Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 19 novembre 2017 - 00:27  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec David Joiner
(Entrevue réalisée par Dany Boolauck et extraite de Tilt - mai 1988)


David Joiner David Joiner, 29 ans, né en Californie, a appris les rudiments de la programmation dans l'US Air Force. Auteur de Faery Tale Adventure, il occupe une place à part dans le monde de l'informatique : c'est un "artiste". Musicien et créateur de costumes, son rêve est de faire un clip musical et de se lancer sérieusement dans la musique. Espérons tout de même qu'il ne délaissera pas la création de jeux, où il a fait preuve d'un indéniable talent artistique.

- La programmation, est-ce également un passe-temps ?

Tout ce que je fais est en réalité des passe-temps et il m'arrive de gagner de l'argent avec certains d'entre eux, dont la programmation (silence). En fait, mon ambition est d'arriver à ne plus travailler (rires). Mais plus sérieusement, je suis, dans tout ce que j'entreprends, obsédé par la créativité. J'ai programmé pendant un certain temps pour des entreprises mais j'ai laissé tomber au bout d'un moment car ils m'empêchaient d'être créatif.

- Comment ?

Par exemple, ils voulaient que je travaille sur un programme de gestion de stocks. A chaque fois que je proposais des améliorations, toute tentative dans ce sens était refusée. D'où mon changement d'orientation vers la micro-informatique de loisir où je me sens plus libre de faire ce que je veux.

- Faery Tale Adventure est-il votre premier jeu ?

Non, avant j'ai fait Discovery, qui est un jeu éducatif.

Discovery
Discovery, jeu d'aventure éducatif commercialisé par MicroIllusions

- Comment vous est venue l'idée de réaliser Faery Tale Adventure ?

C'était à l'époque où je travaillais pour Datasoft, qui a dû cesser subitement ses activités. Tout le monde s'est retrouvé au chômage et nous cherchions le moyen de gagner de l'argent. Nous avons alors pensé faire un jeu dont l'idée de base partait d'une grande carte représentant le pays. Quand Datasoft a pu reprendre ses activités, tout le monde a été réengagé, sauf moi. J'ai donc pris sur moi de faire ce jeu : Faery Tale Adventure a vu le jour.

Faery Tale Adventure
Faery Tales Adventure

- Cela a pris combien de temps ?

En gros six mois. J'ai écrit le scénario, composé les musiques et les bruitages ainsi que réalisé la programmation.

- C'est plutôt rare de voir un seul concepteur sur un jeu de cette qualité de nos jours.

Oui (rires), je n'avais pas le choix, les autres avaient leurs projets et leurs idées. Dans ces conditions, c'est dur de mettre plus d'une personne sur un projet... (silence). Cela vient du fait que MicroIllusions est une boîte très conciliante. Nous sommes libres de faire ce qui nous plaît et c'est dur de créer une équipe dans ces conditions.

- Qu'est-ce qui motive le plus dans la création d'un jeu, l'aspect commercial donc financier ou la créativité ?

En ce qui me concerne (pour Faery Tale Adventure), l'argent n'était pas la motivation majeure malgré le fait que j'en avais besoin. Si vous essayez de créer une oeuvre avec uniquement l'argent en tête, le résultat est médiocre. En revanche, si vous tentez l'expérience sans cette préoccupation, vous ne le terminerez jamais... (silence). Faery Tale pour moi c'était également une façon de dire "OK les mecs, j'ai vos jeux de rôle ou d'aventure, voilà comment ils doivent être faits".

- Et l'origine du scénario de Faery Tale Adventure ?

Je voulais que ce soit un conte de fée typique, comme ceux de Grimm.

- Vous ne développez que sur Amiga ?

Oui, c'est une machine qui fait à peu près tout ce que j'attends d'un ordinateur. L'Amiga est une bonne machine, mais il ne satisfait pas toutes mes exigences. Cela dit, je ne suis pas comme certains programmeurs qui s'intéressent sérieusement au matériel, aux possibilités de programmation, etc. Ce qui retient mon attention, c'est le résultat de ma création et peu importe les problèmes de programmation ou les capacités de la machine. Je me laisse aller à mon désir de création et si je dois apprendre la programmation et devenir un as pour parvenir à mes fins, je le fais et c'est tout.

- Aviez-vous une idée définitive du jeu avant de commencer la programmation ?

Non, j'improvise beaucoup en cours de route. J'ai quand même une base de départ.

- Y aura-t-il un Faery Tale Adventure II ?

J'ai deux projets : le premier sera une suite de Faery Tale Adventure, le second une grande aventure spatiale. Je ne sais pas quand je les terminerai, je cherche actuellement des programmeurs capables de m'aider mais ici aux États-Unis, les bons professionnels sont débordés.

Dans Faery Tale Adventure II, j'aimerais que les trois frères soient actifs simultanément ; le joueur pourrait aller d'un frère à l'autre pour les contrôler. Mais je voudrais également que les frères non contrôlés par le joueur fassent, entre-temps, quelque chose de constructif pour la quête. Le jeu ne sera pas aussi grand que le premier mais plus riche en situations. J'espère pouvoir y intégrer une dynamique des objets obéissant aux lois de la physique. Par exemple, une pierre qui dévale une colline et prend de la vitesse.

Quant à l'autre jeu, ce sera une saga de l'espace car il sera inspiré des travaux de Ed Klyne. Il a créé un monde galactique, cela lui a pris vingt ans, avec des personnages et des scénarios. Le jeu s'appellera Unity. Je précise quand même que je ne sais pas si je serai capable de réaliser tout ce que j'ai dit, mais j'essaierai.

- Des adaptations de Faery Tale Adventure sur d'autres machines sont-elles prévues ?

On pense aux C64, Apple II GS, PC et Mac II ; probablement pas sur le ST qui pose des problèmes techniques que nous tentons de résoudre sans résultats.

- Comment voyez-vous l'évolution de l'informatique de loisirs dans les années à venir ?

Je pense que l'on verra davantage de jeux multijoueurs, de deux à quatre partenaires, avec ou sans modem.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]