frappe particulièrement. On ne peut pratiquement plus rien présenter sans que des personnes d'un autre "bord", souvent très mal informées qui plus est, viennent tout faire pour dénigrer, désinformer, bref essayer de détruire ce que d'autres s'évertuent à créer. Ceci est vrai pour toutes les formes de l'Amiga, que ce soit Amiga Classic, NatAmi, AmigaOS 4, MorphOS ou AROS. Il n'y a pas de méchant ou de "gentil camp" à proprement parler. Autant je suis d'accord sur le fait qu'on ait ses préférences ou que l'on n'aime vraiment pas certains systèmes pour diverses raisons, autant je ne suis pas d'accord avec le fait de se saborder les uns et les autres, ce qui contribue à affaiblir davantage la communauté d'informatique alternative, qui est déjà réduite. Je méprise considérablement ceux qui agissent de la sorte.

Je trouve quand même génial que, malgré le petit marché que nous représentons, il y ait encore des nouvelles solutions, mises à jour, nouvelles machines Amiga ou Amiga NG qui pointent le bout de leur nez.

- Quel regard portez-vous sur l'évolution de l'Amiga, les systèmes NG (AROS, MorphOS, AmigaOS 4.x, etc.) ?

Je n'ai, pour l'instant, jamais testé AROS. Je sais pourtant qu'il évolue beaucoup en ce moment et qu'il devient très intéressant. Je pense qu'il est promis à un bel avenir, et le fait qu'il soit libre devrait lui assurer une longue pérennité.

J'ai pu tester MorphOS sur mon Mac mini G4, malheureusement, par besoin d'argent, j'ai dû vendre cette machine. C'est un excellent système, mis à part quelques (assez rares) problèmes de stabilité, qui sait exploiter les performances de la machine bien mieux que Mac OS X (et encore mieux que Linux). C'est pour moi, pour l'instant, le plus aboutit des systèmes Amiga NG. Maintenant je me pose des questions quant au futur matériel géré. Les Mac G4 commencent à remonter assez loin, il y a pas mal de machines à problèmes avec le temps, et une meilleure fréquence de processeur ainsi qu'une meilleure carte graphique ne veut pas dire une bande passante mémoire plus rapide, ce qui reste le point noir des G4. Pour avoir eu ces deux machines, vous n'aurez un gain mémoire que vraiment très faible entre un Power Mac G4 MDD avec carte sonnet bi G4 1,8 GHz et un Mac mini. Ce serait bien qu'il y ait du matériel neuf pour ce système.

J'ai testé une fois AmigaOS 4, et je dois dire que je n'ai pas vraiment accroché. Je trouve que ce système manque de maturité. J'ai eu pas mal de plantages, et j'ai trouvé peu de programmes vraiment intéressants... Je compte tout de même le réessayer plus tard à l'occasion, quand il sera plus mature. J'ai aussi quelques inquiétudes à propos du X1000 : quand AmigaOS 4 sera-t-il en mesure d'exploiter les caractéristiques de cette machine ? Combien de programmes vont en tirer parti ? Combien de machines vont être vendues vu la fourchette de prix annoncée ? Heureusement il y a une nouvelle Sam. :-)

- Maintenant que nous vous connaissons mieux, nous allons aborder un sujet passionnant et qui fait débat aujourd'hui : le NatAmi. Ce projet que beaucoup d'entre nous attend avec impatience. L'actualité récente (vidéo de lancement de la machine) montre que le projet avance. Pourriez-vous présenter ce projet, son historique, son équipe, ses objectifs ?

Thomas Hirsch, le créateur, voulait depuis longtemps faire revivre l'Amiga. Il a travaillé pendant de nombreuses années à reconstruire les puces OCS et AGA.

Thomas Hirsch, Gunnar von Boehn et Peter Kaltstein travaillaient dans le même département d'un laboratoire de développement de matériel informatique. Ils se sont associé avec Thomas pour l'aider à fabriquer le NatAmi et furent très motivés en voyant le premier prototype en action lors d'une réunion de l'Amiga en 2008. Peu de temps après, d'autres personnes ont rejoint l'équipe.

Le prototype original a été conçu comme un A4000 utilisant une mémoire cadencée à 50 MHz. Mais à partir de 2008, Thomas a revu en profondeur le moteur DMA pour permettre à celui-ci de faire pleinement usage de la mémoire moderne. Cela signifie que la bande passante mémoire est grandement améliorée.

