Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 29 mai 2017 - 15:12  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Entrevue avec Darren Eveland
(Entrevue réalisée par David Brunet - juin 2011)


Darren Eveland Darren Eveland est l'une des rares personnes impliquées à la fois dans AmigaOS 4 et le NatAmi. On n'a donc pas pu s'empêcher de lui poser des questions sur ces deux projets...

- Salut Darren. Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Salut, je m'appelle Darren Eveland, j'ai 39 ans et je suis administrateur des technologies de l'information à l'université de Londres, dans l'Ontario au Canada. Mes passe-temps sont (évidemment) l'Amiga, mais aussi l'apprentissage de l'astronomie et de l'espace, et plus spécialement les exoplanètes, les fusées et les systèmes de propulsion. Je suis marié depuis fin 2009 à une ravissante femme ukrainienne qui déteste l'Amiga car je passe trop de temps dessus ! :)

- Quand et comment avez-vous découvert l'Amiga ?

J'ai eu mon premier ordinateur, un Commodore 64 comme beaucoup de gamins de mon époque, à l'âge de 16 ans. Je l'ai utilisé pendant pas mal de temps, j'y ai monté un BBS nommé Dark Castle, j'ai joué dessus, j'y ai fait mes devoirs et j'y ai pris beaucoup de plaisir. J'ai eu un C64C avec lecteur de disquette 1541, puis le lecteur 1581 si ma mémoire est bonne.

Un jour je suis allé rendre visite à un ami. Il avait acheté un Amiga 500 et j'étais venu pour le voir. Et j'ai été abasourdi ! Les graphismes et les sons explosaient littéralement mon Commodore 64, le faisant ainsi ressembler à un simple jouet ! Depuis ce jour, je me devais d'avoir un Amiga ! Mais je ne voulais pas de l'A500. J'ai économisé tout l'été et j'ai pu acheter un Amiga 2000 avec deux lecteurs de disquette ! Je n'avais pas encore les moyens de m'acheter un disque dur. Mais à cette époque, il était rare de disposer d'un disque dur vu leur prix. C'est donc ici que tout a commencé. Et bien que j'aie été à fond dans l'Amiga, cela s'est encore accentué ces dernières années.

J'ai visité de nombreux salons informatiques dans les années 1990 jusqu'au début des années 2000. Une fois, j'ai conduit Wolf Dietrich (le directeur de Phase 5) à l'aéroport de Toronto, après qu'il ait assisté au salon World Of Commodore. Il a beaucoup parlé de sa société et c'était une grande joie que de le rencontrer. J'ai également voyagé jusqu'au salon Computer '97 (Cologne, Allemagne) et rencontré de nombreuses personnalités Amiga : j'y ai notamment effectué une visite privée du stand de Village Tronic où j'ai obtenu la mise à jour de ma carte Picasso IV par le regretté Klaus Berkurt. J'ai rencontré beaucoup d'autres personnalités Amiga dans les salons passés et cela a toujours été une chose amusante à faire.

- Quelles sont vos configurations Amiga (actuelles et passées) ? Et que faites-vous avec ?

J'ai débuté avec un Amiga 2000 doté de deux lecteurs de disquette (c'était en 1989 ou début 1990), qui a été étendu avec une carte GVP 030 Combo, un disque dur et de la mémoire supplémentaire, notamment une carte 8 Mo sur port Zorro II. C'était vraiment fascinant d'avoir 9 Mo de mémoire à cette époque (autour de 1990). J'étais en première année d'université et j'avais un Amiga 2000 pourvu de 9 Mo de mémoire : toutes les autres personnes étaient déjà chanceuses d'avoir 640 ko de mémoire sur leur PC avec graphismes CGA. Les gens n'en revenaient pas que j'aie 9 Mo !

Plus tard, j'ai eu un Amiga 3000 avec différentes cartes graphiques comme la GVP Spectrum et la Picasso IV. J'ai vendu le 3000 et je suis passé à l'A4000T, avec carte 68060, bus PCI, et au fil des années, j'ai acquis d'autres A4000 de bureau et un A4000T - qui est toujours comme neuf dans son boîtier ! Il est le joyau de ma collection. Je suis une sorte de collectionneur de cartes 68060 et cartes graphiques. J'ai une GVP Spectrum issue de la nouvelle vaguede production, une Picasso IV, une Merlin 4 Mo (Zorro III), une CyberVisionPPC, plusieurs Voodoo3, une Voodoo4 et plusieurs Radeon 9250. Concernant les cartes processeurs, j'ai trois CyberStormPPC, une tournant à 366 MHz pour le processeur PowerPC 604e, et deux à 233 MHz. J'ai enfin une rare carte processeur 060-XP "desktop" de QuikPak.

