Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 13 décembre 2017 - 00:40  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Bill McEwen et Dick Van Dyke
(Entrevue réalisée par Steve Young et extraite de Cable News Network - juin 2000)


Note : traduction par Yann-Gaël Guéhéneuc.

Steve Young de CNN Financial Network a rencontré Bill McEwen, nouveau président d'Amiga Inc. et Dick Van Dyke, une célébrité du cinéma.

Un ordinateur qui fut pour un temps sur la liste des espèces en voie de disparition est en train de faire son retour. Amiga, qui était adulé il y a 15 ans mais qui n'a pas rassemblé suffisamment d'utilisateurs, retrouve un nouveau souffle après son rachat par un ancien chauffeur-routier. Il y a juste quelques semaines, Amiga a publié un nouveau système d'exploitation et un nouvel ordinateur Amiga est prévu pour la fin de l'année. Mais le patron de l'entreprise vise bien plus haut. Il veut de l'Amiga dans les ordinateurs, les assistants personnels électroniques, les téléphones portables, partout. Pour parler de la renaissance de l'Amiga, nous accueillons maintenant sont président et CEO, Bill McEwen.

- C'est vraiment un ordinateur culte, n'est-ce pas ?

Oh, absolument. Il a un groupe de supporters très important. En fait, nous avons été très surpris de recevoir le soutien d'un si grand nombre de personnes alors que de grandes entreprises ne savaient même pas qu'Amiga existait. C'est très encourageant.

- Je me rappelle être allé, dans les années 1980, dans des magasins qui vendaient des Amiga. Ils étaient très en avance pour l'époque avec leurs processeurs graphiques dédiés. C'était un de leurs atouts majeurs, n'est-ce pas ?

Absolument. En fait, c'est la raison, surtout aux États-Unis d'Amérique, pour laquelle il est toujours utilisé par de nombreux studios comme Disney, Warner Brothers, Universal Studios. Nous avons même entendu parler de gens à Atlanta où CNN utilisent toujours des Amiga pour la réalisation d'une partie de leur production vidéo.

- J'aimerais maintenant accueillir un de vos soutiens, Dick Van Dyke (acteur), qui habite à Malibu, Californie. Alors, combien d'Amiga avez-vous ?

En ce moment, j'en ai quatre, Steve.

- Et que faites-vous avec vos quatre Amiga, Dick ?

Eh bien, ils sont tous en réseau. J'utilise aussi des ordinateurs plus connus, dont je me débarrasserais dès que les nouveaux Amiga seront sortis.

- Et avec ce nouveau système d'exploitation, Bill, que serons-nous capable de faire ?

Eh bien, il s'agit de quelque chose de différent de ce dont on a l'habitude. La plupart des systèmes d'exploitation aujourd'hui sont liés à un ensemble de processeurs. En d'autres mots, Windows est basé sur le x86. Macintosh est lié au PowerPC. Notre nouveau système d'exploitation est indépendant du processeur, si bien que lorsqu'un développeur écrit un logiciel pour le nouvel Amiga, il tournera automatiquement, à ce jour, sur 14 processeurs différents. Et il tournera non seulement en natif sur notre nouveau système d'exploitation mais, dans un environnement hébergé, il tournera aussi sur Windows, sur Linux, sur Windows CE, sur Max OS 9 et d'autres produits. En fait, dès à présent, le même système d'exploitation fonctionne sur le smartphone P1088 Java de Motorola.

- Dick, tout le monde vous connaît bien sûr comme acteur et comédien. Êtes-vous aussi un mordu d'informatique ? Est-ce que vous suivez ces explications techniques ?

Je ne peux pas suivre les discussions techniques. Je suis un graphiste, Steve, et j'ai commencé avec l'Amiga et Wall Street était le seul jeu graphique de ce genre à l'époque et toujours le seul à mon avis. Mais je ne suis pas un expert, alors j'ai besoin d'un ordinateur qui me laisse faire des erreurs et l'Amiga fait ça.

- Vous êtes un graphiste. Est-ce que vous créé pour la télévision, des films ou la presse ?

Je fais des animations, des compositions, des effets spéciaux. J'ai fait un tout petit peu de travail pour mes propres séries télévisées. Mais je suis vraiment un amateur, mais je m'améliore.

- Envoyez-nous donc quelques fichiers. On les diffusera pour vous.

Alors, on va bien se moquer de moi.

- Bill, votre système d'exploitation semble être similaire avec ce que la nouvelle société TransMed dit au sujet de l'émulation : être capable de faire tourner toute sorte de système d'exploitation.

Dans un sens, nous pourrions tourner sur le processeur TransMed lui-même. Nous prenons ce qui a rendu l'Amiga si populaire, ses capacités multimédia, ses bibliothèques, tout ce que Dick aime avec l'Amiga, et nous extrapolons cela du jeu de puces pour que vous n'ayez pas besoin de vous préoccuper d'avoir le meilleur processeur, parce que le système d'exploitation prend soin de tout pour l'utilisateur. Les gens chez Java One ont pu voir le système d'exploitation tourner sur une console Sega Dreamcast, sur une set-top box LSI Logic, sur un ordinateur x86 sous Linux, sur un ordinateur Windows, et sur une machine à base d'ARM, leur nouvel ordinateur portable, et le code était identique sur toutes les machines.

- Dick, j'ai vu sur une note que vous quittiez votre resplendissante maison ici à Malibu pour aller à Los Angeles pour assister aux rassemblements d'un club Amiga. Comment sont ces rassemblements ?

Eh bien, nous avons des gens qui sont sur Amiga depuis le début. Il y a des gens qui étaient avec NewTek et le Video Toaster, que tant d'entre nous utilisent toujours pour faire du graphisme. On échange des idées et partageons nos réalisations. C'est une sorte d'événement social.

- Cela semble un peu étrange, c'est comme une convention Star Trek ?

Pas aussi "geek", mais on se défend, Steve.

- Pas si pire. D'accord. Eh bien merci beaucoup tous les deux de nous avoir rejoints ce soir sur Digital Jam. L'Amiga est un produit culte qui n'est pas près de disparaître. Il y en a d'ailleurs près de 7 millions. Combien d'entre eux avez-vous dans votre inventaire ?

Eh bien, il y a une base de 7 millions, et il y a toujours le modèle A1200 que les gens peuvent acheter. Nous avons environ 17 000 unités de ce modèle en inventaire actuellement.

- Très bien. Eh bien, Bill, Dick, merci de vous être joint à nous.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]