L'objectif premier est de sortir un nouvel Amiga totalement compatible Amiga Classic mais disposant d'une puissance lui permettant d'effectuer avec facilité et réactivité beaucoup de tâches informatiques courantes de nos jours. Il y a donc pas mal de projets logiciels également.

NatAmi

- Quel est votre rôle au sein de cette équipe et quand l'avez-vous rejoint ?

Fin janvier 2010, j'ai eu l'honneur d'être le premier musicien à rejoindre l'équipe. Mon principal rôle est donc de composer de la musique pour les jeux, les vidéos de présentations, etc. Je travaille à créer de la musique à la fois variée dans les styles mais aussi de haute qualité en utilisant aussi bien des sons électro que des enregistrements de véritables musiciens professionnels. Bref, l'Amiga avait des possibilités sonores excellentes en son temps, je veux au moins que les musiques sur NatAmi soient de la meilleure qualité possible. J'ai énormément de projets musicaux pour le NatAmi (et ça tombe bien, je commence tout juste à m'amuser avec mon matériel chez moi) et j'ai bon nombre de morceaux en réserve, attendant d'être rentrés/mixés. Pour l'instant je touche du bois car mes compos plaisent bien, ce qui m'incite à continuer.

Bien évidemment, je propose aussi mon aide pour d'autres choses, comme aider à finir la traduction française du jeu Total Chaos.

- L'approche matérielle sort du cadre de l'Amiga Classic de base, notamment pour son processeur. Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur le choix effectué sur le processeur (les 68050 et 68070) et ce que cela implique dans le développement ?

Nous voulions le plus rapide 68k possible. Plusieurs options ont été passées en revue :
  • Utiliser le 68060. Les cartes à base de 68060 fonctionnent encore bien. Et les derniers 68060 arrivent à tourner à 100 MHz. Mais Freescale ne développe plus le 68k, ils ne font que produire quelques modèles aujourd'hui. Donc l'approvisionnement en 68060 est limité et il n'y a pas moyen d'avoir de meilleures performances dans le futur.

  • Utiliser le ColdFire ? Le ColdFire est un successeur du 68k optimisé pour le marché de l'embarquée. De nombreuses instructions ont été retirées par rapport au 68k, ce qui signifie qu'il y a beaucoup d'émulation lente quand l'on souhaite exécuter du code 68k natif. Sur les générations du ColdFire (V1-V5), V1-V3 ont été trop lentes, et V4 était seulement à la hauteur des 68030/68040. La V5 est plus rapide, mais n'est pas ouvertement vendu par Freescale. Un autre problème est que le ColdFire n'est plus développé lui aussi.

  • Utiliser un noyau logiciel (softcore) 68k existant déjà. Quatre ont été évalués : TG68, Suska 68k, et deux autres. Nous avons vu que les FPGA actuels permettaient une parfaite implémentation pour un processeur 68k. Mais aucun de ses noyaux logiciels n'était optimisé pour les performances. Ils se rapprochent plus d'un 68000 de base.
De ces évaluations, nous avons décidé que nous pouvions fabriquer notre noyau logiciel utilisant des principes processeur modernes. Les avantages sont qu'il peut être rapide, dans le pire des cas au mois aussi rapide qu'un 68060, qu'il nous donne une indépendance totale vis-à-vis des différends constructeurs ou des fluctuations du marché, et peut-être que dans le futur avec le budget qui va bien il sera possible de transposer ce noyau logiciel sur une puce ASIC, ce qui permettrait d'obtenir de bien meilleures fréquences.

- On parle souvent des droits d'AmigaOS et autres, savez-vous comment vous allez procéder lors du lancement de la machine ? Le NatAmi sera-t-il livré avec AmigaOS et/ou un Kickstart ?

Oui, nous avons un stock de licences. Nous voulons vendre des systèmes "complets" uniquement.

- Comment se déroule la répartition des tâches dans l'équipe ?

Thomas Hirsch est le créateur du "NatAmiverse". il s'occupe du jeu de puces, de l'IDE, de l'entrée vidéo, du PCI, de la carte mère et de la carte 68060.

Le 68050 est surtout entre les mains de Jens Künzer et Gunnar von Boehn. Andi, Keith, Jens et Gunnar qui ont écrit des "testcases" 68k pour cela.