Darren Eveland

Darren Eveland

J'ai enfin plusieurs Amiga NG dont un MicroA1 et un Pegasos II. J'ai un Mac mini G4 tournant avec MorphOS et un PC dédié à Amithlon et AROS.

Aujourd'hui, sur mes Amiga Classic, je bêta-teste AmigaOS 4.1. J'y écoute aussi de la musique, je navigue sur Internet, j'essaye les nouveaux logiciels et bricole un peu. C'est pour moi une sorte de pose dans l'utilisation de Windows et des ordinateurs Mac toute la journée au travail. :-)

- Depuis combien de temps êtes-vous un bêta-testeur d'AmigaOS 4 ? Pourquoi avoir choisi de devenir bêta-testeur ?

Je suis bêta-testeur depuis août 2003. J'étais curieux et impatient d'obtenir de nouvelles mises à jour du système (je voulais vraiment faire fonctionner les dernières versions). J'ai donc fait la demande et Hyperion m'a accepté. A cette époque, AmigaOS 4 fonctionnait encore sur 68k, mais en fin d'année 2003 et dans le courant de 2004, il a commencé à tourner de plus en plus sur PowerPC.

- Comment devient-on un bêta-testeur ?

Je vais essayer de me souvenir comment cela s'est passé... Je crois que j'ai écrit à Hyperion et je leur ai fait la demande. Je leur ai décrit ma configuration et je suppose que je correspondais à ce qu'ils recherchaient.

- Combien de bêta-testeurs y a-t-il eu ? Pouvez-vous les nommer ?

Pour ce dernier projet, AmigaOS 4.1 pour Classic, tous les tests furent ouverts à l'ensemble de l'équipe de bêta-tests, et nous avons recruté quelques testeurs supplémentaires pour la version Classic. Vous vous souvenez peut-être que Hyperion a récemment lancé un appel pour avoir plus de bêta-testeurs. Quelque 25 personnes supplémentaires ont été sélectionnées. Je ne peux pas toutes les nommer, mais Carl Moppett et moi-même sommes considérés comme les testeurs principaux. Et vous connaissez sans doute Karl "Karlos" Churchill, un développeur qui est en ce moment en train d'écrire le pilote Warp3D pour la puce Permedia 2.

AmigaOS 4.1 Classic

- Durant cette phase de bêta-tests, quel fut le problème le plus difficile à résoudre, ou le problème qui a le plus retardé la sortie commerciale ?

La partie la plus délicate fut probablement de faire fonctionner la carte Radeon - cela n'est d'ailleurs pas encore tout à fait opérationnel car elle ne fonctionne pas sur le bus PCI Prometheus (nous espérons ajouter cette possibilité dans une mise à jour future). A l'heure actuelle, les Radeon ne fonctionnent que sur les cartes Mediator d'Elbox. Il y avait beaucoup de problèmes de synchronisation entre l'Amiga, la carte bus PCI et le PowerPC, et bien sûr le problème pour exécuter le BIOS x86 des Radeon afin d'initialiser la carte. Je ne veux pas dire que la sortie commerciale a été repoussée, cela a juste pris un peu plus de temps que nous l'avions espéré. Mais je suppose que cela est normal pour du développement logiciel.

Nous voulions, dans un premier temps, commercialiser AmigaOS 4.1 pour Classic à la fin de l'année 2010, mais nous n'avons pas vraiment pu le terminer avant la mi-avril 2011. Le fichier ISO a été finalisé (approuvé en tant que "Gold") le 13 avril 2011 et le produit a été commercialisé un mois après, le 17 mai 2011. Cela a pris un peu de temps pour presser les CD, imprimer les boîtes, faire les disquettes, etc. Mais si vous me le demandez, ce n'est pas un si mauvais délai entre la date de finalisation et de commercialisation. :)

- Le développement d'AmigaOS 4.1 pour Classic semblait mort il y a environ un an. Quelles personnes ont voulu relancer son développement ? Comment avez-vous convaincu le directeur de Hyperion que cela était possible ?

