Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 18 novembre 2017 - 05:34  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Oliver Hannaford-Day
(Entrevue réalisée par Tom Barber et extraite d'amigaworld.net et d'Obligement 44 - avril 2004)


Note : traduction par Lionel Menou.

Je suis récemment entré en contact avec Oliver Hannaford-Day, le développeur de la carte accélératrice Coldfusion, pour lui demander son opinion sur le monde Amiga, et pour le questionner sur sa dernière invention. Voici le compte-rendu de cette entrevue.

Oliver Hannaford Day

- Oliver, pourriez-vous nous dire quelques mots sur vous, votre carrière, votre travail ?

Oui, pas de problème. Je m'appelle Oliver Stephen Hannaford-Day, j'ai 22 ans (je suis né un 28 décembre), et je vis à Lichfield, dans l'ouest de l'Angleterre. Je travaille dans l'entreprise familiale, dans une marina près de Lichfield où nous construisons et vendons des bateaux, mais plus pour très longtemps car à l'exception de moi-même, tout le monde est sur le point de prendre sa retraite... Ils ne veulent pas que je prenne ma retraite moi aussi. :(

J'ai eu un ordinateur à l'âge de 5 ans, le tout premier fut un Sinclair ZX80, suivi d'un ZX81, puis un CPC 128 et un CPC 128+. Je suis resté comme ça jusqu'en 1993, quand j'ai eu mon premier Amiga, en quelque sorte, puisqu'il s'agissait d'un CDTV (je voulais une CD32, mais mes parents décidaient encore de l'ordinateur que je pouvais avoir, alors j'ai eu un 16 bits). Depuis lors, la folie a commencé et j'ai à présent deux A4000, un A3000, un A2000, un A1200, un A600, un A500, deux CD32, quatre CDTV et un prototype CDTV CR, 14 Amiga au total et tous (sauf deux) dans la même pièce.

Du point de vue électronique, j'ai assez peu d'expérience. Quand j'ai ouvert le site dédié au CDTV (www.cdtv.org.uk), j'ai commencé à m'amuser avec des cartes de base, comme des cartes test pour adaptateur de port Zorro, une autre pour tester le port processeur de l'A2000, et un adaptateur RGB to SVGA (une version interne de la boîte argentée de l'A4000). Aucune carte n'a été très loin, j'ai fait la conception, mais je n'ai jamais fait de prototype. J'espère toujours avoir le temps de les monter un jour. :-)

- Qu'est-ce exactement que la carte accélératrice Coldfusion ?

A la base, c'est une mise à niveau de microprocesseur, permettant d'avoir un ColdFire Motorola V4/V4e dans les Amiga que l'on appelle maintenant "classiques". En standard, la carte aura au minimum un ColdFire v4 à 220 MHz (bien que le prototype soit un ColdFire à 162 MHz, mis à 150 MHz), avec des emplacements mémoire PC100 SDRAM DIMM ou SO-DIMM, pouvant accepter jusqu'à 512 Mo. La carte pourrait avoir d'autres choses, comme un codec audio AC97, des ports USB, et d'autres trucs comme ça, mais ce qui est mentionné au-dessus est le minimum garanti pour avoir une carte fonctionnelle (cela, une mémoire flash et quelques composants, et le circuit imprimé).

- Qu'est-ce qui vous a donné envie de créer la carte Coldfusion ?

En premier lieu, j'aime mon CDTV, mais il a un problème, le 68000 qu'il contient n'est pas assez puissant. Alors j'ai voulu améliorer le processeur. J'ai commencé à regarder du côté des 68020 ou 68030, étant donné que les cartes accélératrices basées sur ces puces avaient l'air particulièrement simple, puis il y eut sur Amiga.org un fil de discussion parlant du lancement du ColdFire V4 tournant à 162 MHz. Mmmmmm. J'ai jeté un coup d'oeil au circuit, et il n'avait pas l'air très différent d'un 68030 (vous savez, il a un bus pour les données, un bus d'adresse, et d'autres morceaux qui ne servent pas à grand-chose :). Alors je me suis dit qu'il fallait essayer ce que cela pourrait donner.

- Comment avez-vous décidé quels composants (processeur ou autres éléments) utiliser sur la carte ?

Le processeur a été choisi parce qu'il semblait très proche d'un 68020, et qu'il était beaucoup plus rapide. Il n'y a pas vraiment d'autres raisons que celles-là. L'usage de la SDRAM est implémenté dans le ColdFire, donc c'était une occasion que je ne pouvais pas rater. Pour l'USB, cela est venu bien plus tard (après la première carte prototype) et uniquement parce que je l'ai découvert dans le catalogue Digikey (NdT: fournisseur de composants électroniques), et il en va de même pour le port FireWire (bien que ce ne soit pas aussi important, et que cela prenne beaucoup plus de place. Il est probable que cela ne sera pas placé sur la carte processeur, mais sur une carte Zorro additionnelle).

L'IRDA (infra rouge) et l'AC97 (audio) sont là simplement parce que le processeur les gérait nativement et qu'ils sont petits et bon marché. Je pense que j'ai fait le tour de ce qu'il y a sur la carte actuellement.

J'ai fait quelques concepts intégrant des ports d'extension, mais avec l'arrivée des V4e, il semble que ce soit une meilleure idée de laisser la première carte avec uniquement l'USB et peut-être le codec AC97, pour conserver un prix abordable, et pour sortir la carte rapidement, puis, plus tard, sortir une version V4e, pour les gens qui voudraient davantage de choses en standard.