Tami (texture mapper) est encore loin d'être achevé. La conception initiale a été dans les mains de Gunnar von Boehn, Andrew Copland et Jens Künzer. Andrew développe également la bibliothèque OpenGL pour elle.

Il y a d'autres parties dont on pourrait parler, mais aucun détail réel ne peut être dit pour le moment. L'équipe a bien grossi en peu de temps, ce qui aide le projet avec diverses contributions.

- L'équipe du NatAmi a-t-elle besoin d'aide ? Si oui, sur quels points ?

Développement de logiciels ! Il y a un besoin de nouveaux pilotes et bibliothèques pour utiliser pleinement les fonctionnalités du NatAmi. Il y a un besoin pour de nouveaux jeux, y compris les programmeurs, graphistes, artistes pour l'audio, et ainsi de suite. Avoir plus de gens contribuerait à accélérer le travail.

- Avez-vous une idée, même lointaine, de la disponibilité de la machine ?

Nous avons eu l'expérience que les estimations peuvent être très difficiles pour un projet à temps partiel, de sorte que même maintenant, alors que nous sommes finalement très proches d'une première production, nous ne donnerons pas une autre estimation de date. Merci de votre compréhension.

- La première date de disponibilité du NatAmi fut annoncée pour l'été 2008. Cette date est à présent largement dépassée. Qu'est-ce qui prend le plus de temps dans le développement de la machine ?

Le NatAmi original était basé sur la même architecture mémoire que l'A1200/A4000. Cela signifie que tous les accès mémoire étaient directs. Ce qui avait un impact négatif sur les performances.

Thomas avait le plan de PCB prêt pour une conception non-DDR, y compris la carte 68060. Mais cette conception aurait été très coûteuse à construire, et pas aussi rapide et flexible que le CCP LX basé sur de la DDR2 et une carte 68060.

Depuis que nous voulons que le NatAmi devienne beaucoup plus, la conception a été complètement refaite pour tirer parti d'une mémoire plus moderne (modern pipelined burst memory). Comme vous le voyez, le retard de la sortie du NatAmi est dû à de très positives améliorations.

- Le NatAmi est une architecture "novatrice" pour un Amiga Classic et offre de nouvelles possibilités de développements logiciels. Est-ce que votre équipe prévoit de sortir des logiciels/jeux exploitants ces nouvelles caractéristiques ?

La nouvelle architecture mémoire améliore considérablement les performances de tous les anciens logiciels. Cela ne sera peut-être pas visible sur certains programmes, mais sur d'autres logiciels cela devrait sauter aux yeux. Par exemple, le Workbench n'a jamais été aussi rapide.

Nous travaillons également sur des jeux qui montrent la nouvelle puissance. 194x Deluxe montre de quoi est capable le Blitter du NatAmi, ce qui représente environ 100 fois la performance du Blitter AGA.

Nous publierons également les sources de jeux comme exemples de codes que d'autres pourront utiliser.

- Est-ce qu'une aide (documentation, canal IRC, site Web...) est prévue pour aider les développeurs indépendants à travailler avec le 68050/68070 et le SuperAGA ?

Oui. Des manuels appropriés sont à venir pour le N050 et SAGA.

Le N050 peut être utilisé comme tout 68k. Mais il a aussi de nombreuses améliorations, telles que de nouvelles instructions et modes d'adressage. Pour autant, le N050 devrait être le 68k le plus facile à coder. Il est plus orthogonal que tout 68k précédents.

- Le NatAmi sera-t-il livré avec un boîtier personnalisé ? Pourra-t-on acheter uniquement la carte mère ?

Nous avons l'intention d'expédier des systèmes complets à des revendeurs. Nous pensons que complet, préinstallé, "Plug and Play", 100% prêt et opérationnel sont la marche à suivre pour être le plus convivial possible. Des cartes mères seules devraient également être disponibles pour être en mesure d'utiliser un boîtier personnalisé.

- Auriez-vous un scoop pour les lecteurs d'Obligement ?

Team Chaos vous mijote une version top-secret et améliorée de Total Chaos AGA pour NatAmi.

- Avez-vous un message à faire passer au nom de l'équipe NatAmi ?

L'Amiga était "fun", maintenant laissons le "fun" continuer avec le NatAmi.

gateau A1200


[Retour en haut] / [Retour aux articles]