C'est une assez longue histoire. Carl Moppett, de son propre chef, réalisait des versions compilées sur ISO d'AmigaOS 4.0 Classic. Ainsi, alors que de nouveaux noyaux et mises à jour pointaient le bout de leur nez sur les autres plates-formes (AmigaOne et Sam) lors des phases de bêta-tests, Carl gardait la version Classic à jour. Il l'a tenu à jour jusqu'au point de pouvoir effectivement l'installer et l'exécuter. J'ai commencé à l'aider sur cette ISO à partir de début 2010 ou fin 2009. Et à la mi-2010, nous avons contacté la direction de Hyperion et on l'a questionnée sur la possibilité de commercialiser un AmigaOS 4.1 pour Classic. Et comme nous pouvions déjà prouver que nous disposions d'une version opérationnelle, il n'a pas fallu longtemps pour les convaincre. Après tout, ils sont également de fans de l'Amiga Classic. :)

Tout ce dont nous avions besoin fut un partenaire pour la distribution - et c'est là qu'est intervenu AmigaKit. Une fois qu'AmigaKit ait accepté de nous aider, le projet a reçu le feu vert et nous avons commencé à discuter avec les développeurs des nouvelles fonctions que nous voulions intégrer. Bien sûr, il ne manquait pas de fonctions que Carl et moi voulions intégrer. :)

- Qui sont les développeurs derrière AmigaOS 4.1 pour Classic ? Est-ce que cette version a retardé le développement d'AmigaOS pour les autres machines ?

Il s'agit virtuellement de l'ensemble de l'équipe de développement d'AmigaOS 4.x, mais plus spécialement Thomas Frieden et Joerg Strohmayer qui ont fait le plus gros du travail. Nous avons eu l'aide et le soutien d'Elbox, Michael Boehmer (E3B), Tobias Seiler, AmigaKit, Simon Archer, Steven Solie (le leader de l'équipe de développement d'AmigaOS 4.1), Martin "Mason" Merz, David Braconnier, et bien sûr le soutien et la patience de la direction de Hyperion. ACube nous a également aidé avec l'impression du guide d'installation et la fourniture de la présentation graphique. Il y en a beaucoup plus, et je suis sûr que j'en oublie. Mais ce fut un vrai travail d'équipe. Chacun avait son rôle à jouer et tout le monde à aider.

Il y a une rumeur ou une spéculation comme quoi la commercialisation d'AmigaOS 4.1 pour Classic a retardé la commercialisation ou les mises à jour pour les autres plates-formes. Ceci n'est pas vrai. Les développements se sont faits en parallèle. Par exemple, nous avons trouvé beaucoup de bogues et problèmes durant le développement de la version Classic qui bénéficieront aux autres plates-formes, autrement dit cela peut en fait accélérer la sortie des futures mises à jour. :)

- AmigaOS 4.1 pour les Amiga Classic est maintenant disponible. Quels sont les points forts (ou les caractéristiques que vous aimez) de cette version du système ?

Pour moi, c'est le fait d'être opérationnel de suite. Il n'y a pas de pilotes supplémentaires à installer, la Radeon fonctionne, le Mediator fonctionne, tout simplement. La procédure d'installation est vraiment super - Carl et moi avons passé beaucoup de temps sur cet élément.

Les contributions apportent des fonctionnalités supplémentaires : la navigation Internet, le FTP, Remote Desktop, la gestion de fichiers, tout fonctionne. Nous avons aussi de tout nouveaux fonds d'écran en haute résolution et quelques icônes créées spécialement pour AmigaOS 4.1 pour Classic.

Sans compter qu'à présent l'Amiga Classic peut lancer tous les derniers logiciels AmigaOS 4.1. C'est vrai que les jeux qui demandent beaucoup de ressources processeur vont tourner lentement, mais la plupart tourneront, notamment Quake 3.

Nous avons également un nouveau support matériel pour la mémoire sur Zorro III, la gestion du SATA, la reconnaissance des Radeon comme dit plus haut, et beaucoup plus. Pour un aperçu complet de la liste de compatibilité matérielle, consultez mon site Web : www.hd-zone.com.