L'interface IDE a été ajoutée parce que j'ai réalisé un sondage sur le groupe de discussion du projet et que les inscrits désiraient une interface IDE rapide.

- Quel modèle sera fini le premier, l'A4000 ou l'A1200 ? Et pour quels autres modèles Amiga prévoyez-vous de produire des cartes ?

Tous les prototypes ont été réalisés pour l'A4000, et donc, la carte sera probablement finie en premier. J'ai réalisé un concept pour l'A1200 qui devrait être fonctionnel. Cependant, travailler sur deux prototypes en même temps ralentira les choses encore plus (je sais ce que vous pensez tous, mais ne le dites pas, merci. ;-)

Pour les autres cartes... disons que les versions A2000, CD32, CDTV et A500 devraient être réalisées, et, comme je veux travailler sur tous les modèles, les versions A1000, A600 et DraCo seront considérées après le lancement de toutes les précédentes, mais je voudrais placer un ColdFire sur tous les ordinateurs de la gamme, même si cela n'a pas trop de sens (au sens économique du terme).

- Vous m'avez dit dans un précédent courriel que le projet est actuellement en pause. Pourquoi ? Quand pensez-vous vous y remettre à nouveau ?

Ce n'est pas aussi catastrophique que cela à l'air d'être. C'est le plus gros projet auquel je ne me suis jamais attelé, et je n'ai rien du matériel nécessaire à sa réalisation. Alors, quand j'ai besoin d'un équipement dont je ne dispose pas, tout s'arrête, jusqu'à ce que je me le procure. En ce moment, j'ai besoin d'un tas de matériel de test du prototype (un oscilloscope décent en tout premier lieu : j'accepte les offres. ;) Je suis donc en train de faire mes courses. Je fais cependant d'autres choses durant cette pose, comme un nouveau site Web et du travail sur différentes autres petites choses.

- Sera-t-il facile de créer une version 16 bits ? Que sera-t-il nécessaire de faire ?

Oh, oui, cela ne devrait pas être difficile du tout, le travail principal devra être de diminuer les performances du bus logique afin de le rendre compatible avec le bus original, mais le code de la A2630 est disponible et pourra parfaitement convenir comme modèle. Ensuite, il faut concevoir le circuit imprimé, mais j'aime bien faire ce genre de choses. :-)

- Combien la carte devrait coûter ?

Ah... je dirais entre 170 et 220 £ (NdT : 250 à 330 euros) mais c'est une grossière estimation. La carte sera produite seulement en toute petite quantité, ce qui aura un impact négatif sur le prix. Une façon de baisser les prix serait de produire uniquement un lot de cartes précommandées, mais cela dépend du nombre de personnes voulant faire une précommande (les précommandes ne seront lancées, de toute façon, que sur le produit fini et testé par plusieurs personnes extérieures, car je ne proposerai pas en précommande un produit pas encore terminé).

- Pensez-vous que le nouvel AmigaOne aidera l'Amiga ?

Je ne suis pas un supporter enthousiaste de l'AmigaOne ou du Pegasos, par parce qu'ils sont mal conçus, mais parce que quand je les examine, je ne peux pas m'empêcher d'y voir des PC (ou disons... un PC dans un micro-onde). Cela ressemble juste à une carte mère de PC avec un PowerPC. Pour moi la force de l'Amiga résidait dans son matériel. Quand l'OS 1.3 était utilisé, il n'avait pas beaucoup d'importance, parce que les jeux ne l'exploitaient pas beaucoup, mais maintenant, la situation a changé, et l'OS est devenu la plus importante des choses, malheureusement.

Est-ce qu'il aidera l'Amiga, je n'en sais rien. Le plan de chez Amiga (de mon point de vue) était originellement de se concentrer sur AmigaDE et d'oublier le reste, et l'AmigaOne a été fait seulement après qu'un grand nombre d'amigaïstes aient protesté contre ce plan. L'AmigaOne était simplement une étape pour un système indépendant du matériel. AmigaDE semble mort de mon point de vue. Amiga n'a pas changé ses plans et cela semble aller dans le vide : est-ce vraiment vers AmigaDE qu'Amiga veut s'investir ? L'AmigaOne et AmigaOS 4 seront-ils assez bons pour faire revenir les amigaïstes qui sont partis ? Pourront-ils devenir techniquement à la hauteur des Mac haut de gamme, sachant que les Mac sont équipés en premiers des circuits les plus modernes...

Je peux imaginer assez facilement qu'AmigaOS 4.0 et l'AmigaOne soient utilisés par la plupart des amigaïstes, mais qu'adviendra-t-il après ? Enfin... Je ne suis pas totalement désespéré. :)

- Comment voyez-vous l'Amiga dans 10 ans ?

Ah, et bien si vous le demandez. :)

Un Amiga utilisant des ColdFire V6 à 800 MHz, avec un nouveau jeu de composants que personne n'imaginerait aller remplacer par une carte PCI disponible dans une quelconque boutique informatique. Deux versions seraient disponibles, une version similaire à l'A1200, et une version A4000, puissante, qui ne serait pas destinée aux gens comme moi. Un Amiga sur lequel on pourrait insérer un DVD (ou tout ce qui pourrait l'avoir remplacé à cette date) et jouer un jeu sublime, comme on peut le faire actuellement sur une console. On pourrait aussi démarrer à vide et avoir un OS de type Workbench 3.9 sans bogue, pour taper une lettre ou aller sur Internet.

C'est l'Amiga dans 10 ans... Peut-être. ;-)

Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à les poser, je serais heureux de vous répondre (www.cdtv.org.uk/coldfire).


[Retour en haut] / [Retour aux articles]