Voici quelques captures d'écran : 1, 2, 3, 4 et 5.

- Reste-t-il des choses que vous n'aimez pas dans AmigaOS 4.1 pour Classic ?

J'aurais voulu qu'on puisse inclure plus de fonctions et qu'on puisse gérer plus de matériels. Mais nous avons eu un délai et un budget limités. J'aurais aimé que la CyberStormPPC n'ait pas une limitation à 128 Mo de mémoire (mais cela est plus une limite de l'architecture Amiga qu'une limite d'AmigaOS 4.1).

J'aurais aussi voulu qu'il soit appelé autrement, vraiment. La chose la plus difficile est de convaincre les utilisateurs d'AmigaOS 4.0 pour Classic que le 4.1 est quelque chose de "nouveau". Le supplément de version de 0.1 n'est, pour beaucoup, qu'une petite mise à jour. Mais AmigaOS 4.1 pour Classic est un produit entièrement nouveau avec beaucoup, beaucoup de nouvelles fonctions. Vous ne pouvez même pas le comparer à AmigaOS 4.0 pour Classic (pour la petite histoire, je n'étais pas impliqué dans le développement du 4.0 pour Classic - à l'époque, je n'avais pas de matériel capable de le faire tourner. J'ai seulement eu quelques CyberStormPPC après coup).

- J'ai entendu dire qu'AmigaOS pour Classic était la version la plus vendue de toutes les variantes. Vous confirmez cela ?

A ma connaissance, cela est vrai. Je ne peux pas vous donner les chiffres exacts de vente, mais j'ai été surpris par son ampleur quand j'ai entendu le chiffre. Souvenez-vous que Phase 5 et DCE ont produit quelque 10 000 cartes BlizzardPPC et CyberStormPPC. Nous sommes conscients que plus le temps passe (AmigaOS 4.1 pour Classic est arrivé presque quatre ans après la version 4.0), moins de machines sont disponibles pour faire tourner AmigaOS 4.1 pour Classic, cela à cause du vieillissement du matériel. Nous sommes également conscients que certaines personnes n'étaient pas satisfaites avec la version 4.0. C'est une des raisons pour lesquelles AmigaOS 4.1 pour Classic existe : fournir une grosse mise à jour et améliorer presque tout du 4.0. Nous espérons que les utilisateurs de la version 4.0 Classic comprendront cela et soutiendront notre développement et les futures mises à jour en achetant ce produit. Oui, cette mise à jour est payante, mais son développement n'a pas été gratuit : vous devez payer les développeurs, pour la distribution, pour presser les CD et imprimer le guide de l'utilisateur qui est tout en couleur.

- Savez-vous si toutes les prochaines mises à jour d'AmigaOS seront également disponibles pour les Amiga Classic ?

Oui, toutes les mises à jour seront prévues pour Amiga Classic tout comme pour les autres plates-formes (Sam, AmigaOne, X1000). La prochaine mise à jour n'a pas été officiellement annoncée, bien que des gens la nomment "Update 3". Cette mise à jour fonctionne déjà sur Amiga Classic en version bêta, donc toute personne qui achètera AmigaOS 4.1 pour Classic maintenant aura ces mises à jour gratuitement.

- Pensez-vous que A-EON/Varisys puisse construire une carte accélératrice pour Amiga Classic ?

Ils sont certainement capables de réaliser cela techniquement. Mais je pense qu'ils sont déjà occupés en ce moment avec l'AmigaOne X1000. A ma connaissance, personne ne les a approchés pour un tel projet. S'ils choisissent de faire cela, je les aiderai dans la mesure de mon possible sur ce projet.

- Quand est-ce qu'AmigaOS 4.1 Update 3 (ou AmigaOS 4.2) sera disponible ? Peut-être d'ici la fin de l'année ?

Le mieux est de le demander directement à Steven Solie, le leader de l'équipe de développement d'AmigaOS. C'est de son ressort.

- Vous faites également partie de l'équipe du NatAmi. Quelle est votre position exacte dans cette équipe ?

Comme je suis un fan de l'Amiga Classic, j'ai proposé à l'équipe NatAmi mes services. Je suis volontaire pour écrire le guide de l'utilisateur. Comme j'ai également écrit le guide de l'installation et la FAQ de 16 pages d'AmigaOS 4.1 pour Classic, j'ai une certaine expérience de ces choses et je voulais donner un coup de main.

- Quelles caractéristiques du NatAmi vous semblent extraordinaires ?

Pour moi, c'est le graphisme, le fait que le composant SAGA (Super AGA) sera tellement plus rapide et mieux que l'AGA de Commodore. Sans oublier le fait que les accès mémoire seront très rapides - ce sera comme faire fonctionner un super Amiga 4000. C'est quelque chose que j'ai toujours voulu voir produire.

- Le NatAmi est fait pour quel type d'utilisateurs ? Des joueurs ? Des programmeurs ? Des anciens amigaïstes ? Des nouveaux venus ?

Il est fait probablement pour quiconque voulant vraiment un Amiga Classic très rapide et efficace ; pour les joueurs rétro qui veulent jouer à quelques jeux rétro mis au goût du jour ; pour les gens qui veulent revivre leurs souvenirs d'enfance mais avec un vrai matériel et non de l'émulation ; pour les gens qui veulent passer un bon moment en utilisant un ordinateur différent et intéressant.

- Mis à part un clone du shoot'em up 1942, nous n'avons pas vu beaucoup de programmes qui utilisent les nouvelles capacités du NatAmi. Pouvez-vous nous en dire plus à propos des "nouveaux programmes" qui pourront être utilisés sur le NatAmi ?

Il y a plusieurs autres jeux et applications qui ont été montrés. Des tests de performance et des captures d'écran du dernier prototype de NatAmi, le MX, ont récemment été publiés. Consultez les forums du NatAmi sur www.natami.net afin de voir toutes les dernières informations. L'équipe est assez ouverte sur les progrès réalisés.

- Le NatAmi était originellement prévu pour l'été 2008. Actuellement, quelle est la date prévue de commercialisation et le prix estimé ?

Pour autant que je me souvienne, il n'y a pas encore de date de commercialisation, ni de prix, mais du travail est réalisé toutes les semaines, donc on s'en approche. Comme vous pouvez l'imaginer, c'est un énorme projet qui est maintenu principalement par une poignée de personnes, aidées par quelques autres, et donc cela prend du temps. Mais c'est un projet réel et il sera commercialisé. Et il sera amusant !

- Vous avez été le premier à écrire sur le blog de Hyperion. Pouvez-vous nous raconter l'histoire derrière la création de ce blog ?

Beaucoup de personnes souhaitaient que Hyperion communique plus souvent. Ce blog est une étape dans une stratégie globale pour améliorer la situation. Techniquement, il a été mis sur pied par Hans-Joerg Frieden. N'importe qui de l'équipe de développement ou de l'équipe de bêta-testeurs peut écrire un message sur le blog. Attendez-vous à lire plus de messages à l'avenir.

Pour AmigaOS 4.1 pour Classic, il y a eu plus d'informations données que pour les autres versions dans le passé. A l'avenir, vous verrez plus de choses émanant d'Hyperion afin d'ouvrir la communication et de se rapprocher de la base des utilisateurs. Je pense que la plupart des utilisateurs sont d'accord pour dire que les choses s'améliorent.

- Vous utilisez AmigaOS, MorphOS, le NatAmi, etc. Comment est-ce possible d'utiliser et soutenir toutes les variantes Amiga à la fois ?

Y'a des jours, c'est difficile :). Je pense en fait que pour la plupart d'entre nous, cette "guerre" rouge contre bleu est terminée. Vraiment, personne d'entre nous n'a gagné. Toutes les communautés Amiga existantes sont minuscules par rapport à l'ensemble du marché informatique. Nous sommes tous issus d'un point de départ Amiga commun et avons des intérêts différents aujourd'hui. Je parle avec les développeurs de MorphOS, y compris le coeur de l'équipe, je parle aux gens d'AROS, je parle avec certaines personnes de Commodore USA, je parle avec des gens de l'Amiga Classic : et devinez quoi ? Je m'entends bien avec chacun d'entre eux et je travaille même sur quelques projets avec plusieurs de ces groupes en même temps.

Bien sûr, vous avez des gens qui "tirent" dans certains forums, ou qui ne cessent d'émettre des critiques, ou des demandes farfelues. Les forums sont des endroits idéaux pour se cacher derrière un pseudonyme et faire ce genre de choses-là. Mais moi, je suis avant tout intéressé par les résultats. Quand je décide de faire quelque chose, vous pouvez être sûr que cela sera réalisé. C'est possible que ce ne soit pas parfait dans sa première version, mais je m'efforce de faire ce que j'ai dit et de sortir le produit sur lequel je travaille. Je ne prête pas une grande oreille à ceux qui critiquent dans les forums et ailleurs sans jamais rien faire de concret.

- Il y aura bientôt une nouvelle variante Amiga : l'Amiga de Commodore USA. Quelle est ton opinion à son sujet ?

Vous savez quoi ? Je pense que c'est plutôt sympa. Au début, je pensais que c'était vraiment une mauvaise idée de vendre le nom "Commodore" mais pas de vraies machines Commodore ou Amiga. Mais j'ai changé d'avis et je leur souhaite bonne chance. Tant qu'ils respectent les accords de licence et se comportent honnêtement, j'espère qu'ils réussiront. Qui sait, s'ils réussissent, peut-être qu'ils aideront le vrai AmigaOS à progresser, ou le NatAmi. Peut-être feront-ils de gros investissements dans AROS ou dans une autre branche de la communauté. En fin de compte, je pense que pour nous tous, ce ne peut être qu'une bonne chose s'ils réussissent. Je pense d'ailleurs m'acheter un "nouveau" Commodore 64. :)

- Vous avez financé le portage de rDesktop sur AmigaOS 4. Est-ce que l'argent reste important dans notre tout petit marché Amiga afin d'apporter de nouveaux logiciels ?

Oui, c'est vrai. En fait, c'est un effort pour toutes les plates-formes, 68k, AmigaOS 4, MorphOS, et récemment AROS. Il est évidemment juste de payer les développeurs pour leur travail. Certains travailleront gratuitement mais je préfère payer les gens pour le temps consacré à leur travail. Beaucoup de gens ont donné pour Remote Desktop dans le passé et continuent à le faire. Je tiens à remercier personnellement chacune des personnes qui ont fait un don.

Depuis, j'ai publié une version complète de Remote Desktop pour les utilisateurs de Sam460ex et d'AmigaOS 4.1 pour Classic. J'aimerais également inclure la version complète pour les possesseurs de X1000 et d'AmigaOne. Bien sûr, si l'équipe MorphOS souhaite l'inclure dans son système d'exploitation, ce serait très bien également. AROS dispose déjà de son propre portage et Remote Desktop fait déjà partie intégrante de la distribution Icaros Desktop.

- Un dernier mot pour la communauté Amiga ?

Mes derniers mots seront : prenez du plaisir ! L'Amiga est notre passion, nous sommes censés apprécier son utilisation. Nous sommes une très petite communauté dont la société mère (Commodore) a disparu depuis longtemps, mais nous voyons toujours arriver de nouveaux logiciels et de nouveaux matériels créés par diverses sociétés. Soutenez ces sociétés et essayez de donner des retours positifs. Restez engagés et contribuez de la manière dont vous pouvez. Nous sommes tous dans le même microcosme.

Je voudrais encourager certains développeurs vétérans à revenir nous aider. Il y a beaucoup de développeurs talentueux, qui sont d'anciens utilisateurs et développeurs Amiga, qui sont encore "proches" du monde Amiga mais qui ne contribuent pas vraiment. Ce serait bien s'ils pouvaient nous aider sur différents projets.

Concernant AmigaOS 4.1 pour Classic : Carl et moi, les développeurs et les bêta-testeurs, ainsi que d'autres personnes chez Hyperion, avons passé presque un an à travailler dessus et nous avons vraiment fait de notre mieux. Oui, il n'est pas parfait, mais il représente une énorme mise à jour par rapport à AmigaOS 4.0, sans compter qu'il y a de futures mises à jour de prévues. J'encourage tous les utilisateurs d'Amiga Classic avec cartes PowerPC à le regarder de plus près. C'est une grande expérience, et Carl et moi sommes disponibles pour vous aider. Oh, une dernière chose... il y a également un répertoire "Secret Projects" sur le bureau de mon AmigaOS 4.1 pour Classic. :)


[Retour en haut] / [Retour aux articles]